SUITE  page

DROCOURT NATURE vous parle un peu du Ciel, de la Planète, des HUMAINS
ET DES ANIMAUX

(08/01/20  -  Milord s'exprime une dernière fois.

« Magali,

Après avoir donné mon avis sur la bénédiction des animaux et sur la voie verte, je hennis cette fois depuis un endroit merveilleux où tu m'as laissé partir pour m'éviter d'inutiles souffrances. J'y ai retrouvé Ladina, Patxaca, Tempo et Soledad mon amoureuse qui m'a précédé de quelques semaines. Ici, je suis bien mais tu me manques beaucoup et je sais que tu penses à moi sans cesse. C'est normal après tout ce que nous avons vécu ensemble. Les souvenirs affluent, tous plus fantastiques les uns que les autres. Nos balades à Les Salines avec Fany et Robert, l'éclipse de soleil au Coll d'Ares, les cavalcades d'enfer sur l'ancienne voie ferrée (pas encore bétonnée) avec White et Séverine, l'ascension du Pic de Garces, les fêtes de la cerise à Céret où tu avais du mal à m'empêcher de me servir sur les étals, la manifestation contre la THT où j'ai défilé, affublé d'un joli panneau fleuri, les expositions à la chapelle Saint-Paul. .. , tu m'emmenais partout. Je me souviens d'une fête de Saint-Ferréol où tu m'avais laissé brouter, libre  d'entrave, pendant que tu dansais la sardane. Je suis rentré dans la ronde, sous les applaudissements, pour te faire comprendre que j'avais soif. J'aimais bien les élèves de l'école de Reynés qui étaient adorables avec moi. J'ai promené sur mon dos les petits CP de Jean-Pierre dans la cour de récréation et

les CM de Fabienne à la vigne sur la piste du Ventous. Tu m'avais bien expliqué et je faisais très attention à ne pas les faire tomber. J'ai même transporté jusqu'à l'école maternelle le Père Noël (alias Michel) que « j'avais rencontré sur la colline, perdu et harassé» ...

Je t'ai causé des frayeurs parfois, comme lorsque je suis tombé d'un talus, heureusement sans trop de mal. Tu m'appelais le « roi de l'évasion » parce que je poussais le fil de clôture pour aller faire un tour. C'est un peu de ta faute, si tu ne mettais pas le courant électrique j'en profitais ... Mais comme tout le monde me connaissait, on te prévenait très vite, et je n'allais jamais bien loin. Je me suis retrouvé un jour dans le jardin du célèbre violoncelliste François Ragot. Ce fut un honneur. ..

Ne pleure pas, nous avons été si heureux ensemble, au fond c'est une belle histoire d'amour et je garderai toujours en moi la phrase que tu me répétais tout le temps : « Tu es beau mon Bébé ! »

Je te salue comme tu m'as appris à le faire. » (https://www.lasemaineduroussillon.com/hebdo, p2)

 

 

19/11/19  -  la Ville de Paris ne délivrera plus de nouvelles autorisations d'occupation aux cirques présentant des spectacles avec animaux sauvages. Précision de l'AFP, toutefois : la mesure ne s'appliquera pas aux cirques Bouglione ou Gruss : "Le premier, étant propriétaire de son domaine (le Cirque d'Hiver), ne peut se voir imposer en l'état cette interdiction. Quant au second, il devra signer la convention d'interdiction d'animaux sauvages lorsque son contrat d'occupation de terrain arrivera à terme en 2020, s'il veut poursuivre dans le domaine public son activité."

Près de 400 communes françaises ont déjà pris la décision de bannir les animaux sauvages des cirques, dont Beauvais, en octobre dernier. Selon un sondage de la Fondation 30 Millions d’Amis mené par l’Ifop en février 2019, 2 Français sur 3 (67 %) sont favorables à l’interdiction des animaux sauvages dans les cirques.(https://www.linfodurable.fr/environnement/clap-de-fin-ou-presque-pour-les-animaux-sauvages-dans-les-cirques-de-paris-14791)

10/11/19  -  Requiem pour les arthropodes. Déclin des insectes (et des arthropodes en général); le crash en cours des populations  d'invertébrés terrestres est plus rapide encore que les estimations publiées jusqu'à présent.

Les chercheurs ont analysé un million d'individus capturés au cours de cette décennie, et ont recensé les quelque 2700 espèces auxquelles ils appartiennent. Le désastre est à peu près total, les chiffres sidérants.

Au cours de la dernière décennie, sur l'échantillon de 150 prairies la biomasse d'arthropodes a chuté de 67 %. Le nombre d'individus capturés s'est effondré de 78 % et leur diversité a chuté d'un tiers. En moyenne, dans les milieux forestiers, la biomasse de ces bestioles volantes et rampantes a perdu 41 % et la diversité des individus capturés a décliné de 36 %. Expliquer la catastrophe. Tout désigne les pratiques agricoles, notamment le recours systématique et prophylactique à la chimie de synthèse. …
   En France, toute la faune insectivore s'effondre à une vitesse vertigineuse. Les oiseaux des champs ont perdu près d'un tiers de leur effectif en quinze ans, les chauves-souris disparaissent plus vite encore, avec un déclin

de 30 % en une décennie, et les amphibiens ne se portent pas beaucoup mieux.

Le requiem pour les insectes sera celui de pans entiers de l'arbre de la vie semble en mesure d'infléchir le cours de ce désastre et celui-ci se produit à une cadence telle qu'une stérilisation à peu près complète des campagnes d'Europe occidentale et d'.Amérique du Nord n'est sans doute plus une perspective si farfelue, à plus ou moins

brève échéance.

