()  -  14/11/19  -  Willy Schraen, le président de la Fédération nationale des chasseurs de France, parle de sa passion. Extraits dans une brève vidéo : https://blogs.mediapart.fr/jean-paul-richier/blog/141119/le-chasseur-francais

 

02/10/19  -  Non à la prolongation d'un mois de la chasse aux sangliers ! Quand cela s'arrêtera-t-il ? Une nouvelle fois les pouvoirs publics cèdent aux pressions du monde de la chasse qui souhaite obtenir un prolongement de la période de chasse aux sangliers d'un mois.
Motif ? Les chasseurs n'arrivent plus à faire face et il est urgent de massacrer plus de sangliers prétendument responsables d'innombrables dégâts dans les cultures.
Le  gouvernement concocte donc un nouveau décret destiné à flatter les tueurs agréés. Il charge son ministère dit de "l'écologie" de soumettre une consultation publique visant à obtenir l'approbation du plus grand nombre pour perpétuer ses sombres desseins.
   Rappelons- le : oui, c'est un fait,  les populations de sangliers augmentent. Mais quelles en sont les causes ? La chasse est le principal facteur de cette augmentation : élevages et lâchers, agrainages, hybridation des sangliers sauvages avec les cochons domestiques produisant ainsi des cochongliers plus prolifiques, éradication des prédateurs naturels. Tout cela est l'œuvre de la chasse pour accroître son stand de tir.
   Poursuivre dans cette voie ne peut qu'accroître le problème et l'histoire retiendra l'aberration que constitue une telle mesure. Outre les massacres orchestrés, elle conduira à une confiscation de la nature durant un mois supplémentaire au seul profit des Nemrod. Aussi la Convention Vie et Nature vous invite-t-elle à protester énergiquement contre ce projet calamiteux en répondant négativement à cette consultation publique. (
Cliquer pour participer)

 

01/10/19  -  Quand J. Chirac disait à A. Bougrain-Dubourg qu’il ne supportait pas la chasse…
Après l'avoir rencontré, notamment en compagnie de Brigitte Bardot alors qu'il envisageait la création d'un secrétariat d’État à la protection animale, j'avais eu le bonheur de le retrouver à l’initiative de l'ancienne ministre de l'environnement, Nelly Olin. Nous voilà tous les trois dans le bureau de sa fondation à deviser des questions environnementales. Bien qu'affaibli, il se montre attentif à la situation et veut en savoir plus. Alors que j'évoque mon vœu de créer un centre de soin pour la faune sauvage à Marly-le-Roi, dans les anciennes chasses présidentielles, il me coupe avec autorité :

- Ah, moi la chasse, je ne supporte pas ! tonitrue l'ancien Président avant d'enchaîner,

- Et lorsque je vois aux informations qu'un chasseur en a tué un autre lors d'une battue, je me dis que cela en fait un de moins !   - Monsieur le Président, vous ne pouvez pas dire une chose pareille, s'offusque Nelly Olin,

- Non seulement je le dis, mais vous pouvez le répéter à qui vous voudrez, tranche Jacques Chirac en guise de conclusion. (linfodurable.fr/)

-  27/09/19  -  Oiseaux élevés pour la chasse, un scandale bien français. Ce sont nos impôts, reversés aux fédérations de chasse, qui financent l’élevage de ces faisans et perdrix, uniquement destinés aux "chasseurs du dimanche". Un système inepte et cruel à tous les niveaux. Les oiseaux sont livrés à eux-mêmes dans un univers sans enrichissement, au nourrissage automatisé et chimique. L’herbe a disparu depuis longtemps sous les incessants allers-retours des faisans rendus fous par la captivité. La terre est nue, ceinte de grillages doublés de filets de protection. Se jeter contre le grillage ne sert à rien, mais c’est leur principale activité. Le pire concerne les mâles reproducteurs, qui ne quitteront leur clapier ou volière qu’après deux ou trois ans de service, premier et dernier envol…            (one-voice.fr)   #LaChasseUnProblèmeMortel : signez notre pétition, venez dire non lors de la grande manifestation unitaire pour une réforme radicale de la chasse, organisée par One Voice à Paris, le 5 octobre. Signez la pétition   -  Venez au rassemblement du 5 octobre 2019

