Haut de Page       Accueil

(22/02/20  -  Non à l’Extradition de Julian Assange vers les États-Unis:  (pressenza.com/fr)

Le procès de l’extradition de Julian Assange vers les États-Unis commence le 24 février au Royaume-Uni. Julian Assange est détenu dans les prisons de haute sécurité de Belmarsh depuis près d’un an après avoir été renvoyé de l’ambassade de l’Équateur à Londres.

Le fondateur de Wikileaks a, entre autres, publié des secrets d’État américains, notamment des vidéos du meurtre de 18 personnes à Bagdad en 2007, dont deux correspondants de Reuters, qu’il avait reçues de l’informatrice Chelsea Manning. Manning a de nouveau été emprisonnée pour avoir refusé de témoigner contre Assange. Pour ces révélations, Assange est poursuivi par les États-Unis en vertu de la loi sur l’espionnage, sous laquelle il pourrait être condamné à 175 ans de prison.

Comme le rapporte le journaliste du Guardian Roy Greenslade,  Ce que Manning et Assange ont fait ne peut pas être considéré comme de l’espionnage. Ils ont éclairé les sombres secrets du gouvernement américain et, dans le cas de la vidéo sur les dommages collatéraux, jusqu’où ils pouvaient aller pour couvrir un massacre. C’est du journalisme, simplement et magnifiquement. »
L’Envoyé spécial des Nations Unies contre la torture, Nils Melzer, a exprimé ses
vives inquiétudes quant aux conditions de détention de Julian Assange, l’envoyé des Nations unies accuse les États-Unis, mais aussi l’Angleterre, la Suède et l’Équateur des graves conditions de détention du détenu. (pressenza.com)

 

 

03/02/20  -  Les droits de l'homme rendent-ils idiots ? Incriminer le "droit-de-l’hommisme" est désormais une posture assumée par un grand  nombre de responsables politiques aussi bien à droite qu'à gauche. Dans leur dernier livre, Justine Lacroix et Jean-Yves Pranchère prennent la défense des droits de l'homme contre les attaques dont ils sont la cible dans le champ intellectuel. 
Pour les pourfendeurs de la "bien-pensance", les droits de l'homme seraient indissociables du nouvel ordre néolibéral, puis d'une culture du narcissisme provoquant la montée des incivilités, et enfin, ils signeraient la fin du politique. Les droits humains contemporains ne seraient plus que les droits des individus privés, de simples revendications à un confort personnel détaché de toute délibération collective.
Non, les droits de l'homme ne font pas de nous des malotrus, ni de mauvais citoyens, et ils ne se confondent pas avec le néolibéralisme.
Dans cette conférence, le philosophe Jean-Yves Pranchère nous rappelle que les droits de l’homme sont au fondement de la démocratie, parce qu'ils assurent la liberté et l’égale participation de tous au débat sur "le légitime et l'illégitime". Il sont consubstantiels à l’espace d’interlocution sur lequel repose le régime démocratique. L'effort de réflexion et d'approfondissement qu'il faut continuer à mener autour du  sens et de la valeur des droits de l'homme est le plus sûr moyen de s'opposer aux extensions parfois démesurées de l'autonomie individuelle. (
franceculture.fr)

23/01/20  -  Henri Leclerc : "Je revendique d'être 'droit-de-l'hommiste'. C'est une conception de la vie qui est la mienne"
Alors que la communauté internationale commémore le 75e anniversaire de la libération des camps de concentration et d'extermination nazis, Henri Leclerc s'est souvenu de cette sombre période de l'histoire.
"J'avais des amis à l'école, quand j'avais 8 ou 9 ans, qui portaient l'étoile jaune. Je ne comprenais pas, j'ai demandé à mes parents, et j'ai trouvé que c'était une injustice incroyable. Ils ont disparu, un jour. Je ne sais pas où ils sont allés."

"Toute ma vie, la lutte contre l'antisémitisme m'a paru essentielle", poursuit le président d'honneur de la Ligue des droits de l'homme. "La façon dont sont en permanence traités les Juifs comme boucs émissaires des misères sociales est très grave."

