ANTI - CORRIDA
Infos +/- récentes et datées

()   30/01/20  -  Le FLAC 66   à  Madame Carole DELGA Présidente de la région Occitanie-Pyrénées-Méditerranée

 « Madame la Présidente,

             Nous vous remercions de votre courriel du 22 janvier 2020, réponse à notre lettre du même jour concernant les cirques et les animaux.

             Nous en sommes étonnés.

             En effet, c'est à la suite du même communiqué de presse paru dans le journal « la Semaine du Roussillon » que nous vous avons interpellée.

             Nous notions que les sévices commis sur les taureaux dans les spectacles de corrida, (sans oublier les chevaux, eux aussi objets  de maltraitance),  pour le plaisir de certains, étaient autrement plus condamnables  que les « divertissements » subis par les animaux dans des cirques.

             Dans les arènes  les bovins sont torturés à mort.

             Qui plus est, et nous insistions sur ce point, la Région subventionne ces représentations indignes de notre civilisation.

             On ne peut déclarer être opposé aux spectacles d'animaux dans les cirques et parallèlement aider financièrement les corridas.

             Alors que le gouvernement à l'écoute des citoyens prend en considération le bien-être animal, nous attendons de la Région une position ferme contre la corrida.

             Nos adhérents et sympathisants espèrent de votre part cette résolution.

             Avant les prochaines échéances électorales, ce geste serait le bienvenu et très apprécié.

Pour l'année en cours, concernant plus directement le FLAC 66,  ne pas subventionner la corrida de Millas 2020 serait la preuve d'une vraie prise en compte de la Protection Animale.

Veuillez agréer, Madame la Présidente l'assurance de notre considération très distinguée.

Pour le FLAC 66 (Front 66 des Luttes pour l'Abolition des Corridas) flac66@wanadoo.fr  -  DUNYACH Joanpere

 

 

23/01/20  -  Victoire des anti-corrida pour certains, attaque contre la culture taurine pour d'autres : le groupe Pernod Ricard met fin à des décennies de soutien aux clubs taurins pour des raisons financières, tout en se défendant d'avoir cédé aux activistes de la cause animale.
Le numéro 2 mondial des vins et spiritueux devrait officialiser samedi la fin de son partenariat avec les clubs taurins, réunis à l'occasion de l’assemblée générale de l’Union des clubs taurins Paul Ricard (UCTPR).
Contacté ce jeudi 23 janvier, Pernod Ricard confirme l’information évoquant des difficultés économiques sur le marché français, mais se refuse à tout commentaire. Pour les anti-corrida, c'est une victoire, résultat d’un combat de plusieurs années.

On a obtenu cette décision de haute lutte après une très grosse campagne de plus de dix ans. C'est le signe que la tauromachie, c'est fini. - Claire Starozinski, présidente de l'Alliance Anticorrida. (francetvinfo.fr)

14/01/20  -  Le collectif PROTEC lance une pétition en vue d'encourager le monde politique à légiférer sur l'accès des mineurs aux corridas et aux écoles d'entraînement à la tauromachie : https://www.mesopinions.com/petition/animaux/soutenons-interdiction-corridas-aux-mineurs/79024 
En effet, une proposition de loi en ce sens va être déposée par une députée de la majorité, et a des chances d'être inscrite à l'ordre du jour !!  
Le lobby tauromachique tente de faire pression pour éviter que l'interdiction de l'accès des mineurs aux corridas soit étudiée par les parlementaires. Il redoute que cette interdiction ait des répercussions négatives sur la corrida, d'une part en termes d'image, car son caractère violent serait explicitement pris en compte par la loi, d'autre part en termes de transmission aux nouvelles générations, car les jeunes ne pourraient plus être précocement accoutumés à cette pratique.  Il importe donc de se mobiliser pour confirmer au monde politique qu'une majorité de citoyens souhaite expressément cette interdiction. Bien cordialement à toutes et tous.
Jean-Paul Richier

28/10/19  -  "kit de réponses" aux huit arguments les plus répandus prétendant justifier l'assistance ou la participation des mineurs aux pratiques tauromachiques sanglantes. (http://www.collectif-protec.fr/2019/10/kit-de-reponses.html)

Ce matin 24 octobre, je débattais sur Sud-Radio avec Arnaud Agnel, comédien mordu de corrida, sur l'interdiction de l'accès des mineurs aux corridas.  - Podcast sur https://www.sudradio.fr/emission/le-10-heures-midi-media-20/  (émission du 24 octobre à partir de 21:10)
- Vidéo sur Facebook :
https://www.facebook.com/SudRadioOfficiel/videos/711032526050448/
Bien entendu, plus nous serons
nombreux à réagir sur Facebook pour montrer que la  majorité des citoyens est favorable à cette interdiction, plus la proposition de loi de la députée Samantha Cazebonne aura des chances d'être mise à l'ordre du jour.
Je profite de ce  mail pour signaler, pour ceux qui n'en auraient pas encore connaissance, une
excellente vidéo de 5 mn mise en ligne par le COVAC (Collectif des vétérinaires pour l'abolition de la corrida), où 20 vétérinaires exposent sans fioriture le déroulement d'une corrida : La corrida, une tradition culturelle comme les autres ?  (des soucis avec Gmail m'avaient empêché de la diffuser par mailing lorsqu'elle a été mis en ligne il y a deux semaines 😕) (Jean-Paul Richier jprichier75@gmail.com)

