(12/03/20  -  Agnès Langevine, 51 ans, Psychologue, vice-Présidente de la Région.    « L'alternative au duel Aliot-Pujol, c'est l'écologie » affirme Agnès Langevine. La candidate EELV soutenue par le PS surfe sur la vague de l'écologie. Les derniers évènements climatiques locaux et les alertes sur le réchauffement renforcent l'intérêt de cette orientation pour de plus en plus de citoyens. Est-ce suffisant  pour s'imposer au soir du premier tour ?

 

         8 ENGAGEMENTS FORTS DE LANGEVINE :

   SANTE-ALIMENTATION : La cantine 100 % bio et locale. 100% de produits bio et locaux à la cantine, c'est faire le choix du meilleur pour nos enfants et d'assurer un revenu décent pour nos producteurs catalans.

   JUSTICE SOCIALE : Un Revenu de solidarité écologique. Destiné aux familles en grande précarité, travailleurs pauvres, étudiants, retraités pour faire face aux coups durs et retrouver du pouvoir de vivre.

   MOBILITE : Des transports en commun gratuits. Pour faciliter la mobilité de tous, redonner vie au centre ville et à ses commerces et inciter les automobilistes à prendre les transports en commun.

   CULTURE : Un grand festival des arts de la rue. Pour reconquérir les multiples espaces publics perpignanais avec une programmation élargie à tous les quartiers de la ville.

   SECURITE : Une brigade anti-drogue. Pour prévenir les problèmes d'addiction et s'attaquer efficacement aux points de vente qui gangrènent la vie d'un quartier.

   EMPLOI : Une économie verte et locale. Grâce à une filière « Adaptation au changement climatique» développée avec l'Université et un « Pacte de transition» avec les secteurs du BTP, logistique, alimentation, agriculture, tourisme,

   AMENAGEMENT URBAIN : Une ville-jardin. Un grand plan de plantation d'arbres, de reconquête des canaux et d'aménagement des berges de la Basse et de la Têt pour climatiser la ville et préserver la ressource en eau.

   PROPRETE : Zéro déchet, zéro tolérance. Containers adaptés, parcs canins, cendriers, ressourceries, toilettes publiques, police verte pour une ville propre. Toutes les incivilités seront verbalisées. (Trac de campagne)

 

06/03/20  -  « L' Alternative » a affiché la couleur

La diversité des personnalités présentes, les arguments développés et la volonté unitaire de gauche

auront sans aucun doute convaincu les 350 participants à la réunion publique de la liste « L'Alternative » à Perpignan.

La gauche combative, anticapitaliste et écologiste est donc venue confirmer son soutien à cette liste citoyenne et politique. À trois semaines du premier tour, la campagne est montée d'un cran. Poutou, Filoche, Bompard, Vieu, Amokrane ... ont, tour à tour, pris la parole.

   «  Il n'y a pas de fatalité. Il y a une opportunité »

Jean-Bernard Mathon, second sur la liste, au début du meeting est revenu'sur la genèse de la liste.

Du jour où un groupe de citoyens a décidé que « rien ne serait plus comme avant» . De l'écriture du

manifeste à son approbation, des six assemblées citoyennes, « où chacun compte pour un, où on

s'écoute et on se respecte», des dizaines de réunions publiques dans les quartiers jusqu'au meeting.

Il a poursuivi:« Il n'y a pas de fatalité. Il y a une opportunité. La droite est divisée, /'extrême droite est en embuscade, le député LERM est à la peine, et pour cause. Mais pour gagner, il nous faut encore . .

rassembler, autour d'un programme vraiment social et écolo, convaincre ceux qui se sont éloignés de la politique et faire vivre l’exercice démocratique ».Remerciant les six formations politiques qui ont validé cette démarche, il déplorait le refus du PS et d'EELV

   Ils ont dit :

-Salah Amokrane (Génération.s, Zebda) : « Je suis ravi d'être là. Vous êtes porteurs de la lutte contre le racisme et les discriminations. Et le racisme est une arme de division des populations les plus précaires.

Vous avez raison de faire des quartiers populaires le centre de votre construction démocratique».

-Manuel Bompard (LFI), député européen, n'a pas mâché ses mots:« Vous êtes là, malgré les difficultés. Bravo à vous». Il a poursuivi, évoquant la commune comme « l'échelon pertinent pour lutter contre le réchauffement » et a dénoncé « l'escroquerie d'Aliot à propos de l'écologie. Leurs votes, à Bruxelles, est contraire à la peinture verte de leurs tracts».

-Gérard Filoche (GOS) a insisté sur la réforme des retraites, sur le« désastre social à venir», et a déclaré : « La gauche, ce sont les salariés, le peuple progressiste qui lutte. Cette gauche n'a pas trahi! Elle a été trahie», et a appelé à l'unité.

-Philippe Poutou (NPA), candidat lui-même à Bordeaux, a évoqué les luttes: « La colère dure depuis longtemps. li faut donner une issue à tout cela. Oser revendiquer notre droit à vivre normalement, c'est l'occasion donnée par cette campagne».

