Ci-dessus  -    L’HUMANITAIRE -   LES CHIBANIS

LES OUBLIES : CHIBANIS, HARKIS, KURDES, OUIGOURS, ROHINGYAS, TZIGANES

DROCOURT NATURE vous parle un peu du Ciel,
de la Planète, des HUMAINS ET DES ANIMAUX

 LES PAGES DU SITE  :  Date de la dernière info pour chaque page

 
LES CHIBANIS : « On les appelle les Chibanis. Ces petits vieux littéralement cheveux blancs en arabe dialectal) représentent environ 235 000 personnes, majoritairement des hommes âgés de plus de 65 ans. Ils ont quitté l’Algérie, le Maroc et la Tunisie alors qu’ils étaient de jeunes adultes, voire adolescents pour certains, dans l’espoir de construire un avenir meilleur en France. Arrivés durant les Trente Glorieuses pour reconstruire un pays meurtri par la Seconde Guerre mondiale, ils ont passé toute leur vie à travailler. "sans-voix" n’ont pas retrouvé leur terre natale.  ( Webdoc )
-  07/12/19  -  Le Collectif «SOS chibanis» est soutenu par: ASTI, CIMADE, LDH, Mouvement de la paix, MRAP,CGT, USR-CGT, CNT, FSU, Solidaires, EELV, Génération·s, FI, NPA, PCF Pour tout contact: 09 67 25 01 47. Permanence: 7, rue Émile-Zola, 66000 Perpignan, les lundi de 14 h 16 h. (VOIR)


LES HARKIS : -  23/04/19  -  Le combat sans fin des harkis et de leurs descendants. Cinquante-sept ans après la fin de la guerre d’Algérie, leur sort reste une plaie à vif, qui mobilise de nombreuses associations. ( Le Monde )

LES KURDES  - Ce « peuple sans État», disséminé en Syrie, en Irak, en Iran est aussi présent en Turquie. Et, alors que le président Turque ravive le désir de l’empire ottoman, les Kurdes, eux, se souviennent de la promesse de constituer un État qui leur avait été faite en 1920 ! (https://www.ouest-france.fr/reflexion/editorial/editorial-ne-pas-abandonner-les-kurdes-6562384)

 14/10/19  -  « Qu’est-ce qu’on vous a fait, nous, les Kurdes ? » Les blessés hurlants, les brûlures, les corps cassés, le désespoir qui règne dans le petit hôpital de quartier de Kamechliyé sont les échos d’un massacre aux victimes encore chaudes. Plus tôt dans la journée, l’artillerie turque a décimé un convoi de civils, encadrés par les forces kurdes,.(lemonde.fr)
Les Kurdes n'ont cessé de combattre les djihadistes en Syrie, ils ont limité le retour de la dictature de Bachar Al Assad en campant sur la grosse portion du territoire qu'ils occupent et ils gardent quelque 10 000 détenus qu'ils ont donc neutralisés. Ils méritaient mieux que l'abandon criminel de Trump!

 

 

LES OUIGOURS : 17/02/20  -  La politique d’internement dont fait l’objet la minorité ouïgoure en Chine. Par centaines, les hommes de la région sont emmenés vers ce que la Chine décrit officiellement comme des « centres de formation professionnelle » – en réalité des camps dont les détenus sont soumis à une discipline carcérale et à d’incessantes séances d’endoctrinement politique. (lemonde.fr)

18/11/19  -  des documents confidentiels prouvent la planification méticuleuse et systématique depuis 2014 de la répression et de l'éradication «sans pitié» des Ouïgours et autres minorités musulmanes du Xinjiang, en Chine. - Plus d'un million d'entre eux sont enfermés dans des centaines de camps de travail forcé. De multiples accusations dénoncent les arrestations, tortures, enlèvements, séparations d'enfants de leurs familles ou stérilisations de femmes, etc. (La Croix, p5)

-  26/10/19  -  Le prix Sakharov par le Parlement européen pour les droits de l'homme à un dissident ouïgour Ilham Tohti, 49 ans, condamné à la prison à vie par la Chine pour « séparatisme »  Il avait déjà reçu le prix Vaclav-Havel de l'Assemblée parlementaire du Conseil de l'Europe. Professeur de géographie à Pékin, il animait un site d'informations sur le Xinjiang en chinois et en ouïgour, certes bloqué en Chine, mais où il s'efforçait de promouvoir le dialogue et une analyse équilibrée sur le Xinjiang. Laïque et modéré, le professeur veillait aussi à insuffler à ses étudiants ouigours, une culture de l'enquête et du questionnement, notamment concernant le dogme du ·Parti communiste chinois sur «l'unité des minorités». Cette relative liberté a disparu après l'arrivée au pouvoir de Xi Jinping à la fin 2012: Les onze millions de Ouïgours qui constituent la population autochtone de la région du Xinjiang, l'immense territoire frontalier de l'Asie centrale, sont la cible depuis 2017 d'une politique d'internement forcé massif.  (https://www.lemonde.fr, p4)

