LA  FEMME

DROCOURT NATURE vous parle un peu du Ciel,
de la Planète, des Hommes ET DES ANIMAUX

  ()  -  19/02/19  - Se décrivant comme "activiste féministe et écologiste", la journaliste de 47 ans dit avoir été transformée par sa mission de 18 mois à la tête de la Fondation Hulot (FNH): "je me suis emparée des sujets, je voulais comprendre". Audrey Pulvar se consacre désormais à monter un fonds de dotation pour l'Afrique, "AfricanPattern", destiné à soutenir des modèles d'écologie solidaire sur le continent. Think tank doté d'un conseil scientifique majoritairement africain (les philosophes Achille Mbembe, Souleymane Bachir Diagne, l'anthropologue Abdourhamane Seck...), (https://www.linfodurable.fr/environnement/audrey-pulvar-cree-un-fonds-de-dotation-pour-lafrique-9638) -

10/02/19  -  Baptisée Nyumba ntobu (« La maison des femmes »), une tradition du peuple Kuria permet aux femmes de se marier entre elles et de s’affranchir du patriarcat. En Tanzanie, 70 % de la population est entièrement dépendante de la terre pour pouvoir survivre. Or, selon la tradition, les femmes ne peuvent ni posséder ni hériter de terres. Pour s’affranchir de cette règle, les femmes du peuple Kuria, dans le nord du pays, utilisent une coutume baptisée Nyumba ntobu (« La maison des femmes »), c’est-à-dire le mariage entre femmes. Ainsi, elles peuvent conserver leur propriété et vivre en toute indépendance des hommes, dans un pays où 78 % des femmes ont été abusées sexuellement, physiquement ou psychologiquement par leur mari. (https://www.lemonde.fr/afrique/video/2019/02/10/tanzanie-un-mariage-entre-femmes-qui-defie-la-tradition_5421673_3212.html)


08/02/19  -  En ce mois de février, la communauté mondiale de l’astronomie met à l’honneur les femmes astronomes. L’Union astronomique internationale (AIU), qui fête cette année son 100e anniversaire, a décidé de mettre l’accent sur l’égalité et la diversité en consacrant le mois en cours aux femmes et aux filles en astronomie et en leur dédiant une journée en particulier, le 11 février, qui coïncide avec la "Journée internationale des femmes et des filles de science" proclamée par l’ONU en 2016. (https://lematin.ma/express/2019/cadi-ayyad-celebre-femmes-astronomie/310231.html)

23/01/19 -  Gilets jaunes : les femmes sont-elles visibles dans les luttes sociales ? S’inscrivant dans les revendications du mouvement national, certaines souhaitent rappeler que la précarité touche plus particulièrement les femmes. Quelle place occupent les femmes dans les mouvements sociaux ? Que nous enseigne l’Histoire à ce propos ? Luttes sociales et féministes vont-elles de pair ? (https://www.franceculture.fr/emissions/la-question-du-jour/gilets-jaunes-les-femmes-sont-elles-visibles-dans-les-luttes-sociales)

31/12/18  -  Aouatef Khelloqi entend aussi, par ce projet, préserver « le patrimoine au féminin ». Quarante pour cent de la population marocaine vit en zone rurale, et 49 % sont des femmes. « Elles travaillent les roses, l'artisanat, la cuisine. Il s'agit de mettre en avant ce savoir-faire. De montrer aussi que les Marocaines ne sont pas un bloc monolithique et que cette diversité est la richesse de ce pays. » Et de s'étonner encore de l'étonnement de ces femmes qui la voient arriver dans les villages les plus reculés, vivre au jour le jour, en totale immersion, leur vie rude et autarcique. « Elles me disent souvent : pourquoi t'intéresses-tu à nous ? Je réponds qu'elles ont quelque chose à raconter. Leur humilité me touche vraiment. J'essaie de pointer du doigt leur force, leur savoir-faire. Cela les valorise et leur donne confiance en elles et elles veulent en faire plus. La dynamique est déjà là, ce sont elles qui se sont déjà organisées. Je ne fais que montrer ce qui serait, sinon, ignoré par beaucoup. » (http://afrique.lepoint.fr/culture/aouatef-khelloqi-passionaria-du-sens-et-de-la-femme-rurale-31-12-2018-2282624_2256.php)

 

-  31/12/18  -  Tanella Boni : « Que vivent les femmes d'Afrique ? » « Sait-on ce que vit une femme, même quand on croit la connaître ou quand on la côtoie ? Chaque femme est un être singulier. Et, quand on essaie de penser ensemble « femmes et Afrique », les choses deviennent encore plus compliquées. Sont-elles comme toutes les femmes du monde ? Subissent-elles les mêmes injustices et discriminations ? Qu'en est-il de leurs corps ? De leur esprit ? De leurs relations avec les hommes ? Des maux qu'elles subissent, de leurs droits et devoirs, des barrières à franchir pour réaliser leurs rêves ? Et pourquoi le niveau d'instruction et d'éducation ne suffit-il pas toujours à battre en brèche les inégalités femmes/hommes, dans de nombreux domaines ? Même quand on n'a pas envie d'y penser ou de consacrer une ligne à la question qu'on ne veut pas nommer, on finit par prendre conscience de sa « féminitude » qui devient un problème à penser, en même temps que tous les autres…(http://afrique.lepoint.fr/culture/litterature-tanella-boni-il-n-y-a-pas-plusieurs-categories-d-humains-30-01-2019-2290258_2256.php)


