Haut de Page      Accueil

()  -  06/09/19  -  Le professeur Chems Eddine Chitour de Ecole Polytechnique Alger nous parle du temps. Les haltes temporelles dans les civilisations et religions. (agoravox.fr/)

 

-  04/09/19  -  Mort du cardinal Roger Etchegaray, le Basque universel. Le diocèse de Bayonne a annoncé mercredi 4 septembre le décès du cardinal français, à 96 ans. Il alliait à des qualités de discrétion un goût pour les marges, pour les « frontières », que Jean-Paul II sut utiliser pour en faire son émissaire sur tous les points de fracture du monde. Toujours attentif à l’Église de France, il plaidait pour un catholicisme ouvert, dans la tradition du concile Vatican II. (la-croix.com/)

 

20/08/19  -  « La vraie surprise, c’est d’être changé par l’autre » Entretien avec, le père François Noiret, jésuite, missionnaire à Madagascar, qui a expérimenté la différence culturelle et ses surprises. (https://www.la-croix.com/Religion/Catholicisme/France/vraie-surprise-cest-detre-change-lautre-2019-08-20-1201041961)

 

26/07/19  -  Pour les évêques d’Afrique, le défi des nouvelles spiritualités des Églises du Réveil et des courants dits ésotériques. « Nous voyons nos fidèles goûter à toutes les sauces spirituelles », « dans certaines paroisses de nos diocèses, dans les conseils paroissiaux et même dans certains organismes diocésains, de personnes appartenant à la franc-maçonnerie, à la Rose-Croix ou s’adonnant à la sorcellerie ». « Nos chrétiens sont tentés par la facilité que proposent ces Églises évangéliques, qui promettent l’accès aux biens matériels et une forme de christianisme léger délesté de souffrance, avec une insistance sur les miracles »  (https://www.la-croix.com/Religion/Catholicisme/Monde/eveques-dAfrique-defi-nouvelles-spiritualites-2019-07-26-1201037695

 

10/07/19  -  Des vidéos pour faire réfléchir sur l’islam. Enquête : De « Casa del Hikma » à « Islamojolie », les séries de vidéos pédagogiques sur l’islam se multiplient sur Internet. Articulant chacune à sa manière tradition musulmane et apports historico-critiques, elles poussent les fidèles musulmans à interroger le discours majoritaire. (la-croix.com/)

 

04/07/19  -  Les évêques du Cameroun disent non à la Franc-maçonnerie, à Rose-croix et à la croyance en la sorcellerie. La Franc-maçonnerie se présente comme une philosophie humaniste, naturaliste et essentiellement rationaliste consacrée à la recherche de la vérité. Mais elle n’estime celle-ci accessible que par la raison. Aussi rejette-t-elle la lumière de la foi et les dogmes de l’église. A ce titre, exclut la possibilité d’une vérité absolue et nous ouvre à l’univers du relativisme.
Les rosicruciens ne considèrent pas Dieu comme une personne mais plutôt comme une sorte d’énergie spirituelle, source dernière de toutes les vibrations spirituelles et matérielles. On est là en plein dans le panthéisme. Quant aux croyances à la sorcellerie, les prélats soulignent que si l’on s’en tient à leurs effets, il apparait très clairement que c’est un phénomène dangereux. D’où l’urgence d’un discernement pour que l’africain grandisse en lucidité. (
https://actucameroun.com/2019/07/04/religion-les-eveques-disent-non-a-la-franc-maconnerie/)

 

23/06/19  -  Le bouddhisme est une spiritualité foisonnante qui, en fonction de l'espace, de l'histoire et des cultures, évolue. Comme le montrait récemment Bertrand Faure, grand spécialiste du bouddhisme japonais, dans Les mille et une vies de Bouddha (Le Seuil, 2018), chacun imagine son Bouddha, quitte à enrichir et enjoliver les épisodes de sa vie considérés comme fondateurs. (https://www.lepoint.fr/culture/premiere-exposition-sur-bouddha-en-france-suivez-le-guide-23-06-2019-2320533_3.php)

 

23/06/19  -  Islam : des voix des quartiers montent sur les planches. Ils sont auteurs, metteurs en scène, comédiens et ont décidé de faire de la pédagogie. Grâce au théâtre et au débat, ils sensibilisent et écoutent des jeunes pour prévenir la radicalisation.
Ils ne reculent devant aucune réalité, ils sont là pour bousculer les certitudes. Ils ne jugent pas, ne moquent pas, ne sermonnent pas. Ils tapent fort et sonnent juste aux oreilles des adolescents devant lesquels ils se produisent. Avec leurs
« gueules d’Arabes », comme disent certains d’entre eux, ces artistes auteurs, metteurs en scène et comédiens courent les collèges, lycées et centres culturels des quartiers populaires pour jouer leur spectacle devant un public jusqu’alors très éloigné de la chose théâtrale. (https://www.lemonde.fr/societe/article/2019/06/22/islam-des-voix-des-quartiers-montent-sur-les-planches_5479983_3224.html?xtor=EPR-33280931-[alert]-20190622-[article])

 

