Haut de Page       Accueil

()  -  08/11/19  -  La Transformation de I' Assurance Chômage va plonger des milliers de demandeurs d'emploi dans la misère. Le décret n°2019-797 du 26 juillet 2019 relatif au régime d'assurance chômage est entré en vigueur le 1er novembre 2019. Les publics concernés sont les demandeurs d'emploi indemnisés au titre de I' assurance chômage et les entreprises. Avec cette réforme d'une ampleur inégalée, ce sont 2,6 millions de chômeurs qui vont être impactés.

D'autres mesures doivent entrer en vigueur avec une mise en place dès le 1.er janvier 2020 et de nouveaux modes de calcul seront appliqués à partir du 1er avril 2020. L'objectif du gouvernement est, à terme, de réduire de 250 000 le nombre de chômeurs et d'économiser 3,4 milliards d'euros à l'horizon 2021.

   Les conséquences sont catastrophiques. D'après l'UNEDIC, plus de 700 000 demandeurs d'emploi vont voir leurs indemnisations annulées, retardées ou réduites par la mesure allongeant les périodes de travail nécessaires à une ouverture de droits. Ils seront 470 000 subissant des baisses du montant des allocations versées, baisses pouvant atteindre 50 % pour 190 000 d'entre eux. Toujours selon l'UNEDIC, le nouveau calcul des allocations chômage à partir d'avril 2020 devrait concerner 850 000 personnes, dont 400 000 connaîtront une baisse de leur allocation journalière, certaines ne percevant plus que 431 euros par mois contre 861 euros avant la réforme.

Au total plus d'un million d'ayants droit potentiels vont être victimes de ces décisions gouvernementales, qui vont faire baisser le taux de chômage, moins de demandeurs d'emploi étant comptabilisés, mais vont faire exploser le nombre de pauvres.

Face à cette réforme catastrophique pour de nombreux citoyens, les syndicats CGT, FO, CFE-CGC et Solidaires ont décidé d'attaquer juridiquement et se sont tournés vers le Conseil d'Etat pour la faire annuler. « Nous nous opposons à la politique gouvernementale qui consiste à culpabiliser les privés d'emploi, à faire peser les restrictions budgétaires sur les plus précaires d'entre eux et à accroître la pauvreté. » Car ce sont 1,3 million de demandeurs d'emploi qui vont perdre leurs droits. (http://www.letc.fr/ , p4)

08/10/19  -  Immigration, climat, terrorisme... Les droits de l’homme sont-ils dépassés ? Le débat sur l'immigration à l’Assemblée Nationale s’est ouvert ce lundi. Centrale dans l’acte 2 du quinquennat, la question fait débat depuis les années soixante-dix. Aux pourfendeurs de l’accueil s’opposent ceux qui dénoncent le “droitsdelhommisme”. Quand les premiers invoquent des droits universels, les seconds, eux, critiquent ce qui serait une forme de bien-pensance et de générosité naïve. Par ailleurs, en matière d’écologie, les actions de désobéissance civile se multiplient, comme ce samedi avec l’occupation du centre commercial Italie 2, interrogeant sur leur légitimité en démocratie. Les conséquences du changement climatique, la crise des réfugiés ou encore le terrorisme sont autant d'enjeux où notre rapport aux droits de l'homme est mis à l'épreuve. Peut-on encore faire face aux défis du temps présent sans renoncer aux droits de l'homme ? (franceculture.fr)

 19/09/19  -  L'engagement syndical, un risque professionnel, selon le Défenseur des droits. 46% des personnes syndiquées déclarent avoir déjà été victimes de discriminations au travail, selon une enquête du Défenseur des droits, Jacques Toubon. Pas évident de relancer le dialogue social en entreprise, si représenter les salariés se traduit par des discriminations, en termes d'évolution de carrière.. C’est l’alerte que lance le Défenseur des droits Jacques Toubon, qui publie le 19 septembre les résultats d’une vaste étude, menée en France avec l’Organisation internationale du travail (OIT) auprès de plus de 33 000 militants syndicaux. (usinenouvelle.com) Abo.