"Notre génération n'a pas fait son travail"

Aujourd'hui, 16% des Français disent n'avoir jamais entendu parler de la Shoah, selon un récent sondage. "Notre génération n'a pas fait son travail", en conclut Henri Leclerc. "Dans la conception de la  société, il y a sa mémoire. Et la mémoire de la société européenne, c’est l’extermination des Juifs d’Europe, il ne faut pas oublier." L'avocat appelle également à emmener les jeunes à Auschwitz, afin qu'ils prennent la mesure de l'horreur. (franceinter.fr)

 

22/01/20  -  La crise climatique devra être prise en compte par les gouvernements lors des demandes d’asile. Explications.
Le Comité des droits de l'homme de l’ONU a rendu une décision historique dans une affaire relative au droit d’asile. Il vient de juger que les gouvernements doivent prendre en considération les violations des droits humains causées par la crise climatique quand ils envisagent d’expulser des demandeurs d'asile.
Cette décision indique qu’un État violera ses obligations au titre des droits humains s’il renvoie une personne dans un pays où sa vie est menacée en raison de la crise climatique. (
amnesty.fr)

 

18/01/20  -  « Sous les feux de la haine de l’extrême droite autrichienne.

   Écologiste, avocate engagée dans la défense du droit d'asile, originaire de Bosnie, la nouvelle ministre de la justice autrichienne Alma Zadic est la cible d'une violente campagne de haine du FPÔ sur les réseaux sociaux. "Ce n’est pas un hasard si les attaques sont d’abord dirigées contre une femme. Celles-ci doivent se donner encore plus de mal pour faire de la politique. » Avec sa sagesse et son flegme qui plaît tant aux Autrichiens, leur président, Alexander Van der Bellen, a résumé en quelques mots le malaise qu'a déclenché l'extrême droite locale en visant la nouvelle ministre de la justice, figure du premier gouvernement écolo-conservateur de l'histoire autrichienne, intronisée mardi 7 janvier.

   À 35 ans, Alma Zadic concentre tout ce que les droites radicales européennes aiment détester. Femme, écologiste, brillante, immigrée de culture musulmane et férocement engagée pour défendre le droit d'asile, cette avocate de profession, qui a fui la Bosnie en guerre à 9 ans avec sa mère et son frère, est la première ministre autrichienne à ne pas être née sur le territoire national. « Et cela fait une différence», a vanté la brune au sourire ravageur pour convaincre les membres de son parti réunis en congrès d'approuver leur entrée au pouvoir.

   Cette différence, les fans du Parti de la liberté d'Autriche (FPÔ, extrême droite), qui gouvernaient jusqu'en mai 2019 en coalition avec les conservateurs du chancelier Sebastian Kurz, se sont rapidement chargés de la lui rappeler. Une violente campagne de haine a démarré sur les réseaux sociaux, au point que la police autrichienne a préféré renforcer la protection de la nouvelle ministre (…)  (M, Le magazine du Monde, p26)

 

11/01/20  -  Pierre Alain Mannoni, un ingénieur niçois, comparaîtra devant la Cour d’appel de Lyon ce mercredi. Sa faute ? Avoir porté secours à des personnes !
Il y a plus de trois ans, dans la vallée de la Roya, Pierre Alain croise trois jeunes femmes sur la route. Voyant qu’elles sont blessées, il propose de les ramener chez lui pour qu’elles puissent se reposer et se soigner. En route, il est arrêté par la police et est poursuivi dans le cadre du « délit de solidarité ». Il risque alors 5 ans de prison !
Les actions humanitaires de Pierre Alain et de toutes celles et ceux qui viennent en aide aux personnes étrangères doivent être applaudies et non pas conduire devant des tribunaux.
Il est grand temps que la justice et les autorités françaises protègent ces défenseurs des droits humains et cessent de les poursuivre ! Alain Mannoni livre depuis trois ans une bataille juridique pour savoir s’il est légal de secourir des gens en détresse.
La situation est très claire : Pierre Alain n’a commis aucun délit en aidant ces trois personnes et il doit être relaxé.
Il faut que la fraternité l’emporte ! (Amnesty International France
noreply@email.amnesty.fr)

 

20/12/19  -  Retraites. En présentant la réforme, le Premier ministre a multiplié les artifices pour faire croire que tout le monde y gagnerait.