13/06/19  -  L'imam de Bordeaux appelle les musulmans à modifier leurs pratiques religieuses, y compris l'organisation de la prière. Pour mieux s'intégrer. Son obsession : préserver la place de l'islam dans l'espace français, quitte à le transformer. Pour ce théologien passé par le soufisme et les Frères musulmans, l'islam est aujourd'hui en danger. Contrairement à ce que pourraient faire croire la multiplication des femmes voilées et le développement des pratiques communautaires, trop de musulmans modérés abandonnent aujourd'hui une religion jugée impossible à pratiquer correctement dans la société occidentale. Une religion trop exigeante, voire trop violente. La solution ? Se faire oublier, ou presque, assure-t-il dans son nouveau livre Appel à la réconciliation (Plon)*. Comme il l'explique au Point, il ne s'agit pas seulement de lutter contre un islam revendicatif revendicatif en opposition avec les valeurs de la République, mais d'accepter de modifier certains rites dont la pratique est mal acceptée dans la société française. Une inflexion autorisée par les textes.  (https://www.lepoint.fr/societe/tareq-oubrou-le-musulman-ne-doit-pas-s-exposer-13-06-2019-2318668_
23.php?M_BT=2553021489602#xtor=EPR-6-[Newsletter-lepoint-afrique]-20190618
)

 

04/06/19  -  Les musulmans de France fêtent mardi la fin du jeûne pratiqué durant le mois de ramadan qui a commencé cette année le 6 mai. La journée de fête est donc marquée par une prière à la mosquée, mais aussi des échanges de vœux, de pâtisseries, de thé et de petits cadeaux. Traditionnellement, les croyants revêtent de nouveaux vêtements, s’offrent des présents et s’acquittent d’une aumône, la zakat al-fitr, destinée aux pauvres. (https://www.lemonde.fr/les-decodeurs/article/2019/06/04/que-celebre-l-aid-el-fitr-et-pourquoi-il-ne-faut-pas-confondre-avec-l-
aid-el-kebir_5471220_4355770.html
)

 

18/05/19  -  L’Eglise catholique de France vers la reconnaissance des enfants de prêtre, reçus pour la première fois par un responsable ecclésiastique français, et ils témoigneront en juin devant des évêques. (https://www.lemonde.fr/societe/article/2019/05/18/l-ouverture-sans-precedent-de-l-eglise-catholique-de-france-envers-les-enfants-de-pretre_5463742_3224.html)

 

09/04/19  -  Le pape François oblige le clergé à signaler des agressions sexuelles à la justice de l’Eglise. (https://www.lemonde.fr/societe/article/2019/05/09/le-pape-francois-oblige-legalement-le-clerge-a-signaler-des-agressions-sexuelles_5460001_3224.html)


23/04/19  -  Sexualité. Dans les religions monothéistes, une lutte musclée s'est engagée entre tradition et émancipation pour contrôler la sexualité. Une autre approche est possible, à condition d'individualiser religion et tradition, de s'attacher à l'esprit et non à la lettre, de se libérer des dogmes en contextualisant les préceptes.  Nadia El Bouga, sage-femme sexologue à Garges-lès-Gonesse. « On ne voit généralement l'Islam qu'à travers le prisme déformant de l'islamisme radical alors que dans le monde arabo-musulman, a existé un Islam des lumières avec notamment des écrits concernant l'érotisme et la sexualité, poursuit la sage-femme. C'est à nous musulmans de ressortir ces textes qui ont été - et sont toujours - bannis dans certains pays et de les faire lire». Citons par exemple « Les délices des cœurs », d’Ahmad al-Tifachi (1184-1253), « La prairie parfumée» de Cheikh Nefzaoui au xv• siècle, et bien sûr « Les mille et une nuits », mentionnées dès le x• siècle, mais aussi« Le kama-sutra arabe» de Malek Che bel, publié en 2006.    Arabo-musulmans ou non, l'objectif dans tous les pays est de travailler pour une éducation sexuelle et sensuelle. Faire l'amour est un art qui s'apprend, et il faut travailler les étapes de« l'agir érotique », pour améliorer la qualité de la rencontre érotique et sexuelle. « Les femmes arabes ont en elle une sensualité qui ne demanderait qu'à s'exprimer. Il faut les autoriser à exprimer leurs désirs, leurs besoins, l'amour de soi et l'amour des autres, renommer les choses car ce qui est nommé sort de l'ombre. Une sexualité plus libre ouvrirait les idées à l'autonomie et la voie à une perte du contrôle social. Et c’est bien sur ce point précis que se rejoignent religieux et conservateurs qui, ni les uns ni les autres, n'ont intérêt à une émancipation. (www.lequotidiendumedecin.fr. p13)

 

 

DROCOURT NATURE vous parle un peu du Ciel,
de la Planète, des HUMAINS ET DES ANIMAUX


Pierre Simon, marquis de Laplace (1749-1827)   :  A Napoléon qui, après avoir lu son « Exposition du système du monde »,
lui demanda « Et Dieu dans tout ça? », Laplace répondit « Sire, je n’ai pas eu besoin de cette hypothèse ».

 OPINIONS DIVERSES  SUR  LA  RELIGION
« Ce n’est pas la vie éternelle qui compte, c’est l’éternelle vitalité » Nietzsche

Ci-dessus  -    LES OPINIONS   -  LA RELIGION

 LES PAGES DU SITE  :  Date de la dernière info pour chaque page