Haut de Page       Accueil

  BOUGE TOIT                                                        UN LOGEMENT POUR TOUS                                  Pauvreté     
     
Airbnb, Ce n’est pas parce que la loi est de notre côté que tout est permis, et obligatoirement bon et bien 

()  -  03/12/19  -  Mobilisation contre Airbnb. Le comité des JO Paris2024 a bénéficié de l'appui des hôteliers franciliens pour peser dans la candidature des jeux. Le CIO vient, de par son partenariat avec Airbnb, mépriser l'ensemble de l'hôtellerie française et le travail de l'UMIH, qui dénonce cette économie grise qui contribue à affaiblir nos entreprises et à tuer nos emplois. Les entreprises qui gravitent autour de nous vont également en subir de lourdes conséquences. Nous demandons le soutien de tous les syndicats économiques afin que ce partenariat soit annulé sans délai. L'UMIH66 va lancer la pétition pour le retrait immédiat du partenariat du CIO avec Airbnb. Hervé Montoyo Président de l'UMIH66. (https://www.lasemaineduroussillon.com/hebdo, p2)

19/11/19  -  Tourisme – Airbnb sponsor du CIO ! Le géant de la location de logements entre particuliers a annoncé, lundi 18 novembre, qu'il devenait l'un des principaux sponsors du Comité international olympique (CIO) jusqu'en 2028. Ce partenariat,  dont le montant n'a pas été dévoilé, a été annoncé à Londres par le cofondateur de la plateforme Joe Gebbia. La maire de Paris Anne Hidalgo a fait savoir qu'elle avait écrit vendredi au président du CIO pour l'alerter sur les risques d'un tel sponsoring. (la-croix.com  -  p11)

-  02/10/19  - 
« Va voir ton maire» contre Airbnb. Jeudi 26 septembre. Laurent Duc, président national des hôteliers de l'UMIH - Union des métiers et des industries de l'hôtellerie - est intervenu lors du Conseil d ' Administration des Maires des Pyrénées-Orientales le matin avant d'intervenir auprès des hôteliers adhérents de 'UMIH66 l'après-midi. Dans le département, deux problèmes ont été soulevés le para-commercialisme de certaines associations lors  'organisations de soirées ou de buvettes ainsi que la location de meublés touristiques, type Airbnb. Laurent Duc « je suis en guerre contre les meublés touristiques. Dans les P.O ., il y a 6 000 offres de chambres d 'hôtel contre 57 000 offres de meublés touristiques, soit 10 fois plus, avec un prix moyen de 57 € . Certains commencent même à proposer de la restauration. Il faut le faire entendre aux maires, faire appliquer la taxe de séjour et demander un changement de destination de certains logements. Ils doivent passer d'appartement longue durée à location de courte durée. Ce statut permettra de contrôler si les propriétaires sont en règle ou non. C'est un vrai souci de

société. » L'Umih a assigné Airbnb en justice pour concurrence déloyale. (https://www.lasemaineduroussillon.com/hebdo, p3)
-  (
Airbnb, une économie de prédation qui rencontre une opposition mondiale...et on s’y précipite pour faire du fric sur le dos des autres.
On transforme les appart en machines à cash sans se soucier des locataires ou propriétaires déjà en place et qui respectent eux les règles du vivre ensemble.
-  Si nous ne régulons pas Airbnb, nous n’aurons plus d’habitants dans nos centres villes.)

- 01/09/19  -  Quatre membres de l'association Bouge-Toit étaient occupés à prendre possession d'un lieu vacant depuis longtemps afin de pouvoir y loger des familles sans-papiers à la rue lorsque la police est entrée. Les quatre mousquetaires ont été conduits au commissariat, mis en garde à vue pendant une heure et convoqués le lendemain pour faire leurs dépositions. Finalement, accusés de « dégradation », ils ont écopé d'un simple rappel à la loi. Mais les familles sont toujours à la rue.  (http://www.letc.fr/ - Département 66, p7)

 

19/03/19  -  Réfugiés : le gouvernement veut renforcer l'hébergement citoyen visant à accompagner le logement de 500 réfugiés chez des particuliers, a indiqué le ministère de la Ville et du Logement. Ce dispositif, déjà initié en 2017, vise à trouver des associations qui accompagneront les familles accueillantes et les réfugiés pendant la durée du logement, soit "une durée allant de 3 à 12 mois", a précisé le ministère dans un communiqué. "L'hébergement citoyen est un tremplin exceptionnel pour l'intégration des réfugiés sur notre territoire. Il faut continuer" Depuis 2017, environ 650 réfugiés statutaires ont déjà bénéficié de ce type de projets. (https://www.linfodurable.fr/social/refugies-le-gouvernement-veut-renforcer-lhebergement-citoyen-10164)

