« Si l’abeille disparaissait de la surface du globe, l’homme n’aurait plus que 4 années à vivre. Plus de pollinisation, plus d’herbe, plus d’animaux,
plus d’ hommes. »  Albert Einstein  (
Planète Urgence )

08/02  -  Braconnage des oies : Le Conseil d'Etat suspend la décision illégale de la Ministre …
Face à la décision inique et illégale prise par la ministre dite de l'écologie, le Conseil d'Etat, sur recours exercé par la Ligue de Protection des Oiseaux , vient de suspendre la décision ministérielle visant à ne pas sanctionner les actes de braconnage sur les oies. C'est une victoire de l'état de droit qui s'impose au monde de la chasse prêt à toutes les manœuvres pour assouvir ses pulsions de destruction de la faune sauvage. Après le dépôt de plainte déposé par "La Convention Vie et Nature" et  "Action Nature" devant la Commission Européenne, Allain Bougrain Dubourg vient de déposer plainte au nom de la LPO devant la Cour de Justice de la République le mardi 7 février. »

-  « Le chez-soi des animaux » de Viviane Despret, Actes Sud, 48 p, 6€
-  Un chien torturé et pendu vivant… La honte…
C’était le 31 janvier 2017, à Nîmes. Un chien torturé et pendu vivant jusqu’à ce que mort s’ensuive… Dans la nuit de mardi 31/01/2017 au mercredi 01/02/2017, au niveau du 13 rue Henri Revoil, dans le quartier du Puech du Teil à NIMES dans le Gard, les éboueurs ont découvert un chien mort, pendu à un panneau de signalisation. La sangle qui retenait le pauvre animal, un mâle de type molossoïde couleur fauve (notre photo) était nouée autour de son cou et accrochée au-dessus des fixations du panneau. « JUSTICE » (c’est le nom que nous lui avons postérieurement donné) a été violemment battu avant d’être pendu vivant à ce panneau pour y mourir dans d’atroces souffrances. Une enquête est ouverte Un rassemblement a eu lieu le mardi 7 février 2017 sur les lieux mêmes .

06/03  -  Le Parlement européen réclame l'interdiction totale du commerce de l'ivoire d'éléphant
Les députés européens ont réclamé le 2 mars, dans une résolution, l'interdiction "totale" du commerce de l'ivoire d'éléphant "à la fois dans et en dehors" de l'Union européenne. Le Parlement s'est à nouveau prononcé sur le plan d'actions contre le trafic d'espèces sauvages, présenté en février 2016 par la Commission européenne. En novembre dernier, les eurodéputés avaient demandé de bannir le commerce de l'ivoire et de corne du rhinocéros. "L'Union européenne doit mieux utiliser son propre cadre juridique pour protéger la nature", ont-ils estimé, réunis en plénière à Bruxelles. Les députés appellent à renforcer le volet douanier du plan d'actions et d'accroître l'aide fournie aux autorités douanières des pays tiers (capacités, formations et informations renforcées) (SUITE)… Ils appellent aussi "à impliquer le secteur privé" dans cette lutte, notamment via l'engagement des marchés en ligne. "La criminalité en ligne liée aux espèces sauvages fait peser une menace croissante sur les éléphants, les rhinocéros, les amphibiens, les reptiles et les oiseaux » 
(Rachida Boughriet pour Actu-Environnement)  -  (Voir aussi) (Et aussi)
1/03  -  « L’intelligence des animaux d’élevage
Contre les idées reçues, et expériences scientifiques à l’appui, le biologiste Yves Christen explique en vidéo les compétences cognitives des bêtes de la ferme. -  Le cochon : VIDÉO. Les porcs sont les animaux les plus intelligents de la ferme. Conscients d'eux-mêmes, ils s'accommodent très bien du travail sur ordinateur.  -  La vache : VIDÉO. Face à une découverte, ce ruminant peut faire preuve d'euphorie. Cet animal social possède également un sens moral vis-à-vis de ses congénères.  -  La poule : VIDÉO. Malgré un petit cerveau, ce gallinacé sait compter, cibler la nourriture la plus abondante et veiller au bon nombre d'œufs dans son nid.  -  La chèvre : VIDÉO. Capable de trouver la sortie de son enclos, ce caprin est conscient des autres – avec qui il faut vivre, batailler, et se réconcilier parfois.  -  Le mouton : VIDÉO. Qualifiés parfois d'animaux soumis, les ovins peuvent se reconnaître entre eux individuellement, dans des groupes allant jusqu'à 100 bêtes ! » Pauline Tissot, (Le Point) 

