L’ ENFANCE        
Les Infos récentes

Les engagements de la Charte sur le droit au jeu

DROCOURT NATURE vous parle un peu du Ciel,
de la Planète, des HUMAINS ET DES ANIMAUX

()  -  28/11/19  -  Le robot des 5-12 ans.  Ce petit robot éducatif français, développé-par lastart-up Main bot avec !'École Polytechnique, est évolutif et personnalisable. Il initie les 5-12 ans à la programmation à la robotique et à l'intelligence artificielle grâce à des jeux collaboratifs (30 actuellement, 60 de plus en2020). Les comportements du robot sont programmables depuis l'application Winky-Labsursmartphone ou tablette et l'enfant peut lui-même créer ses propres applications Winky, le transformer par exemple -en réveil ou imaginer un jeu interactif. Sachant qu'une fois l'application programmée, on peut jouer sans tablette, seul ou en famille (200 €, exclusivité Fnac). (www.lequotidiendumedecin.fr,  p22)

 

22/11/19  -  Serge Tisseron, Psychiatre et psychanalyste : « L'âge est le premier élément à prendre en compte pour évaluer les conséquences de l'exposition des enfants à la pornographie. Avant la puberté, ses effets sont ravageurs. L'enfant a envie d'imiter les adultes car cela lui donne l'impression de grandir. Ainsi, observe-t-on des comportements déviants - comme ces petits garçons qui soulèvent la jupe des filles -qui peuvent conduire ces enfants à devoir consulter.

. Après la puberté, les modèles pornographiques s'imposent aux adolescents comme une manière d'entrer dans la sexualité sans que cela ne résume la façon dont ils vont vivre leur sexualité ensuite. N'oublions pas la capacité de l'être humain à dépasser les traumatismes. »  (La Croix, p8)

 

18/11/19  -  Le rapport annuel de Jacques Toubon, Défenseur des droits, consacré à la part des institutions publiques face aux enfants victimes de violence, laisse apparaître que les violences sur les enfants existent toujours en France, notamment au sein des institutions chargées d’accueillir les mineurs : l’école, l’Aide sociale à l’enfance ou les foyers pour les jeunes handicapés. Il fixe ensuite trois axes de travail pour y remédier. 1. Mieux prendre en compte les violences ; Mieux respecter les droits des enfants placés. 2. Comprendre que les violences sont parfois induites par les institutions elles-mêmes. 3. Réformer les institutions pour empêcher les violences. (la-croix.com/)

 

05/11/19  -  Aujourd’hui, 15 associations et syndicats rendent publique une lettre ouverte adressée aux député·e·s les appelant à déposer une proposition de loi pour interdire l’enfermement administratif des enfants.

En septembre 2018, suite aux débats lors de l’examen de la loi « Asile Immigration », plusieurs députés de la majorité ont lancé un groupe de travail avec pour objectif la rédaction d’une proposition de loi interdisant l’enfermement administratif des enfants.

Un an plus tard les résultats des travaux ne sont toujours pas rendus publics, alors que le nombre d’enfants enfermés en rétention et en zone d’attente grandit depuis le début de l’année et que les conditions d’enfermement se détériorent.

Cette lettre ouverte est un appel aux députés à suivre leurs engagements et déposer la proposition de loi qui permettra de mettre un terme définitif à l’enfermement administratif des enfants en France.

En ce 30e anniversaire de la Convention internationale des droits de l’enfant, il est plus que jamais nécessaire au-delà des engagements, de passer aux actes pour rendre effectifs les droits de l’enfant.Auteur: Service communication  -  (https://www.lacimade.org/presse/interdire-lenfermement-administratif-des-enfants/)

04/11/19  -  Pollution atmosphérique, une menace sérieuse pour les enfants. Voir.

