Haut de Page       Accueil


(
)  -  09/09/19  -  Plusieurs dizaines de personnalités, parmi lesquelles Isabelle Adjani, Annie Ernaux ou encore Amélie Nothomb, viennent de signer un ‘’Appel contre l’élevage intensif’’. Une invitation à changer de politique...et de regard. L214, l’association ces jours-ci, publie ‘’Quand la faim ne justifie plus les moyens’’, aux éditions Les Liens qui libèrent. Il faut lire ce réquisitoire, non pas contre les mangeurs de viande, mais contre un modèle de développement qui autorise les pires atrocités. ‘’L’accessibilité des produits carnés a banalisé la mort des animaux et nous fait accepter sans broncher la maltraitance que leur inflige l’élevage intensif’’ (franceculture.fr)

26/06/19  -  « La position de l’Académie américaine de nutrition et de diététique est que l’alimentation végétarienne bien planifiée, y compris végétalienne, est saine, adéquate sur le plan nutritionnel et peut être bénéfique pour la prévention et le traitement de certaines maladies. Cette alimentation est appropriée à toutes les périodes de la vie, notamment la grossesse, l’allaitement, la petite enfance, l’enfance, l’adolescence, le troisième âge, et pour les sportifs ». (https://www.petafrance.com/actualites/lalimentation-vegane-est-saine-et-responsable-pour-les-adultes-comme-pour-les-enfants/)

26/01/19  -  Le Poulet. Faramineuse consommation : En 2016, sur les 70 milliards d’animaux terrestres abattus pour nous nourrir, 66 milliards sont des poulets nous révèle la Royal Society britannique. L’élevage et l’abattage aviaire massif, dans des conditions effroyables de proximité en cage ou en batterie, bec épointé des poussins et beaucoup de males broyés vivants, sont extrêmement polluants pour les sols et les eaux. Ils contribuent encore, du fait des traitements prophylactiques, à accroître la résistance humaine aux antibiotiques. « Comment notre monde est devenu cheap » (Flammarion, 2018) voit « dans l’universalisation du nugget de poulet à bas prix vendu dans des grandes surfaces low cost, fourni par des milliards de sous-poulets bon marché, surveillés et tués par des ouvriers sous-payés, nourris au soja subventionné, la marque…d’un système en quête perpétuelle de profit qui a mis « la nature au travail » et transformé la planète en une grande usine de bioproduits bon marché ».(Le Monde, p5, de Frédéric Joignot).

-  22/11/18  -  L'homme voit sa relation à l'animal profondément modifiée : les bêtes n'incarnent plus de simples objets destinés à la consommation, à laquelle il faut désormais trouver une alternative. D'autant que les questions de bien-être et d'environnement viennent alimenter les visions d'un monde moins carné.  (https://www.franceculture.fr/emissions/entendez-vous-leco/entendez-vous-leco-du-jeudi-22-novembre-2018#xtor=EPR-2-[LaLettre22112018]

-  18/07/18  -  Un rapport pointe du doigt les 35 plus grosses entreprises de viande et de produits laitiers du monde émettrices de gaz à effet de serre (GES). "Ces sociétés font pression pour des accords commerciaux qui augmenteront les exportations et les émissions, et elles sapent les solutions climatiques réelles comme l'agroécologie qui profitent aux agriculteurs, aux travailleurs et aux consommateurs." (https://www.actu-environnement.com/ae/news/climat-rapport-viande-produits-laitiers-emissions-ges-31712.php4#xtor=ES-6)
(-  14/05/2014  -  Déforestation pour créer des pâturages,
pollution des eaux par les déjections animales, émissions de méthane par les ruminants qui contribuent à accroître l'effet de serre : la consommation de protéines animales impacte très fortement l'environnement. La substitution des apports protéiques d'origine animale par des protéines végétales s'impose donc à grande échelle. Mais pour réussir cette transition alimentaire, avec des légumineuses par exemple, pas question de s'y prendre n'importe comment. Pour abaisser durablement la consommation de viande – sans prôner sa suppression totale, mais plutôt d'en manger moins mais de meilleure qualité – il est important que chacun y aille à son rythme et apprenne à cuisiner les solutions alternatives pour conserver un vrai plaisir de manger. (https://www.actu-environnement.com/ae/news/apprendre-cuisiner-moins-de-viande-21636.php4)

