RIONS !  MALGRE TOUT  !
Etre raisonnable en toutes circonstances ? Il faudrait être fou…  Raymond Devos - (Extrait du spectacle Un jour sans moi) -  Je plains ceux qui ont l'air intelligent ; c'est une promesse qu'on ne peut tenir. Alain  -  (Extrait des Propos sur l'esthétique)

 

Coluche:
(vidéos) 
L'humour juif
Coluche le flic

 

Né à Paris (France)
 le 28/10/1944.
Mort à Opio (France)
 le 19/06/1986

 

Les Restos

 

Il aurait aimé =>

Haut de Page   Accueil

Jacques BREL  -  Léo FERRE 
Georges BRASSENS

DROCOURT NATURE vous parle un peu du Ciel,
de la Planète, des HUMAINS ET DES ANIMAUX

Ci-dessus  -    DIVERS -  RIONS

 LES PAGES DU SITE  :  Date de la dernière info pour chaque page


()  -  18/05/20  -  En Algérie, un site parodique ferme face à la :< répression des libertés »

   Le site « El Manchar» s'arrête tandis que plusieurs publications en ligne ont vu leur accès bloqué et leurs responsables arrêtés
   El Manchar, c'est .fini. On, se retrouve bientôt dans une Algérie meilleure. Ou Pas.»

Seuls demeurent, sur la page d'accueil, ces mots en lettres noires sur fond blanc. Mercredi 13 mai, le site Internet parodique algérien El Manchar annonçait l'arrêt de ses publications, sans explication. Le buzz est immédiat et pousse l'équipe à publier quelques précisions sur les réseaux sociaux dès le lendemain: « Le climat de répression des libertés, les incarcérations de citoyens à la suite de leurs activités sur les réseaux sociaux nous ont conduits à réfléchir sur les risques que nous encourons.»

   En 2013, Nazim Baya, un pharmacien alors âgé de 28 ans, lance la page Facebook «El Manchar». Le titre, qui signifie la scie, en arabe classique, et la médisance, en dialecte algérien, est un hommage à un journal satirique du début des années 1990. Cette année-là, Abdelaziz Bouteflika, très affaibli par un AVC, et absent de la vie publique, est en passe de se présenter pour un quatrième mandat. Le jeune homme s'inspire du Gara.fi, site parodique français. Objectif: « Rire des puissants.»

   En Algérie, où la culture de la caricature est solidement ancrée, le concept fait mouche. Plusieurs centaines de milliers d'internautes consultent le site chaque mois. Le succès · pousse Nazim Baya à créer un site Internet et à s'entourer d'une équipe de bénévoles. En parallèle, il poursuit son activité de pharmacien dans un organisme étatique, où il tente, en 2018, de lancer un syndicat. « Semblable à l'ancien, en pire»

   Mais ces derniers mois, la pression devenait «invivable», selon le fondateur. « Le contexte de répression ne se prête vraiment pas à la parodie. Je n'ai subi aucune menace directe, mais j'ai l'impression d'être de plus en plus sur le fil du rasoir», explique Nazim Baya, pour qui la modification du code pénal et la loi « relative à la prévention et à la lutte contre la discrimination et le discours de haine», adoptées fin avril, sont « une épée de Damoclès».

Depuis la mi-mars, alors que les manifestations hebdomadaires du Hirak sont à l'arrêt du fait de la pandémie de Covid-19, plusieurs dizaines de personnes ont été convoquées par les services de sécurité pour des publications sur les réseaux sociaux. Le 27 avril, Walid Kechida, également fondateur d'une page Facebook humoristique a été placé sous mandat de dépôt pour outrage à corps constitué, outrage aux institutions, offense au président de la République et offense à l'islam. Plusieurs sites Internet d'information ont vu leur accès bloqué depuis l'Algérie. Le 25 avril, El Manchar écrivait: « Urgent. Le site El Manchar n'est pas censuré par Belhimer » (Ammar Belhimer, le ministre de la communication).

   L'annonce de l'arrêt des publications d'El Manchar a provoqué beaucoup d'émoi. Certains internautes, d'abord persuadés qu'il s'agissait d'humour, ont salué un site « qui disait plus de vérités que d'autres médias» et qui permettait une « thérapie par le rire». « Il va nous manquer. Rire de nous-même, ça fait partie de notre personnalité d'Algérien. Et dans les moments difficiles, ça aide. On espère qu'il y aura une relève», souligne Mustapha, trentenaire et lecteur assidu. (https://www.lemonde.fr/, le journal,  n°23384, p8)


03/04/20  -  Confinement 2.0  -  Imagination, participation, séduction

Voici quelques morceaux choisis d'innovations et de suggestions plus ou moins utiles et ou divertissantes qui mettent la high-tech à contribution.

