=  1er trimestre 2017  :
-  05/01/2017  -  Le philosophe et la maladie. Dans « Mes mille et une nuits » Ruwen Ogien, atteint d’un cancer du pancréas, questionne les idées reçues sur la souffrance, l’hôpital, les relations entre patient et médecin. Il dénonce la stigmatisation et l’infantilisation des personnes atteintes d’un cancer ; il réfute le « dolorisme » qui attribue à la douleur des vertus positives (un défi enrichissant, une épreuve d’élévation morale) et traite la souffrance de façon condescendante et paternaliste. L’auteur trouve injuste d’être pour ainsi dire obligé de séduire le personnel hospitalier pour ne pas subir ces humiliations. Il se doit d’être docile, non agressif, peu exigeant…C’est la « comédie » de la relation de soins. Le climat hiérarchique gène l’empathie des médecins pour le petit personnel et pour les patients. On annonce des mesures contre la douleur physique et psychologique, mais souvent elle est considérée comme un mal secondaire, et l’aide apportée est… méticuleusement sous dosée ! (L’OBS, p 71)
 -
20/01  -  VAGUE DE FROID. Deux perpignanais sans domicile fixe témoignent. « Pour l’instant, 34 a., on tient, positive-t-il. Mais c’est galère. Entre midi et 14 heures, ça va. Par contre, dès qu’il n’y a plus de soleil, c’est autre chose. La nuit, c’est une autre paire de manches. « Je vais dormir au foyer de la Croix-Rouge, près de l’hôpital. Mais à 8 heures, il faut être dehors. Ce matin, ça piquait... Quand il n’y a plus de places à la Croix-Rouge, je vais à l’abri de nuit de l’avenue Torreilles. Là-bas, on dort sur des tables ou sur des chaises. Ce serait bien qu’il y ait plus de lits ou qu’on nous laisse dormir par terre... »

Un autre, 37 a., sans domicile fixe confirme : « Beaucoup préfèrent dormir dehors plutôt que d’aller à l’asile de nuit. Dormir sur une chaise, c’est pas l’idéal. » cherche sans succès du travail en tant que boucher charcutier, et a opté pour une troisième alternative : il habite dans son camion depuis deux ans. « Heureusement, les Restos du cœur nous aident bien. Ils nous donnent de la nourriture, mais aussi des gants, des pantalons et des écharpes. Il y a aussi de plus en plus de gens qui s’arrêtent pour nous donner à manger et nous apporter des vêtements. Par contre, on manque de structures pour la journée. Du coup, on boit des bières dans la rue et on prend des PV. « C’est même pas pour la bière qu’on est là. C’est juste pour se retrouver ensemble. » commente l’un d’eux. (L’Indépendant, p3)

06/01  — Les galets du cœur  (27 tableaux) pour dire les souffrances de l’exode d’une famille de réfugiés,  qui « serait l’œuvre de l’artiste syrien
 
Jabl Safoon originaire de Latakia.  Facebook جبل صافون (http://jeunesse.lille3.free.fr/article.php3?id_article=2184
-  09/02/2017  -  360° : Il n’y a pas 2 humanités. Jean Ziegler vice-président du Conseil consultatif du Conseil des droits de l’homme, publie  « Chemins d’espérance » paru aux Editions du Seuil, concernant les communautés LGBT (Lesbiennes, Gays, Bi et Trans). (Extraits) « La discrimination effrayante qui va dans certains pays africains notamment jusqu’à la punition pénale et à la peine de mort, était plus répandue auparavant et en Europe notamment. Il y a un éveil qui se fait tout de même.  Mais il reste encore beaucoup à faire au niveau institutionnel avec le mariage, l’adoption, etc. Des choses qui vont de soi. Pourquoi une pratique sexuelle déterminerait la plénitude ou la réduction de l’exercice des droits civils et politiques? (SUITE)
13/02  -  60,4 % des Suisses ont approuvé hier par référendum, à une large majorité, la simplification de la procédure de naturalisation des petits-enfants d’immigrés, malgré une campagne marquée par les propos antimusulmans de la droite populiste. Presque tous les partis avaient apporté leur soutien au gouvernement. (L’Indépendant, Société)
13/02  -  L'agriculteur qui est venu en aide à des étrangers dans la vallée de la Roya a écopé d'une simple amende de 3 000 euros avec sursis. Une peine légère qui conforte Cédric Herrou dans son combat.  (Suite)
-  11/02  -  « Droite et FN veulent limiter l’accès des étrangers à la protection sociale, et proposent un délai de carence de 2 ans pour avoir droit à tout ou partie des prestations. Et ce même s’ils ont un emploi et qu’ils cotisent à la Sécurité sociale.
Pourtant la Cour de cassation en 2008 dans son rapport annuel  précise « S’agissant des étrangers résidant régulièrement en France, le droit aux prestations sociales ne saurait être normalement  assorti d’une condition tenant à la nationalité »
A propos de l’intérêt économique mis en avant, « les étrangers sont plus représentés que les nationaux dans les dépenses liées au chômage ou aux allocations familiales, mais ils sont aussi nombreux à cotiser» « Le solde est au pire équilibré, au mieux bénéficiaire. L’effet de la migration sur les finances publiques est par conséquent très limité et dépend beaucoup de la conjoncture » (Le Monde, France, p9)

