DROCOURT NATURE vous parle un peu du Ciel,
de la Planète, des HUMAINs ET DES ANIMAUX

() -  20/08/19  -  Contre G7 : « Le G7 prétend lutter contre les inégalités, pour nous c'est un point de vue totalement hypocrite et scandaleux quand on voit les politiques menées par ces dirigeants qui aggravent les inégalités en matière social, environnemental et au niveau des relations entre les pays ». Quel est l'état de l'altermondialisme aujourd'hui ? Benoît Bouscarel reçoit Annick Coupé, secrétaire générale d'Attac et Christophe Ventura, directeur de recherches à l'Iris, pour parler du contre G7. (https://www.franceculture.fr/emissions/linvite-des-matins-dete/contre-g7-pour-une-mondialisation-a-gauche?actId=ebwp0YMB8s0XXev-swTWi6FWgZQt9biALyr5FYI13Opp4Is4qcYOdt8SkIKwMoFh&actCampaignType=CAMPAIGN_MAIL&actSource=533662#xtor=EPR-2-[LaLettre20082019])

 12/08/19  -  Le nouveau rapport du Giec, une forme de plébiscite pour l'agroécologie. VOIR.

10/08/19  -  A 85 ans, Jane Goodall de sa voix douce et posée, décrit ses rencontres dans la jungle avec les chimpanzés et son observation directe d’une planète maltraitée ; sa silhouette s’anime quand elle mime le salut des primates ; son regard se durcit quand elle évoque des dirigeants politiques qui réfutent l’influence humaine sur le réchauffement climatique. L’éthologue et primatologue ne cesse de voyager à travers le monde pour encourager les jeunes générations à prendre soin de la nature qui les entoure. Les recherches de Jane Goodall ont été corroborées par de nombreux travaux, notamment génétiques. On sait désormais que l’ADN de l’homme et celui des chimpanzés ne diffèrent que de 1 %. « Nous faisons partie du règne animal. Nous avons tellement en commun biologiquement et en termes de comportement. » C’est même en observant à quel point les chimpanzés pouvaient être cruels entre eux que la primatologue a réalisé combien ils nous étaient proches. Jane Goodall relève toutefois une différence majeure entre l’homme et les primates : « C’est la progression explosive de notre intellect. Si nous sommes capables d’envoyer une fusée sur Mars, nous pouvons trouver des solutions aux problèmes de la planète. » Jane Goodall croit en la résilience des écosystèmes, il n’est pas trop tard : « En lui donnant un peu de temps, et parfois un peu d’aide, la nature peut regagner la place qu’on lui a volée. » (https://www.lemonde.fr/planete/article/2019/08/10/jane-goodall-plus-les-perspectives-sont-sombres-plus-je-suis-determinee_5498247_3244.html?xtor=EPR-33280931-[alert]-20190810-[article]) Contenus sponsorisés par Outbrain

08/08/19  -  Le GIEC publie ce jeudi un rapport sur le changement climatique et les terres. « Les changements climatiques, la désertification, la dégradation des terres, la gestion durable des terres, la sécurité alimentaire et les flux de gaz à effet de serre dans les écosystèmes terrestres ». 

La question de l'affectation et de l'usage des terres est en effet étroitement liée à celles des conditions de vie et de subsistance des populations, des modèles de développement et de consommation, des pratiques agricoles et sylvicoles ...

 « Deux milliards d'hectares de terres sont aujourd'hui dégradés dans le monde, du fait des activités humaines et du réchauffement climatique » « C'est un processus qui s'accélère et qui touche tous les continents. Cette situation affecte 3 milliards de personnes - à commencer par leur accès aux ressources alimentaires et à l'eau – qui sont parmi les plus pauvres et les plus vulnérables." La hausse continue des températures ne va qu'amplifier ce phénomène, provoquant, comme on l'observe déjà, une intensité et une fréquence accrue des pluies torrentielles érodant les sols, des vagues de chaleur et des sécheresses.

. Or, les sols, avec leur couvert végétal et boisé, jouent un rôle clé dans l'atténuation du réchauffement planétaire. Ils absorbent près de 30 % des émissions humaines de CO2, le reste partant dans l'atmosphère, pour les deux tiers, et dans les océans, pour un tiers. Il est donc impératif de veiller au bon état de ces puits de carbone. (…)

C'est donc une voie étroite qui s'offre aux décideurs politiques. A l'avance, des ONG  appellent à « clairement positionner la protection de la nature comme une réponse décisive à l'urgence climatique ». (https://www.lemonde.fr/) (terre-net) Etc.

