CATALOGNE
    
1  -  Infos récentes

 
TRIBUNAL INTERNATIONAL DE JUSTICE DE LA HAYE :
« Nous déclarons qu’il n’existe, en Droit International, aucune Loi qui interdise les déclarations unilatérales d’indépendance. Nous déclarons que quand il y a contradiction entre la légalité constitutionnelle d’un Etat et la volonté démocratique, cette dernière prévaut sur l’autre, et nous déclarons que dans une société démocratique, contrairement à une dictature, ce n’est pas la loi qui détermine la volonté des citoyens, mais c’est cette dernière qui crée et modifie, quand c’est nécessaire, la légalité en vigueur»Sentence du 22/07/2010

Zone de Texte:     Carme Forcadell         Oriol Junqueras             Jordi Sànchez               le Major Trapero                  Jordi Cuixart.
Résultat de recherche d'imagesRésultat de recherche d'images pour "jordi sànchez anc"Résultat de recherche d'images pour "le Major Trapero"Résultat de recherche d'images pour "jordi cuixart d omnium cultural"Image associée

         Parlament               Gouvernement            Assemblée NC                   Les Mossos                           Omnium

Les prisonniers politiques catalan : Carme Forcadell, Oriol Junqueras , Jordi Sanchez,  José Lluis Trapero, Jordi Cuixart,
Jordi Turull, Josep Rull, Raül Romeva, Joaquim Forn, Carles Mundó, Dolors Bassa et  Meritxell Borràs, (Photos)

                                                          LE PROCES : (En catalan)  -  (Voir LA CATALOGNE)  - 
 

()  -  27/03/20  -  Chers amis démocrates,

En une semaine tout semble s'être figé.

Il ne filtre aucune nouvelle des prisonniers politique catalans, sauf qu'ils demeurent en prison puisque, étant classés niveau 2 du régime pénitentiaire (du fait des longues peines qu'ils doivent purger), toute sortie leur est interdite; le niveau 1 ce sont des prisonniers capables de nuire et le niveau 3 des peines légères ou des prisonniers peu dangereux. La situation dans les prisons est partout  plus difficile dans le contexte de la pandémie à cause de la surpopulation et moralement parce que plus aucune visite n'est permise .

   Si Pedro Sanchez était cet homme humain qu'il prétend être, il libérerait tous les prisonniers d'opinion enfermés en Espagne. Je pense notamment aux jeunes basques d'Altsasu (21-24 et 31 ans) accusés de terrorisme pour avoir participé, un peu éméchés, à une bagarre de samedi soir dans un bar avec 2 hommes qui se sont révélé être des gardes civiles qui dinaient là avec leurs compagnes; ils purgent depuis 2016, des peines indécentes jusqu'à 13 ans de prison. Il libèrerait bien sur les prisonniers catalans qui ne sont un risque pour personnes; que peuvent-ils craindre de personnes qui ont toujours prôné le pacifisme ?

   Mais l'Espagne à d'autres soucis avec la crise sanitaire actuelle. Comme dit The Guardian : "Comment l'Espagne a-t-elle pu donner une réponse aussi mauvaise à l'épidémie du Coronavirus ? "  https://www.theguardian.com/world/2020/mar/26/spain-coronavirus-response-analysis . Il y a outre la réponse tardive, le refus de confiner Madrid un des plus importants cluster de la péninsule avec le maintien jusqu'au 8 mars d’évènements sportifs et autres manifestations, alors que la vie sociale battait son plein dans la capitale.  Malgré leurs demandes pressantes, le gouvernement central a refusé  le confinement des régions les plus sévèrement touchées comme les Généralités de Valence et de Catalogne, le Pays Basque. Seules les îles Baléares ont obtenu gain de cause.

La centralisation à Madrid des décisions de confinement total (parcimonieuses), la militarisation de la lutte sanitaire avec l'armée aux portes des hôpitaux, le manque dramatique de moyens, de tests rapides et de protection, tout ceci augmente la tension non seulement en Catalogne mais dans d'autres régions de la Péninsule.

   Bien que l'Espagne soit aujourd'hui avec l'Italie en tête du nombre de cas d'infection et de mortalité, il faut reconnaitre que ces soucis ne lui sont pas spécifiques. Le Covid-19 est présent dans 175 pays sur 193.

   La priorité pour tous est de respecter les consignes de confinement afin d'enrayer au plus vite cette grave épidémie .

