Report a problem on the page N°.  Thanks.  -  Signalez un problème sur cette page N°.  Merci.

DROCOURT NATURE vous parle un peu du Ciel,
de la Planète, des Hommes ET DES ANIMAUX

Les EOLIENNES EN MER

( BIOMASSE( Les EOLIENNES TERRESTRES )
  ( GEOTHERMIE ) ( MARINES - HYDRAULIQUES ) ( SOLAIRE )

Eoliennes en mer; offshores ou flottantes;
28/07  -  Préparation de la première éolienne en mer qui sera à 22 kilomètres au large du Croisic  30/07/17  -  Eolien en mer: la justice valide le parc au large de Saint-Nazaire : les 80 éoliennes seront localisées sur le banc de Guérande, sur une surface globale de 78 km² située entre 12 et 20 km des côtes07/08/17  -  L’éolien français met un pied dans l’eau   ( =>  19-20/09, à Paris : 8ème Colloque National Eolien )
29/08  -  L’Europe joue un rôle précurseur en matière d'éolien en mer avec 3.230 machines raccordées en 2015, soit plus de 90% de la puissance totale installée dans le monde. La France n'a pas encore d'éoliennes en mer, mais prévoit d'attribuer jusqu'à 6.000 MW de projets d'ici à 2023, en plus des 3.000 MW qui devraient être en service à cette échéance.
11/09  -  Le premier projet d'éolien en mer d'Engie au Royaume-Uni se concrétise
12/09  -  « attribuer les autorisations au moment de l'appel d'offres réduira les risques et les délais  »
Le prix du MWh offert par les trois centrales éoliennes offshores sélectionnées par le gouvernement est jusqu'à 38% moins cher que celui de l'EPR d'EDF à Hinkley Point. !L'éolien rapporte plus qu'il ne coûte à la France, selon l'Ademe
07/10  Eolien en mer: EDF s'implante au Royaume-Uni en attendant la France.
13/10  Les éoliennes offshores pourraient fournir le monde entier en électricité . Des chercheurs de la Carnegie Institution for Science ont découvert que les vents plus forts rencontrés en pleine mer pouvaient produire cinq fois plus d'énergie que les turbines installées sur la terre ferme
18/10  -  Pour sa première éolienne offshore, la France a choisi l'éolien flottant. Le prototype Floatgen sera mis en service en 2018, au large du Croisic, un site spécialement conçu pour tester les énergies marines. D'une capacité de 2MW, composée d'un mat de 60 mètres et de 3 pales de 40 mètres, cette éolienne a la particularité d'être flottante. A ce jour, seules six éoliennes flottantes ont été installées à travers le globe. .Vidéo.
-  18/01/2018  -  A Port-la-Nouvelle, 1ère Région en potentiel de développement de l'éolien flottant, Port-la-Nouvelle sera la base de lancement de deux fermes pilotes d'éoliennes flottantes sur Gruissan et Leucate-Barcarès en 2021.
-  01/02  -  Les éoliennes flottantes ont le vent en poupe (1/2)

03/02  -  La France a accordé 30 mds de subventions pour des éoliennes offshore produisant 3 GW. C'est trop cher pour une puissance si faible.
-  06/02  -  Les capacités des éoliennes en mer européennes ont augmenté de 25% en 2017, un bond qualifié de "spectaculaire". 13 nouvelles fermes d'éoliennes ont été achevées et la capacité totale s'est accrue de 3,1 gigawatts (GW), portant le total de l'éolien offshore à 15,8 GW.Le Royaume-Uni et l'Allemagne ont concentré la quasi-totalité des nouvelles turbines puisque les deux pays ont respectivement installé 1,7 GW et 1,3 GW. 11 fermes d'éoliennes offshore sont en construction, ce qui devrait encore accroître la capacité de 2,9 GW. Le rapport souligne néanmoins que l'éolien offshore européen reste "fortement concentré" entre le Royaume-Uni, l'Allemagne, le Danemark, les Pays-Bas et la Belgique, qui possèdent 98% des turbines.