04/03  -  La parole entravée des femmes(Extraits d’un article  d’Anne Chemin)  En politique, au travail et dans la sphère privée, les hommes n’hésitent pas à interrompre leurs interlocutrices. Une forme de censure insidieuse.
Sylvia Pinel, la seule femme de la primaire à gauche évoque les leçons politiques de François Mitterrand quand David Pujadas lui pose une question… Une voix s’élève à sa droite : sans lui jeter un regard, Jean-Luc Bennahmias ­répond à sa place ! Elle vient de faire l’expérience d’un phénomène que toutes les femmes connaissent.  Nathalie Kosciusko-Morizet en a fait l’amère expérience pendant la primaire de la droite et du centre. Lors du troisième débat télévisé, elle a été interrompue vingt-sept fois… contre neuf pour Alain Juppé !
Nombre d’études démontrent en effet que c’est une règle qui gouverne tous les échanges entre hommes et femmes, qu’ils aient lieu dans les bureaux, les cafés, les écoles ou  les familles. Et ce n’est pas tout à fait un  hasard.
« La conversation, loin d’être une activité anodine et spontanée, est traversée par des questions de pouvoir »  (SUITE)
13/03/2017  -  La pauvreté nuit gravement au cerveau dès la naissance. Les neurosciences confirment que les difficultés matérielles nuisent au développement cérébral dès le plus jeune âge.  Mais des interventions précoces peuvent améliorer les performances cognitives des enfants défavorisés.
D’études scientifiques en rapports internationaux, il n’y a plus guère de doute : les enfants sont les principales victimes de la pauvreté et leur cerveau est en péril. Dans les pays en voie de développement, ils sont 385 millions à grandir dans une
« extrême pauvreté » (définie par un revenu inférieur à 1,90 dollar (1,80 euro) par personne et par jour dans un foyer familial), ­selon une récente analyse de l’Unicef et de la Banque mondiale. ( SUITE )

23/03  -  L’appel des solidaritésNicolas Hulot a lancé jeudi, avec près de 80 associations dont Emmaüs, un "appel des solidarités", invitant le plus grand nombre de citoyens à y adhérer, à une mois de l'élection présidentielle. «La solidarité est-elle une option ou une condition à la paix sociale et à la paix dans le monde ?", s'est interrogé sur France Inter Nicolas Hulot, pour qui "il faut lui donner une autre dimension, l'imprimer dans l'ADN de nos sociétés": c'est "un appel pour que nous ne soyons pas seulement guidés par la peur". "Ce que souhaitent presque 80 ONG", c'est "essayer d'insuffler un supplément d'âme" dans cette élection. "La solidarité est une aspiration citoyenne", et les candidats pourront s'appuyer sur "cette exigence": "nous pouvons imposer un référentiel" au sein de cette campagne, a fait valoir le militant écologiste.
   Chaque citoyen est invité à répondre "présent" en signant l'appel sur le site www.appel-des-solidarites.fr ou gratuitement par SMS au 32321 en tapant le mot "Présent".  "On fait l'appel, comme à l'école, et on répond présent", a expliqué Nicolas Hulot.
   La démarche de ces organisations environnementales, de lutte contre la pauvreté ou les discriminations, vise à pousser les politiques à faire de la solidarité la pierre angulaire de leurs actions.
   Parmi ces ONG figurent aussi le WWF, Greenpeace, ATD Quart Monde, la Fondation Abbé Pierre, Les Petits frères des pauvres, Action contre la faim, Oxfam, ou encore l'Association des paralysés de France, Médecins du monde, le Secours catholique, le Secours islamique, ou SOS Racisme.