 

25/02/19  -  Le maire démocrate de New York attaque Airbnb, qui loue 50 ooo logements à New York. L'entreprise est accusée d'aggraver la pénurie de logements et d'inciter à la fraude fiscale. La mairie de New York vient d'assigner en justice l'entreprise ainsi que HomeAway pour obtenir le fichier de leurs clients. « Si votre appartement est loué chaque jour, ce n'est plus votre appartement, c'est un business », a accusé Bill de Blasio, avant d'ajouter: « Si Airbnb pense que toutes les personnes avec lesquelles il travaille font les choses bien, pourquoi ne pas être transparent?» · En 2016, New York a interdit de louer pour moins de trente jours un appartement entier sur Airbnb et prévoyait, en 2018, d'exiger des compagnies de location de court terme qu'elles fournissent les données de leurs clients à la ville. En janvier, M. de Blasio a aussi lancé des poursuites contre des agences accusées d'avoir utilisé illégalement Airbnb dans 35 immeubles de Manhattan et d'y avoir logé 75 ooo personnes entre 2015 et 2018, moyennant 21 millions de dollars. Cette bataille a lieu alors que le New York City Housing, qui gère 176000 appartements dans 2400 Uber et Airbnb prévoient de s'introduire- cette année en Bourse. Airbnb a été évaluée à plus de 30 milliards de dollars lors d'une levée de fonds en 2017. (Le Monde, Economie & entreprise, p5)  -  ( VOIR ) -


10/02/19  -  Suède : des panneaux publicitaires aident les SDF à trouver un refuge. Les panneaux sont équipés de baromètres : lorsque les températures descendront en dessous de - 7° C, les publicités laisseront la place à des informations permettant aux personnes sans domicile de repérer les refuges ouverts les plus proches. Au-dessus de - 7° C, les panneaux diffuseront également des informations à destination des citadins "lambdas" à propos de l'aide qu'ils peuvent apporter aux sans-abris, en les dirigeant vers les centres sociaux qui collectent les dons de nourriture et de vêtements. (https://www.linfodurable.fr/social/suede-des-panneaux-
publicitaires-aident-les-sdf-trouver-un-refuge-9410


02/02/19  -  Mal-logement : La Fondation Abbé Pierre invite l’Etat à renforcer les moyens et augmenter massivement ceux dédiés à la production de logements à vocation sociale. La Fondation souligne que l’Etat abandonne sans solution de logement ceux qu’il est censé protéger. Par ex, ceux qui sortent de l’Aide sociale à l’enfance, d’hospitalisation ou de prison. L’Etat a réduit les APL et ponctionné de 800 millions d’€ en 2018 et 2019 sur le budget de l’hébergement d’urgence. La Fondation constate une mobilisation prometteuse de plusieurs collectivités locales, comme Lyon, Amiens, le Puy-de-Dôme et Clermont-Ferrand qui veulent diminuer le nombre de sans-domicile. (Le Monde, France, p13)

29/01/19  -  Fairbnb, une alternative éthique à la plateforme Airbnb. Cette nouvelle plateforme de location de logements est actuellement développée par une communauté d’activistes, de chercheurs, de développeurs informatiques et de designers. Elle sera testée ce printemps dans cinq villes européennes : Amsterdam, Barcelone, Valence, Venise et Bologne (où se trouve le siège de la plateforme).  https://partenaire.palpix.com/www/delivery/lg.php?bannerid=3109&campaignid=1632&zoneid=99&loc=https%3A%2F%2Fwww.linfodurable.fr%2Fentreprises%2Fitalie-fairbnb-une-alternative-ethique-la-plateforme-airbnb-9256&cb=ccb2eb3895La moitié des bénéfices engendrés par les locations sera destinée au voisinage et investie dans des projets de développement locaux. Les habitants et les municipalités seront invités à voter pour les initiatives à soutenir et les projets à financer, tels que des cafés sociaux, des cours pour enfants, des jardins partagés, et d'autres projets durables. (https://www.linfodurable.fr/entreprises/
italie-fairbnb-une-alternative-ethique-la-plateforme-airbnb-9256
)

