ENR : BIOMASSE  -  EOLIENNES  -  HYDRAULIQUE  -  HYDROGENE  -  GEOTHER.  -  SOLAIRE

DROCOURT NATURE vous parle un peu du Ciel,
de la Planète, des
HUMAINs ET DES ANIMAUX

DECLIN ACCELERE
DE LA
BIODIVERSITE

Une des réalités du désastre écologique


(21/09/19  -  La CITES contre l’extinction des espèces protégées dans le monde : Les responsables politiques et experts de la conservation de 182 pays, membres de la Convention sur le commerce des espèces menacées (CITES) se  sont réunis  du 12 au 29 août dernier à Genève et ont établi de nouvelles règles pour protéger les animaux et les plantes. Ils ont aussi renforcé les règles du commerce de l’ivoire, des cornes de rhinocéros et d’autres espèces végétales et animales menacées d’extinction. (vivafrik.com)

 

 -  06/09/19  -  Etude : les mesures de compensation environnementale ne seraient pas assez exigeantes. Ayant eu accès à 25 projets autorisés entre 2012 et 2017 – 20 en région Occitanie et cinq dans les Hauts-de-France – les chercheurs ont établi un constat : « dans seulement 20% des cas, les maîtres d’ouvrage ’"compensent" leurs travaux sur des espaces à restaurer : zones agricoles intensives (17%) ou des espaces très dégradés », peut-on lire. Pour les 80% restants, les mesures préservent des milieux déjà de bonne qualité. « Du bureau d’étude aux maîtres d’ouvrages en passant par les administrations, les procédures débouchent aujourd’hui sur des compensations à minima, souvent en milieu naturel (forêts, bois, prairies) », où le gain écologique est moins important, expliquent les chercheurs. « Ainsi, sur 577 hectares destinés à compenser des zones artificielles, seulement 3% de la superficie était artificielle avant le travail de compensation, offrant des gains potentiels élevés, tandis que 81% pouvaient être considérés comme des habitats semi-naturels », détaille l’étude. (environnement-magazine.fr)

 

10/07/19  -  « La carte de France des zones les plus menacées. L'Observatoire national de la biodiversité publie une carte de France inédite qui renseigne sur le gradient de pressions qui impacte chaque partie du territoire métropolitain. Elle compile les cinq pressions qui menacent la biodiversité.

  Le Giec de la biodiversité classait en mai dernier les cinq grandes menaces qui mettent en péril la biodiversité à l'échelle mondiale : artificialisation des sols, surexploitation des ressources, changement climatique, pollutions et espèces exotiques envahissantes.

   Dans son bilan 2019, l'Observatoire national de la biodiversité (ONB) replace à l'échelle de la France ces menaces. Il publie une carte inédite qui compile ces pressions et permet d'identifier les zones du territoire métropolitain où elles sont les plus fortes. Les zones les plus impactées se situent en plaine et autour des grandes métropoles. Celles où les pressions sont moins fortes se situent dans les massifs montagneux (Pyrénées, Massif central, Alpes, Jura, Vosges, Corse).

   L'artificialisation croit trois fois plus vite que la population : 600.000 hectares de sols ont disparu sous le béton entre 2006 et 2015, soit l'équivalent du département de la Seine-et-Marne. 462.000 km de routes et d'autoroutes et 30.000 km de voies ferrées entravent le cycle de vie des espèces.

   La surexploitation des ressources, quant à elle, est en grande partie masquée par le fait qu'elle résulte d'importations de ressources surexploitées ailleurs dans le monde. Mais "40 % des stocks de pêche [métropolitains], qui font l'objet d'une évaluation, s'avèrent ne pas être exploités de façon durable", pointe l'ONB.

   "Le changement climatique en cours influe sur le cycle de vie de tous les organismes et impacte les distributions spatiales et temporelles des diverses espèces, créant, entre autres, des discordances entre des espèces en interaction", relève l'Observatoire. Les oiseaux migrateurs arrivent six jours plus tôt en 2017 qu'en 1989. Une augmentation moyenne de température de 4 °C a été observée localement près du massif du Mont-Blanc entre les années 50 et les années 2000.

   (…)». Laurent Radisson  -  (https://www.actu-environnement.com/ae/news/biodiversite-menaces-carte-France-artificialisation-climat-pollutions-pesticides-especes-envahissantes-33762.php4)

 

21/06/19  -  Et si on laissait des espaces naturels évoluer librement…Le Conservatoire d'espaces naturels Normandie Ouest a lancé un programme régional d'espaces en libre évolution. Une manière de changer de regard sur des espaces souvent dénués de statut mais utiles pour la biodiversité. "Un espace naturel en libre évolution est un terrain pour lequel la volonté est de ne pas intervenir. Cet espace évolue librement sans usage particulier pour l'homme, quelle que soit son histoire agricole, forestière, industrielle ou autre. Ainsi, il peut désigner une friche agricole vieille de cinq ans, un fourré humide de saules ou même une forêt non exploitée depuis 50 ans"  (https://www.actu-environnement.com/ae/news/biodiversite-espaces-libre-evolution-nature-ferale-programme-CEN-Normandie-PRELE-33653.php4#xtor=ES-6)


13/06/19  -  un premier agriculteur signe une obligation réelle environnementale : préservation des haies et des mares, non-utilisation de pesticides, absence de fauchage et de pâturage d'un coteau calcaire abritant l'Orchis grenouille, une espèce très rare d'orchidée. (https://www.actu-environnement.com/ae/news/obligation-reelle-environnementale-ORE-agriculteur-Normandie-33612.php4#xtor=ES-6)


