DROCOURT NATURE vous parle un peu du Ciel,
de la Planète, des HUMAINS ET DES ANIMAUX

Les EOLIENNES EN MER 
(Côtières ou au large, offshores )
 Infos récentes


Énergies durables :

()   -  04/06/19  -  Moulins de Flandre s'engage à protéger l'avifaune. Il s’agira de « connaître précisément l’impact des éoliennes offshore sur l’avifaune, grâce à Fly’R Sea, service de détection et de dénombrement des oiseaux et des chauves-souris en mer, à l’aide d’un radar flottant 3D », précise Moulins de Flandre dans un communiqué. Ce qui permettra de développer des mesures d’évitement et de réduction. (https://www.environnement-magazine.fr/biodiversite/article/2019/06/04/124693/parc-eolien-mer-dunkerque-moulins-flandre-engage-proteger-avifaune)

 

07/05/19  - Un écosystème en construction : Alors que les régions littorales françaises préparent l'arrivée des fermes pilotes d'éolien flottant et plaident pour plus d'ambition, les industriels s'apprêtent à tester leurs technologies sur des démonstrateurs déployés aux quatre coins du monde. (https://www.actu-environnement.com/ae/news/Eolien-flottant-ecosysteme-construction-33395.php4#xtor=ES-6)

 

-  01/03/19  -  Feu vert pour le parc éolien offshore Dieppe-Le Tréport. Les préfectures de Seine-Maritime et de la Somme ont annoncé mardi dans un communiqué commun avoir autorisé par arrêtés la réalisation du parc éolien offshore au large du Tréport et de Dieppe (Seine-Maritime), 62 éoliennes, d’une puissance totale de 496 MW, est prévue pour 2023, Le projet prévoit l’installation des éoliennes à 17 km au large de Dieppe et 15,5 km du Tréport, à une profondeur de 14 à 24 mètres. Les éoliennes de 8,4MW Siemens Gamesa qui devraient être assemblées à la future usine du Havre. Ce sont 750 emplois à la clé pour fabriquer les pâles en composites et assembler les éoliennes. Le parc produira en moyenne 2.000 GWh par an, soit la consommation électrique annuelle de quelque 850.000 personnes. (https://www.lemondedelenergie.com/parc-eolien-offshore-dieppe-le-treport/2019/03/01/)

 

 

26/02/19  -  La Commission européenne autorise l’aide à quatre fermes pilotes d’éoliennes flottantes en France: les projets « Groix Belle Île » dans l’océan Atlantique, « Golfe du Lion », « Eolmed » et « Provence Grand Large » en mer Méditerranée.

« Les fermes pilotes d’éoliennes flottantes seront composées chacune de trois à quatre turbines et auront chacune une puissance installée totale de 24 mégawatts. Les turbines seront installées en mer sur des flotteurs. Les turbines seront interconnectées entre elles et reliées à la terre par un câble sous-marin », rappelle la Commission européenne dans un communiqué. Mais chacune de ces fermes utilisera une combinaison différente de turbine, de flotteurs et de câbles. Ainsi, l’objectif « est de tester ces différentes solutions technologiques, l’objectif à long terme étant de tester cette technologie avant de la déployer à plus grande échelle ». Les quatre fermes bénéficieront d’une aide à l’investissement et d’une aide au fonctionnement. (https://www.environnement-magazine.fr/energie/article/2019/02/26/123167/commission-europeenne-autorise-aide-quatre-fermes-pilotes-eoliennes-flottantes-france)

