DROCOURT NATURE vous parle un peu du Ciel,
de la Planète, des HUMAINs ET DES ANIMAUX

()  -  06/05/20  -  Récolte de fonds au profit de l’hôpital de Perpignan. « Yvan le Bolloc'h et Ma guitare » mobilise le monde gitan dans un appel aux dons pour le personnel soignant du Centre Hospitalier de Perpignan.

   Tout commence par une vidéo de soutien postée le 6 avril par Yvan le Bolloc'h, encourageant le peuple gitan à rester confiné. Quelques jours plus tard, Patrick Baptiste, guitariste gitan, musicien du groupe d'Yvan le Bolloc'h & Ma Guitare, renouvelle son inquiétude face à l'ampleur du nombre de décès et de malades gravement atteints au sein de cette communauté.

C'est ainsi que leur est venue l'idée de proposer une vidéo réunissant les grands noms du monde gitan en vue de récolter des fonds au profit de l'hôpital de Perpignan. (…)  Ainsi est né l'appel aux dons : www.esperanzaperperpinya.fr

   Ils ont décidé d'aider l'hôpital de Perpignan : « Parce que nombre de nos proches y ont été soignés. Parce que touchés par l'engagement total des soignants nous tenions plus que tout a les aider. Parce qu'il accueille et soigne avec la même ferveur tous les malades sans distinction de race, d'origine, de couleur de peau ou de religion. Parce qu'il nous est impossible de rester les bras croisés quand le personnel soignant, d'entretien, de restauration risque chaque jour qui passe, sa vie pour accueillir et prendre soin. Parce que le service public est la seule richesse des pauvres. Parce qu'on ne terrasse pas un dragon avec un bout de bois et qu'aujourd'hui encore il manque toujours du matériel de protection pour les soignants. Parce que l'hôpital de Perpignan est à la croisée des chemins entre l'Aude et les Pyrénées-Orientales. Parce que si Salvador Dali était toujours vivant il dirait que le centre du monde c'est l'hôpital de Perpignan.» (https://www.lasemaineduroussillon.com/hebdo, n° 1240, p3)

 

19/04/20  -  Le poète et journaliste Jacques Queralt est mort.
Jacques Queralt est décédé ce dimanche 19 avril. Ce fils de réfugié républicain espagnol était poète, essayiste, journaliste et activiste culturel nord-catalan, auteur de recueils de poésie en catalan et d’ouvrages, aussi bien en catalan qu’en français. Il a travaillé plus de 30 ans comme professeur à l’École des Beaux-Arts de Perpignan et comme journaliste à L’Indépendant. Il a également été en charge de la communication au Service Action Culturelle de la Ville de Perpignan. Il était surtout connu en terres catalanes sous le nom de Jaume Queralt. (
lasemaineduroussillon.com) (Voir)

18/04/20  -  Commerces ouverts : La CCI des P.O. lance une carte interactive

Vendredi 10 avril. La CCI des PyrénéesOrientales met à votre disposition des commerces, producteurs et consommateurs, une carte interactive de géolocalisation des commerces du département. En en quelques clics, cet outil vous permet de visualiser les commerces ouverts, de rechercher ceux qui sont à proximité de votre domicile par catégorie ou, directement, en indiquant le nom du commerce de proximité repéré sur la carte. Vous avez besoin d'une livraison? Vous pouvez aussi spécifier cette demande. Grâce à une fiche spécifique par commerce, vous retrouvez aussi les informations suivantes: adresses, géolocalisation, horaires et informations complémentaires des commerces répertoriés. Pour voir la carte : https://tools.ccimp.com/covid-carte-commerces-66/   -  (https://www.lasemaineduroussillon.com/hebdo, n° 1237, p3)

 

15/04/20  -  Les aides à domicile font face à la crise sanitaire avec dévouement. Ils témoignent avec émotion de leur quotidien.

En première ligne pendant cette crise sanitaire, les aides à domicile avaient dans un premier temps été écartées de la liste du personnel nécessaire à la gestion de la crise sanitaire. Ils et elles bénéficient à présent du même système de garde d’enfant que les personnels soignants mais aussi de dotations en matériel de protection.

" Il y a toutefois un écart entre la priorité affichée dans les politiques publiques et la réalité de la mise en œuvre sur le terrain parce que les stocks étant rares, les réflexes des uns et des autres ont repris le dessus. Autrement dit quand je suis pharmacien, je donne d’abord au médecin et à l’infirmier. L’aide à domicile passe en dernier s’il en reste, avec parfois des refus nets d’approvisionnement considérant que les aides à domicile ne relèvent pas des personnels prioritaires ", constatait Guillaume Quercy, président de l’Union nationale de l’aide et des services aux domiciles (UNA), dernièrement.
Heureusement, le conseil départemental et la Région livrent les hôpitaux, où Karine Mondin, directrice de Vivre ensemble en Salanque (VES) peut aller chercher le matériel pour ses salariées, ainsi que des visières de protection livrées par une association de Bompas.