21/10/19  -  Théorie de l’attachement : sécurité affective et bien-être des enfants. La théorie de l’attachement a permis de souligner toute l’importance des relations que les enfants entretiennent avec les adultes qui prennent soin d’eux, dans la suite de leur développement. Mais en quoi la qualité des relations joue-t-elle un rôle dans leur bien-être ? Nous nous intéresserons non seulement aux relations entretenues avec les parents dans les familles dites "traditionnelles" mais également chez les enfants de parents séparés et placés, suite à une mesure de protection de l’enfance. Nous verrons comment les résultats des recherches issues de la théorie de l’attachement, nous renseignent sur les besoins affectifs des enfants dans d’autres contextes de vie que la famille, comme à l’école, chez l’assistante maternelle ou à la crèche. Conférence de Franceculture.fr.

18/10/19  -  Grève suivie à l'Enfance Catalane. Le 9 octobre une partie des personnels de la structure a cessé le travail. C'est une première. Au cœur du conflit, les salaires et les conditions de travail. cette association ancienne (1937) joue dans le département un rôle important, aux côtés des services sociaux territoriaux. A peu près 150 salariés œuvrent dans le domaine de l'enfance en danger, du handicap et de l'accompagnement des jeunes en relation avec la Protection Judiciaire de la Jeunesse (PJJ). D'un côté, les éducateurs, psychologues, et travailleurs sociaux, qui suivent et accompagnent les familles et les jeunes qui en ont besoin. De l'autre, les aides à domicile (une quarantaine) et les techniciens de l'intervention sociale et familiale TISF, qui complètent l'ensemble.

« Nous avons souvent le sentiment de bricoler avec les moyens qu'on a, avec des amplitudes horaires qui explosent, des plannings qui nous arrivent trop tardivement et des surcharges de travail sur les postes » déclare Pascale Advenard, membre élue du CE. « Il n'y a plus trop de logique dans le suivi des familles, à cause du surtravail, et, ces dernières années, des personnels ont lâché, victimes de bum-out. Dans ce domaine, nous réclamons l'embauche d'un cadre pour une meilleure organisation du travail ».

Pour les salaires, « les TISF démarrent à 1200€/ mois et terminent à 1700. Les aides à domicile ne touchent que le SMIC, mais beaucoup sont à temps partiel subi. Nous réclamons donc 200€  d'augmentation pour tous les personnels. ». Les salariés en grève ont rencontré la direction et le Conseil départemental. S'ils ont bien obtenu 2 jours de congés annuels supplémentaires, la question des salaires n'a

pas avancé. La direction a répondu ne pas avoir, aujourd'hui, les ressources pour augmenter les salaires et qu'il faudrait pour cela que les financements publics augmentent. Les salariés ont décidé de poursuivre le mouvement et de se rencontrer chaque mardi soir. Michel Marc  ((http://www.letc.fr, p6)

 

06/10/19  -  le jeudi 17/10 aura lieu à Paris, dans les locaux de l'Assemblée nationale, un colloque sur la protection de l'enfance, organisé par la députée Samantha Cazebonne. Il y sera question des recommandations faites à la France en 2016 par le Comité des droits de l'enfant de l'ONU, dont celle de tenir les mineurs à l'écart des corridas. Le collectif PROTEC s'y exprimera. J'invite celles et ceux qui peuvent se libérer à y assister.

https://www.samantha-cazebonne.com/colloqueenfance

 

05/10/19  -  LE 11 OCTOBRE : JOURNÉE INTERNATIONALE DES FILLES

Dans 10 jours aura lieu la 8e Journée internationale des filles ! Cette journée créée par l'ONU célèbre les droits des filles et rappelle que les actions de Plan International pour l'éducation des filles sont plus que jamais indispensables.

1 fille sur 4 ne va pas à l'école dans les pays en développement. C’est pourquoi il est de notre devoir de réaffirmer que l'éducation est le levier le plus efficace pour connaître ses droits, s'émanciper, devenir autonome et prendre des décisions pour soi. À l'occasion de cette journée, Plan International est fier de vous présenter en vidéo sa nouvelle campagne pour l’égalité entre filles et garçons

 

15/09/19  -  Pollution : les enfants en première ligne? Quels enfants allons-nous laisser à la planète ?