06/02/19  -  En Europe, 15 nouvelles fermes éoliennes en mer ont été installées en 2018, représentant 2,6 GW ou 18% de nouvelles capacités, indique mercredi WindEurope, l’association représentant l’industrie éolienne européenne. A eux seuls, le Royaume-Uni et l’Allemagne représentent 85% de ces nouvelles capacités, avec pour respectivement 1,3 GW and 969 MW de nouvelles éoliennes offshore. Fin 2018, l’Europe comptait ainsi 105 fermes éoliennes en mer, appartenant à 11 pays et représentant une capacité totale de 18,5 GW. «C’est environ 10% de la capacité totale d’énergie éolienne installée en Europe, le reste étant de l’éolien terrestre», souligne WindEurope dans un communiqué. L’éolien offshore représente désormais 2% de toute l’électricité consommée en Europe. L’industrie éolienne européenne constate que la taille des turbines en mer ne cesse d’augmenter, avec une capacité moyenne de 6,8 MW par éolienne installée en 2017. La Belgique n’a pas été en reste en 2018, avec l’inauguration de son plus grand champ éolien jusqu’ici en mer. Au 1er janvier 2019, cinq parcs éoliens étaient opérationnels en mer du Nord belge, soit 274 éoliennes représentant une capacité totale de 1.186 MW. (https://www.sudinfo.be/id100618/article/2019-02-06/les-eoliennes-en-mer-plus-nombreuses-et-moins-couteuses)

-  15/12  - Projet d'éolien flottant au large du Barcarès  Alors que le gouvernement donne un coup de frein au développement des éoliennes en mer, au large du Barcarès, la première étape du projet de ferme pilote - la prospection archéologique - vient de s'achever. Mi-2021, quatre éoliennes marines de 6 MW sur des structures flottantes, devraient être installées à environ 16 kilomètres des côtes du Barcarès. La première étape du projet, le prospection marine vient de s'achever. (https://france3-regions.francetvinfo.fr/occitanie/pyrenees-orientales/perpignan/projet-eolien-flottant-au-large-du-barcares-premiere-etape-achevee-1592875.html)

 

-  05/12  -  Le gouvernement vient d’accepter la nouvelle offre du porteur de projet, qui va dans le sens d’une baisse du tarif d’achat de l’électricité produite par les éoliennes en mer. Cette « offre améliorée » fait suite à la négociation entre le gouvernement et les porteurs des six projets éoliens en mer actuellement en cours, dont celui de Dieppe – Le Tréport. Avec cette négociation, l’État a annoncé économiser 15 milliards d’euros, pour les six projets. les textes intégraux des décisions sont seulement consultables dans les locaux de la direction générale de l’énergie et du climat, à La Défense. Consultables, à l’exception des « secrets protégés par la loi », à savoir, entre autres, le véritable tarif d’achat de l’électricité du parc éolien de Dieppe - Le Tréport

France Nature Environnement Hauts-de-France, qui regroupe plus de quinze associations de protection de l’environnement dans les cinq départements de la grande région, donne un avis favorable « car ce projet est un des piliers de la transition énergétique », indique FNE Hauts-de-France, sous réserves de certains points, au premier chef l’impact sur l’avifaune, et préconise par exemple de prévoir des dispositifs d’alerte qui mettraient les éoliennes à l’arrêt quand des vols migratoires importants seront détectés. Autres points soulevés, la pollution lumineuse, l’atterrage du câble qui apportera l’électricité sur la côte, et le respect des avis du groupement d’intérêt scientifique sur les impacts du parc éolien. (http://www.courrier-picard.fr/153307/article/2018-12-05/letat-accepte-loffre-amelioree-de-la-societe-eoliennes-en-mer-dieppe-le-treport)

 

-  28/11  -  François De Rugy a déçu les acteurs de la croissance bleue réunis à Brest pour les Assises de l'Economie de la Mer. Selon le Ministre, il n'y aura qu'un seul site éolien flottant en méditerranée, et de dimension réduite. Didier Codorniou, premier vice-président de la Région et président du Parlement de la Mer, dépité, considère que le ministre de la Transition Ecologique a "manqué le rendez-vous de Brest". (https://www.lindependant.fr/2018/11/28/eoliennes-flottantes-le-gouvernement-fait-machine-arriere,4987948.php)

 

-  08/10  -  « La France doit prendre au sérieux l’éolien en mer » « Il possède une capacité de production en continu bien supérieure au terrestre » dit le groupe n°1 mondial de l’éolien offshore (Le Monde, Économie et entreprise, p3)

 

- 24/09  -  Floatgen, Une grande première qui lance non seulement le début d’une période de test de deux ans pour un prototype de fondation flottante 100% français, mais qui marque également l’entrée de la France dans l’ère des énergies marines renouvelables. (https://www.lemondedelenergie.com/floatgen-eolien-electricite/2018/09/24/)

