02/03  -  « Quand les pauvres s’en mêlent

SOLIDARITÉ. Les premières assises de la pauvreté destinées à dénoncer l’apathie des politiques sur le sujet se sont tenues mardi soir.

Nicolas Caudeville, avait envoyé cette idée des assises de la pauvreté sur le constat, certes un peu provoc, que la « première richesse de Perpignan, c’était ses pauvres». Les chiffres sont là. Une réunion avait donc été provoquée dans les locaux de Promesse des sources, avec invitations faites à toutes les associations solidaires des personnes en grande détresse. Les Restos du coeur, Le Refuge, La régie sud de Perpignan, l’asso Bas Vern, Les Chaussettes du coeur, le Secours populaire, Les Portevoix, Entraide Roussillon, Un Sourire pour la vie, L’Assosphère, La Banque alimentaire...étaient là; Des politiques aussi Françoise Fiter, Clotilde Ripoull, Katia Mingo, Mélanie Frémond...

Mais surtout, des gens de la rue étaient présents pour donner leur avis sur ses assises, avec leurs expériences en guise de garde-fou. Comme Stéphanie, 20 ans, SDF, qui racontait sa triste expérience de rue quotidienne : « C’est une vie assez dure. Il ne faut pas croire que l’été c’est plus facile. Pour les jeunes, il y a très peu de places d’hébergements et peu de réponses des institutionnels.»

 Le sursaut de Timéa aussi, jeune aveugle, qui au bout de deux heures de réunion lança un appel à l’assistance pour rédiger un « J’accuse », qui se veut fédérateur.  Une sorte « d’appel de Perpignan » qui verra une marche scénarisée se mettre en place dans les rues de la ville avant le premier tour des présidentielles. Ces assises mettront donc le doigt  sur les vrais problèmes de société. La voix des pauvres va prendre une autre ampleur dans les semaines qui arrivent. Thierry Grillet »  (L’Indépendant, Pays catalan, p6)

18/02  -  Objectif Zéro phyto : la fin des pesticides au SOLER 66  :  Depuis 2016, l’usage des phytosanitaires (herbicides, insecticides, etc.) par les collectivités est interdit pour l’entretien des espaces verts et pour le désherbage des voiries. Les pesticides sont aujourd’hui omniprésents dans l’environnement (l’eau, l’air, le sol et les végétaux) et ont des conséquences néfastes sur la biodiversité et sur la santé publique. La commune a décidé il y a un an de ne plus utiliser de produits phytosanitaires dans son territoire. Elle a obtenu cette année le label régional « Zéro phyto » avec « 3 grenouilles » (qui signifie qu’aucun pesticide n’est utilisé sur les espaces publics sans exception). La ville s’est engagée, au travers de ses services techniques, dans cette démarche avec un plan d’actions communales pour une gestion de l’espace public sans pesticides. Cette pratique a deux objectifs qui sont d’éviter de mettre les agents municipaux au contact de produits aux effets sensibles sur la santé et de maîtriser les impacts nocifs sur la biodiversité. Si le matériel évolue, la manière de créer et d’entretenir les espaces verts en ville a également changé. C’est pourquoi la présence d’herbes dans les allées du cimetière n’est pas synonyme d’un mauvais entretien. (SUITE)

09/03  -  « Les maires interpellent les candidats à la Présidence

Guy Ilary, maire de Tautavel  et président de l’association départementale des maires de France (AMF 66), se fait le

relais d’une initiative nationale. À quelques semaines de l’élection présidentielle, les élus locaux soumettent un manifeste aux candidats. L’occasion de formaliser des revendications anciennes et toujours d’actualité visant à

sauver le bloc communal. « C’est important que le pouvoir local puisse affirmer son existence et démontrer son utilité, résume Guy Ilary. Deux tiers de l’investissement public, c’est nous. Il est urgent que nos avis soient pris en compte. » Les maires craignent toujours que leurs communes fassent les frais d’un « dégraissage » du millefeuilles communal.

