()  -  17/10/19  -  ADOPTEZ LES BONS GESTES DÈS AUJOURD'HUI ! 10 CONSEILS À SUIVRE POUR VIVRE MIEUX PLUS LONGTEMPS

1. JE STIMULE MON CERVEAU : Il est indispensable de pratiquer chaque jour des activités aussi diverses que variées : lire, jardiner, voyager, dessiner, écrire, entretenir sa mémoire ...

2. JE PRENDS SOIN DE MON AUDITION : Une mauvaise audition entraîne non seulement une rupture sociale, mais aussi une modification des structures cérébrales. En cas de surdité, il faut se faire appareiller le plus tôt possible.

3. JE PRATIQUE UNE ACTIVITÉ PHYSIQUE : Bouger, c'est vital ! Pour entretenir son cœur, il n'est pas obligatoire de faire du sport : il suffit de marcher plus de 30 minutes par jour, prendre les escaliers, faire le ménage ...

4. J'ENTRETIENS MA VIE SOCIALE : Vivre avec les autres et multiplier les inter ctions (discussions, jeux, sorties ... ) réduit de 2 à -3 fois le risque de développer la maladie d'Alzheimer.

5. JE MANGE VARIÉ ET ÉQUILIBRÉ  Pour répondre aux besoins du corps, il est primordial de manger de tout (environ 14 aliments par jour) en quantité adaptée, et d'adopter par exemple le régime

méditerranéen à base de poisson, légumes, huile d'olive et fruits

6. J'OBSERVE LES PRESCRIPTIONS DU MÉDECIN : Ne mettez pas votre santé en danger : si vous suivez un traitement médicamenteux, respectez la prescription et ne mélangez pas les molécules sans consulter.

7. JE ME DÉTENDS Le stress chronique accélère le vieillissement cellulaire. Il faut donc apprendre à le gérer et si possible à le diminuer en faisant du sport, de la méditation, du dessin ...

8. JE SUIS MA SANTÉ DE PRÈS : Votre santé est votre bien le plus précieux. Observez un suivi médical régulier, participez aux campagnes de dépistages nationales ...

9. JE RESPECTE DES HORAIRES PRÉCIS : Dormir et manger à la bonne heure favorise le bon fonctionnement du corps qui est régulé par des cycles de 24 heures, appelés cycles circadiens.

1O. JE DONNE : Développer votre générosité améliore les conditions cardiovasculaires et augmente le sentiment de bien-être. Soutenez l'Institut Pasteur de Lille : c 'est bon pour votre santé.

www.pasteur-lille.fr  -  Institut Pasteur de Lille  -  1 Rue du Professeur Calmette - 59 019 Lille

10/10/19  -  Les usagers veulent peser dans les établissements. Le congrès des usagers des cliniques MCO a montré les attentes pour que les patients fassent davantage entendre leur voix dans les démarches : Evaluation, certification, événements indésirables

 «L'alimentation, l'hygiène, c'est bien gentil, mais le sujet, c'est le soin et la santé. Sauf que la direction nous fait barrage dès qu'on s'intéresse aux événements indésirables graves.

Depuis 1999 les usagers de santé ont pris du galon dans l'évaluation des bonnes pratiques et la démarche qualité (droits et parcours du patient, management de la qualité, gestion des risques). Sur le papier, ils siègent au sein de diverses instances et commissions internes. Mais sur le terrain, beaucoup reste à faire.

La gestion des risques paramédicaux et médicaux les intéresse mais ils ne savent pas comment faire passer le message à la direction. En parler aux médecins? « Ils sont libéraux et n'ont pas de temps à perdre, on les voit à peine!»,

Mais, reconnaît le Dr Alexandra Fourcade, à la tête du bureau des usagers de l'offre de soins au ministère de la Santé (DGOS), « il faut enterrer la culture du secret si l'on veut progresser sur le rôle et la place des usagers dans le système de santé».
Le« blues » des représentants des usagers (RU) les plus militants est alimenté par une réalité crue: le manque d'implication des patients dans des instances pourtant créées spécifiquement pour eux. La réglementation impose quatre RU par clinique. Mais «
30 % des établissements ont des difficultés à trouver des usagers pour remplir les CDU », (www.lequotidiendumedecin.fr, p 5)

 

30/09/19  -  Des niveaux de pression artérielle systolique et de LOL-cholestérol plus bas que la moyenne sur le long terme sont associés à une réduction de plus de moitié du risque cardiovasculaire sur la vie entière. D'autre part, la vaccination antigrippale serait bénéfique sur le risque cardiovasculaire des hypertendus. Des mesures de prévention facilement accessibles.

