Haut de Page       Accueil

Extraits de « La lettre d'information mensuelle
du
Secours populaire français »

Secours populaire français

(  A mettre à jour )
Fédération des P.-O.  :  http://www.spf66.org/   -  Aurélie Robic, directrice départementale.

Secours populaire français  -  16 av. de l’ancien champ de mars -  66000 Perpignan

Tél. : 04 68 34 03 75  -  Email : contact@spf66.org
PERPIGNAN :

==  Boutique de la solidarité vêtements (Friperie)

-  53, avenue du Général Leclerc à Perpignan, près de la Gare Routière.
Horaires d'ouverture : le mardi, jeudi et vendredi de 14 heures à 17 heures et le samedi de 9 heures à 12 heures.
Vous pouvez apporter dans ce local les articles suivants (en très bon état et propres) : Vêtements pour Hommes, femmes, enfants ; chaussures : Linge de maison ; Couvertures. Vous pouvez aussi achalander votre garde-robe à des prix de solidarité, voire gracieusement si la Permanence d'accueil l'a estimé raisonnable.

Pôle pédagogique, permanence d'accueil

-  16 rue du Petit Saint Christophe à Perpignan, près de la place de la République. 04 68 86 44 84
Fonctionnent les lundi, mardi, mercredi, jeudi, et vendredi de 14 heures à 17 heures et sur rendez-vous si besoin pour ce qui est de la permanence d'accueil.
A partir du 29/11 l’accueil se fera à Courteline , Distribution alimentaire 16 av. de l’ancien champ de mars à Perpignan, près de la gare de chemins de fer. 04 68 34 03 75  Réception du public les lundi, mardi, mercredi, jeudi, et vendredi de 14 heures à 17h

Centre de lutte anti tuberculeuse  Marie France FAUSSIL, infirmière a présenté le dispositif  de dépistage de la maladie et propose d’organiser de nouvelles rencontres avec les personnes en charge des permanences d’accueil et de solidarité.

DROCOURT NATURE vous parle un peu du Ciel,
de la Planète, des HUMAINS ET DES ANIMAUX

() 05/06/20  -  La crise a révélé l'ampleur de la misère. Le Secours Populaire Français est en première ligne pour la mesurer.

   Comment jugez-vous l'évolution de la pauvreté dans le département 66 actuellement ?

   Depuis le début du confinement, on peut évaluer l'augmentation des demandes d'aide alimentaire à 30 %. Mais l'évolution n'est pas que quantitative. Dans nos permanences, nous avons vu venir beaucoup de personnes qui ne s'étaient jamais tournées vers nous. Nous avons reçu des autoentrepreneurs, des artisans, des commerçants, ceux qui, en contrat précaire, n'avaient plus aucune ressource, des saisonniers pour qui la saison n'a pas commencé, des personnes retraitées, âgées, que l'on voit peu habituellement. Nous avons dû aussi aider les familles qui, la cantine scolaire étant fermée, ne pouvaient plus assurer l'alimentation des enfants. Par exemple une dame qui vendait sur les marchés s'est présentée au point de distribution de la place Jean Moulin car elle n'avait plus rien pour manger! Il faut bien voir que nous ne sommes pas une épicerie sociale, nous apportons une aide alimentaire. C’est dire que, quand les gens viennent nous voir, leur situation est critique.

   Comment avez-vous répondu à cette explosion de la pauvreté?

   Dans les P.-0., le Secours populaire a distribué de 7 000 à 7 500 colis depuis le but du confinement. Ces colis assurent l'alimentation d'une personne durant 15 jours. Nous voulions ainsi rendre minimaux les échanges dans nos points de distribution. Nous en avons d'ailleurs créé de nouveaux et avons multiplié les portages à domicile. (http://letc.fr/ , Le travailleur Catalan, le journal, n° 3837, p4)

 

16/04/20  -  Le Secours populaire sur le terrain

Face au confinement, en quelques jours, le secours pop s'est adapté et assure sa mission. La distribution alimentaire, pour pouvoir répondre aux besoins d'une population fragile en toute période et particulièrement aujourd'hui a repris sous une forme adaptée dans l'ensemble du département.

« Les demandes urgentes d'aide alimentaire sont traitées par téléphone, la distribution se fait ensuite sur rendez-vous ». Une permanence téléphonique départementale est assurée du lundi au vendredi de 9h à 12h et de 14h à 17h au 04 68 34 03 75. Elle gère toute demande au niveau départemental et assure aussi la distribution sur Perpignan.
Chaque comité ou antenne du Secours populaire est mobilisé :

- Argelès et côte vermeille : 07 82 00 15 33 (lundi au vendredi 9h à 12h / 14h à 17h}

- Cabestany: 04 68 67 85 59 (lundi au vendredi 9h à 12h / 14h à 17h}

- Céret: 04 68 8713 74 (lundi au vendredi 9h à 12h / 14h à 17h}

- Elne: 06 51 45 08 27 (lundi au vendredi 9h à 12h}

- Ille-sur-Têt: 06 85 26 47 93 (mercredi et vendredi 14h à 17h}  (http://letc.fr/ , Le travailleur Catalan, le journal, n° 3829, p6)

 

14/02/20  -  Secours populaire 66. « Tout ce qui est humain est nôtre»

Nous avons rencontré Aurélie Robic, directrice départementale.
  