« Il est clair qu’on souhaite continuer à exister. La commune est le service public de proximité, là où se joue la démocratie locale, nous sommes les premiers ambassadeurs de la République française », n’hésite pas à dire l’élu. La baisse des DGF, les Dotations globales de fonctionnement, reste un souci : « Si des charges sont transférées, qu’elles le soient avec les financements. Nous vivons dans une république décentralisée, il faut donc nous consulter sur les réformes qui nous impactent  (SUITE) comme la réforme des rythmes scolaires. » En attendant, une rencontre est  prévue le 22 mars à Paris entre des représentants de l’AMF et les candidats qui auront recueilli leurs 500 parrainages, principalement auprès des élus locaux. » F. Michalak  -  (L’Indépendant, Pays catalan, p3)
18/03  -  Marche contre les violences policières, contre le racisme, pour la justice et la dignité  :  AFPS, ASTI, CGT, Cimade, CJR, CNT-SO, CNT, Collectif des Sans papiers de Perpignan, Comité de soutien aux sans papiers de Perpignan, CUP, FSU, LDH, Mouvement de la paix, MRAP, NPA, PCF, RESF, Solidaires communiquent. Rendez-vous demain dimanche place Cassanyes à 10 h 30, pour le départ de la marche. L’affaire du jeune Théo à Aulnay-sous-Bois le mois dernier n’a fait que nous rappeler la nécessité d’alerter et de protester contre les dérives d’une police toujours plus violente. Toutefois, notre lutte est aussi celle contre le racisme, mal qui gangrène notre société. L’état d’urgence qui devait protéger les populations semble avoir ouvert la brèche à diverses dérives sécuritaires et autoritaires. C’est pourquoi dans le cadre de la semaine internationale contre le racisme, à

Perpignan comme ailleurs, nous en appelons à une marche contre les violences policières, contre le racisme. Pour la justice et la dignité ! Cette manifestation perpignanaise transcendera les frontières étatiques avec notamment la présence d’élus de la CUP à la mairie de Barcelone et au Parlament de Catalunya. (...)

22/03  -  Une évolution majeure dans la consommation d’électricité :  La loi sur la transition énergétique qui donne un cadre juridique à l’autoconsommation en France. Un virage essentiel pour le développement de la filière photovoltaïque en France, comme le confirme André Joffre. L’action de François Hollande a permis aussi une programmation pluriannuelle de l’énergie, une feuille de route visible, sur le long terme, favorisant la stabilité du secteur », Une transition en région qui passe aussi par Perpignan, où un appel à projet d’envergure