08/09  -  Un « moteur éolien » pour révolutionner le transport maritime ? Pour rendre les navires de transport moins polluants grâce à une technologie originale appelée « moteur éolien » susceptible de réduire de 30 à 70 % la consommation de fioul par les bateaux en tirant profit d'une énergie propre, sans pour autant renoncer à la puissance des moteurs. Son projet de « mât-aile » est aujourd'hui en phase finale de développement. (https://www.futura-sciences.com/planete/videos/moteur-eolien-revolutionner-transport-maritime-5681/#xtor=EPR-17-%5BQUOTIDIENNE%5D-20180909-%5BDOSS-Un---moteur-eolien---pour-revolutionner-le-transport-maritime--%5D)

-  06/09  -  Le plus grand champ éolien offshore du monde : 87 éoliennes sur 145 km2, en mer d'Irlande. (http://www.leparisien.fr/environnement/voici-le-plus-grand-champ-eolien-offshore-du-monde-06-09-2018-7878510.php)

 

-  29/07  -  Un groupe de plus de 70 entreprises et organisations a appelé la France à consacrer 3 GW à l’éolien offshore flottant en Méditerranée d’ici 2030. (https://www.planete-business.com/2018/07/29/lindustrie-francaise-appelle-a-construire-3-gw-deolien-flottant-en-mer-dans-la-mediterranee/)

 

-  05/07  -  Au large de Gruissan (Aude): depuis quelques semaines, un lidar mesure la vitesse des vents, les courants et le régime de houles, prologue à l'installation d'un parc pilote d'éolien flottant en Méditerranée. (https://www.capital.fr/entreprises-marches/la-mediterranee-theatre-privilegie-de-lexperimentation-de-leolien-flottant-1296500)

-  03/07  -  En France, si l’éolien est une des énergies renouvelables les plus matures (13,6 GW soit 29% du parc installé), les infrastructures offshore restent minoritaires. Le secteur a pourtant des atouts à faire valoir.  Avec près de 11 millions de km² de domaine maritime répartis sur tous les océans de la planète, la France possède un potentiel éolien offshore évalué à 30 000 MW, (source : ADEME). En Europe, il s'agit même du deuxième gisement le plus important, juste derrière celui du Royaume-Uni. (https://www.latribune.fr/entreprises-finance/la-tribune-de-l-energie-avec-enedis/quel-potentiel-pour-l-eolien-offshore-783914.html)

 

-  20/06  -  Eolien offshore : les six parcs se feront, 40% moins chers. Lors de son déplacement au cap Fréhel (Côtes-d'Armor), le Président de la République a confirmé que les six parcs éoliens en mer seront réalisés, puisque l'Etat est parvenu à un accord financier avec l'ensemble des opérateurs. "La négociation a permis de diminuer de 40% la subvention publique et d'avoir un ajustement des tarifs de 30%", a déclaré Emmanuel Macron, ajoutant : "Ce qui veut dire qu'on va économiser, sur la période, 15 milliards d'euros d'argent public pour les mêmes projets, la même ambition, les mêmes tailles de projets". Les tarifs d'achat passent d'environ 200€ à 150€/MWh en moyenne, précise Nicolas Hulot. Les six projets, de 500 MW chacun, sont prévus à Courseulles-sur-Mer (Calvados), Fécamp (Seine-Maritime), Saint-Brieuc (Côtes-d'Armor), Saint-Nazaire (Loire-Atlantique), le Tréport (Seine-Maritime) et Yeu/Noirmoutier (Vendée). Ils ont été attribués par appel d'offres en 2012 et 2014. (https://www.actu-environnement.com/ae/news/eolien-offshore-tarif-achat-parcs-negociation-31519.php4#xtor=ES-6) -  Les dates : (https://www.actu-environnement.com/ae/news/carte-parcs-eoliens-offshore-energies-renouvelables-31527.php4#xtor=ES-6)


 

 

Floatgen (30/04/18 )

Ci-dessus,   Nature   -  EOLIENNES EN MER :   Infos

 LES PAGES DU SITE  :  Lien vers chaque page + Date de la dernière info