(03/01/20  -  Les cheminots grévistes rassemblés le 28, place de la République, devant la permanence de Romain Grau. Le député Romain Grau n'était pas présent. Les échos, parviendront très certainement à ses oreilles. Les cheminots prenaient la parole tour à tour, sur la place de la République à Perpignan. Il n'était pas seulement question du projet de loi à propos des retraites. Ils ont démontré et contesté la casse de l'entreprise publique SNCF, dénonçant cette fuite en avant comptable de l'État et les contradictions incontestables à propos de l'écologie et de  l'environnement. L'abandon du fret, l'ouverture à la concurrence au 1 janvier 2020 du trafic voyageurs dans quelques jours, le renoncement sur la question du train primeurs étaient évoqués et détaillés. « La ministre Borne avait promis à grands cris Je redémarrage de ce train en novembre. C'était un mensonge ! ». Enfin, ils ont dénoncé les votes du député Grau à l'assemblée nationale et relevé son absence de parole, ayant failli à son engagement auprès des cheminots: « // n'est plus jamais revenu, comme il s'y était engagé ». (http://letc.fr/ , Le journal Le Travailleur Catalan, p6)

 

- 03/01/20  - La présence à gauche d'une liste alternative pourrait bien être l'élément novateur du scrutin. Perpignan est terriblement frappée par les difficultés économiques et la précarité.

Notre ville n'a surtout pas besoin comme maire, d'un Romain Grau, député La REM qui soutient à l'Assemblée la mise en pièces de la protection sociale. Quant au maire sortant et aux autres candidats de droite ou d'extrême droite ils prônent les mêmes solutions d'inspiration libérale. Notre ville doit rompre avec ces logiques nocives. Les gens aspirent à faire entendre leur voix, à faire vivre une démocratie locale inventive. Tous les progressistes de la cité ont espéré que la gauche se regrouperait pour offrir une autre perspective. Depuis plus d'un an, des tentatives ont eu lieu pour faire vivre une nouvelle approche de la mobilisation citoyenne. Le PCF et sa conseillère départementale Françoise Fiter, ont fait beaucoup d'efforts pour concrétiser cette démarche. D’autres initiatives se sont déployées et tout cela a débouché sur la constitution d'une liste citoyenne incluant tout à la fois des personnes non affiliées et des organisations politiques désireuses de contribuer à cette dynamique nouvelle. Cette liste s'est donnée comme tête deux citoyens non adhérents à des partis, Caroline Forgues et Jean-Bernard Mathon, tous deux connus pour leurs activités associatives. Elle a pris le nom d' « Alternative ». Des organisations politiques de gauche en sont partie prenante, le PCF, La France Insoumise, Génération.S et le NPA. L'ERC soutient, même si elle ne présente pas de candidat. Cependant d'autres organisations de gauche n'en sont pas. C'est le cas de EELV qui, pourtant, semblait partager une démarche similaire, jusqu'à ce que la candidature d'Agnès Langevine soit annoncée sans concertation aucune, en se contentant d'appeler les autres à un ralliement inconditionnel. Ce n'est pas ce qui se fait de mieux en matière de renouvellement des pratiques politiques. L' Alternative a fait savoir qu'elle laissera jusqu'au bout la porte ouverte à une reprise des contacts. Quoi qu'il en soit, elle sera, du fait de l'originalité de sa démarche, la liste susceptible de faire souffler un vent nouveau dans la vie publique locale. (http://letc.fr/ , Le journal Le Travailleur Catalan, p7)

 

03/01/20  -  Collectif AgissonsPaysCatalan : La capitale du Roussillon, ville méditerranéenne par excellence, a tous les atouts, que l'on peut retrouver à Majorque, Palerme etc   Cette « belle endormie » cherche désespérément un(e) maire, qui saura la réveiller et mettre en avant son architecture si unique. Si le politique est défaillant, le citoyen peut participer à l'embellissement de Perpignan.

L'Agence Nationale de l'Habitat (ANAH) octroie de nombreuses subventions pour réhabiliter les habitations. Le débat sur les quartiers anciens, qui s'est limité à sa destruction, a fait réagir le mouvement #AgissonsPaysCatalan. Favorables à sa réhabilitation, nous souhaitons, que le centre historique perpignanais soit enrichi de nombreuses couleurs vives et chaudes. Un quartier coloré a l'avantage d'apporter une ambiance festive ou gaie, qui permet de casser avec la morosité ambiante. ANAH propose justement de bénéficier de subventions sur les travaux de façade représentant environ 20 % des montants des travaux quel que soit votre niveau de revenus, dans le périmètre du secteur sauvegardé et possibilité d'un prêt à taux 0 %.

Le mouvement #AgissonsPaysCatalan rêve de la rue des Augustins, en bleu, rouge, ocre, pistache ... Comme Saint-Matthieu, Saint Jacques et le cœur de ville. Autre mise en valeur de notre patrimoine, dans toutes les villes latines ou méditerranéennes, les patios sont ouverts à la population, servant de lieu de rencontres musicales ou romantiques. Encore une fois, l'ex-capitale du royaume Majorque regorge de ces cours à ciel ouvert mais certaines sont fermées au public, car appartenant à des privés ou ne sont pas mises en évidence. Ces lieux de convivialité doivent être accessibles et retrouver leur place dans l'espace public. De plus, nous rappelons que nous souhaitons que Perpignan devienne la capitale méditerranéenne du trompe-l'oeil ... De nombreux artistes locaux approuvent ce projet Collectif AgissonsPaysCatalan (https://www.lasemaineduroussillon.com/hebdo, p2)

 

18/12/19  -  Romain Grau. Des mobilités douces et durables pour Perpignan. La mobilité est une composante essentielle de notre quotidien : pour nous rendre au travail, à l'école, à l'université, dans des lieux culturels et festifs, pour visiter des parents ou des amis. Nous sommes tous mobiles et aspirons tous à nous déplacer aisément, sans contraintes, tout le temps.