va bientôt voir le jour. Un dossier ambitieux baptisé « Digisol », et qui vise à produire de l’électricité verte sur les bâtiments publics, les logements sociaux et un lotissement à Rivesaltes. Avec un modèle innovant de centrale solaire sur pilotis, installée au-dessus d’un bassin de rétention d’eau. La transition énergétique est en marche.
22/03  -  « Une évolution majeure dans la consommation d’électricité :  La loi sur la transition énergétique qui donne un cadre juridique à l’autoconsommation en France. Un virage essentiel pour le développement de la filière photovoltaïque en France, comme le confirme André Joffre. L’action de François Hollande a permis une programmation pluriannuelle de l’énergie, une feuille de route visible, sur le long terme, favorisant la stabilité du secteur »  Une transition en région qui passe aussi par Perpignan, où un appel à projet d’envergure va bientôt voir le jour. Un dossier ambitieux baptisé « Digisol », et qui vise à produire de  l’électricité verte sur les bâtiments publics, les logements sociaux et un lotissement à Rivesaltes. Avec un modèle innovant de centrale solaire sur pilotis, installée au-dessus d’un bassin de rétention d’eau. La transition énergétique est en marche. » (L’Indépendant, Elysée 2017)
Une plateforme participative sur la transition écologique à l’initiative de  la France Insoumise . « Il s’agit d’une construction collective d’un écosystème décarboné Catalan »
24/03  -  « ÉCOLOGIE. Focus sur les risques des pesticides  pour la santé Avec François Veillerette qui animera aujourd’hui, à 18 h 30, une conférence autour du thème « pesticides et santé », à la salle des Libertés de Perpignan. Il y a toute une série de pathologies en lien avec l’exposition. aux pesticides : certains cancers, la maladie d’Alzheimer, Parkinson, ou encore des cas d’infertilité et de malformations génitales. On trouve des pesticides dans l’air, dans l’eau ou dans les aliments. . Il y a aussi ceux qu’on utilise dans les maisons (insecticides, colliers pour chiens et chats, etc.). Les politiques ont pris leurs responsabilités. Mais le gros morceau, c’est l’agriculture. il reste beaucoup à faire. » (L’Indépendant, p4)
==  2ème trimestre :
04/04  -  LUTTE CONTRE LE CANCER  - (L’Indépendant, p2)« La ligue contre le cancer des Pyrénées-Orientales multiplie les actions pour les aidants et les aidés.  Le docteur Pierre Capdet à la tête du comité départemental, « Nous groupons nos actions autour de trois grands thèmes : l’aide à la recherche, l’accompagnement et la prévention ». Et pour cela, les sociétaires seraient prêts à déplacer des montagnes. Animés par une générosité à toute épreuve, ils multiplient les interventions. « Surtout dans les écoles, c’est extrêmement important ! », intervient Jeanne Danjou. À l’heure de la première « clope », la lutte contre le tabagisme est loin d’être négligeable. Aux contacts des malades, l’association agit comme la main tendue dans l’obscurité amenant sourire et espoir. Par son groupe de parole, elle permet de délier les langues et de poser des mots sur l’inqualifiable. Son coin d’échanges autour d’un café et de gourmandises, au service d’oncologie de la clinique Saint-Pierre et de l’hôpital Saint-Jean, permet aux personnes atteintes de retrouver un lien social souvent fragilisé. Mais aussi le soutien juridique, la représentation des usagers dans les établissements de soins et les attentions esthétique et sophrologique font partie des nombreuses aides apportées par la ligue contre le cancer »

05/04  -  « LE SABOTAGE DES  LIGNES FERROVIAIRES TRANSFRONTALIERES : Communiqué de presse de FRENE 66 - 16, rue Petite-la-Réal 66000-Perpignan Tél. 04 68 34 98 26  Mail : frene66@gmail.com  -  www.frene66.org 

07/04  -  « Les Catalans ont tout pour étonner le monde » Cette phrase est tirée du nouvel ouvrage de Joan Villanove. « L’histoire a confirmé à maintes reprises que la capacité de survie des Catalans était extraordinaire. » Joan Villanove, Catalan de coeur et d’esprit, a écrit un nouveau livre qui a pour point central la Catalogne et qui porte une réflexion sur le comment la Catalogne peut-elle être capable de s’adapter au monde moderne. Pour montrer ce dont elle est capable, il faut donc expliquer dans quel monde nous vivons. Un monde en mutation. C’est ainsi que tout au long des différents chapitres qui traitent d’histoire, d’économie, et d’avenir,

l’auteur met sur la balance des grands et des petits pays, et il porte un éclairage sur des résultats surprenants. Il explique par exemple : « Pour l’innovation, on se dit que ce sont les grands pays qui sont les premiers au classement. C’est faux, c’est la Suisse. Dans les 10 premiers au classement on ne trouve que des petits pays. …» Et qu’en est-il pour la Catalogne ? Nombreux sont ceux qui pensent que si la Catalogne a son indépendance elle ne pourra pas survivre. « C’est totalement faux s’insurge Joan Villanove et il affirme avec conviction : Plus un état nation est petit, plus il s’en sort pour régler les problèmes. On peut être indépendants et vivre dans une fédération. Les Catalans sont prêts, et ils ont tout ce qu’il faut pour étonner le monde. » Il conclut : « Ce sont les petits pays qui vont sauver l’Europe ! » Robert Jobe, l’Indépendant.  Joan Villanove dédicace son livre samedi 8 avril, à 16 heures à la Librairie Catalane à Perpignan.
06/04  -  NOS CANDIDATS AUX LÉGISLATIVES POUR BALAYER LE CHÔMAGE, LA CORRUPTION ET L’OCCITANIE. Le Département des Pyrénées-Orientales disparaîtra à l'horizon 2020, selon les préconisations du rapport Attali de 2008. 
En outre,  la Région « Occitanie » centralise toutes les énergies à Toulouse  et efface progressivement  les terres catalanes de France.
Face à ce danger, 
Oui au Pays Catalan, force politique territoriale  fondée à Perpignan en 2016,  défend un projet territorial cohérent. 
Notre volonté  est de faire souffler  un vent nouveau  en balayant le chômage,  la corruption,  le clientélisme  et les appétits occitans.  (
SUITE )
Portés par un élan inédit dans les Pyrénées-Orientales, nous participons aux élections législatives des dimanches 11 et 18 juin 2017,
autour de trois priorités : Territoire, Economie, Identité. 

