SUITE  page

DROCOURT NATURE vous parle un peu du Ciel, de la Planète, des HUMAINS
ET DES ANIMAUX

(19/10/19  -  Chiens Guides : Depuis 1999, l'Association Chiens Guides Grand Sud Ouest met tout en œuvre pour remettre aux personnes déficientes visuelles le chien guide qui facilitera leurs pas.

Depuis notre création, nous attachons la plus grande importance à l'éducation et à la formation de nos chiens guides ! Familles d'accueil, éducateurs et administrateurs travaillent ensemble pour apporter les meilleures solutions, proposer une meilleure autonomie et un plus grand confort de déplacement.

Chaque jour, grâce à nos généreux donateurs, grâce à vous, nous pouvons mener à bien notre mission en remettant gratuitement davantage de chiens guides et en formant les personnes déficientes visuelles pour leur permettre d'acquérir des techniques de déplacement fiables et sécurisantes.

Une formation dès le plus jeune âge pour une entente de longue durée. À 2 mois : nous choisissons les chiots les plus aptes à devenir chien guide dans le réseau des élevages de la Fédération Française des Associations de Chiens guides d'aveugles ou chez des éleveurs sélectionnés.

De 2 à 12 mois: le chiot est confié à une famille d'accueil bénévole. Conseillée par nos éducateurs, elle lui apporte affection, savoir-vivre, règles élémentaires d'obéissance et découverte de la ville.

De 12 à 20 mois : le chien intègre notre École pour être pris en charge par un éducateur diplômé. Il apprend à obéir à la voix, contourner les obstacles, reconnaître un arrêt de bus, anticiper les dangers, monter les marches, signaler un siège ...

À 20 mois : le maître reçoit son chien guide. Ensemble, ils vont suivre un stage de 2 semaines pour apprendre à se connaître et à se comprendre. Notre École suivra cette équipe jusqu'à la retraite du chien. C'est le début d'une longue collaboration ancrée dans le quotidien et la fidélité !

Association Chiens Guides Grand Sud Ouest 44, rue Louis Plana - 31500 TOULOUSE  -  www.chiens-guides-grandsudouest.org

 

20/09/19  -  Pour permettre une production d’œufs éthiques, les éleveurs fournissant la start-up Poulehouse s’engagent à "nourrir, loger et soigner" leurs poules jusqu’à leur mort naturelle. Comme Franprix, Monoprix ou Naturalia, Carrefour Bio va les commercialiser.

Les poules pondeuses ne sont pas abattues après 18 mois, l'âge de leur baisse de production. Elles sont sélectionnées grâce au sexage, c'est à dire l'identification du sexe du poussin avant la naissance, afin d'éviter ce qui d'après Fabien Sauleman, l'un des fondateurs de l'entreprise, est une "vie inutile". Les mâles, ne pouvant pondre, sont systématiquement tués à la naissance évitant ainsi de déclencher les coûts relatifs à leur élevage. Poulehouse a été la première en France à utiliser cette technologie développée par la start-up allemande Seleggt avec laquelle elle travaille. Aucun épointage de bec n'est effectué : les poules ne se marchent pas dessus, elles ne risquent donc pas de se blesser entre elles. Poulehouse garantirait ainsi un œuf éthique et bio, fortement recherché par le consommateur. Le groupe Carrefour l’a bien compris : et a pris plusieurs engagements en ce sens : l’arrêt de la commercialisation des œufs issus de systèmes en cage d’ici 2020, le développement d’une offre d’œufs plein air étendue et l’équipement en caméra de ses abattoirs. (.linfodurable.fr)

 

26/08/19  -  Au sommaire de ce Thema : Un animal doué de raison ? -  La psychologie du chien  -  Les canidés comprennent-ils la parole ?  -  Dans la tête du meilleur ami de l'homme  -  Des tortues expertes en écrans tactiles  -  L'intelligence des abeilles  - Les requins pensent-ils ? -   L'intelligence sociale des dauphins  -  Rusé... comme une poule  -  Éléphants communicants  -  Géniales pieuvres  -  Des corbeaux quasi humains  -  Attention : perroquet mentaliste !  -  Le pigeon amateur d'art  -  (Cerveau et Psycho newsletters@cerveauetpsycho.fr)

 

23/08/19  -  Christine Rollard aime fréquenter le monde soyeux des araignées. Ardente avocate de ces arthropodes peu appréciés, elle lutte sans relâche contre les préjugés bizarres de ses contemporains.