 

09/08/19  -  Traversées, noyades, sauvetages des migrants en Méditerranée. Renvoyés en Libye, où les droits de l'homme sont quotidiennement bafoués à l'égard des migrants, ceux qui survivent à la traversée sont invités à errer aux portes d'une Europe de plus en plus hermétique. Le décompte macabre s'alourdit chaque jour. Entre janvier et juin 2019, au moins 667 personnes sont mortes noyées en Méditerranée, selon le Haut commissariat de l'ONU pour les réfugiés (UNHCR)

(francetvinfo.fr/)

01/08/19  -  Le parlement Indien a adopté mardi 30 juillet une loi interdisant la pratique du « divorce instantanée », en usage parmi certaines communautés musulmanes du pays, rapporte la BBC. Cette coutume surnommée le « triple talaq » autorise un homme marié à répudier sa femme en répétant trois fois le mot « talaq » (« divorce »), y compris par e-mail, WhatsApp ou SMS. Elle est désormais passible de trois ans de prison. (la-croix.com/)

 

22/07/19  -  Les droits humains, compagnons impuissants du néolibéralisme.

Les droits humains ne sont pas un rempart contre la montée des inégalités. Au contraire, ils s’accommodent très bien d’un simple idéal de subsistance, qui ne prévient pas les écarts de richesse. Difficile dans ces conditions d’en faire un instrument d’émancipation.

Partant de l’apparent paradoxe par lequel l’âge d’or des droits humains est aussi celui des plus riches et des plus grandes inégalités de richesse, l’ouvrage vise à éclairer les raisons par lesquelles les droits humains s’accommodent si bien d’un accroissement exponentiel des inégalités et sont devenus l’idéal le plus élevé d’un monde dont l’organisation économique et politique est structurellement productrice d’inégalités matérielles, tant au sein des États qu’à l’échelle mondiale. (https://laviedesidees.fr/Les-droits-humains-compagnons-impuissants-du-neoliberalisme.html)

 

22/07/19  -  Enfants de migrants Sous le mot d’ordre #CatholicDayOfAction, 20 000 catholiques ont manifesté jeudi 18 juillet à Washington en faveur des enfants de migrants. Ceux qui sont entrés dans le bâtiment du Sénat pour y former une « croix humaine » ont été arrêtés et escortés à l’extérieur par la police. Chacun d’eux portait une pancarte sur laquelle figuraient le visage et le nom de l’un de ces enfants décédés dans des camps d’internement en raison du durcissement des mesures contre l’immigration illégale prises par l’administration Trump. (la-croix.com/)

 

14/06/19  -  La cour suprême du Brésil a décidé jeudi 13 juin par huit voix contre trois de criminaliser l’homophobie, une mesure importante pour les minorités sexuelles d’un des pays qui comptent le plus grand nombre d’assassinats de personnes LGBT. (https://www.la-croix.com/Monde/Ameriques/Bresil-cour-supreme-criminalise-lhomophobie-2019-06-14-1201028812)

 

05/06/19  -  Amnesty International appelle la France à "mettre fin au harcèlement et aux agressions" à l'encontre des défenseurs des droits humains qui aident les migrants à Calais et Grande-Synthe, selon un rapport publié ce mercredi par l'ONG. Elle demande également de "prendre immédiatement des mesures pour assurer un environnement sûr et favorable" pour ces personnes à Grande-Synthe (Nord) et à Calais (Pas-de-Calais).  (https://www.lexpress.fr/actualite/societe/migrants-amnesty-denonce-les-agressions-contre-des-benevoles-dans-le-nord_2082237.html)

 

28/05/19  -  Soudan du Sud : Survivre malgré les conflits. 4 00 000 morts, 4 millions de réfugiés et des milliers de déplacés : c'est le triste bilan de la guerre civile qui a divisé le Soudan du Sud de 2007 à 2018. Sur place, la situation humanitaire reste déplorable (pénurie alimentaire, accès insuffisant aux soins), et le pays a même connu une famine en 2017. C'est pourquoi, via ses partenaires Trocaire, la Caritas irlandaise, et Cafod, la Caritas britannique, le Secours Catholique soutient dans l'État de Yirol-Est des projets d'assainissement et d'hygiène - pour prévenir le choléra - et surtout de production agricole et de jardins potagers.  12 - MESSAGES n°74

 

24/04/19  -  Un témoin. Gaspard Glanz, le journaliste arrêté à Paris lors de la manifestation des "gilets jaunes"
(https://www.francetvinfo.fr/economie/transports/gilets-jaunes/six-choses-a-savoir-sur-gaspard-glanz-le-journaliste
-arrete-a-paris-lors-de-la-manifestation-des-gilets-jaunes_3411347.html
)