Quels sont les domaines d'intervention du Secours populaire ?

« Le Secours populaire est une association généraliste de solidarité. Nous essayons de secourir tout être humain qui demande de l'aide. Donc nous accueillons le public, nous écoutons les gens pour étudier leurs difficultés, les conseiller dans leurs démarches à effectuer, et apporter notre aide dans tous les domaines. D'abord dans le domaine alimentaire avec des colis à 1 €, dans le domaine vestimentaire avec une bourse aux vêtements. Et parce que nous considérons chaque individu dans la globalité de ses besoins, nous avons aussi un pôle pédagogique (cours de français, accompagnement scolaire individualisé ... ), un espace bien-être avec des coiffeurs bénévoles. Depuis un an, nous avons mis en place un accueil santé (prévention, écoute, orientation) avec l'aide d'un médecin. Nous multiplions les initiatives pour favoriser le lien social : foire de la Saint-Martin, sorties à la mer, chasses aux œufs, spectacles, journées de vacances, villages Copains du Monde, fêtes de fin d'année ...

Enfin, puisque « tout ce qui est humain est nôtre», nous développons aussi les actions de solidarité internationale face aux injustices et aux drames humains partout dans le monde.

   Combien êtes-vous pour assurer toutes ces tâches ? Dans le département, nous sommes en moyenne 350 bénévoles dont les deux tiers interviennent régulièrement. quatre salariés, trois volontaires en service civique et une personne en mécénat de compétences. En outre, nous accueillons des stagiaires, 12 en 2018.

   Comment jugez-vous /'évolution de la misère ?

Les choses vont en s'aggravant et c'est encore pire dans notre département. Nous voyons chaque jour monter la pauvreté. Avec de plus en plus de jeunes qui sont dans une grande détresse, beaucoup de personnes âgées qui ne peuvent plus subvenir à leurs besoins, même des gens qui travaillent mais dont le salaire ne leur permet pas de vivre. En particulier les saisonniers qui, avec un travail de plus en plus fragmenté, perdent énormément de droits.

Le fossé s'élargit considérablement entre ceux qui ont les moyens de vivre leur vie et ceux qui regardent et ne peuvent vivre. Et la prochaine réforme du Fonds européen d'aide aux plus démunis nous fait craindre de ne plus pouvoir répondre aux demandes d'aide alimentaire. Qu'au XXIe siècle, dans un pays riche comme le nôtre, des gens soient confrontés à l'urgence alimentaire, c'est intolérable ». -  (http://letc.fr/ , Le travailleur Catalan, n° 3821, p10)

 -  Les bénévoles du Secours Populaire au Palais des Congrès -
Les bénévoles du Secours populaire étaient présents en marge du spectacle d'Anne Roumanoff ce mardi 4 février au Palais des congrès pour proposer des billets de tombola au profit du Secours populaire. Cette vente de billets, qui durera jusqu'au 11 mars, a pour but de participer aux financement des frais de fonctionnement de l'association. Pour 2 euros le billet, chacun peut contribuer à faire vivre la solidarité et peut espérer gagner l'un des nombreux lots offerts par les différents partenaires du Secours populaire.

Vendus principalement par les bénévoles, les billet peuvent aussi être achetés au siège du Secours populaire à Perpignan, 16 avenue de l'Ancien Champ de Mars, mais également dans les divers comités et antennes du département. Dons possibles en ligne au :
 
https://don.secourspopulaire.fr/donactions-2020/~mon-don? cv= 1   -  (http://letc.fr/ , Le travailleur Catalan, n° 3821, p6)

 -  Dans les P.-0., le SPF, c'est : 40 000 aides alimentaires attribuées en 2018. 200 adultes et 80 enfants participent au pôle pédagogique  -  3000 Journées de vacances offertes à 494 personnes  -  525 participants aux fêtes de fin d'année en 2018.    

20/11/19  -  Du 15 au 17/11 s'est tenu le 37° congrès national du Secours populaire français, à Perpignan.

S'y sont retrouvés 1 000 délégués de toute la France, 120 partenaires venus de 60 pays et 60 enfants du mouvement « copain du Monde ».

Les congrès sont l'aboutissement des travaux de plusieurs centaines d'assemblées générales tenues dans 656 comités locaux, et de congrès, dans les 97 fédérations départementales du SPF. En 2018, les 80 000 collecteurs-animateurs bénévoles du Secours populaire ont aidé 3 265 030 personnes victimes de la pauvreté, de la précarité, des injustices sociales, des catastrophes naturelles et des conflits en France, en Europe et dans le monde.

Le Secours populaire en région Occitanie c'est 13 fédérations, 6 000 bénévoles, 110 000 personnes ayant bénéficié d'une aide-alimentaire, 5 000 personnes parties en vacances et 3 projets de solidarité mondiale (Madagascar, Niger, Salvador). Le Secours populaire dans les Pyrénées-Orientales c'est, 1 fédération, 4 comités, 4 antennes, 9 000 donateurs, 350 collecteurs-animateurs bénévoles, 40 000 aides alimentaires 3 00 journées de vacances-pour près de 500 personnes.  (https://www.lasemaineduroussillon.com/hebdo, p3)

 

 

Ci-dessus  -    L’HUMANITAIRE -   LE SECOURS POPULAIRE

 LES PAGES DU SITE  :  Date de la dernière info pour chaque page