14/03  -  « Le Parlement européen se prononce pour la fin des lapins en cage.
C’est l’animal le plus détenu en cage en Europe. Chaque année, 320 millions de lapins sont élevés pour leur viande sur le continent, et 99 % d’entre eux sont enfermés entre quatre barreaux. Aujourd’hui, les députés européens ont voté, en séance plénière, un rapport d’initiative demandant l’élaboration de « normes minimales » pour améliorer le bien-être de ces mammifères et notamment la suppression progressive des cages. Ils ont également appelé la Commission européenne à adopter une législation spécifique sur cet élevage industriel répandu mais qui reste méconnu.  « Il existe des normes réglementaires pour protéger les porcs, les veaux, les poules pondeuses ou les poulets de chair. Mais pas une seule ne concerne la protection des lapins », « Aujourd’hui, dans l’Union européenne, les lapins sont élevés dans des conditions cruelles dans des fermes d’élevage et d’engraissement », indique le rapport d’initiative. Ces animaux passent en effet leur vie entière derrière des barreaux, dans des espaces trop étroits : ils naissent dans de petites cages grillagées hors-sol et y restent jusqu’à leur mort, soit entre 60 et 80 jours plus tard. Les lapines reproductrices sont quant à elles maintenues isolées et confinées pendant 13 à 24 mois jusqu’à leur réforme, c’est-à-dire leur abattage.
23/03  -  Une protéine présente dans le venin d'araignée pourrait bien préserver le cerveau des dommages neuronaux engendrés par un Accident Vasculaire Cérébral . Les accidents vasculaires cérébraux entraînent la mort de 6 millions de personnes chaque année dans le monde et en laisse 5 millions d'autres avec des infirmités. Ce n'est pas la première fois que le potentiel du venin d'araignée est mis en avant. En mars 2016, des chercheurs de la même université rapportait que le venin de la Thrixopelma pruriens, ou tarentule verte du Pérou le  ProTx-II, pouvait inhiber les récepteurs de la douleur. (Sciences et Avenir)

29/03 -  « Les satellites révèlent la perte d'habitat des oiseaux . La sécheresse et la réduction des inondations saisonnières des zones humides et des champs de ferme menacent un site d'escale mondialement important pour des dizaines de milliers d'oiseaux de rivage migrateurs dans la vallée de Sacramento en Californie. Les images satellites révèlent que l'habitat inondé près de l'heure de pointe de la migration au printemps a diminué de plus de deux fois la taille de Washington, DC au cours des 30 dernières années.
 Plus de la moitié de toutes les espèces d'oiseaux de riz dans l'hémisphère occidental sont maintenant en déclin. Certaines de ces espèces migrent à des milliers de kilomètres d'Argentine vers l'Alaska et reviennent chaque année a souligné
Schaffer-Smith. «L'eau douce est essentielle pour toute la vie.
De nombreuses autres espèces dépendent également de ces mêmes habitats». ( SUITE )
Une saison de pluies abondantes ne peut pas annuler les effets des années de destruction de l'habitat et de la consommation d'eau accrue pour un nombre croissant d'utilisations concurrentes ; les producteurs de riz passent à l'irrigation par au goutte à goutte pour conserver l'eau « L'imagerie satellitaire peut nous aider à examiner les effets de la saisonnalité, des cycles climatiques et des tendances à long terme du changement d'affectation des terres ». (Space Daily)
= 2ème trimestre 2017 :

13/04  -  Le Proche-Orient, où la migration printanière des oiseaux bat son plein, est l’une des principales routes de la migration entre le continent africain et l’Europe. Deux fois par an, des centaines de milliers de volatiles survolent Israël et les Territoires palestiniens, bien au-dessus des points de contrôle et des barrières terrestres en tout genre. Sur les hauteurs de Beit Jala, près de Bethléem, un petit groupe d’ornithologues palestiniens tente d'étudier ces oiseaux, et de les recenser, malgré des conditions de travail difficiles en raison des restrictions de circulation. Reportage de Marine Vlahovic. (France Culture)

