DROCOURT NATURE vous parle un peu du Ciel,
de la Planète, des HUMAINS ET DES ANIMAUX

 

-   L’EAU   -  Pollution de l’eau
19/02/19  -  Assises de l’eau :
trouver des solutions pour une meilleure gestion de l'eau

-  La pollution de l'eau par l'Homme peut prendre diverses formes. Découvrez ici une page complète dédiée à ce problème, qui évoque aussi les solutions pour y remédier. (https://www.futura-sciences.com/planete/dossiers/developpement-durable-eau-elle-encore-bleue-618/page/6/)

————————————

 
()   -  22/01/19 -  Les questions sur le déversement des eaux usées en milieu naturel abondent sur FluksAqua, la plateforme en ligne qui réunit 50.000 exploitants de l'eau et de l'assainissement. Et pour cause : suivre les déversements d'eaux usées dans le milieu naturel est un enjeu de santé publique doublé d'une obligation légale, depuis l'arrêté du 21 juillet 2015. Le forum FluksAqua permet notamment de décrypter les dispositions régissant l'auto-surveillance des agglomérations d'assainissement. (https://www.actu-environnement.com/ae/pdt/fluksaqua-solution-deversement-milieu-naturel-eaux-usees-963.php4#xtor=ES-6)

15/01/19  -  Glyphosate ; les autorités sanitaires ont plagié Monsanto. « il est clair que l’adoption par le BfR, sans recul critique, d’informations biaisées, incorrectes ou incomplètes fournies par les fabricants [de glyphosate] a influencé la base même de son évaluation » de la dangerosité du produit controversé. Or, c’est sur la foi de cette évaluation préliminaire que l’Autorité européenne de sécurité des aliments (EFSA) et les experts des Etats membres ont conclu que le glyphosate ne posait pas de danger cancérogène, ouvrant ainsi la voie à sa réautorisation en Europe. En mars 2015, le Centre international de recherche sur le cancer (CIRC) avait, au contraire, conclu au caractère « cancérogène probable » du glyphosate.( https://www.lemonde.fr/planete/article/2019/01/15/glyphosate-l-expertise-de-l-ue-minee-par-le-plagiat_5409233_3244.html)

-  20/07/18  -  Si vous voulez suivre la qualité de nos rivières, que l’on sait quasiment toutes contaminées soit par les pesticides soit par les nitrates,  une application a été développée par les Agences de l’eau et Agence française pour la biodiversité (ex-ONEMA) en 2013 : « Qualité rivières« . Cette application gratuite permet aux détenteurs de smartphone de connaître la santé des rivières et la qualité des cours d’eau de France métropolitaine. (https://www.consoglobe.com/suivre-la-qualite-de-nos-rivieres-cg)
Des témoins de la qualité des cours d’eau : éphémères ; diatomées ; etc.

 


Ci-dessus,   NATURE  -   POLLUTION DE L’EAU

(La SUITE de NATURE par SOMMAIRE ou par ACCUEIL ou par la LISTE des pages Nature)

31/08  -  Les impacts de la pollution lumineuse sur la biodiversité sont de mieux en mieux documentés 

 LE SITE  :  Lien vers chaque page + Date de la dernière info 

( 07/08/19  -  Près d'un quart de la population mondiale, vivant dans 17 pays, est en situation de pénurie hydrique grave, proche du "jour zéro" lors duquel plus aucune eau ne sortira du robinet, selon un rapport rendu public mardi. « La pénurie en eau est la plus grande crise, dont personne ne parle. Ses conséquences prennent la forme d’insécurité alimentaire, de conflit, de migration, et d’instabilité financière »

(https://www.techniques-ingenieur.fr/actualite/articles/pres-dun-quart-de-la-population-mondiale-menacee-par-une-penurie-en-eau-rapport-68936/?utm_campaign=/72/WP/AY4ENVI)

22/03/19  -  EAU : ONU a publié un rapport dont le constat est alarmant. Les populations les plus pauvres continuent de manquer d’eau mais le problème s’aggrave. En cause, le réchauffement climatique ou encore l’augmentation du nombre de réfugiés. La demande mondiale en eau devrait augmenter de 20 à 30% par rapport au niveau actuel d’ici à 2050. Dans le même temps, le changement climatique risque de compliquer l’accès à l’eau potable avec les sécheresses et les inondations. Trois personnes sur dix dans le monde n’ont pas accès à l’eau potable et six sur dix sont privées d’installations sanitaires. Cette pénurie d’eau concerne avant tout les pays les plus pauvres. En Afrique subsaharienne, par exemple, où une personne sur quatre seulement dispose d’une source d’eau potable, les populations les plus fragiles récupèrent de l’eau grâce à des camions citernes ou des petits vendeurs. Elles payent l’eau dix fois plus cher que les populations plus riches, s’indigne l’ONU.

