DROCOURT NATURE vous parle un peu du Ciel,
de la Planète, des HUMAINS ET DES ANIMAUX

Pollution par les déchets


()  -  04/11/19  -  L'ONG Expédition 7e Continent vient d'achever une nouvelle mission scientifique en mer Méditerranée. Objectif : étudier la présence et les impacts des micro et nanoplastiques dans la mer et dans l'air. (L’on parle de microplastiques grands comme « des miettes de pain » et « les nanoplastiques sont 1 million de fois plus petits que les microplastiques »). Avec une équipe pluridisciplinaire, composée de chimistes, biologistes, océanographes, spécialistes de l’atmosphère et de la mécanique des fluides, la mission a pour but d’étudier la répartition des micro et nanoplastiques dans la mer et évaluer leur présence dans l’air. (techniques-ingenieur.fr)

 

01/11/19  -  « Interceptor », un robot pour dépolluer les fleuves. L’ONG néerlandaise Ocean Cleanup vient de dévoiler l’Interceptor, une embarcation autonome sensée débarrasser les fleuves les plus pollués de leurs déchets plastiques. L’association, dirigée par Boyan Slat, a travaillé en secret durant 4 années sur ce projet, avant de le dévoiler en grande pompe au monde entier le 26 octobre 2019.           « Le blob, l'extra-média <noreply@mailing.universcience.fr>

 

19/10/19  -  ARTE ce soir 22h20 : Humour...sérieux : Un documentaire pédagogique et drôle sur les pouvoirs de notre« deuxième cerveau»  « flore intestinale», il y avait déjà tout un monde évoqué en creux: celui d'une forêt primaire, riche et délicate, aux propriétés aussi puissantes que mystérieuses. Depuis « Charme discret de l'intestin » (Àctes Sud, 2017); Giulia Enders venait montrer au grand public le fonctionnement (incroyablement sophistiqué), de ce « deuxième cerveau», qui abrite en son sein plus de bactéries que notre corps ne compte de cellules. Et, tout à coup, parler caca,

pets et constipation n'était plus tabou. Car il faut savoir qu'il n'y a pas d'alternative: pour étudier le microbiote, il faut s'intéresser à nos déchets. « Comprendre le microbiote, c'est expliquer la bonne santé, ou la maladie », Si l'on sait avec certitude qu'il existe des liens entre l'équilibre de nos bactéries intestinales et certaines maladies auto-immunes, l'obésité ou encore le diabète, les scientifiques ont également mis en évidence un fait préoccupant: notre microbiote s'appauvrit à une vitesse alarmante, notamment dans les pays industrialisés.

En cause, la surconsommation d’antibiotiques - qui font table rase dans l'intestin -, la banalisation des césariennes - qui privent le nourrisson des bonnes bactéries de sa mère -, mais aussi une consommation de fibres insuffisante et le rôle néfaste de certains additifs alimentaires.

Une meilleure prise en compte des spécificités du microbiote de chaque malade permettrait, dans certains cas, de faciliter la guérison de maladies coriaces. Y compris le cancer.  « transplantations fécales», ces greffes de microbiote qui permettent de sauver des malades de l'intestin. La médecine pourrait réaliser, grâce à la richesse de nos intestins des avancées majeures. « Microbiote, les fabuleux pouvoirs du ventre » réalisé par Sylvie Gilman et Thierry de Lestrade (Fr., 2019, 58 min). (Le Monde, p21) (Passionnant !  N’oublions pas les fibres qui alimentent nos bactéries. Se soigner en apportant les bactéries qui nous manqueraient ? A suivre.)

 

08/10/19  -  Loi économie circulaire : le maire mieux armé pour poursuivre directement les auteurs des dépôts sauvages. Les sénateurs souhaitent que le maire puisse poursuivre rapidement les auteurs des dépôts sauvages de déchets. Ils souhaitent aussi faciliter le nettoyage des sites en le portant à la charge des fautifs. (actu-environnement.com/)

 

04/09/19  Des chercheurs du CNRS, de Sorbonne université et de l’université de Montpellier, présentent un

capable de filtrer environ 90% des polluants, micropolluants et du sel de l’eau. « Environ 90 % des micropolluants (hormones, principes actifs de médicament, etc.) et du sel de l’eau sont alors éliminés, alors que l’accès à l’eau potable est un problème sanitaire et géopolitique », se félicitent les chercheurs. (https://www.environnement-magazine.fr/eau/article/2019/09/04/125711/des-chercheurs-reussissent-filtrer-90-des-micropolluants-eau)

