L’ ENFANCE        
Les Infos récentes

Les engagements de la Charte sur le droit au jeu

DROCOURT NATURE vous parle un peu du Ciel,
de la Planète, des HUMAINS ET DES ANIMAUX

(18/10/19  -  Grève suivie à l'Enfance Catalane. Le 9 octobre une partie des personnels de la structure a cessé le travail. C'est une première. Au cœur du conflit, les salaires et les conditions de travail. cette association ancienne (1937) joue dans le département un rôle important, aux côtés des services sociaux territoriaux. A peu près 150 salariés œuvrent dans le domaine de l'enfance en danger, du handicap et de l'accompagnement des jeunes en relation avec la Protection Judiciaire de la Jeunesse (PJJ). D'un côté, les éducateurs, psychologues, et travailleurs sociaux, qui suivent et accompagnent les familles et les jeunes qui en ont besoin. De l'autre, les aides à domicile (une quarantaine) et les techniciens de l'intervention sociale et familiale TISF, qui complètent l'ensemble.

« Nous avons souvent le sentiment de bricoler avec les moyens qu'on a, avec des amplitudes horaires qui explosent, des plannings qui nous arrivent trop tardivement et des surcharges de travail sur les postes » déclare Pascale Advenard, membre élue du CE. « Il n'y a plus trop de logique dans le suivi des familles, à cause du surtravail, et, ces dernières années, des personnels ont lâché, victimes de bum-out. Dans ce domaine, nous réclamons l'embauche d'un cadre pour une meilleure organisation du travail ».

Pour les salaires, « les TISF démarrent à 1200€/ mois et terminent à 1700. Les aides à domicile ne touchent que le SMIC, mais beaucoup sont à temps partiel subi. Nous réclamons donc 200€  d'augmentation pour tous les personnels. ». Les salariés en grève ont rencontré la direction et le Conseil départemental. S'ils ont bien obtenu 2 jours de congés annuels supplémentaires, la question des salaires n'a

pas avancé. La direction a répondu ne pas avoir, aujourd'hui, les ressources pour augmenter les salaires et qu'il faudrait pour cela que les financements publics augmentent. Les salariés ont décidé de poursuivre le mouvement et de se rencontrer chaque mardi soir. Michel Marc  ((http://www.letc.fr, p6)

 

06/10/19  -  le jeudi 17/10 aura lieu à Paris, dans les locaux de l'Assemblée nationale, un colloque sur la protection de l'enfance, organisé par la députée Samantha Cazebonne. Il y sera question des recommandations faites à la France en 2016 par le Comité des droits de l'enfant de l'ONU, dont celle de tenir les mineurs à l'écart des corridas. Le collectif PROTEC s'y exprimera. J'invite celles et ceux qui peuvent se libérer à y assister.

https://www.samantha-cazebonne.com/colloqueenfance

 

05/10/19  -  LE 11 OCTOBRE : JOURNÉE INTERNATIONALE DES FILLES

Dans 10 jours aura lieu la 8e Journée internationale des filles ! Cette journée créée par l'ONU célèbre les droits des filles et rappelle que les actions de Plan International pour l'éducation des filles sont plus que jamais indispensables.

1 fille sur 4 ne va pas à l'école dans les pays en développement. C’est pourquoi il est de notre devoir de réaffirmer que l'éducation est le levier le plus efficace pour connaître ses droits, s'émanciper, devenir autonome et prendre des décisions pour soi. À l'occasion de cette journée, Plan International est fier de vous présenter en vidéo sa nouvelle campagne pour l’égalité entre filles et garçons

 

15/09/19  -  Pollution : les enfants en première ligne? Quels enfants allons-nous laisser à la planète ?

Les études se multiplient pour démontrer les effets nocifs de la pollution sur les enfants, et les lycéens sont nombreux à se mobiliser pour le climat. Et si la question écologique n’était pas seulement quelle planète allons-nous laisser à nos enfants mais bien quels enfants allons-nous laisser à la planète ?
Des substances toxiques sont présentes dans les organismes des enfants dès la naissance, comme le montre le tout récent rapport de Santé publique France… Enfin, si les enfants et les jeunes sont les premières victimes de la pollution, forment-ils une génération plus consciente, engagée, une génération qui sera à même de faire bouger les choses de manière décisive ?

