« En Espagne, la boucherie c’est un cirque et le boucher est bien sapé » Coluche

Report a problem on the page N°.  Thanks.  -  Signalez un problème sur cette page N°.  Merci.

21/05/2011  :  -  Le 7 mai en Équateur, un vote populaire, dont le dépouillement vient de s'achever, comprenait une question sur les corridas. cette consultation populaire constitue une formidable avancée vers la fin de ces spectacles en Équateur. 

22/09  -  Le dimanche 25 septembre à 16 h. manifestation antitaurine à la Monumental de BARCELONA. C'est la dernière corrida de toros en Catalogne!

02/10  -  La belle ville de Penela, dans la région de Coimbra, au Portugal, aura une corrida de taureaux pour la première fois dans son histoire le 04/12  -  Un sommet mondial anti-corrida s'est déroulé les 12 et 13 novembre 2011 à MexicoLa FLAC, représentée par Katherine Bourliascos (égyptologue), était la seule association anti-corrida qui représentait la France. Les nouvelles d'Amérique latine sont très encourageantes 80 % des habitants de Mexico sont pour l'abolition de la corrida.  Thierry Hély  www.flac-anticorrida.org  06 23 94 84 83
19/12  -  JOYEUX NOEL :  Pour les Animaux  Maria Lopes  Coordonnatrice du Mouvement International Anti Corridas  www.iwab.org
27/01  -  CAS International est très heureux de voir que nous sommes arrivés à la 100e ville anti-corrida!
28/02  -  A Mexico, le 5 février, un millier de militants pour la protection des animaux se sont aspergés de sang factice pour protester contre les corridas. L’action a eu lieu sur la plus grande place de la ville
16/03  -  Aujourd'hui le Parlement du Panama a interdit les courses de taureaux au pays. Cf : article en espagnol
Manifestation contre les corridas à Lisbonne : Samedi 14 avril 2012
Pétition contre la nomination aux oscars du film espagnol de tauromachie
-  L'ONU recommande d'éloigner
les enfants de " la violence de la tauromachie "
...
violation des obligations découlant de la Convention internationale relative aux droits de l'enfant, traité contraignant qui demeure à ce jour la Convention des droits de l'homme la plus ratifiée dans le monde.
La Convention garantit le droit pour tous les enfants âgés de moins de 18 ans (garçons et filles) à un niveau de vie favorable à leur développement physique, psychologique, moral et social ainsi que l'obligation pour les Etats parties d'adopter les mesures assurant cette protection de l'enfant. En ce qui concerne la corrida, cette exigence n'est pas respectée, ainsi que l'ont relevé plusieurs membres du Comité, dont sa vice-présidente, Sara Oviedo...
Aujourd'hui 5 février, le Comité a rendu publique sa position sur la participation et la présence d'enfants à des spectacles de tauromachie "Le Comité, en vue de l'interdiction finale de la participation des enfants à la tauromachie, recommande à l'État partie de prendre des mesures législatives et administratives afin de protéger tous les enfants impliqués dans la formation et les spectacles de tauromachie, ainsi qu'en leur qualité de spectateurs." Et, entre autres recommandations "Le Comité exhorte l'État partie à mettre en place des mesures de sensibilisation en rapport à la violence physique et mentale liée à la tauromachie et son impact sur les enfants.
Sergio Caetano, représentant de la Fondation Franz Weber au Portugal, s'exprime en ces termes : " Lors de leçons ou d'événement de tauromachie auxquels ils participent, les enfants doivent blesser violemment les taureaux à l'aide d'objets piquants et tranchants ; ils doivent aussi s'accrocher sans aucune protection à l'animal pour le maîtriser et sont régulièrement victimes d'accidents. D'autre part, les enfants qui assistent à de telles manifestations sont témoins d'images d'une grande violence. Nous estimons que le
Portugal doit désormais empêcher l'enseignement de la corrida à des mineurs et leur présence aux spectacles de corrida ".
Pour Me Anna Mulà, avocate espagnole de la Fondation Franz Weber, " le principe de l'intérêt supérieur de l'enfant, au cœur de la Convention, doit prévaloir sur l'idée de diversité culturelle ou sur tout autre intérêt légitime avec lequel il pourrait entrer en conflit ".
Leonardo Anselmi, directeur de la Fondation pour l'Espagne et l'Amérique latine, considère que " l'ONU nous livre un argument supplémentaire contre la corrida et ces spectacles violents qui nuisent non seulement aux animaux mais aussi à la société tout entière, dont font partie les enfants et les adolescents ". » 
http://www.pressetext.com/news/20140205018

Jorge Selk : Je viens de faire une vidéo sur la corrida, c'est en espagnol mais il y a les sous titres en français.
La chanson s'appelle "La cogida", ça signifie "la prise", c'est un petit jeu de mots.

