Haut de Page       Accueil

DROCOURT NATURE vous parle un peu

du Ciel, de la Planète,

des Hommes ET DES ANIMAUX

ACCUEIL    SOMMAIRE    Infos : ASTRO   NATURE   HOMMES   ANIMAUX   A-CORRIDAS   PERPIGNAN   E-MAIL

Com perles...

La República Francesa  que té per lema "Llibertat, Igualtat, Fraternitat" ha prohibit l’ús de la llengua catalana. On és la llibertat si es vol arrencar lo més

íntim d'un poble, la forma d'expressió del pensament. On és la famosa "llibertat de pensament" per la qual van lluitar en Voltaire, Rousseau, Lamartine i tants d'altres que van arribar a la revolució i per fi a aquesta República que hauria de ser símbol de democràcia i de tolerància.
   Totes aquestes idees, els més grans filòsofs francesos no les havien emeses per sotmetre els pobles a una esclavitud més humiliant que sota el jou dels reis,puig que no hi ha més gran esclavitud que la d'impedir a un ser d'expressar-se en la seva pròpia llengua. És com si se li volgués posar un boc. Voler arrabassar la llengua materna d'un poble és voler arrencar-li l'ànima, és voler fer-li oblidar el seu passat, la seva cultura, els seus avis, besavis, tota la seva història, i és la història d'un poble que forma el teixit del seu futur.
   L'home sempre ha volgut saber d'on ve, i és el que fa la diferència amb l'animal. Si li fas oblidar d'on ve li treus part de la seva humanitat, si li treus la grandesa del seu passat li treus ganes de ser digna d'aquesta grandesa, li treus l'ideal que el pot dur a superar-se, en fas un home materialista, només preocupat de riqueses terrenals doncs un home egoista que obra solament per el seu propi benestar. Dona un ideal a un home i farà de la seva vida una obra d'art, és a dir una obra útil per a tota la humanitat.
   Hem de lluitar per mantenir el nostre idioma viu, vehicle del nostra ideal de llibertat. No podem comptar amb ningú, cadascú ha d'aportar la seva pedreta a l'edifici de la nostra llengua fins a fer-ne una força universal, una llengua que tots els homes de la terra prenguin gust a aprendre com ara és de l'anglès, el francès, l'alemany o el castellà, perquè si no ens hi posem tots, quedarà ensorrada com perles al mig de la sorra d'un desert immens.
   Hem de fer sentir el nostra crit perquè, per fi, el govern francès firmi la Carta Europea de Protecció de les llengues minoritàries, perquè el govern espanyol ens deixi lliures d'expressar-nos en català, d'ensenyar en Català, perquè el català sigui llengua Europea, i els nostres diputats puguin expressar-se en la seva llengua pròpia.
   Parlem català ! escriviu en català ! Poesies, novel.les, pensaments .... El que sigui... Però en CATALÀ !  Car els escrits perduren
    Maria Rosa Marmé i Pujadas

Report a problem on the page N°.  Thanks.  -  Signalez un problème sur cette page N°.  Merci.

Comme des perles...

La République Française qui a pour devise "Liberté, égalité, fraternité", a interdit l'usage de la langue catalane . Où est la liberté si l'on veut arracher la chose la plus intime d'un peuple, la forme d'expression de la pensée. Où est la fameuse "Liberté de pensée" pour laquelle ont lutté Voltaire, Rousseau, Lamartine et tant d'autres qui sont arrivés a la REVOLUTION, et enfin a cette République qui devrait être symbole de de démocratie et de tolérance.
   Toutes ces idées les plus grands philosophes français  ne les avaient pas émises pour soumettre les peuples a un esclavage plus humiliant que sous le joug des rois, car il n'y a pas  de plus grand esclavage que celui d'interdire a un être de s'exprimer dans sa propre langue. C'est comme si on voulait lui, mettre une muselière. Vouloir déraciner la langue maternelle d'un peuple c'est vouloir lui arracher l'âme, c'est vouloir lui faire oublier son passé, sa culture, des ancêtres, toute son histoire, et c'est l'histoire d'un peuple qui forme le tissus de son futur.
   L'homme a toujours voulu savoir d'où il vient, c'est ce qui fait sa différence avec l'animal. Si tu lui fais oublier d'où il vient tu lui enlèves une partie de son humanité, si tu lui enlèves la grandeur de son passé tu lui enlèves l'envie d'être digne de cette grandeur, tu lui enlèves l'idéal qui peut le conduire à se surpasser,  tu en fais un homme matérialiste, préoccupé seulement de biens terrestres, donc un homme égoïste préoccupé uniquement de son bien-être  Donne un idéal  à un homme et il fera de sa vie une œuvre d'art, c'est à dire une œuvre utile pour toute l'humanité.
   Nous devons lutter pour maintenir notre idiome vivant, véhicule de notre idéal de liberté. Nous ne pouvons  compter sur personne, c'est chacun de nous qui doit apporter sa petite pierre à l'édifice de notre langue jusqu'à en faire une force universelle, une langue que tous les hommes de la terre aient plaisir à apprendre comme il en est actuellement de l'anglais, du français, de l'allemand et de l'espagnol, parce que si on ne s'y met pas tous, elle  va finir ensevelie comme des perles au milieu d'un désert immense.
   Nous devons faire entendre notre cri pour que, enfin, le gouvernement français signe la Charte Européenne de Protection des langues minoritaires, pour que le gouvernement espagnol nous laisse libres de nous exprimer en catalan, d'enseigner le catalan, pour que le catalan soit une langue européenne, et que nos députés puissent s'exprimer dans leur propre langue  à l'Assemblée de l'Union Européenne.
   Parlons catalan ! Écrivons en catalan ! Des poésies,, des romans, des Pensées, n'importe quoi..... mais en CATALAN ! car les écrits restent..........