-  09/02  -  Projet de parc éolien au large des îles d'Yeu et Noirmoutier : les pêcheurs écrivent à Nicolas Hulot : Ils ne veulent pas de ce projet d'implanter en mer 62 éoliennes. "Nous refusons absolument et fermement que notre zone de pêche puisse être amputée des 86 km2 envisagés pour l'implantation de cette centrale éolienne" implantée "sur nos frayères et nos zones de pêche et de chalutage" (https://www.francebleu.fr/infos/climat-environnement/projet-de-parc-eolien-au-large-des-iles-yeu-et-noirmoutier-les-pecheurs-ecrivent-a-nicolas-hulot-1518180189)

15/02  -  Le nouveau modèle d\'éolienne mis au point par Eolink possède 4 mâts pour une meilleure stabilité grâce à une répartition des contraintes. Un prototype de son nouveau modèle d'éolienne sera testé en mer avec le soutien de l'Ifremer à Brest, au printemps.
-  01/03  -  Le conglomérat General Electric (GE) a annoncé, jeudi 1er mars, le lancement de l’Haliade-X, dotée d’un générateur de 12 mégawatts (MW). Cette géante de 260 mètres de haut portera des pales de 107 m jamais utilisées et devrait être disponible à partir de 2021. (http://www.lemonde.fr/economie/article/2018/03/01/general-electric-va-developper-une-eolienne-geante-en-france_5264240_3234.html)
-  06/03  -  L’Ecosse a inauguré un parc de cinq éoliennes flottantes d’une capacité totale de 30 mégawatts, de l’électricité pour plus de 22 000 foyers, ­baptisé Hywind, installé à 25 kilomètres au large des côtes nord-est de l’Ecosse. Hywind peut fonctionner dans des eaux d’une profondeur allant jusqu’à 800 mètres. Ces éoliennes d’une hauteur record de 253 mètres (175 mètres à la surface, 78 mètres sous la mer), pour un poids de 12 000 tonnes, sont reliées à trois ancres plantées dans le fond marin, et maintenues en équilibre sur le principe du bouchon de pêche. Elles sont capables de résister à des vagues de plus de 20 mètres. Une aubaine pour Statoil qui compte exploiter les vents du large, plus puissants et réguliers que les côtiers. Avec la construction de rotors de 150 mètres de diamètre et des pales de 75 mètres de longueur, l’Ecosse a réalisé un exploit technologique. Un câble de 30 km sous l’eau relie les éoliennes au réseau électrique terrestre écossais. (http://www.parismatch.com/Vivre/High-Tech/Eolien-flottant-l-Ecosse-a-choisi-l-energie-sans-limite-1473533)
-  06/03  -  Polémique : L’idée de parcs éoliens en mer, à 200 mètres environ des côtes, a été émise dès 2012. La première concrétisation devrait être, en 2020, celle de 62 appareils dans les Côtes-d’Armor, dans la baie de Saint-Brieuc. L’opposition vient des pêcheurs et des éleveurs marins. Via leur comité départemental des Côtes-d’Armor, ils exigent des études supplémentaires. Ils mettent en cause le bruit des turbines et les vibrations induites, toutes choses qui pourraient bouleverser l’écosystème sous-marin. (https://vivredemain.fr/2018/03/06/eoliennes-flottantes-continuent-de-faire-polemique-france/ ) (Vidéo).
-  08/03  -  Dogger Bank sera transformé en île artificielle, avec une plateforme de 6 kilomètres carrés servant à connecter, d’ici 2050, tous les parcs éoliens futurs de la mer du Nord. Et cette installation éclipsera tous les sites offshores actuels par ses dimensions. 125 km à l’est des côtes britanniques cette plateforme d’interconnexion consolidera jusqu’à 100 GW de parcs éoliens au milieu de ce siècle, soit un cinquième de la consommation d’électricité des ménages européens.
À titre d’anticipation et de version réduite de la plateforme énergétique envisagée sur Dogger Bank, TenneT souhaite créer, d’ici 2015 à 2030, une plateforme énergétique insulaire de 13 GW aux limites des fermes éoliennes d’Est-Anglie (Royaume-Uni) et IJmuiden (Pays-Bas). (
https://www.elektormagazine.fr/news/1-5-milliard-d-euros-pour-un-parc-eolien-offshore)