PAU, AMNISTIA, LLIBERTAT y AUTODETERMINACIO  -  PAIX, AMNISTIE, LIBERTE et AUTODETERMINATION  -  Marie

 

 

-  19/03/20  -  Chers amis démocrates,

   Comme vous le savez, demain soir il n'y aura pas de rassemblement pour l'Amnistie des prisonniers et des exilés politiques catalans sur la Place du Capitole de Toulouse en raison de la pandémie du Covid 19.

C'est un moment compliqué que nous vivons partout en Europe, avec cette vie d'isolement et de crainte. Nous sommes tous tournés vers la protection de nos proches, de ceux que nous aimons. Cependant, c'est dans les crises que l'on reconnait ses amis, et, pour ceux qui sont injustement poursuivis et en prison, notre présence, même immatérielle et notre solidarité est fondamentale.

   En raison des mesures de confinement, les 9 prisonniers politiques ne sont pas sortis des centres pénitentiaires depuis le début de la semaine et resteront en isolement jusqu'à la fin de l'alerte sanitaire.

   Par ailleurs, sur le terrain des exilés, les ordres d'extradition sont suspendus par la Belgique jusqu'à la fin de l'épidémie. Tous les procédures judiciaires sont suspendues, à l'exception des cas les plus graves.

   L'épidémie de Coronavirus a atteint niveau inédit en Espagne, qui passe à la seconde position derrière la Chine pour le nombre de cas actifs  (14 000 infectés ce soir); la majorité des cas se concentrant sur la région de Madrid. Malgré cela, le gouvernement espagnol n'a pas jugé bon d'isoler la capitale.

En Catalogne, avec 7,5 Millions d'habitants, il y a plus de 3000 personnes infectées mais le gouvernement espagnol a refusé d'isoler préventivement la région, chose qu'il a acceptée pour les îles Baléares. Concrètement il s'agit de fermer les ports, les aéroports, de limiter les voyages en train et par voie routière.

Cette interdiction est mal comprise par les catalans qui vivent actuellement une pénurie des médicaments de base, de gel désinfectant de masques et de matériel sanitaire, ceux ci- étant réquisitionnés par la police et l'armée déployée en force en Catalogne.

A ce climat anxiogène se sont rajouté cette semaine les résultats de l'enquête de la justice suisse sur le cas de corruption lié au roi émérite Juan Carlos. Une somme de 65 millions d'€ perçue par le roi dans le cadre du marché du métro d'Arabie Saoudite a été placée sur un compte au Bahamas et le roi Felipe VI en était le bénéficiaire. Celui-ci aurait refusé cet héritage en avril 2019, il mais ne l'a avoué que récemment, qu'acculé par la presse européenne. En gage de bonne foi il a décidé de suspendre l'indemnité du roi Juan Carlos.

    Ce cas de corruption dans les plus hautes sphères pèse sourdement sur la stabilité de l'Etat Espagnol qui doit gérer en même temps une crise sanitaire inédite. Le discours de roi mercredi soir a été accueilli dans les grandes villes par une casserolade géante.

   La priorité pour tous est de respecter les consignes de confinement afin d'enrayer au plus vite cette grave épidémie . PAU, AMNISTIA, LLIBERTAT y AUTODETERMINACIO   -  PAIX, AMNISTIE, LIBERTE et AUTODETERMINATION  -  Marie

 

 PAU, AMNISTIA, LLIBERTAT y AUTODETERMINACIO-PAIX, AMNISTIE, LIBERTE et AUTODETERMINATION  Marie

Ci-dessus - Les HUMAINS - LES PAYS  :CATALOiGNE  2

DROCOURT NATURE vous parle un peu du Ciel,
de la Planète, des HUMAINS ET DES ANIMAUX

 LES PAGES DU SITE  :  Date de la dernière info pour chaque page

TOULOUSE
Place du Capitole
     
13/03
19h-20h
<=
On ne les oublie pas
110
è
semaine

-  PAIX,
 
AMNISTIE,

 LIBERTE

ET AUTO

DETERMINA


TION

arrestations,
brutalités

Intimidations
menaces

Continuent
contre les citoyens

Des photos

Du
1er Octobre

2017
contre les pacifistes catalans

LIBERATION DE TOUS LES PRISONNIERS POLITIQUES CATALANS

«défendre la démocratie
en Catalogne,
c'est défendre l'Europe
et
son avenir démocratique».