-  04/02/2016  :  LA RÉFORME DU COLLÈGE MENACE L'AVENIR DU CATALAN DANS LES ÉTABLISSEMENTS DE LA CATALOGNE NORD 
À la rentrée 2016, la réforme des collèges entre en vigueur. Selon les textes, l'enseignement des langues régionales ne serait pas touché, cependant, force est de constater les disparités d'interprétation d'un établissement à un autre, compromettant gravement l'avenir du catalan dans l'enseignement public.
 En effet, nous constatons une réduction d'heures de langue catalane entre 30 et 75% selon l'établissement, voire la suppression pure et simple de la section bilingue votée par le dernier Conseil d'Administration du collège de Prades.
 Le Ministère de l’Éducation Nationale avait assuré que la Réforme n'aurait pas d'effet négatif sur les filières bilingues (qui restent régies par la circulaire 2001-166 relative aux langues régionales), et ceci se vérifie dans les académies de Bretagne, ou du Pays Basque. Or, il semblerait que le Rectorat de Montpellier n'ait pas assigné les enveloppes budgétaires spécifiques aux établissements nord-catalans nécessaires pour maintenir le nombre d'heures.
 Rappelons que l'enseignement bilingue est une section qui commence dès la Maternelle et qui se poursuit jusqu'en Terminale. Si le collège réduit ses heures, les écoles et lycées se verront affectés et à terme c'est la mort programmée de l'enseignement du catalan.
 Quant à l'option catalan ouverte à tous les élèves, à partir de la 6ème, elle va, elle aussi, être supprimée dans certains collèges.
 Cette tendance générale aura de nombreuses conséquences négatives :
 * La diminution du nombre d’élèves pouvant choisir le catalan en tant qu'enseignement complémentaire et donc la perte de l'opportunité de découvrir la langue et la culture régionales.
 * L'appauvrissement du niveau d'enseignement de la langue.
  * La mise en danger des projets existants.
 * L'augmentation des inégalités entre les collèges.
 La situation est préoccupante. Il faut réagir rapidement si l'on veut réduire les inégalités au lieu de les amplifier, si l'on veut éviter la mise en concurrence des matières et le démantèlement de l'école publique, si l'on veut sauver le catalan!
 Nous appelons les professeurs de catalan des écoles, collèges et lycées, ainsi que les associations et collectifs pour la défense de la langue et culture catalanes, les parents d'élèves, les élèves et ex-élèves de catalan, ainsi que toutes les personnes sensibles à la sauvegarde de la langue catalane à nous rejoindre
-
 
ERC   Catalunya Nord

http://us7.campaign-archive1.com/?u=73acd9d9255a0af9b1b4e4004&id=9796c6ba0e&e=33ddfe009b

 

- 01/12/2016  :  Bon dia, bonjour, ci-dessous veuillez trouver un communiqué de presse d’Esquerra Republicana de Catalunya Nord à propos de l’Office Public de la Langue Catalane et que nous vous demandons de bien vouloir publier dans vos prochaines éditions, cordialement.
 

Office public de la langue catalane, un premier pas et beaucoup à faire
Le Conseil Régional vient d'adopter la création de l'Office public de la langue catalane, par 113 voix favorables, 42 abstentions et une voix contre. C'est le moment  de rappeler qu'en décembre 2015, lors de la campagne électorale régionale,  Esquerra Republicana de Catalunya Nord s'était engagé en apportant son soutien à la liste Nouveau Monde, conduite par Gérard Onesta. Notre soutien était lié à plusieurs demandes pour la Catalogne Nord: l'Office de la langue catalane, mais aussi un statut particulier pour ce territoire, la mise en place de politiques et de budgets sociaux, économiques et culturels, spécifiques a la Catalogne  Nord, la défense des services publics, plus de présence de la langue catalane dans l'espace public, plus de  coopération transfrontalière, et un nom pour la nouvelle région: notre proposition était Occitanie-Catalogne. L'OPLC est donc un premier pas mais il reste beaucoup de travail à faire. Nous prenons acte de ce qui a été accompli, sans oublier le chemin qui reste à parcourir. Nous ne nous résignerons  pas non plus à être de simples observateurs. Si l'OPLC ne répond pas aux attentes, nous serons les premiers à le dénoncer. Mais nous ne le ferons pas avant que cet organisme -réclamé depuis des dizaines d'années par tout le mouvement culturel et associatif nord-catalan- n'ait commencé à travailler. Voila pourquoi nous n'accepterons pas les leçons d'un nouveau/ancien parti, sans mémoire ni vision politique mais avec de  grandes doses de démagogie et de populisme, qui veut faire croire que l'OPLC est une invention récente pour nous faire oublier que nous n'avons pas obtenu le nom que nous voulons pour la nouvelle région. Face à ceux qui renoncent à faire de la politique catalane et en catalan parce qu'ils considèrent plus  rentable de créer une nouvelle formation qui a la couleur et le goût d'un parti catalan, mais qui n'est qu'un nouveau parti de la droite française, nous continuerons à lutter pour mettre en place des politiques de gauche et catalanes, en utilisant tous les outils dont nous pouvons disposer pour les mettre au service de la Catalogne Nord.
Esquerra Republicana de Catalunya Nord, Perpinyà, le 1er décembre 2016, El texte del comunicat


-  « Ecrivains de Catalogne » de Mathilde Bensoussan (Denoël. 1973)