 

27/07/19  -  Le mégot : Voilà un cendrier qui transforme les mégots, aux effets nocifs sur l’environnement et à la grande capacité à polluer, en matériaux réutilisables grâce à... Un champignon !  Sa start-up, PuriFungi, est à la croisée des chemins entre la recherche scientifique, l’engagement écologique et la résilience citoyenne déclare Audrey Speyer sur sa page Facebook. Elle travaille avec les champignons comme matière première et développe des "kits" reprenant des techniques naturelles, à la manière du biomimétisme, telles que la "mycoremédiation" qui utilise des champignons pour purifier et dépolluer. (https://www.linfodurable.fr/environnement/un-cendrier-vivant-qui-recycle-les-megots-13019)

 

07/06/19  -  La France est le pays du pourtour méditerranéen qui produit le plus de déchets plastiques, dont plus de 10.000 tonnes atterrissent dans cette mer semi-fermée, selon un rapport publié vendredi par le WWF. 

La France a produit 4,5 millions de tonnes de déchets plastiques en 2016, soit 66,6 kg par personne, selon ce rapport publié à la veille de la Journée mondiale de l'océan. Si 98% du total (4,4 millions de tonnes) ont été collectées, seulement 22% ont été recyclés. 

Les 2% de déchets plastiques restants génèrent "la fuite de 80.000 tonnes de plastique dans la nature", dont 11.200 tonnes "pénètrent en Méditerranée", a calculé l'ONG.

Selon le WWF, la pêche, l'aquaculture et le transport maritime sont à l'origine de 9% de cette pollution. "Les casiers à crabes, les filets à moules, les conteneurs sont parmi les débris retrouvés", précise l'ONG environnementale. Les fleuves charrient 12% des déchets plastiques retrouvés en mer. Les activités côtières représentent le gros de la pollution (79% soit 8.800 tonnes) en Méditerranée en provenance de France, "en raison notamment d'une mauvaise gestion des déchets et de l'impact des activités touristiques et de loisirs". 

La concentration de débris plastiques est particulièrement élevée près de Marseille, de Nice et de la Corse, ce qui s'explique en partie par "le tourisme et les activités de loisirs". 

Autre facteur, le système de recyclage des déchets est moins performant dans les départements méditerranéens. "Le taux de mise en décharge est particulièrement élevé dans certaines zones" comme Marseille et la Corse, avec la présence de décharges à ciel ouvert, relève WWF. (https://actu.orange.fr/france/la-france-plus-gros-producteur-de-dechets-plastiques-en-mediterranee-selon-wwf-CNT000001ghZ3t/photos/des-sacs-en-plastique-dans-l-eau-a-marseille-le-30-mai-2019-0d3004d53aef30b2feac1411a60dd8c1.html

 

28/05/19  -  INDE : Dans le village de Pahomi, situé dans l'État d'Assam, l'école Akshar propose à ses élèves de venir y étudier gratuitement. En échange, ceux-ci doivent s'engager à ramener leurs déchets plastiques de leur famille, au nombre de 25, pour qu'ils y soient recyclés.

"Nous voulions créer une école gratuite pour tous, et nous avons eu cette idée après avoir constaté un problème social et écologique important dans cette région", explique Parmita Sarma, qui a fondé l'école en 2016 avec son mari Mazin Mukhtar, à The Better India. "Je me souviens encore lorsque nos salles de classe se remplissaient de vapeurs toxiques à chaque fois que quelqu’un en brûlait dans les environs. Ici, il est courant de brûler ses déchets plastiques pour dégager de la chaleur. Nous voulions changer cela et nous avons commencé à encourager nos étudiants à apporter leurs déchets plastiques au titre des frais de scolarité", poursuit-elle. Certains élèves sont ainsi employés à temps partiel dans le centre de recyclage du campus, qui transforme les déchets en briques de construction écologiques - pour être ensuite réutilisées au sein de l'établissement.