-  31/05/19  -  LES OUIGOURS : Peuple turcophone et musulman sunnite habitant la région autonome ouïghoure du Xinjiang (ancien Turkestan oriental) en Chine et en Asie centrale. Ils représentent une des cinquante-six nationalités reconnues officiellement par la république populaire de Chine (pinyin : wéiwú’ěr zú). Ils sont apparentés aux Ouzbeks. Leur langue est l'ouïghour. ( Wikipedia )  (Le Monde)


LES ROHINGYAS :  22/10/19  -  Le Bangladesh va reloger 100 000 Rohingyas sur une île exposée aux inondations et cyclones. (franceculture.fr)

01/10/19  -  «  j'ai vu des centaines de milliers de Rohingyas arriver dans nos centres avec des brûlures, des blessures par balle, des lacérations et des intoxications aux fumées d'incendie. Les traumatismes qu'ils avaient subis étaient visibles. Aujourd'hui, ils sont désormais plus de 900 000 à vivre dans le district de Cox's Bazar, au Bangladesh, ce qui en fait l'un des plus grands camps de réfugiés au monde. La plupart des réfugiés vivent dans des abris de base en bambou et en plastique, les mêmes abris précaires depuis leur arrivée, en 2017. Une telle promiscuité augmente le risque de propagation de maladies contagieuses (Le coordinateur d'urgence MSF au Bangladesh)

-  20/08/19  -  Les réfugiés rohingyas vont-ils rentrer chez eux ? Depuis deux ans, à la frontière entre les deux pays, au moins un million de réfugiés se sont retrouvés dans des camps surpeuplés. Mais personne n'a exprimé la volonté de faire demi tour...Une première tentative de retour des réfugiés a échoué en novembre 2018 rappelle Asia News, faute de volontaires. Cette semaine le Myanmar et le Bangladesh font un nouvel essai. L'ONU a répété à plusieurs reprises qu'elle ne pensait pas que la situation actuelle permettait un rapatriement à grande échelle.  ( France Culture )

-  11/07/19  -  La Haye, La Cour pénale internationale enquêtera sur les violations des droits des Rohingyas. Combien de temps faudra-t-il pour que la minorité musulmane des Rohingyas du Myanmar, l’ex-Birmanie, une population majoritairement bouddhiste, obtienne justice ? Le procureur de la Cour pénale internationale CPI, Fatou Bensouda, informe l’AP, a demandé aux juges d’ouvrir une enquête formelle sur les crimes contre l’humanité qui auraient été commis pendant des décennies, contre les […]  ( Pressenza )


LES TZIGANES :  13/01/20  -  Le génocide des Roms, une histoire méconnue au Mémorial de Rivesaltes : Entre le 15 janvier 1941 et le 25 novembre 1942, 1 334 hommes, femmes et enfants, issus de communautés tsiganes, ont été internés au camp de Rivesaltes. À travers cette nouvelle exposition temporaire, le Mémorial du Camp de Rivesaltes a souhaité leur rendre hommage. 70 ans après, les survivants du génocide racontent. A voir jusqu’au 24 mai..

Durant la Seconde Guerre mondiale, les Roms sont victimes de la barbarie des nazis et de leurs collaborateurs. En ex-Union soviétique occupée et en Roumanie, ils sont victimes de la politique génocidaire. Fusillés par les Einsatzgruppen et autres unités allemandes, déportés dans des camps aux conditions épouvantables en Transnistrie roumaine, ils sont des dizaines de milliers à avoir été assassinés

entre 1941 et 1944. Mémorial du camp de Rivesaltes, Av. Christian Bourquin, à Salses-le-Château, Ouvert de 1Oh à 18h, du mardi au dimanche Entrée : de 5 à 10 euros. Renseignements : 04 68 08 39 70  -  (VOIR)

-  04/07/19  - Des Roms au milieu des rats, la honte des camps italiens. L’Italie compte environ 160 000 Roms sédentarisés, dont la plupart sont bien insérés. Mais près de 26 000 d’entre eux vivent dans des conditions indignes, comme au camp Salviati, créé il y a vingt ans aux portes de Rome. ( La Croix )

-  03/06/19  -  Prison requise pour avoir mené une chasse aux Roms. Six hommes qui avaient voulu attaquer un camp rom sur fond de rumeurs d’enlèvement d’enfants ont été jugés. «  Il y a des rumeurs qu’on a plus envie de croire que d’autres. Les prévenus avaient de tels préjugés concernant la communauté rom qu’ils n’ont pas eu envie de se poser de questions. Ce jour-là leur comportement était raciste. » a dit la procureure. (Le Monde, France, p11)

-  28/05/19  -  Les-oublies-du-bidonville-de-la-butte. Marinela, Radu, Gimi et Alex vivent dans le bidonville de la Butte de Montarcy à Méry-sur-Oise, en région parisienne, parmi une trentaine de familles roms. Venez vivre leur quotidien sur : (https://www.secours-catholique.org/les-oublies-du-bidonville-de-la-butte)