  « L'enjeu est aussi un enjeu transgénérationnel, on transmet un héritage toxique aux générations futures, d'où l'importance de protéger au maximum cette période sensible de la grossesse et de la petite enfance ».
   « Cela ne suffira pas de s'indigner et de marcher dans la rue, ce qu'il va falloir faire aujourd'hui c'est paralyser le système car la voie démocratique ne suffira pas à régler le problème. Il va falloir désobéir ».
  « On peut prendre n'importe quel désastre écologique au sens large, à chaque fois la cause c'est l'organisation économique capitaliste du monde. Tant qu'on n'a pas saisi ça on ne peut pas agir »
  « Pour la pollution de l'air les scientifiques font des constats qui sont connus, mais les solutions aussi existent »

(franceculture.fr)

 

04/09/19  -  En septembre, des millions d’enfants retrouvent le chemin de l’école. Mais pas tous ceux qui ont fui la guerre et les persécutions dans leurs pays d’origine…Ni tous ceux qui vivent dans des campements de fortune ou avec leurs parents sans papiers…Privés de droits, ballotés de squats en centres d’hébergement d’urgence, ils ne connaissent que la peur et l’exclusion. Des centaines d’enfants isolés de moins de 18 ans souvent jugés « majeurs », sont exclus des systèmes de protection, et se retrouvent à la rue, livrés à eux-mêmes.  Barbelés, présence policière, conditions matérielles déplorables, violences dans les centres de rétention administrative…
Aucun enfant n’y a sa place ! Et pourtant, chaque semaine, des enfants sont enfermés en rétention !

Ses droits ne peuvent pas s’effacer au seul motif qu’il est un enfant «migrant» ou que ses parents sont des personnes migrantes. (SUITE)

21/08/19  -  Le Harcèlement scolaire, un problème de l'autorité. En France, selon l'UNESCO, sur presque 6 millions de collégiens et lycéens scolarisés en 2018, environ 2 millions sont victimes de harcèlement.

Dans certains cas, cela peut conduire à la dépression chronique et au suicide. Un papa explique à la direction que ses enfants souffrent de harcèlement et malheureusement, ce sont ses derniers qui seront réprimandés. « Brigitte Macron prête à« porter le combat» contre le harcèlement scolaire». Un dossier complet lui est envoyé, le même qui dort à l'Inspection d'académie de Montpellier ou la lettre de Me Yves-Sérafin Ouayot, avocat du gendarme alertant d'un « dysfonctionnement, manquement grave et mises en danger de mineurs au sein du Collège. » n'a toujours reçu aucune réponse aujourd'hui. Attend-t-on le pire pour intervenir? (https://www.lasemaineduroussillon.com/hebdo)

 

16/07/19  -  Comment parler du consentement aux enfants ? Apprendre à dire non, cela s’apprend dès la cour de récréation. Emmanuelle Piquet y croit férocement. À travers ses organismes Chagrin scolaire et À 180 °, cette psychologue lutte contre le harcèlement dès le plus jeune âge. (la-croix.com/)

 

08/07/19  -  Ecolo crèche, un label qui vise la santé et l'environnement. Les produits d'entretien, le mobilier, les peintures, les revêtements, l'alimentation, l'énergie, la consommation d'eau, sont autant de critères pris en compte pour obtenir le label Ecolo crèche. (https://www.actu-environnement.com/ae/news/ecolo-creche-label-sante
-environnement-33738.php4#xtor=EREC-107
)

 

02/07/19  -  Une fresque éducative pour la biomasse. L’usine de biomasse de Cacao, à Roura, dont la première pierre a été posée le 27 juillet 2018 par le secrétaire d’État Sébastien Lecornu, se pare d’une palissade éducative. La société Voltalia a mis à contribution les élèves dees Citronniers afin de réaliser une fresque de 15 mètres de long sur 1 mètre de haut. Cette œuvre explique ce qu’est la biomasse et décrit le fonctionnement de cette usine qui permettra de produire de l’électricité pour Cacao et ses environs sans polluer, en utilisant des bois morts. Une autre fresque réalisée par les élèves du collège Saint-Paul viendra parfaire ce panneau d’information.. (https://www.franceguyane.
fr/actualite/education-sante-environnement/une-fresque-educative-pour-la-biomasse-449019.php
) (Voir au bas de la PAGE 45)

