CATALOGNE       

Infos récentes

 
TRIBUNAL INTERNATIONAL DE JUSTICE DE LA HAYE :
« Nous déclarons qu’il n’existe , en Droit International, aucune Loi qui interdise les déclarations unilatérales d’indépendance. Nous déclarons que quand il y a contradiction entre la légalité constitutionnelle d’un Etat et la volonté démocratique, cette dernière prévaut sur l’autre, et nous déclarons que dans une société démocratique, contrairement à une dictature, ce n’est pas la loi qui détermine la volonté des citoyens, mais c’est cette dernière qui crée et modifie, quand c’est nécessaire, la légalité en vigueur»Sentence du 22/07/2010

Zone de Texte:       Carme Forcadell                 -  Oriol Junqueras                   -  Jordi Sànchez                       -   le Major Trapero                     -  Jordi Cuixart.
Résultat de recherche d'imagesRésultat de recherche d'images pour "jordi sànchez anc"Résultat de recherche d'images pour "le Major Trapero"Résultat de recherche d'images pour "jordi cuixart d omnium cultural"Image associée

         Parlament                             Gouvernement                        Assemblée NC                            Les Mossos                           Omnium Cultural

Les prisonniers politiques catalan : Carme Forcadell, Oriol Junqueras , Jordi Sanchez,  José Lluis Trapero, Jordi Cuixart,
Jordi Turull, Josep Rull, Raül Romeva, Joaquim Forn, Carles Mundó, Dolors Bassa et  Meritxell Borràs, (Photos)

 -   En revoyant ces photos du 1er octobre 2017,  difficile de ne pas penser à certains faits barbares :  -  Bart De Wever rappelle un événement bien précis de la guerre des Flandres : le sac d'Anvers par les Espagnols. "Nous commémorons, ce 4/11, aujourd’hui,  la furie espagnole, le jour le plus sanglant de notre histoire. 10 000 Anversois ont été tués sous Philippe II il y a 441 ans."  -  02/10/2018  -  La porte-parole du gouvernement socialiste espagnol, Isabel Celaa a  jugé que les violences policières lors du référendum avaient « porté gravement atteinte à la réputation de l'Espagne »  -  Des gens pacifiques qui voulaient seulement voter !
« Matin brun » de Frank Pavloff,

()   LE PROCES :



16/04/19  -  Oriol Junqueras, ex-vice-président du gouvernement catalan, a été désigné par les partis régionalistes de l’Alliance libre européenne (ALE) pour les représenter au cas où l’Alliance serait majoritaire à Bruxelles. Tous – Flamands, Ecossais, Gallois, Basques, Galiciens, Corses, Vénitiens, Frisons et, bien sûr, Catalans – ont considéré que sa candidature était un « message très fort pour dénoncer qu’en Europe, en plein XXIe siècle, un homme politique est en prison pour avoir organisé un référendum d’indépendance.  (https://www.lemonde.fr/m-le-mag/article/2019/04/16/prisonnier-en-catalogne-et-candidat-a-la-commission-europeenne_5450900_4500055.html)

 

02/04/19  -  La Région Occitanie a voté dernièrement une déclaration de soutien aux leaders indépendantistes catalans emprisonnés ou exilés. Un texte que l'élu régional Gérard Onesta a remis ce mardi à Carles Puigdemont à Bruxelles. Ce texte intitulé "Catalogne : pour la liberté des prisonniers politiques catalans" a été adopté par 94 voix contre 46, "grâce au soutien de l'ensemble des élu.es et groupe de gauche (SRC, GR, NM)" est-il précisé en préambule, le 28 mars dernier lors d'une session plénière du conseil régional.

Que les "prisonniers et exilés retrouvent leur liberté" Les élus de le Région y émettent "le souhait que les solutions politiques et démocratiques soient privilégiées aux choix judiciaires et répressifs par le pouvoir central en Espagne à propos de la crise catalane, et qu'à ce titre les prisonniers et exilés retrouvent leur liberté pleine et entière." 