Avec Christine Rollard, enseignante-chercheuse, aranéologue au Muséum national d'histoire naturelle de Paris. Un épisode de la série "Bizarre ? Bizarre !" (Le blob, l'extra-média (Universcience)) (https://leblob.fr/environnement-nature/araignees-mes-amours?_cldee=ZHJvY291cnRzaXRlQGZyZWUuZnI%3d&recipientid=contact-a4ef9e021552e911a963000d3a4545e7-10f0bcf477bb4a4d819b87651096f76e&esid=d26c9759-5cb4-e911-a965-000d3a454e11)

 

25/07/19  -  Trafic d’espèces sauvages : des milliers d’animaux saisis, 582 personnes interpellées suite à une opération conjointe mondiale INTERPOL-OMD. Une opération conjointe mondiale menée dans 109 pays, du 4 au 30 juin dernier par INTERPOL et l’Organisation Mondiale des Douanes (OMD), a permis de saisir d’importantes quantités d’espèces de faune et de flore protégées sur tous les continents, dont des félins, primates, tortues, reptiles, oiseaux, et même des requins. Au cours de cette opération conjointe, les premiers résultats ont permis d’interpeller des suspects dans plusieurs pays du monde. (https://www.vivafrik.com/2019/07/25/trafic-despeces-sauvages-des-milliers-danimaux-saisis-582-personnes-interpellees-suite-a-une-operation-conjointe-mondiale-interpol-omd-a32467.html)

 

02/07/19  -  Ce sont des images choc, la réalité d’un élevage de visons situé en Eure-et-Loir.
Cet élevage de visons en France trahit les règles les plus élémentaires du respect dû aux animaux. Si un élevage de visons est par nature cruel, ici, en Eure-et-Loir, l’horreur de cette exploitation est à son comble. Des mères visons hagardes, au milieu des dépouilles de leurs bébés. De jeunes visons coincés sous les cadavres de leurs frères et sœurs. Aucun soin, aucun égard pour ces pauvres animaux à l’agonie.
Comment un établissement français agréé et inspecté régulièrement peut-il à ce point négliger les animaux qu’il exploite?
Comment la haute couture française, si fière de ses créations, peut-elle à ce point encore fermer les yeux sur la manière dont les animaux qu’elle utilise sont élevés, et la fourrure produite?
Nous avons déposé une plainte contre cet établissement pour actes de cruauté et mauvais traitements commis par un professionnel.
Ensemble, exigeons la fermeture immédiate de cet élevage! (https://www.stop-fourrure.fr/)

 

20/06/19  -  mal-être animal : L214 dénonce l'enfer des "vaches à hublot" dans un centre de recherche. Vaches à hublot, poulets difformes, cochons, veaux, lapins malades et enfermés dans des cages minuscules... Les images de la nouvelle enquête de l'association de défense des animaux L214 sont glaçantes.  (https://www.lexpress.fr/actualite/societe/environnement/l214-denonce-l-enfer-vdes-vaches-a-hublot-dans-un-centre-de-recherche_2085149.html)

 

12/06/19  -  Même si les émissions de gaz à effet de serre plafonnaient dès cette année, la masse totale d’invertébrés, de poissons et de mammifères marins diminuerait de 5 % d’ici la fin du siècle, estiment les 35 auteurs. Dans le scénario où les émissions continuent à augmenter à bon rythme, le déclin de la biomasse animale marine se creuserait à 17 %. Ces valeurs ne prennent pas en compte les pêches, qui exercent une influence encore plus forte sur la biomasse totale de poissons dans les océans. (https://whttps://www.ledevoir.com/societe/environnement/556529/moins-de-poissons-dans-un-ocean-plus-chaudww.ledevoir. https://www.ledevoir.com/societe/environnement/556529/moins-de-poissons-dans-un-ocean-plus-chaudcom/societe/environnement/556529/moins-de-poissons-dans-un-ocean-plus-chaud)

 

04/06/19  -  Moulins de Flandre s'engage à protéger l'avifaune. Il s’agira de « connaître précisément l’impact des éoliennes offshore sur l’avifaune, grâce à Fly’R Sea, service de détection et de dénombrement des oiseaux et des chauves-souris en mer, à l’aide d’un radar flottant 3D », précise Moulins de Flandre dans un communiqué. Ce qui permettra de développer des mesures d’évitement et de réduction. (https://www.environnement-magazine.fr/biodiversite/article/2019/06/04/124693/parc-eolien-mer-dunkerque-moulins-flandre-engage-proteger-avifaune)

 

11/05/19  -  État de Washington : une loi met fin à l’élevage en cage des poules pondeuses. Cette mesure, bien qu’elle ne mette certainement pas un terme à la maltraitance animale, réduira considérablement la souffrance des poules pondeuses. Elle introduira non seulement un élargissement de l’espace dédié à l'élevage des poules, mais également des ajouts pour donner l’opportunité aux poules de vivre plus "normalement", tels que des zones pour se gratter, des perchoirs, des aires de nidification et des zones de baignade. (https://www.linfodurable.fr/environnement/etat-de-washington-une-loi-met-fin-lelevage-en-cage-des-poules-pondeuses-11091)

 

30/04/19  -  Cirques avec animaux sauvages : des vétérinaires contestent la position équivoque de leur Conseil de l’Ordre.    Selon une enquête de l'IFOP-Fondation 30 Millions d'Amis en 2018, 2 Français sur 3 sont favorables à l'interdiction des animaux sauvages dans les cirques, cette proportion atteignant 4 Français sur 5 chez les moins de 35 ans.