Les études se multiplient pour démontrer les effets nocifs de la pollution sur les enfants, et les lycéens sont nombreux à se mobiliser pour le climat. Et si la question écologique n’était pas seulement quelle planète allons-nous laisser à nos enfants mais bien quels enfants allons-nous laisser à la planète ?
Des substances toxiques sont présentes dans les organismes des enfants dès la naissance, comme le montre le tout récent rapport de Santé publique France… Enfin, si les enfants et les jeunes sont les premières victimes de la pollution, forment-ils une génération plus consciente, engagée, une génération qui sera à même de faire bouger les choses de manière décisive ?

  « L'enjeu est aussi un enjeu transgénérationnel, on transmet un héritage toxique aux générations futures, d'où l'importance de protéger au maximum cette période sensible de la grossesse et de la petite enfance ».
   « Cela ne suffira pas de s'indigner et de marcher dans la rue, ce qu'il va falloir faire aujourd'hui c'est paralyser le système car la voie démocratique ne suffira pas à régler le problème. Il va falloir désobéir ».
  « On peut prendre n'importe quel désastre écologique au sens large, à chaque fois la cause c'est l'organisation économique capitaliste du monde. Tant qu'on n'a pas saisi ça on ne peut pas agir »
  « Pour la pollution de l'air les scientifiques font des constats qui sont connus, mais les solutions aussi existent »

(franceculture.fr)

 

04/09/19  -  En septembre, des millions d’enfants retrouvent le chemin de l’école. Mais pas tous ceux qui ont fui la guerre et les persécutions dans leurs pays d’origine…Ni tous ceux qui vivent dans des campements de fortune ou avec leurs parents sans papiers…Privés de droits, ballotés de squats en centres d’hébergement d’urgence, ils ne connaissent que la peur et l’exclusion. Des centaines d’enfants isolés de moins de 18 ans souvent jugés « majeurs », sont exclus des systèmes de protection, et se retrouvent à la rue, livrés à eux-mêmes.  Barbelés, présence policière, conditions matérielles déplorables, violences dans les centres de rétention administrative…Aucun enfant n’y a sa place ! Et pourtant, chaque semaine, des enfants sont enfermés en rétention !

Ses droits ne peuvent pas s’effacer au seul motif qu’il est un enfant «migrant» ou que ses parents sont des personnes migrantes. (SUITE)

21/08/19  -  Le Harcèlement scolaire, un problème de l'autorité. En France, selon l'UNESCO, sur presque 6 millions de collégiens et lycéens scolarisés en 2018, environ 2 millions sont victimes de harcèlement.

Dans certains cas, cela peut conduire à la dépression chronique et au suicide. Un papa explique à la direction que ses enfants souffrent de harcèlement et malheureusement, ce sont ses derniers qui seront réprimandés. « Brigitte Macron prête à« porter le combat» contre le harcèlement scolaire». Un dossier complet lui est envoyé, le même qui dort à l'Inspection d'académie de Montpellier ou la lettre de Me Yves-Sérafin Ouayot, avocat du gendarme alertant d'un « dysfonctionnement, manquement grave et mises en danger de mineurs au sein du Collège. » n'a toujours reçu aucune réponse aujourd'hui. Attend-t-on le pire pour intervenir? (https://www.lasemaineduroussillon.com/hebdo)

 

16/07/19  -  Comment parler du consentement aux enfants ? Apprendre à dire non, cela s’apprend dès la cour de récréation. Emmanuelle Piquet y croit férocement. À travers ses organismes Chagrin scolaire et À 180 °, cette psychologue lutte contre le harcèlement dès le plus jeune âge. (la-croix.com/)

 

08/07/19  -  Ecolo crèche, un label qui vise la santé et l'environnement. Les produits d'entretien, le mobilier, les peintures, les revêtements, l'alimentation, l'énergie, la consommation d'eau, sont autant de critères pris en compte pour obtenir le label Ecolo crèche. (https://www.actu-environnement.com/ae/news/ecolo-creche-label-sante-environnement-33738.php4#xtor=EREC-107)

 

 

Ci-dessus  -    Les HUMAINS  -   LES ÄGES  -  L’ENFANCE 

 LE SITE  :  Date de la dernière info pour chaque page