DROCOURT NATURE vous parle un peu du Ciel,
de la Planète, des HUMAINS ET DES ANIMAUX


 PierreTeilhard de Chardin dans l’hymne adressé à l'univers.

« Bénie sois tu, âpre Matière, glèbe stérile, dur rocher, toi qui ne cèdes qu'à la violence et nous force à travailler si nous voulons manger. Bénie sois-tu dangereuse Matière, mer violente, indomptable passion, toi qui nous dévores si nous ne t'enchaînons. Bénie sois-tu puissante Matière, Réalité toujours naissante, toi qui faisant éclater à tous moments nos cadres, nous obliges à poursuivre toujours plus loin la Vérité » (Hymne de l'univers, Seuil 2015, p. 111).

 

 Les Anciens vivaient la Nature comme bonheur. Ce qui les rendait sages. Teilhard la vit comme transcendance. Ce qui rend saint. Quand tel est le cas, nul besoin d'État qui réprime pour apprendre à la respecter. La Nature étant en nous comme nous en elle, la respecter c'est se respecter et se respecter c'est la respecter. Attitude profonde. Attitude adulte. Les indiens d 'Amérique la vivent ainsi. Les peuples animistes la vivent ainsi. Il n'y a que l'homme occidental qui ne la vit plus ainsi. Il voit dans la Nature soit un ennemi qu'il faut abattre, soit une pâte gluante qui donne la nausée. Teilhard voit aussi dans le lien de l'Homme avec la Nature un combat. Mais ce combat est un combat spirituel, la Nature s'opposant à nous afin de nous faire aller plus loin. De nous stimuler. De nous transcender. Faire une expérience de sensation profonde avec la nature donne l 'impression de ne pas être grand-chose. Il s'agit là en réalité d'une expérience. Ce que Teilhard exprime bien quand il écrit: « L'Univers, il y a longtemps que nos pensées et nos expériences humaines reconnaissent ses étranges propriétés qui le font si pareil à la Chair. Comme la Chair, il nous attire par le charme qui flotte dans le mystère de ses pins et la profondeur de ses yeux. Comme la Chair il ne s'étreint vraiment que dans l'effort. Qui vit ainsi en lui une sensation de vie profonde comme il est arrivé à Teilhard de le vivre dépasse l'homme sacrificiel en allant vers l'homme essentiel. Plus besoin de mourir et de faire mourir quand on vit. Comme on fait vivre la Nature que l'on porte soi en communion avec la nature autour de soi, plus besoin de passer par la violence de la mort pour aller vers la vie. --  Notre monde qui a soif de tolérance et de dignité pense pouvoir y arriver simplement par la maîtrise scientifique ou le combat politique.

Il existe aujourd'hui une crise autour de la Nature. Quand il s'agit de la défendre, l'écologie est tentée par cette notion de dictature verte. On veut de façon violente lutter contre la violence. Ce qui est un paradoxe quand on prétend s'en débarrasser. Ce paradoxe n'est pas un hasard. On veut sans réforme intérieure penser le salut du monde en s'installant soi-même dans le rôle de sauveur. Teilhard par sa vision cosmique enracinée dans une intuition mystique fondamentale fraye les voies d'une autre écologie. Une écologie créatrice. (Extraits de Vers une écologie intégrale. Ed. Saint-Léger, mars 2016  -  www.teilhard.fr )

 
LES  ENERGIES  DURABLES
IRENA
Références

Ci-dessus,   Energies renouvelables  Références

 LES PAGES DU SITE  :  Date de la dernière info pour chaque page

=> https://www.usinenouvelle.com/article/cinq-questions-pour-comprendre-les-bioenergies-evoquees-dans-le-rapport-du-giec.N874925
Les énergies renouvelables se développent partout : -  Elles aident à réduire les émissions de CO2, et donc à combattre le réchauffement climatique. 2  -  Elles permettent une indépendance énergétique, ce qui intéresse beaucoup de pays qui souhaitent réduire leur dépendance aux énergies fossiles. 3  -  C’est aujourd’hui la technologie la moins chère pour produire de l’électricité. C’est particulièrement le cas pour l’éolien, avec, en outre, le plus faible impact carbone. (Markus Tacke 08/10/18)

()   -  01/08/18  -  Ce mercredi 1er août, le monde aura consommé en 212 jours autant de ressources naturelles que ce que la Terre peut produire durant l'année entière. Cela veut dire que l'humanité utilise les ressources 1,7 fois plus vite que les écosystèmes ne peuvent se régénérer. Chaque année, le jour du dépassement arrive de plus en plus tôt. L'an dernier, le 2 août, en 2016 le 8 août, et en 2015 le 13 août. Au début des années 1970, il n'arrivait qu'à la fin du mois de décembre : en cinquante ans, le jour du dépassement a ainsi avancé de cinq mois. Cette année, la France a quant à elle atteint son jour du dépassement le 5 mai. (https://www.actu-environnement.com/ae/news/jour-depassement-1er-aout-monde-global-footprint-31805.php4#xtor=ES-6)

-  14/06/18  -  L’Europe trouve un accord sur les énergies renouvelables. Le compromis porte à 32 % leur part dans la consommation européenne en 2030, contre 27 % proposés au départ par la Commission. (https://www.lemonde.fr/economie/article/2018/06/14/l-europe-trouve-un-accord-sur-les-energies-renouvelables_5314828_3234.html) )