22/10/19  -  Colloque International : Protection de L’Enfance contre toutes les Formes de Violence à l’Assemblée Nationale. Colloque tenu le Jeudi 17 octobre 2019, à l’initiative de Samantha Cazebonne, députée de la 5e circonscription des Français de l’Étranger.

De 11h30 à 13h le colloque portait plus particulièrement sur la nécessité de protéger les Enfants de l’Exposition à la violence exercée sur les animaux.

   Les intervenants : Mathieu Ricard, moine boudhiste et chercheur en génétique moléculaire  -  Philip D.Jaffé, psychologue, membre du comité des droits de l’Enfant de l’ONU  -  Laurent Bègue-Shankland, professeur de psychologie sociale  -  Jean-Paul Richier, psychiatre et membre de PROTEC

David Joly remplaçant Roger Lahana, secrétaire de la FLAC, absent  -  Marta Estéban, membre du Conseil Indépendant pour la Protection de l’enfance  -  Une délégation du CRAC Europe était sur place pour assister à ces échanges passionnants.

   Parmi les idées développées par ces intervenants de qualité, nous retiendrons plus particulièrement :

L’empathie naturelle des enfants les porte à aimer les animaux (Marta Estéban)

Des études ont mis en évidence l’effet traumatique des corridas sur des mineurs ainsi que pour d’autres une accoutumance à la violence, voire une addiction (« passion » des aficionados)

Les liens entre violences sur les animaux et violences sur les humains ne sont plus à démontrer. Une enquête scientifique réalisée en 2019 sur 6000 garçons et 6000 filles par L. Bègue Shankland prouve qu’il y a corrélation entre la violence exercée sur les animaux et celle exercée sur leurs camarades.

P. Jaffé : L’article 9 de la Convention internationale des droits de l’Enfant de l’ONU stipule que « chaque enfant doit être protégé contre toute forme de violence ». La France, membre du comité des droits de l’Enfant depuis sa création (30 ans) s’est fait épingler en ne respectant pas les préconisations de ce comité qui demande l’interdiction des corridas aux enfants tant comme spectateurs que comme acteurs (écoles taurines). Le comité, focalisé sur les enfants, examine particulièrement le rôle des parents (c’est à eux que revient le devoir d’éduquer leurs enfants, justement sans violence), et le rôle de l’Etat (qui doit protéger les enfants de toute forme de violence). Certains pays Latino-américains ont interdit les corridas aux moins de 18 ans ! En France nous en sommes loin !

La France a signé le protocole des Nations Unies qui permet aux enfants de porter plainte contre l’Etat. A l’instar de Greta Thunberg, des enfants seraient en droit de porter plainte contre l’état français qui permet de leur faire subir la violence engendrée par les spectacles de corridas. Idée à suivre !

   En conclusion nous reprendrons la phrase de Mathieu Ricard sur la corrida : « Nous sommes tous en faveur de la justice et de la moralité. Il n’est ni juste, ni moral d’infliger des souffrances à un être sensible ».

Proposition de loi pour l’interdiction des mineurs aux corridas

Samantha Cazebonne présente sa proposition de loi pour protéger les mineurs : https://www.youtube.com/watch?v=qfwy96ShA2E

Proposition de loi à lire ici : https://www.samantha-cazebonne.com/ppl-protection-enfance

Samantha Cazebonne nous a confié que cette proposition devrait être examinée par L’Assemblée Nationale « avant l’été 2020 » (et, donc, après les municipales de mars 2020 ?)  L’équipe du CRAC Europe

Rappel : Dimanche 27 octobre manifestation anti-corrida à Rodilhan dans le Gard. https://www.facebook.com/events/1069711899885395/

 -  21/08/19  -  La porte-parole de LREM Aurore Bergé souhaite l’interdiction des corridas aux mineurs, après la polémique sur la présence de deux ministres à l’une d’elles, et annoncé que des députés de la majorité travaillaient à une proposition de loi sur le bien-être animal.

 

DROCOURT NATURE vous parle un peu du Ciel,
de la Planète, des HUMAINs ET DES ANIMAUX

Anti-corrida :
Commentaires
Références
LE DOSSIER

Comme les chasseurs qui nourrissent les sangliers dans la nature pour pouvoir ensuite les tuer, les aficionados élèvent dans l’agressivité quelques taureaux pour pouvoir les « combattre » !

Ci-dessus,   La Corrida / Infos +/- récentes et datées

 LES PAGES DU SITE  :  Date de la dernière info pour chaque page