13/04/19  -  À partir de questions ouvertes, portant sur « le travail, les frontières, les droits de la femme, l’identité... L’enjeu était de donner un aperçu spontané et fidèle, des réponses données par des habitants de Marseille sur les Droits humains.»
Cette rencontre interculturelle entre jeunes venant des deux rives de la Méditerranée était centrée sur la découverte et l’échange autour des Droits humains, à travers des explorations créatives. Ces Droits sont-ils reconnus par tous et partout dans le monde ?  Ont-ils le même sens pour tous et dans tous les pays ? Comment rendre l’éducation aux Droits humains accessible à tous et pour qu'elle impacte notamment sur la vie quotidienne des jeunes ? (
https://blogs.
mediapart.fr/edition/carnets-deurope/article/130419/des-jeunes-des-deux-rives-de-la-mediterranee-ont-planche-sur-les-droits-humains
)

 

19/03/19  -  Les manifestations organisées par la CGT et FO ont rassemblé entre 130 000 et 350 000 personnes. La journée d’action était organisée par la CGT et FO pour réclamer davantage de pouvoir d’achat et défendre les services publics. Parmi les critiques qu’adressent les enseignants au gouvernement : l’instruction obligatoire à 3 ans sans moyens supplémentaires, les évaluations au primaire ou le fait que les écoles seraient placées sous l’autorité d’un principal de collège. Autre facteur de mobilisation, le projet de réforme de la fonction publique, qui prévoit notamment un recours accru aux contractuels, une plus grande individualisation de la rémunération, ainsi que des mesures pour « favoriser la mobilité » des agents, qui s’inscrivent dans l’objectif de réduction des effectifs de 120 000 postes d’ici à 2022. (https://www.
lemonde.fr/politique/article/2019/03/19/un-quart-des-enseignants-en-greve-lors-de-la-journee-de-mobilisation-interprofessionnelle_5438304_823448.html
)-

 

  15/03/19  -  La Syrie d'Assad. Comment il a planifié dès 2011 de transformer le pays. Mars 2011, nous sommes en pleine éclosion des "printemps arabes". Comme en Égypte, Libye ou Tunisie, les Syriens manifestent leur aspiration au changement, pour réclamer « liberté, justice et dignité », selon les premiers mots d’ordre de la révolution syrienne. En mars 2011, de jeunes collégiens, écrivent sur les murs de Deraa dans le sud du pays le slogan scandé dans toutes les rues arabes : « Le peuple veut la chute du régime ». Ils sont arrêtés par les services de sécurité et torturés. En réaction, les manifestations s’étendent à tout le pays. Les forces du régime répondent systématiquement en tirant sur la foule. Dans le même temps, des centaines de jeunes activistes et autres civils sont arrêtés et disparaissent dans les prisons du régime. La répression chaque jour plus féroce, provoque de nouvelles protestations et demandes de réformes. A la fin de l’année 2011, l’ONU dénombre déjà 5000 morts. La guerre est installée.
(https://www.fidh.org/fr/regions/maghreb-moyen-orient/syrie/la-reconstruction-de-la-syrie-selon-bashar-al-assad-en-3-etapes)

12/03/19  -  Par Laurence Hansen-Love « Simplement humains »

La planète est exténuée. L’humanité dans son ensemble traverse une mauvaise passe. A tel point que certains chercheurs professent l’effondrement, voire la fin de notre civilisation. Ces lanceurs d’alerte cosmique  ne sont pas de simples  illuminés. Ils comptent parmi eux des intellectuels de renom mais aussi  des savants influents. (https://www.philomag.com/blogs/les-carnets-aleatoires-de-lhl/simplement-humains)

 

 

DROCOURT NATURE vous parle un peu du Ciel,
de la Planète, des HUMAINS ET DES ANIMAUX

LDH

DROITS  HUMAINS

-  Doc : -  "Les droits de l'homme contre le peuple", de Jean-Louis Harouel, aux éditions Desclée de Brouwer 1/2.  Gnose et millénarisme : ces deux sources auxquelles ont été puisées les idées fondatrices de la religion des Droits de l’homme. (Une tentative de réhabilitation de notre héritage chrétien).

Ci-dessus  -    L’HUMANITAIRE -   LES DROITS DE L’HOMME

 LES PAGES DU SITE  :  Date de la dernière info pour chaque page

« Les grands actes fondateurs du droit restent des localisations liées à la terre. Ce sont des prises de terre. »

Carl SCHMITT, Le Nomos de la Terre