-  09/03  -  Le gouvernement veut renégocier les contrats des éoliennes en mer jusqu'à l'annulation de six projets de parcs éoliens en mer, les projets attribués en 2012 et 2014 pour construire six parcs au large des côtes de Saint-Nazaire (Loire-Atlantique), Courseulles-sur-Mer (Calvados), Fécamp (Seine-Maritime), Saint-Brieuc (Côtes-d'Armor), du Tréport (Seine-Maritime) et de Noirmoutier (Vendée). (http://www.boursorama.com/actualites/le-gouvernement-veut-renegocier-les-contrats-des-eoliennes-en-mer-69f5413e48a49ca3246353286a5cdb57)
-  03/04  -  La cour administrative d’appel de Nantes a rejeté mardi de nouveaux recours dirigés contre deux projets de parcs d’éoliennes en mer, au large de Fécamp (Seine-Maritime) et des plages normandes du Débarquement. (http://www.liberation.fr/societe/2018/04/03/parcs-eoliens-en-mer-de-nouveaux-recours-rejetes-par-la-justice-administrative_1640723)
-  11/04  -  Le gouvernement pourrait remettre en cause rétroactivement les projets d’éoliennes en mer, dont celui de Dieppe - Le Tréport. D’après le Syndicat des énergies renouvelables (SER), la question de la renégociation du tarif de rachat de l’électricité qui sera produite par les éoliennes en mer est toujours d’actualité. Pour les industriels du secteur, cette remise en cause des projets serait une catastrophe. «  Croire que l’on peut arrêter et relancer des projets éoliens en mer sans créer de dommages pour l’ensemble de la filière est illusoire  », indique le SER. (http://www.courrier-picard.fr/103064/article/2018-04-11/eoliennes-en-mer-le-gouvernement-pourrait-remettre-en-cause-les-projets-en-cours#)
-  16/04  -  Le gouvernement a finalement mis au point sa stratégie sur l'éolien en mer. « Une négociation va s'engager dans les prochains jours avec les lauréats pour faire baisser les coûts », explique-t-on au ministère de la transition écologique (http://www.lemonde.fr/economie/article/2018/04/16/eoliennes-offshore-le-gouvernement-maintient-la-pression-sur-la-filiere_5286117_3234.html)
http://www.journaldelenvironnement.net/article/les-eoliennes-marines-moins-dangereuses-pour-les-oiseaux-que-prevu,91399
-  19/04  -  Les éoliennes marines, moins dangereuses pour les oiseaux que prévu. Une étude menée in situ pendant trois ans souligne l’incroyable capacité d’évitement des pales par les oiseaux marins. (http://www.journaldelenvironnement.net/article/les-eoliennes-marines-moins-dangereuses-pour-les-oiseaux-que-prevu,91399) (Abonné)
- 20/04  -  La Belgique dispose de 225 km² de parcs éoliens en mer du Nord, équipés de 230 éoliennes. D'ici 2020, le projet porté à son terme devra accueillir 433 éoliennes. En tenant compte d'une zone supplémentaire de 221 km², les éoliennes belges produiront 4 gigawatts d'énergie verte, de façon à alimenter la moitié des ménages belges. "De cette manière, il sera possible de remplacer les centrales nucléaires qui devront fermer d'ici 2025." (https://www.lecho.be/economie-politique/belgique/federal/le-gouvernement-mise-sur-l-eolien-pour-sortir-du-nucleaire/10003752.html)
-  26/04  -  « Les défis sont nombreux, pour parvenir à rendre l'éolien flottant compétitif. Optimisation des process de construction, de la logistique, de la maintenance, de la connexion aux réseaux en font partie. Mais les retours d'expérience des premiers démonstrateurs sont plus qu'encourageants. A l'instar de ceux de la ferme écossaise Hywind, qui turbine depuis septembre 2017, et a même résisté à la tempête Ophélia, qui a causé de nombreux dégâts dans le nord de l'Europe en octobre. » Le parc, installé à 25 km au large de Peterhead, d'une puissance de 30 MW, devrait fournir l'électricité de 20.000 foyers. Les éoliennes ont 254 mètres de hauteur (176 sur l'eau et 78 en dessous)  (https://www.actu-environnement.com/ae/news/eolien-flottant-fowt2018-demonstrateurs-31161.php4)-