-Pour Marie Pierre Vieu (PCF) revenant sur la question des prisonniers catalans, qu'elle a rencontrés : « Le libéralisme réprime, il ne négocie pas, en Espagne comme en France». Et elle a poursuivi:« Perpignan est une ville frontière, de grande pauvreté, où l'on banalise l'extrême droite et le libéralisme. Vous construisez quelque chose de durable et les communistes de Perpignan sont entièrement engagés dans cette

construction ( ... )Le communisme municipal n'a pas à rougir, ayant toujours agi pour la solidarité, la  défense des services publics et la promotion de la culture».

-Quant à la mairesse de Figueras, Agnès Llado i Saus a adressé un message de soutien à l'assemblée parlant de démocratie, libéralisme, inégalités, écologie et conquêtes sociales. Une intervention fort appréciée » (http://letc.fr/ , Le travailleur Catalan, le journal, 6-12/03, n° 3824, p3)

 

04/03/20  -  La culture pour tous !

La culture et le patrimoine ne sont ni de droite ou de gauche, mais appartiennent à l'ensemble des citoyens, nous réclamons des mesures pour que celle-ci soit accessible pour tous.  Comme à Toulouse, nous souhaitons, qu'un dimanche par mois (le 1 •r en général), tous les musées, monuments ... soient gratuits pour l'ensemble des habitants.

- Nous appelons les candidats aux élections municipales, et surtout à Perpignan, . à se positionner, pour mettre en place cette initiative.

Collectif AgissonsPaysCatalan (https://www.lasemaineduroussillon.com/hebdo, n° 1231, p2)

 

26/02/20  -  Rappel du meeting de la liste citoyenne "L'Alternative! Perpignan écologique" pour les élections municipales de Perpignan ce jeudi 27 février, 19 heures, au MégaCastillet (route d'Argelès)
Avec la participation de : Caroline FORGUES et Jean-Bernard MATHON, têtes de liste de L'Alternative !
Salah AMOKRANE, ancienne tête de liste des Motivé·e·s, à Toulouse, membre de la coordination nationale de Génération.s.
Montserrat BASSA, députée de l'Esquerra Republicana de Catalunya (ERC) aux Cortès pour la circonscription de Gérone ; soeur de Dolors Bassa, ancienne conseillère de la Generalitat de Catalunya, emprisonnée pour 12 ans.
Manuel BOMPARD, eurodéputé, chef de délégation La France insoumise (LFI) au Parlement européen, directeur de campagne de Jean-Luc Mélenchon aux Présidentielles de 2017.
Alenka DOULAIN, tête de liste Nous Sommes Montpellier, la liste municipaliste pour les municipales à Montpellier, soutenue par La France Insoumise
Gérard FILOCHE, fondateur du mouvement Gauche Démocratique et Sociale (GDS), ancien inspecteur du travail.
Philippe POUTOU, porte-parole du Nouveau Parti Anticapitaliste (NPA), ancien candidat aux élections présidentielles.
Marie-Pierre VIEU, responsable nationale du Part Communiste Français (PCF), ancienne députée européenne.
Thomas SIMON, animateur d'Action commune, structure d'accompagnement  des expériences participatives. (
francisdaspe@wanadoo.fr)

 

20/02/20  - Interpellons les candidats à l'élection municipale. Demandons l'interdiction de AIRBNB qui vampirise les logements au détriment des habitants locaux. L’Ubérisation de l'habitat frappe d'abord les pauvres. Airbnb chasse les citadins les moins solvables des centres villes vers la périphérie. Le logement n’est pas un bien comme un autre. (SUITE)

 

19/02/20  -  L'ALTERNATIVE  Perpignan écologique et solidaire : La mise en œuvre de notre programme

   La participation avant tout ! Comme notre projet, notre politique sera construite avec la participation

des habitant·es tout au long du mandat. Les projets que nous lancerons seront à dimension variable, en concertation avec les différents quartiers et en fonction des nécessités particulières de chacun, Ainsi notre première tâche sera d'effectuer un diagnostic précis de l'état de notre ville, par des audits professionnels et une écoute attentive des acteurs sur le terrain. La suite sera écrite avec vous, à partir de vos idées et de vos besoins. Voilà pourquoi ce programme est conçu pour évoluer sur le temps long et pour grandir grâce à votre contribution.
  
Travailler en coopération et non en compétition ! Les municipalités ont (Suite de la page d’Accueilde moins en moins de compétences, transférées à la communauté urbaine : nous porterons nos projets à ce niveau, en proposant un projet gagnant-gagnant entre la ville centre et les communes voisines. Et la coopération sera notre ligne à tous les niveaux: arrêtons les conflits qui empêchent la réalisation des projets d'intérêt général, travaillons ensemble avec le Département, la Région, les institutions de l'Etat !  Allons chercher les financements là où ils sont ! Travaillons en coopération avec les territoires voisins, et notamment la Catalogne Sud, pour faire de notre catalanité un atout

(…) http://lalternativeperpignan2020.org/

 

 

LE ROUSSILLON  -  PERPIGNAN
MUNICIPALES  -  Voir aussi.

DROCOURT NATURE vous parle un peu du Ciel,
de la Planète, des HUMAINs ET DES ANIMAUX

Le Roussillon
 
Infos  récentes
 
Références 

La Sardane

Ci-dessus, LE ROUSSILLON / Commentaires

 LES PAGES DU SITE  :  Date de la dernière info pour chaque page