-  05/09/18  -  Raccourci de l’article du 05/09 de l’adjoint à la maire de Paris : « Ian Brossat intensifie son combat contre Airbnb en proposant d’interdire la location des meublés touristiques dans le centre de Paris et la vente de pied-à-terre dans toute la capitale. contre l’explosion des plateformes de location meublée de courte durée dans la capitale. A l’occasion de la sortie ce jeudi son livre « Airbnb, la ville ubérisée »* qui raconte son combat pour réguler la plateforme, le chef de file des communistes aux Européennes de mai 2019 nous livre ses propositions chocs pour « rendre la ville aux classes moyennes ». -  Aujourd’hui, nous ne sommes plus dans la culture du partage mais dans l’économie de prédation. La plupart des propriétaires louent désormais des logements entiers au lieu d’une simple chambre. Et surtout, de plus en plus de professionnels achètent des appartements, voire des immeubles entiers, pour les transformer en machines à cash.-   Airbnb menace l’âme et l’identité d’un certain nombre de quartiers. Nous ne pouvons pas rester inertes face à cette situation. Toutes les grandes villes du monde sont confrontées à ce problème. Si nous ne régulons pas Airbnb, nous n’aurons plus d’habitants dans nos centres villes. *Airbnb la ville ubérisée, Ian Brossat, Edition la ville brûle, 155 pages. 15 €.(http://www.leparisien.fr/paris-75/ian-brossat-il-faut-interdire-les-locations-airbnb-dans-le-centre-de-paris-05-09-2018-7877826.php)

-  Juillet/18  - Airbnb, machination capitaliste et inhumaine, impose à des locataires ou propriétaires un commerce non prévu dans leur immeuble, qui va perturber leur vie privée, et c’est peu dire. On achète un appart, comme pour l’habiter, et on installe ce système en cachète, en faisant supporter aux habitants les conséquences désastreuses du ‘passage’ de touristes ou autres, des ’clients’ pas des locataires, qui n’ont parfois que faire des règles communes du vivre ensemble. (Allées et venues à toute heure du jour et de la nuit, poubelles, bruits, fêtes, etc.)  Et ce malgré les protestations de toutes parts : L’Europe épingle Airbnb pour son manque de transparence ; lui  fixe un ultimatum pour améliorer ses conditions d'utilisation. Le Japon s’inquiète et l’encadre fermement. Paris ne veut plus d'Airbnb. C’est une scandaleuse opération commerciale, qui certes rend service à certains (voyageurs et propriétaires) mais ne tient pas compte de tous ceux qu’on va déranger par ce changement d’usage et faire vivre dans l’insécurité permanente (on laisse la porte de l’immeuble ouverte pour aller faire des courses…à côté, etc.). C’est du mépris pour autrui, c’est vraiment se faire du fric sur le dos des autres. Vous me direz que c’est dans l’air du temps. Et alors, va-t-on laisser faire sous prétexte que la loi l’autorise ? La loi peut-elle ainsi défendre de façon arbitraire une sorte de violation du droit de propriété ou d’en disposer librement, sous la pression de l’intérêt de quelques-uns ?  Certains syndics et certains maires pourraient avoir un pouvoir local contre cette hystérie ? Interrogez-les. (On est loin d’Fairbnb une location éthique, évidemment! Bravo les Italiens.)

       
- Airbnb, machination capitaliste et inhumaine.  References : 0  -   (airbnb.fr/)
-  1  - 
https://www.clubic.com/internet/actualite-844602-airbnb-epingle-europe-transparence-prix.html
-  2  - 
https://www.challenges.fr/immobilier/l-europe-fixe-un-ultimatum-a-airbnb-pour-ameliorer-ses-conditions-d-utilisation_601591
-  3  - 
https://www.lemonde.fr/economie/article/2018/06/15/une-nouvelle-legislation-encadre-airbnb-au-japon_5315555_3234.html
-  4  - 
https://www.marianne.net/societe/paris-ne-veut-plus-d-airbnb
-  5  - 
https://www.lemonde.fr/argent/article/2018/06/23/logement-les-limites-de-la-location-de-courte-duree_5320031_1657007.html
-  6  - 
http://sosconso.blog.lemonde.fr/
-  7  - 
https://www.francetvinfo.fr/monde/espagne/video-aux-canaries-un-voyagiste-transforme-une-residence-en-hotel-un-enfer pour-un-couple-de-retraites_2765959.html



DROCOURT NATURE vous parle un peu du Ciel,
de la Planète, des HUMAINS ET DES ANIMAUX

Ci-dessus  -    L’HUMANITAIRE -   LE LOGEMENT

 LES PAGES DU SITE  :  Date de la dernière info pour chaque page

 Airbnb  :  Ce n’est pas parce que la loi est de notre côté que tout est permis, et obligatoirement bon et bien