Vacciner pour protéger le cœur : De son côté, à partir de l'analyse des données d'un registre national portant sur plus de 608 000 patients hypertendus âgés de 18 à 100 ans, une équipe danoise souligne l'intérêt de la vaccination antigrippale dans cette population, exposée à un risque cardiovasculaire accru.

En effet, après ajustement sur diverses caractéristiques des sujets hypertendus, comme l'âge ou les comorbidités, les auteurs montrent qu'en moyenne la vaccination antigrippale permet de réduire le risque de décès de toutes causes de 18 %, celui de décès cardiovasculaire de 16 % et de 10 % celui de décès par infarctus du myocarde ou accident vasculaire cérébral. (www.lequotidiendumedecin.fr , p12)

 

-  26/09/19  -  Les ratés fréquents de l'autodiagnostic.  Grâce à la multiplication des sources d'information médicale en ligne, les Français s'auto-diagnostiquent beaucoup mais mal selon une étude* effectuée par 360 medics, une start-up lyonnaise spécialisée dans le développement d'outils numériques pour la pratique des médecins. La société s'est intéressée à l'impact de l'autodiagnostic sur la relation patient/médecin et sur la manière dont est perçue cette pratique par les soignants. Les résultats sont sans appel: 82,8 % des professionnels de santé déclarent recevoir « souvent» ou «fréquemment» des patients qui se sont auto-diagnostiqués juste avant la consultation; mais surtout, ces autodiagnostics sont jugés erronés dans près de 90 % des cas. Plus précisément, 46,5 % des professionnels de santé indiquent que les autodiagnostics de leurs patients sont« peu souvent valides», 38,6 % qu'ils sont« rarement valides » et 6,6 % qu'il ne sont «jamais bons». Étude réalisée par questionnaire auto-administré entre le 2 août et le 12 septembre 2019 auprès de 300 professionnels de santé ( dont 53 % de médecins, 21 % d'infirmiers et 14 % de pharmaciens)   -  (www.lequotidiendumedecin.fr – p4)

 

26/09/19  -  Sommeil et mémoire. Les neurones de l’oubli identifiés. Le sommeil est une phase cruciale pour la mémoire : il permet de consolider certains souvenirs et d'en supprimer d'autres: Une équipe américano-japonaise vient d'identifier, chez la souris, les neurones qui participent à cet oubli: situés dans l'hypothalamus, ils produisent l'hormone de mélanoconcentration (ou MCH pour melanin-concentrating hormone), connue jusqu'à présent pour stimuler l'appétit (1). « L'oubli a mauvaise presse, reconnaît Francis Eustache. Or, l'oubli physiologique est peut-être le meilleur partenaire de la mémoire. Il permet de trier les souvenirs en fonction d'un objectif à un moment donné».
   En manipulant l'activité des neurones MCH à l'aide de techniques de pointe, les neurobiologistes ont observé que ces cellules s'activent pendant le sommeil paradoxal (caractérisé par la production de rêves) et lors de l'éveil. Lorsqu'un objet nouveau était présenté à l'animal et que les neurones MCH étaient inactivés lors du sommeil suivant, l'objet était mieux mémorisé. À l'inverse, lorsque les neurones MCH étaient actifs pendant le sommeil paradoxal, l'objet était davantage oublié.

   Ces neurones pourraient-ils être activés pour traiter la mémoire posttraumatique? La piste est suggérée par les auteurs. Ce genre de supposition est « un saut quantique, note toutefois Francis Eustache. Si les mécanismes biologiques sont plutôt extrapolables à l'homme, le souvenir humain est plus complexe. » (1) (www.lequotidiendumedecin.fr, p8)

 

23/09/19  -  Antibiorésistance, menace pour la santé humaine. Ces dernières années, le phénomène de l'antibiorésistance s'est considérablement aggravé à travers le monde. En France, où la prescription d'antibiotiques est encore trop élevée, il y a urgence à agir. • « Ceux qui abuseront de la pénicilline seront moralement responsables de la mort de patients qui succomberont aux germes résistants, j'espère que ce fléau pourra être évité ... ». Ces propos, tenus en 1945 au« New York Times » par Alexander Fleming, découvreur de la pénicilline, ont une résonance bien particulière à l'heure où l’OMS a classé la résistance aux antimicrobiens parmi les 10 principales menaces pour la santé humaine.