04/09/19  -  Le coup de gueule d'Allain Bougrain-Dubourg sur la chasse aux tourterelles. Le gouvernement vient d’autoriser l’abattage de 18 000 tourterelles des bois. L’espèce figure sur la liste rouge de l’UICN (Union Internationale pour la Conservation de la Nature) avec un déclin de 80 % de ses populations. Devant cette hémorragie, l’Union Européenne a demandé un moratoire à la France. Même les scientifiques ont tiré la sonnette d’alarme, le Muséum National d’Histoire Naturelle en tête. Déjà en août, elle offrait un cadeau 6000 courlis cendrés à ajouter au tableau de chasse. Encore une espèce gravement menacée. La LPO a obtenu en référé devant le Conseil d’État la suspension de cette mesure. (https://www.linfodurable.fr/environnement/le-coup-de-gueule-dallain-bougrain-dubourg-sur-la-chasse-aux-tourterelles-13419)

-  02/07/19  -  Détournement de fonds publics ? Au nom de la protection de la biodiversité, le Conseil Régional d’île-de-France a l’intention d’allouer au lobby chasse une somme de 57.500 euros destinés à financer  l’achat de milliers de faisans d’élevage pour alimenter le stand de tirs des tueurs agréés.
Cette historiette en dit long sur la nocivité de la chasse et l’irresponsabilité des politiciens totalement décalés par rapport aux aspirations de l’opinion publique.
Certains élus, par mépris du peuple, n’ont pas encore compris que le loisir de mort n’était plus prisé que par une infime minorité de la population (moins de 2%).
Les chasseurs ne sont plus un million trois cent mille comme ils l’affirment encore parfois, mais moins d’un million et leur nombre diminue chaque année.
Toutes les enquêtes révèlent qu’une grande majorité de Français condamne la chasse.
Mais pour les élus, le peuple français demeure un ramassis de tueurs d’oiseaux, de tortionnaires de blaireaux, d’assassins de renards, de piégeurs cruels.
Comment peut-on affecter de l’argent public à l’achat de malheureuses volailles offertes aux pulsions des chasseurs ?
Le tir du faisan de cage constituerait-il un acte en faveur de la préservation nécessaire de la biodiversité ?
Français, voyez comme ils vous méprisent ces élus qui vous confondent avec des chasseurs !
Voyez ce qu’ils font de l’argent public dont ils sont si avares lorsqu’il faut créer des emplois publics et améliorer le sort des personnels ! 
Communiqué de la Convention Vie et Nature -  http://www.ecologie-radicale.org/

-  01/07/19  -  Une cyberaction "en urgence". En effet, le Conseil régional d'Île-de-France s'apprête à offrir une subvention de 57 500 € à la Fédération des chasseurs d'IDF en vue de lâcher des milliers de faisans et des poules faisanes, bien entendu destinés à être tirés (cf PJ). Le sketch des Inconnus sur la galinette cendrée n'est hélas pas encore devenu une fiction du vieux monde !...  
   Le vote de la Commission permanente du CR d'IDF aura lieu mercredi prochain 3 juillet.
L'élu Julien Bayou et le groupe Alternative Écologiste et Sociale invitent à interpeller la présidente de la Région (Valérie Pécresse) et son vice-président à l'Écologie, via le site "
https://idfecologie.typeform.com/to/pf75ey »
   Il faut tout simplement remplir le formulaire en ligne. J'ai coché pour ma part les 4 arguments pré-sélectionnés, et j'ai rajouté un commentaire à destination des membres majoritaires du CR d'IdF (en l'occurrence LR) sur les effets électoralement très négatifs d'un tel soutien au lobby de la chasse. Cf : (
https://www.facebook.com/julienbayou/posts/10158589267141040) -  (https://twitter.com/Alternative_IDF/status/1145712677895004161)   Bien cordialement  Jean-Paul Richier <jprichier75@gmail.com>

13/04/19  -  « Cadeaux scandaleux » du Sénat aux chasseurs. Le directeur général de la LPO, Yves Vérilhac, s'indigne de « cadeaux scandaleux faits au monde de la chasse». Il s'indigne aussi de l'engagement de l'Etat, à «faire payer chaque Français pour la chasse». Des «cadeaux» qui s'ajoutent à celui déjà fait l'an passé par Emmanuel Macron aux porteurs de fusil - la division par deux, de 400 à 200 euros, du prix du permis national. Le Sénat, tristement rétrograde et clientéliste,  prévoit par ex l'extension de la saison de chasse des oies sauvages, qui fait pourtant l'objet d'une plainte contre la France à Bruxelles. ETC ! La partie n'est toutefois pas terminée et le texte reviendra en lecture finale à l'Assemblée nationale, qui aura le dernier mot. Reste à savoir si, la biodiversité l'emportera sur la chasse au sein de la majorité gouvernementale. (Le Monde)