24/03  -  Pauvreté et logement : - Près d’un habitant sur cinq est pauvre et vit avec moins de 1 000 € par mois, après impôts et prestations sociales. Ils sont considérés comme en dessous du seuil de pauvreté. 60 % des gens sont dits « modestes » : c’est le niveau juste au-dessus de la pauvreté. Une fois le loyer et les charges payées, il ne reste parfois que 50 €, pour « passer le mois ».  En France, 4 millions de personnes sont mal-logées ou n’ont pas de logement personnel. Le mal-logement, ce sont des habitations indécentes, ou précaires, ou surpeuplées. C’est loger à l’hôtel aussi, ou chez des amis, ou dans sa voiture, dans la rue, etc. En 2012, l’enquête « sans-domicile » de l’Insee, notait que, sur ces 4 millions, 143 000 personnes sont à la rue. Un chiffre qui a été multiplié par deux en dix ans. - En Occitanie, la 2e région de France,  ( SUITE )

24/03  - «  Le débat  reste ouvert sur le rôle du hasard dans le cancer. Par Hervé Morin
Selon des chercheurs : 2/3 des tumeurs relèveraient de mutations aléatoires de l’ADN,  plutôt que de facteurs environnementaux (29%) ou héréditaires (5%). Ces mutations cancérogènes dépendraient du nombre de divisions cellulaires (les cellules-souches ont la capacité de s’autorenouveler, de se différencier en d’autres types cellulaires ) dans un tissu donné. Le taux de mutations critiques d’origine aléatoire serait de 73% pour le cancer du pancréas, de 35% pour celui du poumon et de 95% pour celui de la prostate.
D’autres scientifiques nuancent ces affirmations en rappelant les augmentations de ce cancer chez des personnes exposées à divers polluants, perturbateurs endocriniens ou pesticides (sans oublier l’amiante, le nucléaire et le pétrole). D’autres aussi remarquent que le lien de causalité entre fréquence des mutations spontanées dans un tissu donné et risque de cancer n’est toujours pas établi (par ces corrélations statistiques). La vaste majorité des cancers serait due à des facteurs de risque extrinsèques. D’aucuns soulignent que c’est une hypothèse dangereuse que de dire que les cellules-souches sont organisées et se comportent de la même façon dans tous les tissus. Même si la majorité à une origine aléatoire, la mutation ayant une origine environnementale pourra faire la différence. Il n’y a donc pas lieu de baisser la garde vis-à-vis de la prévention de ces facteurs. » (Le Monde, p7, Science & planète)  (Voir aussi
=  2è trimestre 2017  :