Chaque année, près de 700 000 décès dans le monde, dont 33 000 en Europe et environ 5 500 en France. Un phénomène qui s'est accéléré ces dix dernières années.

En France, notamment, alors que le premier plan éco-antibio, piloté par le ministère de l’agriculture, a permis une réduction de 39 % de la consommation d'antibiotiques dans le secteur animal en 6 ans.
En médecine humaine Notre pays en 2018 avait une consommation d'antibiotiques supérieure de 41 % à la moyenne européenne. En médecine de ville 90 % du volume des prescriptions provenait de ce secteur.
(70,6 % de la médecine générale)  (www.lequotidiendumedecin.fr  -  p11)   

 

 -  06/09/19  -  Stop jambes lourdes : 10 gestes simples : En France, 1 personne sur 3 souffre d’insuffisance veineuse.
Cette mauvaise circulation du sang dans les veines se traduit le plus souvent par le fameux symptôme des jambes lourdes (et douloureuses). Et cela peut devenir un vrai handicap !
Surtout s'il finit par dégénérer en varices, en phlébites (inflammation des veines), mais aussi en œdèmes ou en ulcères variqueux – qu’il faudra tôt ou tard opérer. Pourtant, rien ne vous oblige à vous faire opérer si vous vous occupez assez bien et assez tôt de vos problèmes de veines. 

L’immobilité et la chaleur : les fléaux de vos veines

Vous connaissez très certainement les symptômes des jambes lourdes :

Lourdeurs en fin de journée (surtout quand il fait très chaud) ;

Crampes ; Engourdissements ; Fourmillements (surtout lorsqu’on reste immobile).

Mais au-delà de ces symptômes, il y a des facteurs aggravants qu’il faut apprendre à repérer pour éviter que votre situation ne dégénère inutilement.
L’avion, comme la plupart des transports, est un véritable calvaire pour vos veines, surtout que les voyages peuvent durer des dizaines d’heures.
Et cela met clairement votre circulation sanguine à rude épreuve.
Résultat : vos pieds peuvent beaucoup gonfler. On parle même de pieds « d’éléphant ».
Mais la même chose peut vous arriver si vous travaillez de chez vous ou si vous passez votre journée assis, devant la télévision par exemple. 

Les 10 gestes simples contre les jambes lourdes : Dr Thierry Schmitz - Lettre Médecin Santé drschmitz@lettre-medecin-sante.email

 

 

SANTE  « Bien-être global de la personne dans son environne5ent »

DROCOURT NATURE vous parle un peu du Ciel,
de la Planète, des HUMAINS ET DES ANIMAUX

Ci-dessus    -    DIVERS   -  SANTE

 LES PAGES DU SITE  :  Date de la dernière info pour chaque page

AVC :  VITE,
APPELLE VITE

le 15 !
et dites « AVC»

-SAMU 15
-Pompiers 18

DIVERS   (Chiffres, référence, …)  ( URGENCES ET RISQUES voir)
-  Aides sociales en France : 759 milliards d’euros en 2016, soit près du double du budget de l’Etat : 286 milliards d'euros d'aides sociales vont à la vieillesse, 204 à la Santé, 21,9 Mds à la pauvreté. (source : "Le maquis des Aides sociales") (https://www.lasemaineduroussillon.com/2019/01/13/aides-sociales-france-759-milliards/)
-  Dossier médical partagé : le numérique au service d'un meilleur suivi médical. Voir la vidéo Comment créer mon dossier médical partagé ? (http://www.agevillage.com/actualite-17701-1-Dossier-medical-partage-le-numerique-au-service-d-un-meilleur-suivi-médical.html)
ETAT DE SANTE : Sur la Chaîne parlementaire, politique et citoyenne, LCP, Elizabeth Martichoux explore chaque mois un thème de santé publique. (http://www.lcp.fr/emissions/etat-de-sante-0)
Base de données publique des médicaments : (http://base-donnees-publique.medicaments.gouv.fr/affichageDoc.php?specid=68712285&typedoc=N)