   La critique du modèle agricole dominant? Il s'agit en réalité d' « agribashing », mot-valise inventé par les propagandistes de l'agro-industrie qui tente d’assimiler la stigmatisation injuste des agriculteurs à la critique du système qui les a paupérisés, menace leur santé et celles de leurs voisins et qui compromet leur avenir en détruisant la biodiversité. Comme pour le climat, il faudra sans doute attendre que la situation soit devenue critique pour

que disparaissent le déni et l'indifférence. Et, de la même façon que la lutte contre le réchauffement est aujourd'hui partiellement perdue, il sera alors trop tard. (https://www.lemonde.fr/ , p26)

30/10/19  -  Habiter en oiseau | Actes Sud -  Qu’est-ce que serait un territoire du point de vue des animaux ? Vinciane Despret mène l’enquête auprès des ornithologues. Car ce qui l’intéresse surtout, c’est d’observer la naissance et le développement de l’intérêt que les scientifiques portent aux oiseaux. Où l’on voit alors que, plus on étudie les oiseaux, plus les choses se compliquent. De nouvelles manières de faire territoire apparaissent, bien plus complexes que les ornithologues ne pouvaient l’imaginer. Et si ces manières n’étaient que du spectacle, des parades dont personne n’est vraiment dupe ? Et si ce n’était qu’un jeu, pour “faire semblant” ? Et si l’on prêtait attention au fait que les territoires sont toujours collés les uns aux autres ? Ne seraient-ils pas, alors, une façon pour les oiseaux de continuer à vivre ensemble en étant autrement organisés ?
Sous la plume de Vinciane Despret, oiseaux et ornithologues deviennent intensément vivants et extrêmement attachants. À l’issue de ce livre, on ne devrait plus considérer la notion de territoire comme allant de soi. Et l’on n’entendra peut-être plus de la même façon les oiseaux chanter. (
https://www.actes-sud.fr/catalogue/animaux/habiter-en-oiseau)

- 28/10/19  - Biodiversité animale : Pour la première fois, la cour de justice de l'Union européenne, la CJUE, a explicitement appliqué le principe de précaution dans le domaine de la protection des espèces. Cette décision pourrait avoir d'importantes répercussions en droit français selon Julien Bétaille, docteur en droit. (https://www.actu-environnement.com/ae/news/protection-espece-europe-loup-34309.php4#xtor=ES-6)

22/10/19 -  La nature nous rend de nombreux services. Est-ce une raison pour les monnayer ? Une telle approche parait logique, rationnelle. Il ne s’agit pas de sauver la biodiversité au nom de considérations morales, ce qui n’est pas toujours mobilisateur, mais en vertu de son utilité, des bénéfices qu’elle nous procure. Sauf que, comme souvent, ce qui parait séduisant au premier abord ne résiste pas longtemps à un examen plus approfondi. Ainsi, le fait de donner un prix à des services rendus par une espèce animale peut se retourner contre celle-ci : que se passe-t-il si une nouvelle technologie permet de faire le travail de pollinisation à moindre coût ?  (franceculture.fr) (« Faut-il donner un prix à la nature ? » (Les Petits Matins)

 

19/10/19  -  Chiens Guides : Depuis 1999, l'Association Chiens Guides Grand Sud Ouest met tout en œuvre pour remettre aux personnes déficientes visuelles le chien guide qui facilitera leurs pas.

Depuis notre création, nous attachons la plus grande importance à l'éducation et à la formation de nos chiens guides ! Familles d'accueil, éducateurs et administrateurs travaillent ensemble pour apporter les meilleures solutions, proposer une meilleure autonomie et un plus grand confort de déplacement.

Chaque jour, grâce à nos généreux donateurs, grâce à vous, nous pouvons mener à bien notre mission en remettant gratuitement davantage de chiens guides et en formant les personnes déficientes visuelles pour leur permettre d'acquérir des techniques de déplacement fiables et sécurisantes.

Une formation dès le plus jeune âge pour une entente de longue durée. À 2 mois : nous choisissons les chiots les plus aptes à devenir chien guide dans le réseau des élevages de la Fédération Française des Associations de Chiens guides d'aveugles ou chez des éleveurs sélectionnés.

De 2 à 12 mois: le chiot est confié à une famille d'accueil bénévole. Conseillée par nos éducateurs, elle lui apporte affection, savoir-vivre, règles élémentaires d'obéissance et découverte de la ville.

De 12 à 20 mois : le chien intègre notre École pour être pris en charge par un éducateur diplômé. Il apprend à obéir à la voix, contourner les obstacles, reconnaître un arrêt de bus, anticiper les dangers, monter les marches, signaler un siège ...

À 20 mois : le maître reçoit son chien guide. Ensemble, ils vont suivre un stage de 2 semaines pour apprendre à se connaître et à se comprendre. Notre École suivra cette équipe jusqu'à la retraite du chien. C'est le début d'une longue collaboration ancrée dans le quotidien et la fidélité !

Association Chiens Guides Grand Sud Ouest 44, rue Louis Plana - 31500 TOULOUSE  -  www.chiens-guides-grandsudouest.org

 

20/09/19  -  Pour permettre une production d’œufs éthiques, (.linfodurable.fr)

 

 

 

DES ANIMAUX

 LE SITE  :  Date de la dernière info pour chaque page

Je contribue à sauver, protéger et soigner des animaux sans défense. Tu peux aider aussi. Va sur le site www.ifaw.org.

Humour…
 
« Comme il remplace avantageusement
le kiné, 
le psy,
et même le conjoint,
 
je prescris souvent
le chien »   
(
LE DOC)