Report a problem on the page N°.  Thanks.  -  Signalez un problème sur cette page N°.  Merci.

 (Perpignan)                  LA CATALOGNE  :      1  -     LES CATALANS      -  2  -         ( R. Portet )

ACCUEIL    SOMMAIRE    Infos : ASTRO   NATURE   HOMMES   ANIMAUX   A-CORRIDAS   PERPIGNAN   E-MAIL

DROCOURT NATURE vous parle un peu du Ciel,
de la Planète, des Hommes ET DES ANIMAUX

                               Jordi Pere Cerdà

       « Tingué la vida en el niu calent de mes mans »

                                                                

         Mai cap poeta no m'ha commogut tant com ell. (A part potser : Salvador Espriu, o encara Baudelaire, o encara Virgili i la seua Eneida...) Però lluny de mi eren. Mentre ell, el teníem molt a prop. I hom podia anar prop seu, retrobar-lo, com a amic, al si de la seua llibreria en què s'olorava aquella flaire deliciosa de llibreria d'antigor i aquella cultura de molts anys esdevinguda cultura per la gràcia d'un enriquiment personal del dia a dia, com el bon pa quotidià. Tal era l'Antoni Cayrol. I us infonia, paraula rera paraula, lentament, com en una perfusió clínica, aquella prodigiosa cultura seva. Una personalitat fora del comú.

        No que fes mai parada ni ostentació. Res d'això. L'home es guardava sempre en la mateixa reserva, ratllant fins i tot a vegades en una contenció dràstica. I tanmateix, bé hauria pogut ostentar uns seus protagonismes heroics durant la guerra, bé hauria pogut fer parada de les seues actuacions durant l'ocupació alemanya, bé hauria pogut    demanar condecoracions en nom de totes les vides humanes que havia salvat de la persecució nazi quan els feia traspassar la frontera, de nits, per uns senderols coneguts d'ell sol, ell, l'home de « les altes terres de Cerdanya », enmig dels perills d'aquella presència « enemiga », tan prompta a l'execució sumària com a la tortura. Perills tots, el pitjor dels quals era la delació, la vergonyosa delació amb què s'han sollat aquells qui, precisament avui, presumeixen...

          Estimat amic, no sé si mai t'ho he dit ? Quan vaig tornar del meu exili de setze anys lluny del país, ningú, aquí, no em va parlar de tu. Perquè ningú no en parlava. I tanmateix, jo et buscava. Car, malgrat aquella escandalosa « omerta », jo sabia que teníem aqui, enmig de nosaltres, « un dels més grans poetes europeus del nostre temps », tal com me n'havia assabentat, a l'Algèria (!), els primers anys dels 50, un Inspector de l'ensenyament (un altre heroi, tan discret com tu), amic de Pierre Seghers, gran amic del prestigiós editor Maurice Nadeau (a casa de qui era « lector »), i amic també d'un crític literari català amb qui compartia certs articles de crítica literària a escala europea.... Fou gràcies a aquest senyor qui, el primer, em va parlar, amb entusiasme, de tu, que vaig tenir aquell goig (incomparable) d'apropar la teua creació literària... I el 1966, per fi, sortia a llum la teua resplendent Obra poètica, amb el pròleg, l'admirable pròleg d'en Pere Verdaguer, un dels escassos, molts escassos dels nostres compatricis qui, ell, et coneixia, i t'admirava.

          Èrem de la mateixa generació. Aquella generació de la guerra, àvida d'una  cultura perduda, àvida de veritat, d'autenticitat. Estimat Antoni, la teua « mens » m'acompanya, i seguirà acompanyant-me, fins al final, en el plaer poètic d'una obra digna d'un Nobel.

         Gràcies pel que ens has donat i sempre donaràs a aquells qui en saben de llegir, sentir, estimar. I gosen engatjar-se en compromisos. Sense por i sense taca.                                                                                      

                                                                                            Renada Laura Portet

 

 

-  04/02/2016  :  LA RÉFORME DU COLLÈGE MENACE L'AVENIR DU CATALAN DANS LES ÉTABLISSEMENTS DE LA CATALOGNE NORD 
 
À la rentrée 2016, la réforme des collèges entre en vigueur. Selon les textes, l'enseignement des langues régionales ne serait pas touché, cependant, force est de constater les disparités d'interprétation d'un établissement à un autre, compromettant gravement l'avenir du catalan dans l'enseignement public.
 
En effet, nous constatons une réduction d'heures de langue catalane entre 30 et 75% selon l'établissement, voire la suppression pure et simple de la section bilingue votée par le dernier Conseil d'Administration du collège de Prades.
 