06/04  -   Le cerveau de certains seniors reste jeune plus longtemps.
Le cerveau de certains séniors  perd moins de volume que ceux de la majorité des personnes âgées. Il aurait un cortex cérébral nettement plus épais que la moyenne.  La matière grise qui recouvre les deux hémisphères cérébraux est le siège de la pensée, de la mémoire, de la vision et des autres informations sensorielles. Une étude de 18 mois a montré que les "super-seniors" ont subi une perte de volume de leur cortex cérébral deux fois moins rapide que les autres sujets et affichaient, à plus de 80 ans, une mémoire aussi vive que des sujets de 50 à 65 ans. Au bout d'un an, la réduction de l'épaisseur du cortex était de 1,06% chez les "super-seniors" contre 2,24% dans le groupe de contrôle.
Les chercheurs espèrent pouvoir découvrir (
SUITE ) les facteurs biologiques à l'origine de ce vieillissement ralenti comme une moindre atrophie corticale : La génétique certainement. L’environnement, surtout dans la petite enfance, joue aussi un rôle et peut contribuer à une meilleure santé cérébrale en vieillissant. Bien qu'il n'y ait à ce jour aucune méthode prouvée pour préserver le volume du cortex, plusieurs recherches suggèrent des changements dans le mode de vie des seniors qui peuvent aider à rester plus vif mentalement : une activité physique régulière, un régime alimentaire sain et des exercices mentaux comme des puzzles, des mots croisés ou des jeux comme le bridge ainsi qu'une vie sociale active. Le groupe de "super-seniors" laisse penser que le déclin cognitif avec l'âge n'est pas inévitable. (Science et Avenir)
08/04  - « La Pollution atmosphérique tue et rend malade » martèlent les médecins. Des chercheurs bruxellois disent que faire de l'exercice physique en zone urbaine polluée pourrait conduire à des pathologies pulmonaires et même à une insuffisance cardiaque. « C’est la 1ère étude à établir chez l’homme, un lien entre pollution et la circulation vasculaire pulmonaire »  Entre 2009 et 2013, les scientifiques ont effectué sur 16 295  Bruxellois, des échocardiographies Trans thoraciques avec évaluation de la pression pulmonaire. Ils ont corrélé les résultats avec les niveaux moyens de pollution enregistrés à Bruxelles le même jour et aux jours 5 et 10 précédent l’examen... En conclusion, la pollution atmosphérique est associée à une augmentation du tonus vasculaire pulmonaire qui rend plus difficile l’afflux  ( SUITE ) du sang jusqu’aux poumons… L’étude suggère que la pollution est plus nuisible à la circulation pulmonaire lors d’un exercice physique….Les normes définies par l’union européenne diffèrent de celles de l’OMS malheureusement : L’OMS recommande une concentration moyenne annuelle maximale de 10 µg/m3, et l’Europe de 25 µg/m3 ! (Stéphany Mocquery ; Quotidien du médecin 12/12)13/04  -  Linky vendra les données de votre vie,   de Nicolas Bérard (L’Âge de faire)
Linky, qu’Enerdis veut installer chez tout le monde, n’est pas un simple compteur électrique. Il permettra de récolter des données sur la vie des consommateurs, des données commercialisables sur le marché des « big data », explique l’auteur de cette tribune.
L’âge de faire
publie Sexy, Linky ?, un livre qui explique ce qui se cache derrière les nouveaux compteurs : questions sanitaires, enjeux industriels, problématique environnementale, etc. Nous en publions ici un extrait consacré au recueil d’informations
Au départ, les communicants de la boîte étaient sacrément fiers des nouvelles possibilités offertes par Linky, comme en témoigne ce dossier de presse daté de juillet 2015 : « ERDF a bâti un système évolutif utilisant des technologies de pointe, capables de gérer de très importants flux de données. Nous ne sommes encore qu’aux prémices de l’exploitation de toutes les potentialités de ce compteur : Big Data, usages domotiques, objets connectés… » Et Philippe Monloubou, patron d’Enedis-ErDF, de confirmer début 2016 : « Nous sommes déjà, à l’heure où je vous parle, un opérateur du Big Data. »  ( SUITE )

20/04  - « L’immigration en France » (Le Point N° 2328, p42). Dans son livre, le Pr. El Mouhoub Mouhoud, spécialiste des migrations, réfute les idées reçues. -  Parler d’afflux d’immigration est mensonger. Nous recevons 200 000 immigrants par an mais 100 000 repartent. Ces 200 000 représentent 0,4% de la population française. La moyenne de l’OCDE atteint 0,7 à 0,8%, le double ! La France est un des pays les plus fermés après le Corée du Sud et le Japon… Sur ces 200 000 : 90 000 sont là pour un regroupement familial dont seulement 11 000 étrangers ; 68 000 migrants à cause de la libre circulation des travailleurs européens ;  20 000 pour le travail dont 10 000 étudiants devenus travailleurs ; Et 31 000 réfugiés. L’Allemagne en a reçu 800 000 en 2015. – La France compte 5,9 millions d’immigrés, soit 8,5% de la population totale, contre 12,5% en moyenne  (SUITE) dans les pays de l’OCDE. Parmi eux, 3,5 millions sont des étrangers qui ont gardé leur nationalité, mais 2,3 millions sont des Français immigrés  qui ont acquis la nationalité française…(Autres sujets : Origines des immigrés ; immigration irrégulière ; inquiétudes dans la population ; prennent-ils le travail des Français ? Tirent-ils les salaires vers le bas ? Sont-ils un poids pour notre système social ?)

DROCOURT NATURE vous parle un peu du Ciel,
de la Planète, des Hommes ET DES ANIMAUX

Haut de Page       Accueil

Report a problem on the page N°.  Thanks.  -  Signalez un problème sur cette page N°.  Merci.

Anciennes infos  :  ASTRONOMIE;   ECOLOGIE;   HUMANITAIRES;   ANIMAUX;   ANTI-CORRIDA;   PERPIGNAN

ANCIENNES  INFOS  HUMANITAIRES

-INFOS  PRECEDENTES  HOMMES
-
Plus anciennes

Simples notes

de lecture