DROCOURT NATURE vous parle un peu du Ciel,
de la Planète, des Hommes ET DES ANIMAUX

Haut de Page       Accueil

Report a problem on the page N°.  Thanks.  -  Signalez un problème sur cette page N°.  Merci.

Vous êtes ici : Accueil  »    SOMMAIRE    »    L’HYDROGENE  1

28/08/18  Réserve exprimée sur l’efficacité actuelle (et future ?) de l’éolien et du solaire : Place à l’hydrogène ? 
-  S’il faut donner un conseil aux investisseurs particuliers et institutionnels, c’est de s’éloigner au plus vite des secteurs éoliens et solaires dont la chute est désormais programmée. (Directive européenne détaillée C200).  En France, plus de 40 sites développent cette année des solutions énergies renouvelables zéro carbone selon la nouvelle filière hydrogène. Déjà de grands groupes comme Bouygues, L’Air Liquide, Dassault ou Michelin les utilisent. C’est également vrai pour les véhicules PAC (voitures équipées d'une pile à combustible, qui transforme l'hydrogène en électricité, pour faire tourner un moteur électrique)
-  L'éolien ou le solaire sont des énergies renouvelables. L'hydrogène n'est autre qu'un vecteur énergétique, c'est à dire une forme que prend l'énergie pour être transportée. Au même titre que l'électricité. Le seul cas ou l'hydrogène n'est pas un vecteur est celui des hydrates de méthane ; c'est alors certes une source, mais en rien renouvelable.
Ne pas opposer éolien/solaire aux piles à combustible car qui fournira aux piles à combustible l'hydrogène dont elles ont besoin, si ce n'est des sources décarbonées ???
Certes nous pouvons compter sur le nucléaire pour remplir ce rôle. Mais la sagesse impose de diversifier les sources décarbonées, et donc de ne pas se passer de l´éolien ou du photovoltaïque.
A court/moyen terme seul le nucléaire est à même de fournir les 520 GWh monstrueux d'électricité décarbonnée pour la consommation électrique française.
Les écologistes finlandais ne s'y trompent pas puisqu'ils prônent à présent le micro nucléaire au niveau de micro centrale nucléaire de proximité pour desservir des villages. (Le parti pirate finlandais (100% Vert) prévoit une énergie totalement décarbonée par mini réacteurs et surgénérateurs réacteur à lit fluidisé HTR-PM de conception chinoise et le réacteur intégré à sels fondus de Terrestrial Energy d'environ 250 MW unitaires, dont le combustible est composé de micro sphères).
(http://www.economiematin.fr/news-eolien-et-solaire-declin-rapide-programme)
17/09  -  En lançant le premier train à hydrogène du monde Alstom veut proposer une alternative bon marché au diesel, qui permettrait de rouler écolo sans devoir électrifier les lignes. Les trains sont équipés de piles à combustible qui transforment en électricité l'hydrogène stocké sur le toit et l'oxygène ambiant. Des batteries ion-lithium permettent en outre de stocker l'énergie récupérée pendant le freinage, qui est réutilisée dans les phases d'accélération.
Mais si son utilisation est vertueuse, la source de l'hydrogène peut poser problème. Car 95% de l'hydrogène consommé en France sont issus des énergies
fossiles. Cet "hydrogène gris" est certes moins polluant que le diesel, mais pas complètement écolo non plus. Quant à l'"hydrogène vert", issu d'énergies renouvelables (par électrolyse de l'eau), il est nettement plus cher. Et il exige la construction d'éoliennes ou de centrales photovoltaïques.
( https://www.zonebourse.com/ALSTOM-4607/actualite/Alstom-lance-en-Allemagne-le-premier-train-a-hydrogene-du-monde-27270688/)
 -  19/09  -  Hyundai livrera 1 000 camions à hydrogène en Suisse sur les 5 prochaines années estimant que les véhicules dotés de piles à combustible sont susceptibles de s’imposer face aux camions à batteries développés par Tesla Inc. (https://www.breezcar.com/actualites/article/camion-hydrogene-hyundai-suisse-investissement-daimler-proterra-0918)
-  
De retour d’un sommet sur le climat à San-Francisco (États-Unis), le maire du Mans Stéphane Le Foll a indiqué vouloir accélérer la démarche de transition écologique de la Ville. Il veut un bus à l’hydrogène en 2019. (https://www.ouest-france.fr/pays-de-la-loire/le-mans-72000/le-mans-stephane-le-foll-veut-un-bus-l-hydrogene-en-2019-5975110)
28/09  -  Aux journées hydrogène dans les territoires on a publié un guide pratique destinés aux collectivités locales. Ce guide a pour but d’aider les collectivités à déployer des stations hydrogène dans leurs territoires. « Premier document de ce type, le guide détaille le contexte législatif et réglementaire dans lequel s’inscrivent les politiques de mobilité actuelles : décarbonation des transports, amélioration de la qualité de l’air, développement des énergies renouvelables », expliquent les auteurs.( http://www.environnement-magazine.fr/mobilite/article/2018/09/28/120928/guide-pour-deploiement-stations-hydrogene-dans-les-territoires)  
01/10  -   EDF : les salariés ont demandé à rouvrir le dossier hydrogène. Jusque-là, EDF ne croyait à cette technologie que pour la mobilité lourde, et encore… il l’oppose aux batteries expliquant que "La compétition entre ces deux technologies est ouverte". Quant à l’avenir des piles à combustibles pour la mobilité, il devrait "se concentrer sur le transport lourd, maritime, ferré (lorsqu’il n’est pas électrifié) et routier" et non sur les véhicules individuels.

