AU FORUM DES ASSOCIATIONS de PERPIGNAN

Barcelone La plus grande manifestation jamais organisée contre la barbarie des arènes : plus de 4000 personnes contre l’organisation d’une “prestigieuse” séance de torture dans la capitale catalane. Le principal slogan lors de cette manifestation qui demandait l’abolition de la torture tauromachique fut  : la corrida, “ni à Barcelone, ni ailleurs”.


17/06/07  4000 à Barcelone !   
Quarante Français, toutes associations confondues, unis et réunis autour de la même cause, ont décidé de prendre place dans un car unitaire pour aller prêter main forte
à nos amis catalans du Sud.

04/08/07  BAYONNE !  Nous étions 200 devant les arènes pour la 1ère manifestation contre la tauromachie ibérique

qui n’étaient pas remplies de moitié ! Durant la saison tauromachique 2007 Bayonne va procéder à la torture et à la mise à mort publique de 92 taureaux, dont 30 durant les 14 et 15/08 et les fêtes...http://flac-aquitaniasud.over-blog.com  

DROCOURT NATURE vous parle un peu du Ciel,
de la Planète, des HUMAINS ET DES ANIMAUX

IL FAUT BIEN  AUSSI  MANIFESTER  POUR SE FAIRE ENTENDRE …
( La liberté de manifester, une liberté conditionnée… et menacée )
Quand à la liberté d’expression, Spinoza dit  « il n’en serait pas moins pernicieux de la leur accorder en toute circonstance »!
Elle ne doit pas nuire à la paix sociale.

Ci-dessus  -    L’Anticorrida  -   DES MANIFESTATIONS

 LES PAGES DU SITE  :  Date de la dernière info pour chaque page

30/10/19  -  Rodilhan (Gard) manifestation anti corrida du
 27 octobre 2019

Cette année encore, depuis maintenant 8 ans, le CRAC Europe a appelé les militants à Rodilhan pour manifester notre opposition à la tenue du festival taurin
(Festival Toros y Caridad).

Ce rendez-vous est incontournable pour ceux qui veulent l’abolition de ces divertissements barbares.

Rappel : en 2011, dans cette commune, les militants anti-corrida avaient été lynchés dans les arènes alors qu’ils s’étaient enchaînés au milieu de la piste pour empêcher la corrida. : https://www.dailymotion.com/video/xp9u5m

   

Les militants sont venus nombreux et c’est avec plaisir que nous voyons de nombreux jeunes rejoindre nos rangs d’abolitionnistes. Un village transformé, encore une fois, en forteresse par un dispositif de forces de l’ordre impressionnant : plus de 200 gendarmes mobiles, 1 hélicoptère qui a survolé la manifestation pendant plusieurs heures ! Combien coûte ce dispositif aux contribuables ?

Un cortège revendicatif s’est élancé en matinée en direction des arènes. Nous retiendrons ces personnes qui de leurs fenêtres nous remerciaient et nous saluaient. Arrivés à destination, parqués derrière une immense barrière anti-émeute, nous avons fait un maximum de bruit pour perturber le déroulement de ce festival de l’horreur. En effet, torturés à mort, des taureaux vont être sacrifiés pour divertir une poignée de pervers.
C’est insupportable !

Au terme de cette triste journée, nous avons pu, à trois endroits distincts, faire une haie de déshonneur aux aficionados qui quittaient le village. Honte à ces gens pour qui l’agonie d’un être vivant sensible est un spectacle.

Une pensée aux personnes blessées par des grenades de désencerclement et autres projectiles. Merci aux street médics qui ont aidé, soigné et soutenu les militants. Nous déplorons l’agression très grave dont ils ont été victimes : une voiture a foncé sur eux alors qu’ils regagnaient leur véhicule, blessant l’un d’eux à la jambe. L’avocate du CRAC Europe
a été saisie.

De très nombreuses associations de protection animale étaient présentes (Halte Maltraitances Animales, One Voice, Anymal, Alliance Ethique, 269LIVE France, COLBAC, Collectif anti corrida Paris, Collectif Rhône Alpes contre la Corrida, AnimaLibre…) ainsi que des représentants du Parti Animaliste et de EELV.

Merci à Rémi Gaillard (humoriste) et Res Turner (artiste chanteur) pour leur présence et leur soutien.

Cette journée de contestation a été largement relayée dans les médias :

20 minutesFrance 3 Occitanie   -  Midi Libre   -  Objectif Gard

Les tortionnaires sont inquiets suite au colloque sur la Protection de l’Enfance qui s’est déroulé le 17 octobre à l’Assemblée Nationale et ils ont raison. Seule une loi pourra arrêter ces atrocités commises au prétexte de tradition.

Nous n’avons pas empêché la torture et le massacre des taureaux mais nous étions là pour eux.

Soyons fiers d’être du côté de ceux qui défendent la vie.

(https://www.anticorrida.com/lettre/rodilhan-gard-manifestation-anti-corrida-le-27-octobre-2019/)