18/04  -  Le sondage qui réjouit les anti corrida  :  Trois quarts des habitants des 10 départements où ont lieu des corridas avec mise à mort de taureaux, se déclarent opposés à cette pratique, selon un sondage de l’Ifop rendu public vendredi par l’Alliance anticorrida. A la question « êtes-vous favorable ou défavorable aux corridas avec pique, banderilles et mise à mort des taureaux ? », 75 % des sondés dans les départements concernés (Aude, Bouches-du-Rhône, Gard, Gers, Gironde, Hérault, Landes, Pyrénées-Atlantiques, Hautes-Pyrénées, Pyrénées-Orientales) répondent par la négative et 25 % par l’affirmative. De même, 84 % des personnes interrogées dans ces départements déclarent qu’elles approuveraient une interdiction d’assister à des corridas avec mise à mort pour les enfants de moins de 14 ans. L’attribution de subventions publiques aux écoles de tauromachie et aux organisateurs de corrida est aussi fortement désapprouvée (73 % contre, 27 % favorables). ( SUITE )
15/04  - Plus d’1 électeur sur 3 pourrait voter en fonction du programme des candidats en faveur des animaux.  La plupart des candidats ont répondu aux 30 questions du  Manifeste «  AnimalPolitique »             
 Voici les questions : (Êtes-vous favorable à) 1. Favoriser le plein-air et interdire les cages ainsi que les conditions d’élevage incompatibles avec les besoins des animaux.  -  2. Mettre fin aux pratiques d'élevages douloureuses (castration à vif, écornage, gavage,)  -  3. Limiter la durée des transports d'animaux vivants et mettre un terme à leur exportation hors de l'Union européenne.  -  4. Renforcer la protection des animaux à l'abattoir et rendre systématique l'étourdissement avant toute mise à mort.  -  5. Faire évoluer les politiques alimentaires et agricoles par une meilleure prise en compte des animaux et de leur bien-être… ( SUITE )

