DROCOURT NATURE vous parle un peu du Ciel,
de la Planète, des HUMAINS ET DES ANIMAUX

Ci-dessus  -    LES CATALANS  -    A L C

 LES PAGES DU SITE  :  Date de la dernière info pour chaque page

CATALOGNE  -   COMPTE RENDU de l’ASSEMBLEE CONSTITUTIVE 
De l’ALLIANCE POUR LES LIBERTES EN CATALOGNE  -    L’ALC 

-  31/05/19  -  Les événements en Catalogne se sont accumulés ces derniers temps. Cela nécessite une récapitulation rapide des éléments les plus saillants.

 

1- les élections législatives du 28 avril ont vu la victoire du PSOE et la percée de l'extrême-droite Vox dans l'état espagnol. En Catalogne cinq de nos prisonniers ont été élus et aussitôt invalidés après avoir manifesté leur détermination à continuer leur lutte lors de leur prestation de serment. On ne sait pas encore avec qui Pedro Sanchez va gouverner mais pour ce qui nous importe il est clair qu'il ne faut s'attendre à aucun changement d'attitude significatif vis-à-vis de la question catalane.

 

2- les élections européennes du 26 mai ont été précédées de manœuvres du gouvernement espagnol et des partis espanyolistes qui ont tenté contre toute logique judiciaire d'empêcher les candidatures des exilés. Une tentative qui a échoué en déconsidérant un peu plus la justice espagnole contrainte de se déjuger. La liste de Carles Puigdemont en obtenant près de 1 million de voix s'est imposée et à obtenu deux élus. Aussitôt ont commencé des manœuvres dilatoires où la mauvaise foi cynique le disputait au ridicule. Le président PPE du Parlement Européen Tajani s'est particulièrement illustré dans ce domaine : en interdisant l'entrée du parlement aux seuls élus catalans dans un premier temps alors que les autres élus espagnols s'enregistraient puis , dans un second temps, devant la dénonciation de cette discrimination, en l'étendant rétroactivement à tous. Le but est évidemment encore une fois d'exclure les députés catalans car ils doivent passer par une accréditation à Madrid qui les conduira immédiatement en prison. Une pratique déplorable qui aura des conséquences devant les tribunaux internationaux.

Il est à souligner que cette élection a vu pour la première fois le total des voix indépendantistes dépasser les 50%.

 

3- Ce même 26 mai les élections municipales en Catalogne ont placé largement en tête les indépendantistes de l'ERC avec des résultats historiques dans les capitales de provinces. Dès négociations sont en cours ... Barcelone est un enjeu symbolique très fort au point que Valls s'est offert à quiconque pourrait éviter que le maire soit un indépendantiste.

 

4-dans le même ordre d'idées on retiendra aussi que pendant cette période la liste indépendantiste a conquis la majorité absolue aux élections de la puissante Chambre de Commerce de Barcelone.

 

5- le procès des 9 dirigeants catalans a suivi son cours pendant toute cette période. Il a mérité a de nombreuses reprises le qualificatif de "farce" que bien des observateurs lui attribuent. Mais en pensant à la fin possible sinon probable ce serait plutôt une tragi-comédie qui doit être évoquée. Cependant deux événements importants sont intervenus qui n'ont pas fini de peser sur le sort de nos prisonniers politiques. D'une part un jugement de la Cour Européenne des Droits de l'Homme qui déclare irrecevable une requête de 76 parlementaires du gouvernement de Catalogne contre la décision du Tribunal Constitutionnel du 9 octobre 2017. L'arrêt rendu le 28 mai 2019 Forcadell I Lluis et a. ne leur donne pas satisfaction.D'autre part un rapport d'experts mandatés par l'ONU considère que la détention provisoire depuis plus d'un an et demi de Jordi Cuixart, Jordi Sanchez et Oriol-Junqueras va à l'encontre de la Déclaration universelle des droits de l'homme et du Pacte international relatif aux droits civils et politiques. Ils demandent la libération de ces trois indépendantistes et leur indemnisation.

 

Pour suivre au jour le jour l'évolution de la situation en Catalogne abonnez-vous si ce n'est déjà fait à la page Facebook de l'ALC : @robert.marty66

 

-   02/05/2018  -   COMPTE RENDU de l’ASSEMBLEE CONSTITUTIVE  De l’ALLIANCE POUR LES LIBERTES EN CATALOGNE    Le 2 mai 2018 à 18H30 s’est tenue, au cinéma Le Castillet centre-ville, l’assemblée constitutive de l’Alliance pour les Libertés en Catalogne.  C’est en présence en présence de 132 personnes qu’elle s’est déroulée.
( Ce compte-rendu envoyé par Robert MARTY a été approuvé par le bureau du 11 mai )