 (https://www.usinenouvelle.com/article/pourquoi-edf-va-rouvrir-le-dossier-hydrogene.N748549)
-  04/10  -  L’hydrogène partout :  La voiture (http://videos.leparisien.fr/video/essai-en-exclusivite-de-la-voiture-a-hydrogene-de-hyundai-04-10-2018-x6urtfc); Le train (http://les-smartgrids.fr/un-premier-train-a-hydrogene-va-effectuer-des-essais-au-royaume-uni/)

L’Avion (http://journalmetro.com/plus/vacances/1838829/le-premier-avion-electrique-a-propulsion-hydrogene-decollera-en-2025/)

-  07/10  -  Comment l'élément le plus léger de l'univers devient acteur majeur de la transition énergétique   (Par Yann Laval  -  La Tribune)
Comparée au charbon et au pétrole, l'électricité produite par les énergies renouvelables est limitée en termes de stockabilité, transportabilité et usabilité, ce qui freine en partie la transition amorcée vers les énergies décarbonées.
L'hydrogène comme vecteur énergétique apparaît aujourd'hui comme l'élément manquant sur la chaîne de valeur, qui, combiné avec d'autres technologies, pourrait faire de la transition énergétique une RÉVOLUTION énergétique.
L'investissement des pays industrialisés dans la filière hydrogène est révélateur de cette tendance (850 M$ investis annuellement par les gouvernements). L'Europe bien que bien placée à l'international, doit renforcer ses investissements dans les infrastructures de production et de transport ainsi que dans le développement de technologies permettant de converger vers des coûts comparables à l'électrique ou au pétrole, grâce aux économies d'échelles.
-  La mutation de notre modèle énergétique

Pour schématiser, notre modèle énergétique actuel est construit sur une extraction de ressources fossiles de plus en plus rares détenues par un nombre très limité de pays et nécessitant un long acheminement à travers le monde jusqu'à des installations complexes pilotables de manière centralisée.

La transition énergétique vers les énergies renouvelables permet d'alimenter de petites installations locales à partir de ressources elles aussi locales, dont le coût ne dépend d'aucune stratégie ou contexte géopolitique mais dont la disponibilité peut varier en fonction des conditions climatiques (pour le solaire et l'éolien en particulier).

-  Les enjeux de la transition énergétique dans la production et la mobilité

Dans la production, le problème principal ne réside pas dans le fait que le système actuel soit centralisé mais dans le fait que les grandes installations électriques émettent de grandes quantités de CO2.

La réussite de la transition énergétique dépend alors de l'intégration de ces systèmes énergétiques renouvelables et décentralisés.