Le Ministère de l’Éducation Nationale avait assuré que la Réforme n'aurait pas d'effet négatif sur les filières bilingues (qui restent régies par la circulaire 2001-166 relative aux langues régionales), et ceci se vérifie dans les académies de Bretagne, ou du Pays Basque. Or, il semblerait que le Rectorat de Montpellier n'ait pas assigné les enveloppes budgétaires spécifiques aux établissements nord-catalans nécessaires pour maintenir le nombre d'heures.
 
Rappelons que l'enseignement bilingue ( SUITE de la page 1) est une section qui commence dès la Maternelle et qui se poursuit jusqu'en Terminale. Si le collège réduit ses heures, les écoles et lycées se verront affectés et à terme c'est la mort programmée de l'enseignement du catalan.
 
Quant à l'option catalan ouverte à tous les élèves, à partir de la 6ème, elle va, elle aussi, être supprimée dans certains collèges.
 
Cette tendance générale aura de nombreuses conséquences négatives :
 
* La diminution du nombre d’élèves pouvant choisir le catalan en tant qu'enseignement complémentaire et donc la perte de l'opportunité de découvrir la langue et la culture régionales.
 
* L'appauvrissement du niveau d'enseignement de la langue.
 
* La mise en danger des projets existants.
 
* L'augmentation des inégalités entre les collèges.
 
La situation est préoccupante. Il faut réagir rapidement si l'on veut réduire les inégalités au lieu de les amplifier, si l'on veut éviter la mise en concurrence des matières et le démantèlement de l'école publique, si l'on veut sauver le catalan!
 
Nous appelons les professeurs de catalan des écoles, collèges et lycées, ainsi que les associations et collectifs pour la défense de la langue et culture catalanes, les parents d'élèves, les élèves et ex-élèves de catalan, ainsi que toutes les personnes sensibles à la sauvegarde de la langue catalane à nous rejoindre-
 
ERC   Catalunya Nord

http://us7.campaign-archive1.com/?u=73acd9d9255a0af9b1b4e4004&id=9796c6ba0e&e=33ddfe009b

 

 

 

 

 

            

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Jordi Pere Cerdà
Poète  de la nature et de l'homme

 

« Tu as glissé dans mon univers
à travers mes remparts de silence
entre un battement de paupières
et un oubli de mains ouvertes.
Ta robe était sourire
et attente ton geste,
prompte comme le premier rayon
qui s'insinue par-dessous l'aube,
comme lui obstinée et rebelle.
Tu apportais tes yeux pour vivre.
Fanal au portail de mes nuits,
enroulant tous mes regards,
éclair qui fait luire les vitres.
Ce recoin secret d'un exil
dans l'ombre blanche des livres,
tu l'as ouvert autour de moi
tel un ciel d'août qui livre
la trame de son voile ;
tu as tendu ton visage
dans le cadre de mon désir,
comme ciel et comme livre,
depuis le point de l'aube naissante
jusqu'au tréfonds de ma nuit.
Je te sais des secrets.
Comme l'arbre, tu guettes
grâce à tes milliers d'yeux
mi-clos entre les feuilles ;
et des secrets de mer
sous la coupe tendre,
fine et lisse du ventre
en courants d'estuaires,
escarbilles dans ton sang
aux couleurs bigarrées
d'un poisson des tropiques.
Tous agressent mon corps
amarré à la nuit
de ton repos paisible,
concrète,
minérale,
île au feu apaisé.
par le geste de ta main
qui te préserve,
je pressens
que te saisit mon rêve :
Il pénètre ton corps
de ma brûlure
au vif de ta chair.
Est-ce vrai ?
Je n'ose même pas
jeter un regard.
J'écoute
la vie du marbre,
si me parvient
le soupçon d'un soupir.
Je voudrais blesser
le pays où tu dors. »

In  Paraula fonda  -  Sens profond,
© L'Olivier, 1997, p.20-23
traduction André Vinas 

 

 

 -  Avril 2016  :  « La Catalogne est une vieille nation européenne de sept millions et demi d’habitants, située entre Pyrénées et Méditerranée. Elle possède une histoire plus que millénaire marquée dès l’origine par un substrat ibère, une forte empreinte de la culture grecque, une romanisation intense, son lien étroit avec les terres d’Oc et son appartenance à l’empire carolingien. Le domaine linguistique de la langue catalane rassemble près de quatorze millions de locuteurs. »
Le livre
APPORTS CATALANS UNIVERSELS est un échantillon de la capacité créatrice de la Catalogne, dans tous les domaines de l’activité humaine, de son émergence en tant que peuple différencié à nos jours.  VOIR.