 

Mexique. L’Etat de Coahuila est le 3è à avoir récemment interdit la corrida. Son Gouverneur : »Le spectacle est dénigrant, barbare, ce n’est ni un art, ni une science, c’est de la barbarie. » (Charlie du 7/10/2015, p14)

 

23/10  -  L'industrie de la corrida espagnole obtient plus de 100 millions d'euros par an en subventions européennes, en dépit du fait que la majorité des citoyens de l'UE, y compris les Espagnols (78%), ne supportent pas la tauromachie. C’est ce que rapporte le mouvement des droits des animaux PETA, sur son site.
Le député néerlandais Bas Eickhout (Groen Links) a présenté une proposition pour modifier le budget de l'UE afin que l’on n’utilise plus l’argent des contribuables européen pour soutenir ce “sport”. Cette proposition sera votée le 28 Octobre par la plénière du Parlement européen.
En 2013, la coalition des partis politiques catalans ERC et Catalunya Sí avait déjà publié un rapport qui déclarait que:
    
Nous supposons que près de 571 millions d’euros de la tauromachie sont dépensés chaque année par les différentes autorités espagnoles, dont pas moins de 129 millions d'euros sont versés par l'UE au titre de la PAC (politique agricole commune)”.
Ces subventions agricoles énormes - la moitié du budget de l'UE - sont un boulet pour le projet européen”, écrit 925.nl. “En outre, elles sont également la source des plus grands transferts des pays riches du Nord vers les pays pauvres du Sud.
Merci de prendre note que ce sont les chiffres de 2013 et des estimations prudentes. (...) Comme les auteurs du rapport l’indiquent, il est difficile d’obtenir un aperçu réel en raison de la culture opaque de cupidité des États membres en matière de finances européennes, et de la sensibilité du sujet:
Voilà pourquoi il est si difficile d'obtenir de la transparence, les élites dirigeantes espagnoles et les fonctionnaires aux niveaux européen, espagnol et local, sont certainement conscients du fait que consacrer l'argent des contribuables à des corridas est une aventure politique et nationaliste. Mais l’admettre ouvertement est risqué, en particulier si l'on considère l'acceptation profonde de Toros, son contexte économique fragile et les avantages insignifiants qu'elle comporte pour l'environnement. Dernier point, mais pas des moindres, des hommes politiques espagnols sont réellement conscients de la fragilité morale du show en lui-même; torturer et abattre des animaux en public ne semble pas cadrer avec les sensibilités du 21e siècle”.

Compte-rendu de l’Assemblée du CRAC  :
26 et 27 mai 2016 : Sommet international antitauromachie à Paris
Depuis 2007, et ça a commencé au Portugal, le Réseau international antitauromachie (RIA) tient tous les ans un sommet.
En 2016, ce sommet, organisé par le CRAC Europe, eut lieu à Paris. C’est ainsi que la journée du 26 mai permis aux députées Laurence Abeille et Geneviève Gaillard de rencontrer d’autres abolitionnistes venus de différents pays, afin de se faire une idée de la dynamique abolitionniste et de son ampleur. Les sujets abordés et axes majeurs furent
les subventions et la question de l’enfance.
Mesdames Abeille et Gaillard pensent que l’axe le plus prometteur serait
l’interdiction des arènes aux mineurs. Pour cela, la démultiplication des actions de terrain et d’information auprès du grand public reste un soutien indispensable.
La journée du 27 mai était réservée au premier congrès européen des vétérinaires anticorrida. L’objectif étant de remettre en question la tauromachie dans le but principal de faire comprendre aux citoyens l’anachronisme de l’existence d’une telle pratique au xxie siècle. Que des vétérinaires du Portugal, d’Espagne ou de France, censés soulager la souffrance des animaux et les soigner, cautionnent la torture tauromachique est une véritable honte ! Il est donc nécessaire de créer un manifeste commun pour les vétérinaires abolitionnistes. Ce fut l’objectif de cette première réunion sous l’égide du CRAC Europe.

DROCOURT NATURE vous parle un peu du Ciel,
de la Planète, des Hommes ET DES ANIMAUX

Haut de Page     Accueil    

ACCUEIL    SOMMAIRE    Infos : ASTRO   NATURE   HOMMES   ANIMAUX   A-CORRIDAS   PERPIGNAN   E-MAIL

La Corrida : Actus  - France  - Internat.  - Enfance : Écoles & Lois  - L’Animal. - Chevaux - Militance  - Textes