01/07/19  -  Entre 4 et 17 ans Réduire le sucre. L'Agence nationale de sécurité sanitaire (ANSES) a publié quatre avis d'expertise sur les nouveaux repères alimentaires pour des populations spécifiques. Cela devrait à terme être traduit en recommandations puis en messages publicitaires.

Notamment, chez les enfants, elle tire la sonnette d'alarme sur les apports excessifs en sucres (75 % · des 4-7 ans sont concernés, 60 % des 8-12 ans et 25 % des 13-17 ans). notamment via les boissons sucrées et les gâteaux, biscuits ou pâtisseries proposés au goûter. L'Agence invite à leur préférer les produits laitiers sans sucres, les fruits frais non transformés, les fruits à coque et plus largement, les préparations maison. Et appelle à réduire en urgence les sucres ajoutés présents dans les produits transformés - à propos desquels une équipe française a récemment

montré une association avec le risque cardiovasculaire, au-delà des liens déjà connus avec les risques de surpoids, d'hypertension. de dyslipidémie, voire de cancers. (www.lequotidiendumedecin.fr , p7)

 

21/06/19  -  L’Anses a enquêté sur les risques sanitaires générés par l'exposition aux champs magnétiques. Les enfants vivant à proximité des lignes à haute tension seraient particulièrement sensibles. "Au regard des données disponibles, l’Agence réitère ses conclusions de 2010 et recommande de ne pas implanter de nouvelles écoles à proximité des lignes à très haute tension", souligne-t-elle. (https://www.usinenouvelle.com/article/selon-l-
anses-les-lignes-a-haute-tension-peuvent-presenter-des-risques-sanitaires.N857790#xtor=EPR-419&email=drocourtsite@free.fr
)

 

09/06/19  -  Être en contact avec la nature durant l’enfance fera de vous des adultes heureux. Les bienfaits des espaces naturels, qu’ils soient verts (parcs, jardins, forêt...) ou bleus (étangs, ruisseaux, plages...) n’en finissent pas de démontrer leurs bienfaits. On sait, par exemple, qu’ils sont bénéfiques en termes de relaxation psychologique et de réduction du stress, d’augmentation de l’activité physique et de réduction potentielle de l’exposition à la pollution de l’air, au bruit et à la chaleur excessive. Des vertus qui valent pour les adultes, mais aussi pour les enfants. Sortir régulièrement au parc permet un meilleur développement cognitif et une meilleure santé mentale et physique. Démonstration à l’appui. (https://www.paris-normandie.fr/actualites/societe/sante/etre-en-contact-avec-la-nature-durant-l-enfance-
fera-de-vous-des-adultes-heureux-BH15129239
)

 

 19/05/19  -  Parce qu’il a croisé un jour à Besançon (Doubs) en sortant de l’école le chemin d’enfants migrants, Martin, 8 ans à l’époque a décidé de leur offrir des doudous. Petit garçon sensible, Martin demande à sa maman de l’aider à aider ! Dans un premier temps, une collecte de vêtements est organisée par Martin dans son école, puis il fabrique des doudous à partir de chaussettes. Jusqu’à ce qu’il rencontre l’association Coop’Agir de Dole qui va lui permettre de laisser libre cours à son imagination débordante en fabricant ses doudous et en en mettant une partie à la vente pour récolter des fonds.  (https://france3-regions.francetvinfo.fr/bourgogne-franche-comte/fabriquer-doudous-enfants-migrants-idee-martin-9-ans-est-devenue-realite-1669499.html)

 

 

Ci-dessus  -    Les HUMAINS  -   LES ÄGES  -  L’ENFANCE 

 LE SITE  :  Date de la dernière info pour chaque page