 

-  01/04/19  -  Rapport de deux avocates de l’association AED (Avocats Européens Démocrates) qui ont assisté pendant deux jours au procès de Madrid. https://entreleslignesentrelesmots.blog/…/rapport-de-deux…/…

 

25/03/19  -  41 sénateurs français demandent que la France agisse sur la Catalogne. Ce groupe de parlementaires invite le gouvernement à « rétablir les conditions du dialogue» Un groupe de 41 sénateurs français de de gauche, du centre et de droite, emmené par François Calvet, élu des Pyrénées-Orientales, membre des Républicains, soutient les prisonniers politiques catalans. Dans un texte commun communiqué le 23 mars, ces frondeurs estiment  «Nous nous sentons concernés par les événements graves qui se sont déroulés en Catalogne. Au moment où se déroule le procès devant le Tribunal supérieur espagnol d’anciens membres du Gouvernement régional catalan, de l’ancienne Présidente du Parlement catalan et de responsables associatifs catalans, nous, membres du Sénat de la République : demandons le respect des libertés et des droits fondamentaux en Catalogne (...) dénonçons les répressions dont sont victimes des élus légitimes, représentants politiques de la Generalitat de Catalogne emprisonnés ou forcés à l’exil pour leurs opinions dans l’exercice des mandats que leur ont confiés les électeurs ; constatons que cette situation est une véritable atteinte aux droits et aux libertés démocratiques ; regrettons que la gravité de cette situation soit sous-estimée dans notre pays ; demandons que la France et les pays de l’Union européenne interviennent pour rétablir les conditions du dialogue afin de trouver des solutions politiques à un problème politique ». (https://www.la-clau.net/info/12370/41-senateurs-francais-demandent-que-la-france-agisse-sur-la-catalogne?id_butlleti_enviar=7&utm_source=butlleti_article&utm_medium=butlleti&utm_campaign=2019-03-29)

 

 

22/02/19  -  Deux femmes et sept hommes dans la fosse aux lions. Dominique Noguères, vice-présidente nationale de la LDH et personnalité désignée comme observatrice par ITW, témoigne. Au départ, les juges ont même refusé la présence des observateurs, arguant qu'il n'y avait nul besoin d’observateurs. Ils se sont retrouvés dans la situation du public, sachant qu’il n’y a que 40 places en tout ! Ambiance glaciale dehors comme dans le tribunal. Les accusés sont regroupés au milieu, ils ne peuvent donc pas échanger avec leurs avocats. Cela donne l’impression d'une fosse aux lions, avec un sentiment d'isolement, tant des accusés que des avocats. Le magistrat ne répond pas sur la question des droits et aucun des juges n’a pris de notes pendant la déclaration de Junqueras. Dominique Noguères s’interroge sur la faiblesse de la couverture médiatique, en Franœ notamment. ETC. (Le Travailleur catalan, p5)

 

15/02/19  -  « Une mascarade judiciaire » Début du procès dit des « Indépendantistes catalans ». Jordi Sanchez et Jordi Cuixart sont en prison depuis 16 mois et la présidente légitimement élue du parlement catalan ainsi que 6 autres ministres, tous issus du suffrage universel, sont détenus depuis plus d’un an alors que 9 autres sont contraints à l’exil. Il est clair au regard de l’organisation, (violations du principe fondamental du double degré de juridiction, de l’impartialité des juges, du principe constitutionnel qui prévoit l’immunité parlementaire pour les opinions exprimées par les élus dans le cadre de leur mandat, du principe de la légalité des délits et des peines car aucun texte ne prévoit en aucun cas que l’organisation d’un vote, même interdit par le gvt central, constitue un délit.) du choix des experts, etc. que l’instruction du dossier s’est faite uniquement à charge. Est-ce ainsi que l’Espagne démocratique et son gvt socialiste pense organiser le débat politique ? (Le Travailleur catalan, p6)

11/02/19  -  Catalogne : un procès à défaut de processus (https://www.liberation.fr/planete/2019/02/11/catalogne-un-proces-a-defaut-de-processus_1708790)

-  25/01/19  -  « L’horrible silence » titre le TC de Perpignan (letec.fr). Après 15 mois de détention, le silence est toujours assourdissant en France et en Europe, autour du sort des prisonniers politiques catalans. Que le mépris et la surdité face à la souffrance de ces femmes et hommes enfermés sans avoir commis la moindre violence, ni avoir la moindre trace de sang sur les mains, a contrario du gouvernement espagnol. Les  peines demandées par le parquet espagnol sont d’une incroyable sévérité pour ces militants de la cause catalane dont le seul tort est d’avoir voulu défendre pacifiquement leurs idées. On espère très fort que la raison l’emportera lors du prochain procès.( Le TC, p4)

.

Ci-dessus  - Les HUMAINS  - LES PAYS  :  CATALOGNE  2

(La SUITE des HUMAINS par SOMMAIRE ou par ACCUEIL ou par la LISTE des pages Humains)

DROCOURT NATURE vous parle un peu du Ciel,
de la Planète, des HUMAINS ET DES ANIMAUX

 LES PAGES DU SITE  :  Lien vers chaque page + Date de la dernière info