06/06/19  - Les neuvièmes assises de la biodiversité les 19, 20 et 21 juin. Organisées par Ideal Connaissances, les Eco Maires, l’Agence française pour la biodiversité (AFB), et la région Ile-de-France, les neuvièmes assises de la biodiversité auront lieu cette année au palais des Congrés Paris-Saclay à Massy (Essonne), Elles vont s’articuler autour de cinq thématiques : l’artificialisation des sols, les modèles économiques durables, la nature en libre évolution, la transition agroécologique et l’aménagement du territoire. (https://www.environnement-magazine.fr/biodiversite/article/2019/06/06/124732/les-assises-biodiversite-tiendront-19-21-juin-massy)

22/05/19  -  Importance des plantes pour la biosphère et pour les humains. La biodiversité est menacée par la disparition des abeilles, ours blancs, pandas, baleines…mais aussi de la flore. "Si vous enlevez les plantes il n'y a plus d'abeilles, il n'y a plus rien, c'est radical, C'est à la base de tous les écosystèmes. Ce sont elles à l'origine des sols, c'est l'élément essentiel de tout le monde vivant, de tous les réseaux trophiques [la chaîne alimentaire, ndlr]. Si vous enlevez les plantes, tout le reste se casse la gueule..."  L’étude de Marc Jeanson évoque d'ailleurs la disparition imminente de près de 33 % des récifs coralliens et de 34 % des conifères. La forêt amazonienne est depuis longtemps devenue le symbole de la déforestation. Sur les 3 000 milliards d'arbres recensés sur la planète, 390 milliards d'entre eux étaient localisés dans la forêt surnommée le "poumon de la planète"… (https://www.franceculture.fr/ecologie-et-environnement/biodiversite-pourquoi-sommes-nous-aveugles-au-sort-des-plantes)

 

10/05/19  -  Le gouvernement a lancé le jeudi 9 mai, l’initiative « Territoires engagées pour la nature ». « A travers cette action du plan biodiversité, il s’agit de fédérer l’ensemble des acteurs d’un territoire autour de la protection de la biodiversité » (https://www.environnement-magazine.fr/biodiversite/article/2019/05/10/124335/biodiversite-lancement-initiative-territoires-engages-pour-nature)

 

09/05/19  -  4 gestes à adopter pour participer à notre échelle à la protection de la biodiversité(Voir Ecologie Quotidienne1- Réduire sa consommation de viande  -  2- Éviter les produits avec de l’huile de palme  -  3 - Dire non au plastique  -  4 - Manger bio  (https://www.linfodurable.fr/environnement/4-gestes-adopter-pour-participer-notre-echelle-la-protection-de-la-biodiversite-11072)

 

07/05/19  -  Les 5 et 6 mai derniers, la France a accueilli les ministres de l’environnement du G71 à Metz ainsi que neuf autres pays invités2. Lors de ce sommet, une charte dite « de Metz sur la biodiversité » a été adoptée.
Celle-ci reconnaît l’importance des enjeux liés à la biodiversité, qui « revêt une importance primordiale pour toute la vie sur Terre, y compris les êtres humains ». Cette charte reconnaît également « le rôle important des peuples autochtones et des communautés locales, des femmes et des jeunes en ce qui concerne la diversité biologique », ou encore les conclusions de la COP14 selon lesquelles la plupart des objectifs d’Aichi pour la biodiversité de sont pas sur la voie d’être atteints d’ici 2020. La charte engage ainsi les Etats signataires à « accélérer et intensifier les efforts pour mettre fin à la perte de biodiversité », à renforcer les stratégies et actions politiques, et les recherches en matière de biodiversité. Par ailleurs, cette charte prévoit « d’encourager l’engagement d’autres acteurs et parties prenantes », ainsi que l’élaboration et la mise en œuvre d’un « cadre mondial post-2020 pour la biodiversité ».( https://www.environnement-magazine.fr/biodiversite/article/2019/05/07/124315/g7-adopte-charte-metz-pour-biodiversite)

 

29/04/19  -  150 experts réunis à Paris pour un sommet inédit sur la biodiversité. Un rapport de 1800 pages sera rendu public lundi 6 mai, et sera accompagné d'un "résumé pour les décideurs" qui présentera des pistes d'actions pour "sauver" la biodiversité. (https://www.linfodurable.fr/environnement/150-experts-reunis-paris-pour-un-sommet-inedit-sur-la-biodiversite-10883)

25/04/19  -  Médicaments, pollinisation des cultures, régulation du climat... La nature rend aux hommes des "services" vitaux, menacés par le déclin accéléré de la biodiversité. Bien souvent "les gens ne font pas le lien entre nature et sécurité alimentaire, eau potable, cohésion sociale...", regrette Bob Watson, président de la plateforme scientifique sur la biodiversité (IPBES), qui se réunit à partir de lundi à Paris. "Or la perte de biodiversité a des implications économiques et sociales (...) Et ce ne sont pas juste les grands animaux charismatiques qui comptent, mais bien le coléoptère, le ver de terre, la chauve-souris... qui sont la clé de voûte des écosystèmes".  (https://www.linfodurable.fr/environnement/insectes-arbres-ou-coraux-des-especes-vitales-pour-lhomme-10808)

 



Ci-dessus,   LA NATURE   /   Commentaires

Nucléaire  -Schiste  -Montagne  -Mers et Océans  -Arbres et forets  -Réchauffement  -Coop 24  -Pollutions : air, eau, sols, lumière  

 LES PAGES DU SITE  :  Date de la dernière info pour chaque page