Dans ce domaine comme dans tant d'autres, la situation des Perpignanais n'est guère enviable : une ville congestionnée par le trafic automobile ; un réseau de bus en piteux état alors même qu'il est pour certains le seul mode de transport accessible ; dangerosité de la pratique du vélo à Perpignan ; la marche à pied n'est pas toujours aisée ni envisageable. Pour offrir enfin à tous les Perpignanais les modes de transport qu'ils méritent, mon équipe et moi mettrons en place dès la première année de notre mandat les mesures suivantes:

1. Assurer le bus gratuit pour tous (sans incidence fiscale pour les Perpignanais)

2. Garantir à chaque Perpignanais de se trouver à moins de 300 mètres d'un arrêt de bus

3. Créer deux lignes « express » en site réservé sur les axes Nord-Sud et Est-Ouest pour fluidifier les dessertes

4. Créer des lignes de bus circulaires afin de relier les différents quartiers entre eux

5. Renouveler la flotte des bus au profit de bus propres

6. Créer de véritables parkings-relais aux abords de la ville reliés au centre au moyen de navettes gratuites (rotations à haute fréquence aux heures de pointe et le weekend)

7. Initier un plan« Réduire la vitesse à Perpignan »( ... )

8. Offrir la gratuité de l'A9 entre les péages Nord et Sud pour les résidents des P.O. afin de favoriser le contournement de Perpignan

9. Encourager le recours aux voitures électriques (particuliers comme collectivités .. . )

10. Initier une véritable politique en faveur du vélo à Perpignan : sécuriser et faciliter sa pratique par tous (mettre fin aux discontinuités, multiplier les sites réservés, ... )

11. Redécouvrir le plaisir de la marche à pied, redonner aux Perpignanais le goût de flâner dans leur ville, de manière apaisée, sécurisée (zones partagées, nouvelles zones piétonnes, ... )

12. Création de véritables plateformes multimodales offrant le choix de divers modes de transport (près des gares, sur les principales places de la ville, aux parkings-relais, sur les sites universitaires)

Parce que la mobilité est une question d'égalité des citoyens, de justice sociale, de pouvoir d'achat,( ... ). La mobilité doit redevenir à nouveau un axe majeur de l'action municipale alors qu'elle a trop longtemps été ignorée par l'actuelle équipe municipale. Il est urgent que les Perpignanais puissent accéder enfin aux mobilités qu'ils souhaitent. C'est pour toutes ces raisons que je prends l'engagement de faire de Perpignan une ville exemplaire en termes de mobilité.

Romain Grau, député de la 1«-drconscription des P.0., (https://www.lasemaineduroussillon.com/hebdo, L’hebdo, p2)

 

03/12/19  -  #AgissonsPaysCatalan—  Maisons France Services, fausse bonne idée ? Alors que 4 maisons verront le jour, en Pays Catalan, en janvier 2020 (Arles-sur-Tech, Ille-sur-Têt, Banyuls-sur-Mer et Tautavel), elles suscitent déjà quelques interrogations. Elles sont censées compenser le manque de services publics dans les communes ...

Là, où il n'y a rien, la proposition est louable, mais souvent, c'est suite à la fermeture de la Poste, d'une Trésorerie etc ... Pour ces dernières, 1 600 trésoreries doivent être supprimées sur 2020. Les agents des impôts manifestaient le 14 novembre à Paris, pour dénoncer ces fermetures et la dégradation de leurs conditions de travail. Ensuite, quels employés seront affectés à ces Maisons France Services ? des agents des Impôts, de la Poste ou de la CAF ? Nous avons d'énormes doutes ... Ce seront sûrement des « contrats aidés qui orienteront le public vers des ordinateurs. Une société totalement dématérialisée et déshumanisée, que le gouvernement est en train de nous proposer.

Le mouvement #AgissonsPaysCatalan n'est pas contre la modernité, quand celle-ci n'impacte pas sur la qualité des services et désenclave les territoires. Il est temps que nos édiles comprennent que les services publics n'ont pas vocation à être rentables, mais seulement une mission d'intérêt général. #AgissonsPaysCatalan (https://www.lasemaineduroussillon.com/hebdo, p2)

 

03/12/19  -  Esquerra Republicana  Perpignan : pour un réel changement et pour faire face au fascisme.  Esquerra Republicana (https://www.lasemaineduroussillon.com/hebdo, p2)

 

 

 

Elections municipales Perpignan
des 15 et 22 Mars 2020

DROCOURT NATURE vous parle un peu du Ciel,
de la Planète, des HUMAINS ET DES ANIMAUX

Ci-dessus    -    DIVERS   - 

 LE SITE  :  Date de la dernière info pour chaque page

DIVERS   (Chiffres, référence, …)  Elections  nationales du 26/05/19.  -  Participation :  51%
-  23.31  la liste de Marine Le Pen-  22.41 : la liste "Renaissance" de Macron -  13.47  : EELV  ( Le Monde du 27/05)
RN :
5 281 576 voix  -  REM : 5 076 363  (- 205 213)  -  EELV : 3 052 406