-  30/12/18  -  Marlène Schiappa alerte sur "la sous-médiatisation des femmes.
Comme le note le JDD, c'est la première fois que le top 10 du sondage est entièrement masculin. Un constat "troublant, pour ne pas dire dérangeant", analyse le journal. Quasiment toutes les femmes présentes dans ce classement sont en recul par rapport à l'année dernière. Sophie Marceau chute ainsi de onze rangs par rapport au classement en 2017. "Ceux qui clamaient qu’après #MeToo les femmes domineraient le monde ou assurent qu’avec les quotas il devient impossible pour un homme d’exister se seraient donc trompé ?", ironise Marlène Schiappa sur Twitter. "Est-ce à dire que les Français seraient juste sexistes et préféreraient unanimement les hommes aux femmes ? Je ne le crois pas", poursuit la secrétaire d'Etat. "En revanche, la sous-médiatisation des femmes est une réalité." (https://www.francetvinfo.fr/societe/droits-des-femmes/personnalites-preferees-des-francais-sur-twitter-marlene-schiappa-alerte-sur-la-sous-mediatisation-des-femmes_3123289.html) .

 

-  27/12/18  -  Milagro Sala, après 1000 jours de détention arbitraire et illégale, la militante et leader social d’Argentine, acquittée. (https://www.pressenza.com/fr/2018/12/milagro-sala-acquitte-dans-lun-des-proces-intentes-contre-elle/

-  11/12/18  -  Les femmes sans-abri de Paris pourront trouver refuge dans les locaux de l’Hôtel de Ville qui a ouvert un centre d’hébergement en son sein depuis le 11 décembre

-  22/11/18  -  Elles font l’Histoire (Enquête)

-  13/11/18 -  La richesse de la diversité : Association des femmes musulmanes AN-NUR

 

-  18/10/18  -  La bloggeuse maltaise Daphné Caruana Galizia a été tuée par une bombe placée sous sa voiture, lundi 16 octobre. Elle était à l'origine d'accusations de corruption qui avaient provoqué des élections anticipées en juin.

 

- 08/10/18  -  Ce Prix Nobel de la paix 2018 a aussi été décerné à l’Irakienne Nadia Murad, ancienne esclave yézidie de Daech. « Pour que je sois la dernière » paru en février chez Fayard. (La Croix, Explication, p10)

-  08/10/18  -  www.amnesty.fr :   -  une jeune fille somalienne de 13 ans, soupçonnée d’adultère, est lapidée par un groupe de 50 hommes.  -  des jeunes filles au Bangladesh sont la cible de projections d’acide parce qu’elles se rendent à l’école.   -  une jeune fille de 16 ans est enlevée en République Démocratique du Congo et violée chaque nuit de sa captivité à cause de son appartenance ethnique.  -  une journaliste iranienne est condamnée à 6 ans d’emprisonnement à Téhéran parce qu’elle milite pour l’égalité des droits entre les hommes et les femmes.

-  05/10/18  -  Denis Mukwege, Prix Nobel de la paix 2018. Ce gynécologue congolais a fait de la lutte contre les violences sexuelles le combat de sa vie. Médecin dans le Kivu, en RDC, horrifié par ce que l’on faisait aux femmes en temps de guerre, il a découvert que le viol comme arme de guerre existait dans toutes les sociétés. Il est donc devenu militant, d’abord contre l’impunité des violeurs au Congo et ailleurs, et ensuite pour la reconnaissance aux femmes d’un statut de victimes et de réparations. (Le Monde, 08/10, rencontre, p23)

-  02/08/18  -  "Il y a une pression sur les femmes pour être mères, et si elles ne le sont pas, elles sont considérées comme des produits endommagés", Personne ne sait ce qui se passe en privé. "Alors, toujours pas enceinte ?" La question lui est postée depuis des années. Par ses proches, par la presse et par ceux qui estiment avoir un droit de regard sur son corps dit Jennifer Aniston.
 
 



Ci-dessus  -   Les HUMAINS  -   LES ÄGES  - LA FEMME

(La SUITE des HUMAINS par SOMMAIRE ou par ACCUEIL ou par la LISTE des pages Humains)

 LES PAGES DU SITE  :  Lien vers chaque page + Date de la dernière info 

-  04/03/14  -  Une société sans stéréotypes de genre, est-ce possible ? Souhaitable ? Réponse de l'anthropologue Françoise Héritier. (http://www.universcience.tv/video-francoise-heritier-et-le-genre-6108.html)

-  « Le Féminin de l'Être » Annick de Souzenelle : Après le temps du féminisme, mouvement social dont Annick de Souzenelle note à la fois la nécessité historique et les limites, et après le temps d'une féminité artificielle exploitée par la publicité, l'heure est venue d'explorer le sens du féminin.
À partir d'une lecture du texte biblique en hébreu, l'auteur du
Symbolisme du corps humain nous introduit dans cette dimension essentielle. Scrutant la Genèse, elle s'inscrit en faux contre l'image d'une Eve "sortie de la côte d'Adam", pour mettre en évidence Isha, "l'autre côté d'Adam", la réalité féminine présente en chacune de nous. Elle réinterprète ensuite d'autres grandes figures de la Bible - Marie, Marie-Madeleine, Lot ou Lazare pour les replacer dans une perspective mystique dans laquelle l'âme de l'homme est une "fiancée" promise aux noces divines. (https://www.albin-michel.fr/ouvrages/le-feminin-de-letre-9782226120557)