Le scénario le plus prometteur apparait être un système hybride où coexisteraient un réseau centralisé et des boucles locales de tailles diverses où l'hydrogène aura tout son rôle à jouer :

- un moyen stable de stockage sous forme gazeuse afin de pallier à
- un moyen stable de stockage sous forme gazeuse afin de pallier à l'intermittence des énergies renouvelables ;

- un vecteur de transport d'énergie permettant soit de s'affranchir du réseau électrique dans certaines zones non desservies, soit de bénéficier d'un tampon pour réguler les variations de demande du réseau.

Dans la mobilité, les évolutions technologiques de la batterie lui ont permis d'augmenter ses performances et ainsi être intégrée par l'ensemble des constructeurs automobiles dans leurs gammes.

La batterie souffre néanmoins d'inconvénients majeurs pour en faire la seule solution de substitutions aux énergies fossiles :

- le poids, qui la rend incompatible avec les véhicules de transport de charge lourde ;

- la durée de charge (40 minutes en charge rapide jusqu'à une demi-journée en charge domestique) et la faible autonomie (les batteries électriques se déchargent rapidement) ;

- le cout élevé, même si les premiers déploiements permettent de premières économies d'échelle ;

- la nécessité de mise en place d'un nouveau réseau d'alimentation sur le territoire ;

- mais surtout un problème de puissance installée des réseaux.

Ici aussi, les solutions électriques à hydrogène n'entrent pas en compétition avec les véhicules électriques à batterie, mais viendraient plutôt en complément de l'offre déjà existante : les deux technologies présentent des caractéristiques qui les rendent complémentaires.

La plus faible densité énergétique des batteries les rend plus adaptées à la conduite urbaine tandis que l'hydrogène, avec une meilleure densité énergétique convient mieux aux grandes distances et aux véhicules plus lourds. Le marché devrait donc se développer en priorité dans ce dernier segment, notamment dans les transports publics.

-  La valeur des solutions hydrogène portée par une politique volontariste à l'échelle Européenne

La généralisation de l'hydrogène comme principal vecteur énergétique ne représente pas seulement un défi technologique et industriel mais aussi et surtout un défi politique et social. La position qu'occupera l'hydrogène, d'ici 25 à 30 ans, dans notre paysage énergétique dépend de la volonté du pouvoir politique.

La politique active de l'Allemagne porte sur différentes applications allant de la voiture aux transports publics en passant par l'énergie. La France a présenté le 1er juin 2018 son Plan de Déploiement de l'hydrogène pour la transition énergétique avec pour objectif d'accélérer les premiers déploiements industriels de l'hydrogène décarboné pour en faire un pilier de la transition énergétique à moyen terme.

L'Europe, jusqu'ici majoritairement favorable aux batteries, prend conscience de la valeur de l'hydrogène dans la transition énergétique. Les états membres doivent maintenant aller au-delà des initiatives nationales et s'engager ensemble vers l'hydrogène, catalyseur de la transition vers un système énergétique décarboné. (https://www.latribune.fr/opinions/tribunes/les-vertus-revolutionnaires-du-vecteur-hydrogene-792927.html)

-  18/10  -  « La voiture électrique à pile à combustible fonctionnant à l’hydrogène ( gaz le plus efficace pour créer le phénomène chimique produisant un courant électrique ) est une solution alternative à la batterie. La technologie FCEV : comment ça marche ?
-  26/10  -  Longtemps considérée comme un mode d’alimentation futuriste, la filière hydrogène fleurit aujourd’hui
et semble offrir de nouvelles perspectives aux modes de transport propres. Ainsi, l’hydrogène ne permet pas seulement une utilisation sans émission de gaz à effet de serre, mais se positionne également comme une solution de stockage pour les énergies renouvelables. ( VOIR )

 

 



-  1 -    L’HYDROGENE    ( - 2 - )

Énergies durables : ( BIOMASSE) ( Les EOLIENNES TERRESTRES & MARINES : côtières ou  au large,
OFFSHORES ) ( GEOTHERMIE TERRESTRE & côtière) (MARINES & HYDRAULIQUES) ( SOLAIRE )

22/10  - 
Conférence Franco-Allemande sur l'Hydrogène
.
( http://www.horizon2020.
gouv.fr/cid133032/conference-franco-allemande-sur-l-hydrogene.html
)

 La Nature :
Réchauffement
Arbre-Forêt

Montagne
Mers-Océans