-  13/03/2018  -  Pourquoi les végans ont tout faux par Alexandra Schwartzbrod
Dans une tribune publiée dans le journal Libération, trois spécialistes d'environnement dénoncent le mauvais coup que porte le véganisme à notre mode de vie, à l’agriculture, à nos relations aux animaux et même aux courants végétariens traditionnels. Alors, la plupart d'entre vous le savent déjà mais je préfère quand même le rappeler : est végan celui qui ne consomme aucun produit issu des animaux, cela inclut donc le lait, les oeufs mais aussi le miel, le cuir ou des médicaments testés sur des animaux, bref cela implique un mode de vie très radical sensé préserver l'animal. Quels sont donc les arguments de Denhez, Porcher et Ariès pour remettre en cause cette règle de vie ? Ils démontent pour nous plusieurs affirmations. 
Les végans vont sauver les animaux
Et d'abord « les végans vont sauver les animaux » : Faux disent-ils. « Les animaux domestiques ne sont plus depuis longtemps des animaux naturels, ils sont partie prenante du monde humain autant que de leur propre monde. Ainsi est-il probable qu'ils ne demandent pas à être libérés et à retourner à la sauvagerie, ni à être stérilisés afin de progressivement disparaître comme le demandent certains végans, mais plutôt à vivre avec nous une existence intéressante, intelligente et digne », fin de citation. Bon, sur ce dernier point, je ne suis pas sûre d'être d'accord, si tous les humains vivaient de façon intelligente ça se saurait, mais le débat mérite d'être posé. (en savoir plus  Paroles de véganes : "casser cette image de personne malade, pâlotte, hippie, bisounours et compagnie !")
Le véganisme va nous sauver de la famine
Autre affirmation: le véganisme va nous sauver de la famine, va sauver l'agriculture et notre alimentation. Sur la famine, nos trois auteurs sont catégoriques: depuis les années 60 il n'existe plus de famine liée à l'épuisement des ressources, les famines sont devenues une arme politique, rien à voir avec le véganisme. Pour ce qui est de l'agriculture, ce serait plutôt le véganisme qui la tuerait, disent-ils, la polyculture élevage produit ce qui se fait de mieux pour nourrir un sol : le fumier. Et l'agriculture sans élevage, épuise les sols, le compost de légumes étant bien moins efficace que le fumier animal.(en savoir plus  Paroles de véganes : "casser cette image de personne malade, pâlotte, hippie, bisounours et compagnie !")
Le véganisme va sauver notre santé
Autre affirmation : le véganisme va sauver notre santé. Alors là, nos trois auteurs ont des arguments plutôt intéressants : des études montrent que la consommation de viande est corrélée au cancer. Le problème, disent-ils, c'est que ces études ont été principalement menées aux Etats-Unis et en Chine où la viande est gavée d'antibiotiques et d'hormones, encore plus transformée qu'en Europe. Quant aux études démontrant la longévité supérieure des végétariens, elles sont biaisées par le constat que ces publics-là font très attention à ce qu'ils consomment, ils mangent très peu de produits transformés, peu de sucre et de sel, ils font du sport, bref ils ont un mode de vie équilibré qui aide ! Autre affirmation intéressante : le véganisme est une position politique émancipatrice. Faux, disent Aries, Denhez et Porcher ! « En défendant une agriculture sans élevage et un monde sans animaux domestiques, c'est-à-dire sans vaches ni chevaux, ni chiens, ce mouvement nous met encore davantage dans les serres des multinationales et accroît notre dépendance alimentaire et notre aliénation. » (https://www.franceculture.fr/ecologie-et-environnement/pourquoi-les-vegans-ont-tout-faux#xtor=EPR-2-[LaLettre19032018])

03/05/2016  « La mairie de Barcelone a voté hier en faveur de la proclamation de la ville “Barcelone Veg-Friendly”, à l'issue d’un vote en commission des finances, a annoncé mardi soir le journal catalan Ara sur son site.
La proposition, présentée par la Gauche Républicaine (ERC), a reçu le soutien des socialistes (PSC), des démocrates (CiU), des indépendantistes de CUP et de la plateforme citoyenne Barcelona en Comú. Les libéraux de Ciutadans et les conservateurs du Parti Populaire se sont abstenus. (
En catalan)
Barcelone mettra en place plusieurs mesures destinées à favoriser l’accès à une alimentation végétarienne et végétalienne, notamment à travers la participation officielle de la ville aux Lundis sans viande (Meat-free Mondays), une campagne mondiale déjà soutenue par les villes de San Francisco ou de Gand en Belgique (qui la célèbre le jeudi). Ainsi, “toute l’alimentation servie par l’administration de la ville sera végétarienne les lundis”. Par ailleurs, le journal précise que tous les événements organisés avec le soutien de la ville incluront des options végétarienne et végétalienne.
Barcelone s’investira également dans la création d’un Barcelona-VegPoint, point de rencontre et d’information pour entrepreneurs, ONG, consommateurs et investisseurs, dans l’objectif de favoriser le développement de commerces vegan ou végétariens. La municipalité lancera également une application mobile pour aider les citoyens à trouver les commerces veggie en ville. (…)

DROCOURT NATURE vous parle un peu du Ciel,
de la Planète, des HUMAINS ET DES ANIMAUX


Antispécisme                 LE  VEGETARISME

Ci-dessus  -    L’Animal-   LE VEGETARISME

 LES PAGES DU SITE  :  Date de la dernière info pour chaque page

Guide du nouveau végétarien : Table des matières : 2 Avant-propos  -  4 L’alimentation végétarienne – Un art de vivre  -  9 Le mythe des protéines  -  12 Le fer  -  13 Le calcium dans les végétaux  -  17 Le soja  -  18 Les oméga-3  -  19 Et le lait ?  -  22 Et les œufs ?23 Les 4 nouveaux groupes d’aliments  -  25 Trouver son poids de santé et le conserver avec plaisir  -  27 L’alimentation végétarienne pendant la grossesse  -  30 L’alimentation des enfants – Pour prendre un bon départ  -  35 Les trois petits pas pour devenir un végétarien efficace  -  37 Végétaliser son alimentation – Ou comment transformer vos repas habituels en délicieux repas végétariens bons pour la santé 50 Célèbres… et végétariens !  -  http://www.vegetarisme.fr/