"Nous avons réalisé que l'éducation devait être pertinente sur le plan social, économique et environnemental pour ces enfants", explique Mazin Mukhtar au journal. "L’un des premiers défis a été de convaincre les villageois d’envoyer leurs enfants à l’école, la plupart d’entre eux travaillant comme ouvriers dans les carrières de pierre à proximité. Entre autres choses, nous avons donc dû concevoir un programme d’études qui corresponde à leurs besoins et à la création d’un réservoir créatif d’emplois, post-éducation". L'établissement propose ainsi aux étudiants les plus âgés de travailler à temps partiel en donnant des cours d'enseignement aux plus jeunes élèves : un travail rémunéré qui leur permet de subvenir aux besoins de leurs familles sans être obligés d'abandonner l'école.

L'école Akshar compte pour l'instant une centaine d'élèves, mais ses fondateurs entendent étendre le projet dans plusieurs régions du pays. (https://www.linfodurable.fr/educationcitoyennete/inde-une-ecole-accepte-les-dechets-plastiques-comme-frais-de-scolarite-11433)

 -  05/05/19  -  En l'an 2154, dans un monde colonisé par nos déchets plastiques. Aujourd'hui, dix tonnes de plastique sont produites chaque seconde dans le monde, un chiffre qui ne cesse d'augmenter depuis 1950... pour aller jusqu'où ? 
Chaque année, environ
300 millions de tonnes de plastique sont produites dans le monde.

Entre 8 et 12 millions de tonnes en moyenne se déversent chaque année dans la mer, soit 206 kilos par seconde.

Des études prévoient que 80 millions de tonnes seront déversées chaque année dans la mer d'ici 2025, et qu’il y aura plus de plastique que de poissons dans les océans en 2050. Chaque année, 1 million d’oiseaux et 100 000 tortues et mammifères marins meurent à cause du plastique : par étouffement, ou bien de faim lorsque que la pièce remplit leur estomac qui n’accueille alors plus de nourriture… (https://www.linfodurable.fr/environnement/vortex-voyage-futuriste-dans-un-monde-de-plastique-10944)

29/04/19  -  Deux jeunes gens qui habitent Fondettes vont vivre avec l’intégralité de leurs déchets pendant un mois. Du 1er au 31 mai, ils ne jetteront rien et garderont tout dans leurs poches. Davy va consommer comme un français moyen : il produira environ 1kg de déchets par jour. Baptiste va tenter de tendre vers le zéro déchet. (http://www.info-tours.fr/articles/tours/2019/04/29/10931/davy-et-baptiste-vont-porter-leurs-dechets-pendant-un-mois-et-se-transformer-en-poubelles-vivantes/)

08/03/19  -  41 % de croissance pour la production des déchets plastiques d'ici 2030 : l'alerte du dernier rapport de WWF. À ce rythme, la production mondiale de déchets plastiques pourrait grimper de 41 % d'ici 2030. Le dernier rapport alarmant de WWF nous apprend que plus de 310 millions de tonnes de déchets plastiques ont proliféré en 2016, dont un tiers a fini dans la nature. Par ailleurs, la production de plastique aurait émis 2 milliard de tonnes de dioxyde de carbone, soit environ 6 % des émissions globales de CO2 mondiales. (https://www.linfodurable.fr/environnement/140-associations-appellent-la-marche-du-siecle-les-francais-penchent-pour-lheure-dete)

25/02/19  -  La gestion des déchets est une des problématiques les plus importantes au Japon, à l’origine de nombreuses innovations touchant à la collecte et au recyclage des déchets. La "philosophie" du zéro déchet s’implante progressivement, dans les grandes villes comme dans les petits villages isolés.(https://www.linfodurable.fr/environnement/comment-le-japon-est-devenu-en-quelques-annees-une-vraie-source-dinspiration-zero)

18/02/19  -  Déchets électroniques : le grand détournement. Les Français ne savent pas où finissent leurs déchets électroniques, une fois jetés à la poubelle ou abandonnés sur le trottoir. Cette enquête révèle un incroyable trafic international, orchestré par des organisations mafieuses. A Accra, la capitale du Ghana, en Afrique, ils sont des milliers d'ouvriers à démonter les téléviseurs, les ordinateurs et les frigos venus d'Europe, malgré les fumées toxiques et les substances chimiques. Un trafic qui détruit la planète en toute impunité. Sur France 5 Mardi 19 févr. 2019 à 20h55  -  VIDEO  - (http://tvmag.lefigaro.fr/programme-tv/programme/dechets-electroniques-le-grand-detournement-f155939527)

 

Une flotte de vélos-cargos pour aller à la rencontre des Lagotiens

Ci-dessus,   POLLUTION DES DECHETS

 LE SITE  :  Date de la dernière info pour chaque page