(03/12/19  -  Le bilan de l'éo1ien inspire par le syndicat professionnel France Énergie éolienne est un véritable hymne à l'éolien. Mais il y a un revers à cette médaille et il faut rendre à César ce qui est à César et à l'éolien ce qui lui revient.

   La détérioration des paysages terrestres et bientôt maritimes. L'inutilité de cette production d'électricité éolienne dans un pays qui a par ailleurs la capacité de produire de l'énergie décarbonée au moins autant sinon plus que l’éolien ( ... ). Et, lorsqu'il n'y a pas de vent, il faut démarrer rapidement, au pied levé, des moyens de secours, turbines à gaz, centrales thermiques, qui produisent une électricité très carbonée ou même importer d'Allemagne cette énergie où elle est produite en grande partie à partir de centrales à charbon (...).

Le prix réglementé plus que rémunérateur pour le producteur auquel est achetée sa production éolienne avec en plus la certitude de l'écouler puisque son accès au réseau est prioritaire sur toute autre source d'électricité. ( ... ) On se gargarise du «1,2 emploi, non dé localisable» créé «pour chaque nouveau MW installé», mais où sont donc fabriquées les éoliennes? Majoritairement hors de France. Certes, le coût de production de l'éolien a baissé mais à 63 € le mégawattheure, il est encore 50 % au-dessus des 42 € du prix auquel les concurrents d'EDF lui achètent le quart de sa production nucléaire, dont la disponibilité est assurée à tout instant, grand froid comme canicule.

L'éolien est un scandale écolo-financier qui a vu le jour pour des raisons tout à fait incompréhensibles en France, sauf à l'expliquer par la puissance d'un lobby qui y trouve plus que son compte. Alors, oui aux énergies renouvelables, mais pas à n'importe quelles conditions, en se souvenant que la première d'entre elles est d'adopter un comportement citoyen en limitant au plus juste sa propre consommation et en consacrant par ailleurs des moyens à la recherche de véritables énergies durablement renouvelables ou leur permettant de le devenir comme le stockage de l'électricité. Gérard Baisle. (Paris) (https://www.la-croix.com/, p5)

 

14/08/19  -  Eolien et changement climatique : la production éolienne varie avec le vent. La physique et l’économie de l’énergie éolienne concourent donc à en faire une des sources d’électricité les plus exposées à une modification du climat. L’évolution vers un régime de vent moins favorable à la production éolienne fait à peu près consensus pour le sud de l’Europe dont une bonne partie de la France (https://energie-developpement.blogspot.com/2019/08/eolien-impact-changement-climatique.html)

 

« Physique des éoliennes » d’Hervé NIFENECKER : La physique de la pale de l'éolienne permet de montrer comment la recherche d'un rendement optimal aboutit à la définition d'un angle de calage qui dépend de la distance à l'axe de rotation. Le rendement optimal des grandes éoliennes n'excède pas 15 %. Le passage des pales de l'éolienne crée un sillage dont la persistance permet de comprendre pourquoi il est généralement possible de caractériser les éoliennes par la surface balayée par les pales en rotation. La densité maximale d'éoliennes correspond à une production électrique de l'ordre de 55 kWh/(m2.an). Malgré l'effet de foisonnement, à l'échelle européenne, la puissance garantie n'excède pas quelques pourcents. En France, pour diminuer le nombre de réacteurs de 10 %, on devrait équiper environ 3 500 km de côtes en STEP. (https://www.techniques-ingenieur.fr/base-documentaire/energies-th4/energies-renouvelables-42594210/physique-des-eoliennes-be8584/?utmCampaign=72-WP-ZY4B202)

 

 

DROCOURT NATURE vous parle un peu du Ciel,
de la Planète, des HUMAINS ET DES ANIMAUX

Les EOLIENNES TERRESTRES
-  Commentaires  -  Références


Énergies durables :

Afficher l'image d'origine

Ci-dessus,   Nature   -  EOLIENNES TERRESTRES  :   Commentaires

 LES PAGES DU SITE  :  Date de la dernière info pour chaque page