Nos candidats :
1ère circoncription (cantons de Perpignan 3, 4, 5, 7 9 et canton de Toulouges) : Fabienne MEYER, suppléant Jacques BEGUÉ
2ème circonscription (cantons de Canet-en-Roussillon, de la Côte Radieuse, Latour-de-France, Perpignan 1, Rivesaltes, St-Laurent-de-la-Salanque, St-Paul-de-Fenouillet et Sournia) :
Alexis ABAT, suppléante Nathalie DENIS.   -  3ème circonscription (cantons de Millas, des Pyrénées catalanes, Perpignan 2, 6 et 8, St-Estève et Vinça) :  Catherine BARRÈRE, suppléant Jean-Pierre ASTRUCH.   -  4ème circonscription (canton d’Argelès-sur-Mer, Arles-sur-Tech, Céret, Côte Vermeille, Elne, Prats-de-Mollo-la-Preste et Thuir) :  Jordi VERA, suppléante Rose-Marie QUINTANA.

13/04  -  Jean-André Magdalou, maire d’Alénya, Marcel Clavaguera, élu délégué à la culture,
L’Office municipal de la culture d’Alénya ont le plaisir de vous convier samedi 22 Avril 2017 à 12h30,  à l’inauguration de la SANT JORDI  et au vernissage de l’exposition « Kanyataps » de Père Figueres. Caves Ecoiffier  -  66200 Alénya.

17/04  -  Les Petits frères des pauvres ont fêté le printemps
Dernièrement, les bénévoles et les personnes accompagnées des Petits frères des pauvres ont participé, comme chaque année à leur repas de printemps. Cette année, c’est au restaurant du casino du Boulou, que s’est déroulée cette belle journée, permettant aux personnes accompagnées de sortir de leur isolement. Après un excellent repas, jeunes et moins jeunes ont pu jouer au casino dans la bonne humeur. Les bénévoles des Petits frères des pauvres rendent visite à des personnes âgées de plus de 50 ans, isolées ou dans la précarité, à leur domicile, mais aussi en maison de retraite, notamment à Perpignan et à Elne. Souvent touchés par les pertes de lien social, les bénévoles agissent au quotidien et sont un lien avec les services sociaux ou aident aux formalités administratives entre autres choses. Les personnes qui ont quelques heures par semaine de disponible, et aussi les étudiants, peuvent rejoindre l’association, où un accueil bienveillant leur sera réservé.
Les Petits frères des pauvres, 1 rue Eugène-Chevreul à Perpignan. Tél. 06 07 04 86 72 et mail perpignan@petitsfreresdespauvres.fr (L’Indépendant, p5)

DROCOURT NATURE vous parle un peu du Ciel,
de la Planète, des Hommes ET DES ANIMAUX

Haut de Page       Accueil

Report a problem on the page N°.  Thanks.  -  Signalez un problème sur cette page N°.  Merci.

Anciennes infos  :  ASTRONOMIE;   ECOLOGIE;   HUMANITAIRES;   ANIMAUX;   ANTI-CORRIDA;   PERPIGNAN

Simples notes

de lecture

-INFOS  ROUSSILLON

PRECEDENTES
-
Plus anciennes

ANCIENNES  INFOS  ROUSSILLON-PERPIGNAN + 66