 -  30/04  -  L'éolienne flottante
Floatgen a quitté Saint-Nazaire dimanche en fin d'après-midi pour rejoindre la zone d'essais en mer  Sem-Rev au large du Croisic. Conçu par la société Ideol et assemblé dans le port de #SaintNazaire, ce prototype innovant va être testé  en conditions réelles de fonctionnement pendant 2 ans. (http://www.saintnazaire.fr/actus-109/saint-nazaire-l-eolienne-flottante-a-pris-le-large-8806.html?cHash=fc94d72c14cf2167ef5cebb244cf0bb3)
-  04/05  -  Eolink, de Brest, développe un concept innovant d’éolienne offshore. Elle a construit un modèle à échelle 1/10.La nacelle accueillant la turbine n’est pas juchée sur un mât. Elle est suspendue par quatre bras prenant appui sur chacune des extrémités du flotteur carré. C’est ce dernier qui pivote sur son axe pour mettre les pales de l’éolienne dans le sens du vent. L’effort mécanique est ainsi mieux réparti sur la structure. De même, il y aurait moins de vibrations par rapport à une architecture traditionnelle.( https://www.meretmarine.com/fr/content/eolien-flottant-le-demonstrateur-deolink-en-place)
-  11/05  -  Évalué à 700 milliards d’euros d’ici 2030, le marché mondial de l’éolien en mer – ou offshore – est en plein essor en Europe du nord. Avec 560 nouvelles éoliennes offshore connectées en 2017, l’Europe comptait à la fin de l’année dernière 4 149 unités reliées au réseau électrique pour une puissance installée totale de près de 16 GW. Réparties entre 92 fermes situées en moyenne à 41 km des côtes et 27,5 m de profondeur, ces éoliennes en mer ont vu leur capacité augmenter de 25 % en une année, soit l’équivalent de 3,1 GW, preuve de la vitalité du secteur sur le Vieux continent. Abritant 88 % de la puissance mondiale fin 2016, l’Europe s’affiche à la pointe de cette technologie qui a multiplié par 10 ses moyens de production d’énergie en 10 ans.
Avec seulement une éolienne flottante d’une capacité de 2 MW,
la France a investi un pactole de 30 milliards d’euros de subventions dans six projets lauréats d’un gigantesque appel d’offres en 2011, mais les résultats tardent à venir. Le décalage entre la France et le reste de l’Europe se retrouve dans les prix de vente du MWh : les tarifs des premiers projets français oscillent entre 180 et 200 euros, contre 50 à 80 euros pour les appels d’offres européens. Si les rivages de l’Hexagone bénéficient de conditions de vent moins favorables qu’en mer du Nord, c’est surtout la lourdeur de l’administration qui plombe la compétitivité des projets français et explique ces coûts exorbitants. Entre 1 000 et 2 000 éoliennes doivent être construites à l’horizon 2030 afin de diminuer la part du nucléaire dans le mix énergétique français. Un enjeu d’autant plus important que le marché de l’éolien offshore pourrait peser 700 milliards de dollars d’ici là… Tout n’est pas perdu puisque plusieurs projets ont déjà reçu le feu vert des autorités, comme à Saint-Brieuc, Dieppe, Saint-Nazaire ou encore Fécamp, et attendent la fin des chantiers pour fonctionner. (http://fr.myeurop.info/eolien-offshore-mer-europe-france-edf)

 

 

( Les EOLIENNES TERRESTRES )