   La Fédération des Vétérinaires Européens (FVE), qui regroupe les organisations vétérinaires de 38 pays d'Europe, s'est clairement prononcée sur ce sujet : « La FVE […] recommande à toutes les autorités compétentes européennes et nationales d'interdire l'utilisation de mammifères sauvages dans les cirques itinérants dans toute l'Europe, compte tenu de l’impossibilité absolue de répondre de façon adéquate à leurs besoins physiologiques, mentaux et sociaux. »(

   Cependant, dans un article de Libération une vétérinaire responsable de la Commission de bientraitance animale de l'Ordre, revenait sur cette position du CNOV (Conseil national) en y apposant des restrictions sans pertinence, voire s'éloignant des recommandations de la FVE !  (http://www.evadas.fr/2019/04/tribune-cirques-avec-animaux-sauvages-des-veterinaires-contestent-la-position-equivoque-de-leur-conseil-de-l-ordre.html)

 

23/04/19  -  Au bien-être des poules pondeuses. La poule, animal rustique par excellence, est soumise à une maltraitance parfois extrême. Lorenzo Piqueras vient de réaliser bénévolement, pour le compte d'une association Les Jardiniers des Hucherolles, de Chinon, un poulailler cinq étoiles qui héberge six gallinacés issus de trois races différentes.  Picota, Céline, Amarante, Célestine, Grisette et Léonore - leurs prénoms – devraient pondre, chacune, entre 180 et 200 œufs par an, destinés à être distribués gratuitement. Il n'est pas interdit de voir ce projet comme une réponse au massacre industriel qu'on connaît

   Une autre initiative, celle de Poulehouse, à Coussac-Bonneval (Haute-Vienne). qui commercialise des « œufs éthiques », vendus 1 euro, pondus par des poules, gardées en vie, de plus de 8 mois. « Le consommateur accepte de payer cette somme dans la mesure où elle contribue à développer un nouveau modèle d'élevage». La PME s'apprête à ouvrir le marché des œufs de poules issues de la technique dite « sexage in ovo». Ce procédé de prédiction du sexe avant la naissance se veut une réponse à la cruauté subit par des dizaines de millions de poussins mâles tués à la naissance, chaque année en France, par gazage ou broyage.  Le sexage dans l’œuf consiste à percer dans la coquille, au laser, un trou d'un diamètre de 0 ,3 mm, au 9• jour d'incubation, afin de prélever une minuscule quantité de liquide. Mise au contact d’un produit réactif, la goutte prélevée permet alors de distinguer les œufs males des œufs femelles. A l'issue du test, les premiers rejoindront l'industrie alimentaire pour animaux ; les seconds deviendront des poules pondeuses. Leurs œufs seront vendus avec le  slogan «Sans tuer de poussins mâles» au même prix, 6 euros la demi-douzaine. (https://www.lemonde.fr/. p28)

 

-  16/04/19  -  Le Parlement européen a confirmé mardi l'interdiction de la pêche électrique dans toute l'UE à partir de la mi-2021, lors d'un vote en session plénière à Strasbourg   (https://www.cyberacteurs.org/archives/bilan.php?id=1560)

 

01/04/19  -  La France dans le viseur de la Ligue pour la protection des oiseaux. L’association accuse Paris de ne pas respecter la directive européenne sur la conservation de l’avifaune sauvage. La France, où les chasseurs ont toujours eu l’oreille des gouvernements de tout bord politique, s’affranchit du droit communautaire par « des manquements récurrents aux obligations de protection de l’avifaune », accuse la LPO. (https://www.lemonde.fr/planete/article/2019/04/01/la-france-dans-le-viseur-de-la-ligue-pour-la-protection-des-oiseaux_5444297_3244.html)

 

 

DES ANIMAUX

 LE SITE  :  Date de la dernière info pour chaque page

Je contribue à sauver, protéger et soigner des animaux sans défense. Tu peux aider aussi. Va sur le site www.ifaw.org.

Humour…
 
« Comme il remplace avantageusement
le kiné, 
le psy,
et même le conjoint,
 
je prescris souvent
le chien »   
(
LE DOC)