12/04/19  -  "Tout ça est surréaliste, les cadeaux fait aux chasseurs sont énormes, ça n'arrête pas, jamais, on marche sur la tête", réagit One Voice "Cette décision, c'est un coup de plus donné à la nature, à la biodiversité qui est tellement en danger et aux humains qui aiment la nature." « Ce qui se passe en France est très préoccupant et la décision du Sénat le montre encore. On nous parle du climat, de protéger la nature et on fait tout l'inverse en France." (https://www.francetvinfo.fr/politique/emmanuel-macron/delit-d-entrave-a-la-chasse-tout-ca-est-surrealiste-les-cadeaux-fait-aux-chasseurs-sont-enormes_3350655.html#xtor=EPR-2-[newsletterquotidienne]-20190414-[lespluspartages/titre1])

 

28/02/19  -  Grand tétras : l’État condamné pour six années de chasse illégale. Suite à une action de France Nature Environnement Midi-Pyrénées, le tribunal administratif de Pau vient de condamner l’État pour avoir autorisé en parfaite illégalité la chasse au grand tétras dans les Hautes-Pyrénées de 2008 à 2013. Alors que depuis des années France Nature Environnement Midi-Pyrénées agissait contre des autorisations injustifiées, il a fallu passer à l’étape supérieure pour que la responsabilité du préfet soit reconnue et sanctionnée. Le préjudice moral de l’association devra en conséquence être réparé à hauteur de 30 000 euros. France Nature Environnement soutient pleinement l'action de la fédération Midi-Pyrénées et partage ses inquiétudes. L’État va-t-il enfin respecter le droit au lieu de se soumettre au lobby de la chasse ? (https://www.cyberacteurs.org/archives/bilan.php?id=603)

 

17/02/19  -  La chasse au mouflon en meute autorisée en Cerdagne sous prétexte de gestion des espèces classées gibier. Ces paisibles brouteurs ayant été réintroduits à des fins…cynégétiques. « Cette chasse aux chiens courants est une nuisance évidente pour la tranquillité de la faune pyrénéenne de montagne et prouve l’indigence des prétendues mesures favorables à la biodiversité par les chasseurs eux-mêmes. Peut-on conserver tout en perturbant ? » Dit FRENE 66 (L’Indépendant, Pays catalan, p9)

14/02/19  -  Chasse : le plomb, un poison pour l'homme et l'environnement : Chaque année dans l'Union européenne, environ 21 000 tonnes de ce métal lourd sont déversées dans la nature par les adeptes de la chasse.(https://www.liberation.fr/france/2019/02/14/chasse-le-plomb-un-poison-pour-l-homme-et-l-environnement_1704800)

07/02/19  -  la chasse aux oies : Le conseil d’état, pour la douzième fois, vient de suspendre, à l’initiative de la LPO et de One Voice, l’arrêté scélérat par lequel l’ex-écologiste, ministre de la transition écologique, autorisait, sur  ordre du monarque, la chasse aux oies durant tout le mois de février. Le monarque ne refuse rien à ses amis les chasseurs.

DROCOURT NATURE vous parle un peu du Ciel,
de la Planète, des HUMAINS ET DES ANIMAUX

« Ne passez pas par là le dimanche … »  Un court-métrage réalisé par Ivan BOUGNOUX ... : un réquisitoire "choc" contre les flingueurs …

-  Face aux accidents, randonneurs et sportifs réclament une trêve dominicale pour profiter de la nature en toute sécurité. 8 français sur 10 demandent l'arrêt de la chasse le dimanche   (sondage IFOP janv. 2016

-  17/10/18  -  Samedi, une battue était organisée par des membres de l’Association communale de chasse agréée de Montriond. Un jeune chasseur de 22 ans a mortellement touché un homme sur son VTT. Stop à la chasse le week-end !   (mesopinions.com/)

Ci-dessus  -    L’Animal    -   LA CHASSE

 LE SITE  :  Date de la dernière info pour chaque page