Le Premier ministre a paré de toutes les vertus son projet de réforme des retraites. Mais tout est « de la pipe » comme dirait son « patron)>.

Décryptons quelques-unes des contrevérités ministérielles :

   « On ne change rien pour ceux qui sont à moins de 17 ans de leur retraite.» Faux

Décaler l'entrée en vigueur de la réforme aux plus jeunes divise les salariés en trois catégories : ceux qui cotiseront dans le système actuel, ceux qui passeront au régime universel en 2025, et ceux qui cotiseront au régime universel dès 2022. Mais l'instauration d'un « âge d'équlibre » dès 2022 concerne tous les assurés qui, à partir de cette date, verront leur pension réduite s'ils partent à 62 ans.

   « La loi donnera des garanties incontestables sur la valeur du point.» Subterfuge

C'est la grosse arnaque d'Édouard Philippe. Il a promis le vote d'une « règle d'or(. . .) pour que la valeur des points acquis ne puisse pas baisser». Mais cette promesse n'engage à rien sur le montant des retraites car celui-ci ne dépend pas de la « valeur des points acquis », mais du taux de rendement du point. La « valeur des points acquis» n'est rien d'autre que la valeur des cotisations acquittées durant toute la carrière, mais c’est la « valeur de service» du point qui permet de calculer (Suite de la page d’Accueilla pension. Or aucune garantie n'a été donnée pour cette valeur. Toutes les manipulations seront donc possibles. -

   «Une révolution sociale qui restera conquête.» Rien de neuf

Le Premier ministre a promis que « toute personne partant à la retraite au taux plein pourra toucher cette pension minimale» de 1 000 €. Mais ceux n'atteignant pas l’âge pivot ou ayant une carrière incomplète auront beaucoup moins. Rappelons que cette retraite plan: her ,est déja de 967 €, et qu'elle devra it normalement être a 1 023 € selon la loi de 2003. Et c'est la majorité actuelle qui a refusé qu'elle s'applique dès 2019 aux agriculteurs.

   « Les femmes sont les grandes gagnantes du système universel.» Faux

Selon Édouard Philippe, son projet construit un « système plus juste pour les femmes» . Mais la logique d'un régime par points vise à ce que la pension reflète la somme des cotisations de la vie active. Or la carrière de nombreuses femmes étant incomplète et heurtée celles-ci y perdront. Et le nouveau dispositif (majoration .de la pension de 5 % dès le premier enfant) balaie celui des majorations de durée attribuées pour chaque enfant. La majoration de 5 % est une mesure moins favorable que celles qu'elle est censée remplacer.

   « Les plus riches paieront une cotisation de solidarité plus élevée.» Faux

   « Nous allons améliorer la prise en compte de la pénibilité. » Duperie  (…) René Granmont. Le Travailleur Catalan, p4  -  Suivez-nous sur le site www.letc.fr

 

 

DROCOURT NATURE vous parle un peu du Ciel,
de la Planète, des HUMAINS ET DES ANIMAUX

LDH

DROITS  HUMAINS

-  Doc : -  "Les droits de l'homme contre le peuple", de Jean-Louis Harouel, aux éditions Desclée de Brouwer 1/2.  Gnose et millénarisme : ces deux sources auxquelles ont été puisées les idées fondatrices de la religion des Droits de l’homme. (Une tentative de réhabilitation de notre héritage chrétien).

Ci-dessus  -    L’HUMANITAIRE -   LES DROITS DE L’HOMME

 LES PAGES DU SITE  :  Date de la dernière info pour chaque page

« Les grands actes fondateurs du droit restent des localisations liées à la terre. Ce sont des prises de terre. »

Carl SCHMITT, Le Nomos de la Terre