Plus que nous

Mme David, auxiliaire de vie, déléguée du personnel évoque son quotidien et celui de ses collègues : "On est un peu toujours les cinquièmes roues du carrosse. On parle peu de nous, de nos métiers. On ne fait pas que le ménage. J’exerce ce métier depuis 18 ans, il y a eu beaucoup de progrès au niveau des formations, des diplômes mais on est peu reconnu. On fait ce métier parce qu’on l’aime, pour le contact avec les gens, pour les aider à conserver leur autonomie, même si le salaire est en bas de l’échelle. Avec le confinement, certaines personnes n’ont plus que nous, n’ont plus de contact avec leurs familles. Ce qui est dur c’est qu’on a peur de leur transmettre le virus et peur de le transmettre à nos familles. Certaines collègues vont travailler avec la boule au ventre. Au départ, nos bénéficiaires et nous-même regardions beaucoup la télévision, maintenant on essaie de limiter, c’est trop anxiogène. Ce qui est dur aussi, c’est de ne plus avoir de contact physique. Nous intervenons, par exemple, auprès d’un couple extrêmement fragile. La dame a la maladie d’Alzheimer. Elle reste dans son lit toute recroquevillée mais est très sensible à la parole, c’est très frustrant de ne pas avoir de gestes envers elle comme avec beaucoup d’autres bénéficiaires. Son mari a la maladie de Parkinson, mais il faut voir les gestes d’affection qu’il a envers sa femme, c’est très émouvant mais il ne pourrait pas l’avoir s’ils étaient en structure alors si mes collègues et moi contribuons à ce qu’ils puissent rester ensemble chez eux nous en sommes fières ". (lindependant.fr)

 

08-14/04/20  -  Conseil départemental des P.O.  -  Hermeline Malherbe : « Il y a une solidarité importante qui se met en place »

Dans la période délicate que nous traversons, dans une période de confinement où le lien social est plus difficile à assurer, comment fonctionnent les services ? Entretien. (lasemaineduroussillon.com)

 

-  01/04  -  Besoin de 1 000 à 2 000 saisonniers agricoles. Fabienne Bonet : directrice de la Chambre d'Agriculture « Beaucoup ont perdu des débouchés avec les restaurateurs ». « On espère que cet appel sera entendu » (Candidatures) (SUITE)

 

01/04/20  -  Perpignan. C'est le moment de se faire livrer : Le renforcement du circuit court et de la livraison. La Région Occitanie  lance une plateforme qui répertorie les producteurs locaux et commerçants de proximité prêts à livrer de l'alimentaire. Déjà plus de 150 professionnels des P.O. apparaissent sur la carte. Rendez-vous sur solidarité occitanie-alimentation.fr

Le site internet de la Chambre d'Agriculture répertorie aussi les boutiques et lieux de vente directe, notamment via le réseau « Bienvenus à la ferme ». Rendez-vous sur po.chambre-agriculture.fr

   Des réseaux de producteurs proposent toujours plus de livraisons de paniers. Par exemple la page Facebook « Les Producteurs des Aspres » répertorie les livraisons possibles sur le secteur.
A Argelès, l'association de producteurs « Les Paysans de la Mer et de la Terre » ont monté un système de drive, joignable sur
paysans.mer.terre@gmail.
Enfin il existe des plateformes commerciales répertoriant les producteurs locaux, comme le site «
Kuupanda».
Des particuliers se lancent aussi. A Perpignan, Cécile Chemarin propose de regrouper les livraisons par copropriétés. En réaction à ces personnes qui sortaient encore réaliser de nombreuses petites courses, elle a décidé avec son équipe de prendre gratuitement les commandes qu'elle transmet aux commerçants. L'idée est d'éviter de multiples livraisons et de réduire à un seul trajet par immeuble. « Une fois la commande faite la personne est rappelée, pour le montant du chèque. » Pour le moment le service est valable autour du centre-ville, dans les quartiers Las Cobas, Kennedy, Clémenceau, Saint-Martin, Palais des congrès, Aviateurs…Renseignements au 06 45 56 64 67.  (
lasemaineduroussillon.com)

 

-  01/04/20  -  La journaliste Setti Dali vous explique comment faire vos courses en toute sérénité pour limiter les risques de contagion 
(
france.tv/france-5)

 

01/04/20  -  Besoin de 1 000 à 2 000 saisonniers agricoles. Fabienne Bonet : directrice de la Chambre d'Agriculture « Beaucoup ont perdu des débouchés avec les restaurateurs ». « On espère que cet appel sera entendu »  => candidatures sur l'adresse mail suivante fdsea.66@wanadoo.fr

   « On va commencer la saison d'éclaircissage »  « Pour le maraîchage, on est en pleine récolte. C'est la période où on appelle en renfort la main-d’œuvre étrangère. » Dans notre département ce sont notamment les Espagnols et les Portugais qui manquent à l'appel. « On compte entre 1 000 et 2 000 saisonniers étrangers en général ». A cela s'ajoutent des défections du personnel local, touché par la maladie ou devant garder des enfants.       Plusieurs agriculteurs auraient déjà reçu des candidatures spontanées. « On espère que cet appel sera entendu. Les salariés au chômage partiel peuvent cumuler avec cet emploi. La rémunération est normale. Il y a des mesures de précaution dans les exploitations, la distance entre les gens qui travaillent etc. » (lasemaineduroussillon.com)

25/03/20  -  Coronavirus : Trois centres de consultation médicale dédié au Covid-19 créés à Perpignan. Les centres composés de médecins généralistes et autres professionnels de santé ont pour objet d’examiner les patients présentant les premiers symptômes du COVID-19 et de les diriger ensuite vers la solution de suivi ou de prise en charge la plus adaptée. Pour demander rdv à l’un de ces 3 centres : 0 800 08 13 66   7j /7 de 8h à 20h.
En cas de détresse grave, composer le 15  (…)  
(https://www.lasemaineduroussillon.com/hebdo, n° 1234, p6)

 

LE ROUSSILLON  -  PERPIGNAN
Infos +/- récentes et datées

Ci-dessus, LE ROUSSILLON / Infos +/- récentes et datées

 LE SITE  :  Date de la dernière info pour chaque page