28/04  - Delphinariums.  Femke va mourir de chagrin. Capturée au large de la Floride, elle est captive depuis 40 ans. Arrivée en 2008 au parc Astérix, elle y a donné naissance à Ekinox, son unique fils. Mais l’année dernière, alors qu’il était encore si jeune, on le lui a retiré pour alimenter les bassins d’un zoo grec. Parce qu’il y a un « plan d’élevage », on a arraché un enfant à sa mère. Ekinox va dépérir, Femke, elle, a déjà renoncé. Découvrez sa tragédie dans l’article que nous lui avons consacré. Filmée en octobre puis en avril dernier, Femke, le corps déformé, est inerte. Elle reste à l’écart des autres dauphins et ne participe plus aux représentations. Tout en elle parle de son désespoir…« L’état de santé physique et mental de Femke est extrêmement alarmant et nécessite une expertise vétérinaire spécialisée urgente. » a attesté notre vétérinaire consultant, Pierre Gallego. One Voice a demandé cette mesure au préfet, et va aller plus loin. Mais combien d’autres drames, combien de familles seront brisées avec le dernier projet d’arrêté censé régir les delphinariums, mais qui cautionne de nouveaux élevages de cétacés captifs ? Signez notre pétition !
30/04  « Plus dans les laboratoires »  L’association AnimaLibre avait habitué à des manifestations plus bruyantes. Une quinzaine de membres du collectif s’est alignée au pied du Castillet, immobile et sans mot, pour dénoncer l’expérimentation des animaux en laboratoires. Estimant leur utilisation à plus de 12 millions par an, à l’échelle européenne, le comité milite pour des solutions alternatives. « Surtout que ces tests ne sont d’aucune efficacité ! », proteste Hélène Sarraseca, fondatrice de l’association Antidote venue prêter main-forte à AnimaLibre. « Dans la majorité des cas, les produits qui ont été validés sur les animaux sont par la suite jugés trop toxiques ou inutiles pour l’homme ». Pour remplacer le rongeur, la militante assure que l’utilisation « de cellules humaines cultivées » pourrait sauver la peau des bêtes. « Avec les évolutions de la science, il est désormais possible de se rapprocher aux mieux du fonctionnement de notre organisme. Alors pourquoi utiliser encore des animaux ? ». La question restera en suspens. Tout comme le silence des activistes qui n’ont pas cillé ou bronché aux remarques de passants parfois moqueurs ou convaincus. Un  assemblement statique pour faire bouger le monde.
06/05  -  En vue du festival de viande canine de Yulin, des chiens sont dérobés à leurs propriétaires, battus ou saignés à mort. Ils sont ensuite suspendus à des crochets la tête en bas, incisés à partir de l’anus et écorchés, puis vendus pour être mangés. Leurs souffrances sont certainement intolérables. De nouvelles études montrent qu’en termes d’émotions, leurs cerveaux sont très similaires aux nôtres, ce que les amis des chiens savent bien. Regardons-les pour ce qu’ils sont: des êtres vivants intelligents et dotés d’émotions. La torture qu’ils endurent pendant ce “festival” est simplement inexcusable. Des milliers de citoyens chinois ont déjà fait entendre leur voix contre ce festival, et les autorités se sont engagées à "mettre tout en œuvre pour que ce festival n'ait pas lieu de nouveau". Cela pourrait être un grand pas en avant! Maintenons la pression pour les obliger à tenir cette promesse, et mettons fin à ce massacre de chiens!  Signez la pétition ! Notre camp se renforce! Si nous sommes des millions à faire entendre nos voix, nous pouvons sauver des millions de chiens d'horribles tortures. Toute l’équipe d’Avaaz. (Voir : polémique en Chine ; contre le festival ; "Il ne lui manque que la parole" ; mettre un terme à l’industrie de la viande canine ; Yulin 2016: nouvelles images ;  la majorité des citoyens chinois s'opposent au festival ;  mesures contre le festival.)  -  (22/05  :  Selon deux organisations de protection des animaux, la vente de viande de chien sera totalement interdite pendant une semaine à Yulin, en Chine).
12/05  -  Face à l'animal et face à l'humain, l'homme n'a pas deux cœurs.
 Le système économique pervers suscite des serviteurs à son image. La compétition, la concurrence, l'écrasement des plus faibles, le massacre de la nature, l'exploitation éhontée des gens caractérisent le libéralisme économique.
 A l'issue d'une élection escamotée au cours de laquelle les citoyens furent invités à repousser le "péril fasciste", un adorateur du Marché, un émule du Thatchérisme a été élu. Sans surprise, nous apprenons que le parti du président où se presse tout ce que la classe politique compte d'amateurs de "l'assiette au beurre" investit une tortionnaire de taureaux en qualité de candidate à la députation. (SUITE)
12/05  -  Contre l'investiture de Marie Sara : Le jeudi 11 mai 2017, le mouvement La République En Marche a publié la liste des candidats investis pour les élections législatives des 11 et 18 juin 2017. Parmi eux, se présente dans la 2ème circonscription du Gard, madame Marie Sara, 52 ans, ancienne torera, éleveuse de taureaux et qui dirige actuellement les arènes de Saintes-Maries-de-la-Mer (Bouches du Rhône). La Convention Vie et Nature vous invite  à signer cette pétition,
« Depuis le début de sa campagne Emmanuel Macron a montré un grand mépris envers la condition animal et les défenseurs de celle-ci.  Avec l’investiture donnée à  cette  ancienne torera ( qui continue sa carrière dans le business de la corrida ), il nous montre que sur ce point ces paroles n’ étaient pas seulement des mots.  Cette femme a torturé des taureaux pendant des années. ( SUITE ) Sa spécialité était de toréer à cheval. Il arrive que le cheval tombe et soit éventré par le taureau, lequel aveuglé par la souffrance et aussi par la vaseline que ces gens courageux mettent dans ses yeux (pour l’affaiblir)  blesse et tue le cheval. » Voir aussi  le « programme » de notre nouveau président en ce qui concerne cette cause.

    ACCUEIL    SOMMAIRE    Infos : ASTRO   NATURE   HOMMES   ANIMAUX   A-CORRIDAS   PERPIGNAN   E-MAIL  -  Adresses

DROCOURT NATURE vous parle un peu du Ciel,
de la Planète, des Hommes ET DES ANIMAUX

LES  ANIMAUX
Infos précédentes
Infos Anciennes

Simples notes

de lecture

VIE   des   ANIMAUX   :  NOS   compagnons
Les Infos Récentes sont sur la Page d’ACCUEIL et sur cette page-LÀ
Les Infos Précédentes sont sur cette page ci-dessous