   Le droit fondamental à l’eau n’est donc pas respecté et la situation ne s’améliore pas, loin de là, en raison des déplacements de populations, car les réfugiés n’ont souvent pas d’accès à l’eau. Ils étaient 70 millions sur les routes en 2017 en raison de conflits et 25 millions pour fuir une catastrophe naturelle. Or, cet afflux devrait augmenter en raison du réchauffement climatique qui accroît la pénurie dans certaines régions. Enfin, l’eau est un tel enjeu qu’elle devient elle-même une source de conflits : l’ONU comptait une centaine d’affrontements liés à l’eau entre 2000 et 2009, il y en avait déjà 260, soit plus du double, entre 2010 et 2018. 
   Les États devront donc davantage investir pour assurer un meilleur accès l’eau si l’on sait que les besoins sont estimés à 114 milliards de dollars annuels, trois fois ce qui est dépensé actuellement, sans prendre en compte les coûts de fonctionnement et d’entretien. (
https://www.vivafrik.com/2019/03/22/plus-de-deux-milliards-dindividus-prives-deau-dans-le-monde-selon-lonu-a25390.html)

 

22/03/19  -  Ce 22 mars, c'est la journée mondiale de l'eau. Nous en buvons, elle produit de l'électricité, elle est indispensable à nos cultures. Pourtant, nous gérons mal nos réserves en eau douce. Retrouvez notre sélection d'articles sur le sujet et redécouvrez notre dossier spécialement consacré à cette thématique avec au sommaire : les courants océaniques, les glaciers en recul, les fleuves, l'eau souterraine, les barrages, la santé mondiale, l'irrigation gourmande et la distribution.( https://mailchi.mp/cerveauetpsycho/edition-spciale-journe-mondiale-de-leau?e=75c7e7ca0f)   ( VOIR )

 

-  07/03/19  -  Trois questions à : Tristan Mathieu, délégué général de la FP2E
Alors que la seconde phase des Assises de l'eau s'intéresse au grand cycle de l'eau et aux enjeux de la gestion de la ressource, le délégué général de la Fédération professionnelle des entreprises de l'eau revient sur deux solutions qu'il estime d'avenir : la réutilisation des eaux usées traitées et la valorisation agricole des boues de stations d'épuration.
(https://www.environnement-magazine.fr/eau/article/2019/03/07/123315/trois-questions-tristan-mathieu-delegue-general-fp2e)

 

 

 -  26/02/19  -  Du 2 novembre 2018 au 2 mai 2019, l'eau vous consulte. Votre avis sera précieux pour préparer le plan de gestion des eaux (Sdage) et le plan de gestion des risques d'inondation (PGRI) pour les années 2022 à 2027. (http://www.prenons-soin-de-leau.fr/cms/accueil/le-bon-etat-des-eaux/votre-avis-sur-leau/consultation-2018-2019.html)

15/02/19  -  Dans les Pyrénées, trois communes font face aux enjeux de la ressource en eau. Réunies derrière le Syndicat intercommunal à vocation d’adduction d’eau potable (SIAEP) de Haute Cerdagne depuis 1964, les communes de Font-Romeu, Bolquère et Egat (Pyrénées Orientales), considèrent la gestion de la ressource en eau comme un enjeu primordial. (https://www.environnement-magazine.fr/eau/article/2019/02/15/122997/dans-les-pyrenees-trois-communes-font-face-aux-enjeux-ressource-eau) Abonné.

12/01/19-  Des ingénieurs ont testé une nouvelle technologie permettant de dessaler l’eau de mer grâce à l’énergie solaire « 20 litres d’eau potable par jour et par mètre carré exposé au soleil". Cette découverte pourrait apporter une solution durable à la question du manque d'eau potable, problématique majeure des années à venir. En effet, selon la FAO  la rareté de l’eau concerne aujourd’hui 40 % de la population mondiale et devrait s’étendre aux deux tiers d’ici 2050. (https://www.linfodurable.fr/technomedias/italie-lenergie-solaire-pour-transformer-leau-de-mer-en-eau-potable-8920)

08/01/19  -  300 millions de personnes en Afrique subsaharienne n’ont accès à l’eau potable, ont déclaré des experts lors d’une conférence à Londres la semaine dernière…L’eau contribue directement aux objectifs de santé, tels que la réduction de la mortalité infantile, de la santé maternelle et des décès dus au SIDA en réduisant la propagation des maladies liées à l’eau…L’accès à l’eau propre contribue également à promouvoir l’égalité des sexes (parce que la collecte des eaux de surface est perçue comme un travail des femmes et peut prendre jusqu’à six heures par jour) et à atteindre l’éducation universelle (les enfants manquent souvent d’école parce qu’ils doivent aller chercher de l’eau). Les experts ont souligné que l’eau souterraine, présente dans les cavités rocheuses sous la surface de la terre, est la seule option réaliste pour augmenter l’approvisionnement en eau dans les zones rurales de nombreux pays africains…Les solutions de remplacement, telles que les eaux de surface des rivières et des étangs, sont souvent contaminées et peu fiables. Cependant, il existe de nombreux défis techniques et financiers pour trouver et fournir de l’eau souterraine (https://www.vivafrik.com/2019/01/08/lacces-a-leau-potable-en-afrique-rurale-est-inadequat-a21933.html)

20/12/18  -  Eau potable : Les Deux-Sèvres ont initié une approche globale de gestion des risques.( https://www.actu-environnement.com/ae/news/Eau-potable-Deux-Sevres-gestion-risques-32606.php4#xtor=ES-6 n)

-  15/11/18  -  La fondation familiale indépendante Famae lance un nouveau concours international, doté de 2 millions d'euros, pour soutenir des solutions innovantes et pérennes pour préserver l'eau. Les projets viseront à "créer un produit ou service simple et innovant pour préserver l'eau, la rendre plus propre et accessible à tous, partout dans le monde". (https://www.actu-environnement.com/ae/news/Famae-concours-2-millions-euros-eau-32384.php4#xtor=ES-6)