   Pour être sûr de respecter la distance imposée de 1 km autour de chez soi, il suffit de se rendre sur le site Géoportail, qui permet habituellement l'accès à des services de recherche et de visualisation de données géographiques ou géolocalisées. On peut visualiser en vert, en quelques clics après avoir renseigné son adresse postale, la zone autorisée pour les déplacements à pied.
   Comment éviter de
se toucher le visage lorsqu'on passe de longues heures devant un ordinateur? En faisant appel au site Donottouchyourface, qui, après deux vidéos de quelques secondes, et grâce à l'IA, détecte les mouvements via la webcam et prévient d'un geste potentiellement dangereux avec un grand« NO»!
   Sorti il y a près d'une décennie et à nouveau plébiscité, le
jeu vidéo Plague Inc., dont l' objectif est de cultiver un virus  mortel afin de créer une pandémie qui tuera le plus de monde possible, est sur le point d'être modifié. Le studio Ndemic Créations vient d'annoncer qu'il met tout en œuvre –avec le soutien de l'OMS et du GOARN (réseau mondial d'alerte et d'action créé par l'OMS) - pour développer une nouvelle version. Il s'agira de trouver une solution pour arrêter l'épidémie mondiale et sauver le maximum de personnes ...

   Parce que tout le monde ne s'improvise pas télétravailleur, le réseau social professionnel Linkedln a dévoilé sur Spotify, parmi 6 nouvelles playlists adaptées à différents moments de la vie professionnelle, « Refine and Focus », un morceau qui rassemble des ambiances sonores censées améliorer la  concentration et permettre de travailler plus efficacement

   Les batailles homériques autour du papier toilette ont suscité des vocations. C'est ainsi que les sites howmuchtoiletpaper et ,blitzrechner créés l'un par deux étudiants londoniens et l'autre en Allemagne, informent sur le nombre de jours que l'on pourra tenir après que l'on aura renseigné le nombre de rouleaux en stock, le nombre de fois que l' on a à s'en servir, le nombre de personnes au foyer et encore le nombre de feuilles par rouleau ou le nombre de feuilles utilisées par passage. (…) Mostefa Brahim. (www.lequotidiendumedecin.fr,  le journal, n° 9822, p14)

16/02/20  -  « La conjuration des cons. C’est une des rares espèces non menacées, qui prolifère dans tous les milieux. Les historiens s’y intéressent enfin.-  l'UICN répertoriait près de 30 000 espèces menacées d'extinction. Il en est une qui échappe à ce sinistre recensement en raison d'un paradoxe: elle est menacée, mais prolifère. C'est l'espèce de con. 
    On est toujours le con de quelqu'un. Généralement, de l'autre. De l'autre con, bien entendu. Ce qui situe donc le cheptel planétaire aux alentours de 7,6 milliards de têtes, soit la totalité de la population disponible. En hausse de go millions par an. C'est considérable. D'où lui vient alors cette sensation de solitude ? Ce délire de persécution? Cette angoisse reptilienne de la fin? De la théorie du bouc émissaire. Une construction d'un philosophe et anthropologue René Girard (1923-2015), qui sanctuarise la fonction de victime expiatoire. Le cercle vicieux parfait : on cherche à se débarrasser de l'accusé mais pas trop vite non plus, sinon on ne saurait plus qui haïr.

   «Mort aux cons!», entendait-on au milieu du XX• siècle. « Vaste programme ... », prétextaient les autorités qui avaient autre chose à faire - le tout nucléaire, les trains à grande vitesse, le Minitel et les autoroutes à péage. On invitait ainsi le con à attendre son tour. Ce qu'il déteste, comme vous avez pu le constater dernièrement devant le guichet Retrait des recommandés du bureau de poste de Bessancourt (Val-d'Oise). (…)

      Est-il seulement possible d'en guérir? (…)  Jean-Baptiste de Montvalon (p3)  -  (https://www.lemonde.fr/, le journal n°23360, L’époque, p2&3)

 

 

 

D’autres bienfaiteurs de l’humanité

 
Le plus gros souci parait-il
pour une poule
c’est de passer
du coq à l’âne !.
..
 
On ne dit pas s’il est catalan !

(https://lesavaistu.fr/dou-vient-lexpression-passer-du-coq-a-lane/)