 

02/08/19  -  Des chercheurs mettent au point un dispositif pour recycler le CO2 à grande échelle. Le CO2, injecté avec de l'eau dans une petite cellule d'électrolyse dotée d'un pôle positif et d'un pôle négatif, ressort après passage d'un courant électrique, sous forme d'oxygène et de monoxyde de carbone, qui est ici le produit de réduction du CO2.
"Il faut bien garder à l'esprit que nous ne sommes pas en train de résoudre la question du climat, qui est avant tout un problème sociétal. Nous ne faisons que rationaliser notre utilisation des ressources de la nature, qui ne peut plus suivre notre rythme d'exploitation. Il faudra bien de toute façon changer la manière dont on mange, dont on se déplace, dont on part en vacances…"

Qui plus est, l'urgence est bien trop grande : il faudra compter "environ dix ans", selon Marc Robert, pour que les électrolyseurs à CO2 trouvent leur place sur la plupart des sites industriels. "Et même s'ils venaient à être développés à une échelle internationale, ils ne seraient pas en mesure de recycler 18 milliards de tonnes de CO2. C'est beaucoup trop."

Selon des scientifiques interrogés par la BBC, il ne resterait que 18 mois pour effectuer une transition écologique durable et éviter ainsi la catastrophe climatique. Le rapport du Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat (GIEC) de 2018, lui, stipule que les émissions de gaz à effet de serre devront être réduites de 45% d'ici à 2030. Pas de quoi attendre que la chimie vienne faire le travail à notre place. (https://www.crashdebug.fr/sciencess/16328-des-chercheurs-mettent-au-point-un-dispositif-pour-recycler-le-co2-a-grande-echelle-sciences-avenir?lang=fr)

 

29/07/19  -  A partir d'aujourd'hui, l'humanité vit "à crédit" de la Terre. Le "jour du dépassement" est fixée cette année au lundi 29 juillet. Nous sommes ce 29 juillet et l'humanité a consommé autant de ressources naturelles que ce que la planète peut renouveler durant l'année entière. Comme chaque année, la date du "jour de dépassement" est calculée par l'ONG Global Footprint Network, dont l'analyse prend notamment en compte l'empreinte carbone, les ressources utilisées pour la pêche, l'élevage, les cultures, la construction ou encore l'utilisation de l'eau. Et cette année, cette date symbolique est fixée le 210e jour de l'année... Soit 100 jours plus tôt qu'il y a 40 ans ! Selon les calculs du Global Footprint Network, il faudrait 1,75 Terre pour tenir le rythme de la consommation mondiale de ressources. Mais alors, comment pouvons-nous continuer à vivre sur Terre ? (VOIR- Edgar Morin : "La croissance exponentielle tend vers l’explosion

 (EELV : "Le plus grand problème pour l'humanité, c'est la dette écologique")

 

17/07/19  - Urgence écologique et climatique : Le Sénat à majorité de droite a adopté mercredi 17 juillet, en première lecture l'article phare du projet de loi énergie et climat qui définit les objectifs de la politique énergétique du pays, en décrétant "l'urgence écologique et climatique". (https://www.linfodurable.fr/environnement/le-senat-vote-lurgence-ecologique-et-climatique-12737)

 

14/07/19  -  « J’ai 16 ans, je n’ai pas encore le droit de vote, mais je peux me bouger » dit Amina qui participe aux assises des jeunes mobilisés pour le climat à Bordeaux. Tous regrettent l’absence de résultats après les manifestations. Ils souhaitent multiplier les actions plus tournées vers la désobéissance civile, le blocage, comme à l’Elysée où 150 jeunes s’’étaient rassemblés pour dénoncer l’inaction climatique de l’exécutif. Ils pensent aux municipales et aux députés.(https://www.lemonde.fr/ , Planète, p5)

 

05/07/19  -  Thomas Pesquet : Depuis l’espace, on voit les signes néfastes de l’activité humaine, à l’œil nu ou au téléobjectif : les coupes dans la forêt amazonienne, les pollutions sur les embouchures de rivière, la pollution atmosphérique car on ne distingue plus certaines villes, ou encore la fonte des glaces, que l’on constate mission après mission. Et, avec les satellites qui mesurent la montée des eaux, leur température, l’épaisseur de la glace, les gaz à effet de serre, on peut conclure scientifiquement que c’est un fait : le changement climatique existe et il s’accélère.

Le voyage spatial m’a permis de prendre du recul. Notre cerveau n’est pas équipé pour raisonner avec les grands nombres, les grandes échelles temporelles et géographiques. Le phénomène du réchauffement climatique se passe à une échelle qui nous dépasse. Aller dans l’espace permet de voir la finitude de la planète, son côté fragile. C’est le début de mon histoire écologique. (https://www.lemonde.fr/planete/article/2019/07/05/francois-gabart-et-thomas-pesquet-il-n-y-aura-pas-de-coup-de-baguette-magique-pour-sauver-la-planete_5485579_3244.html?xtor=EPR-33280931-[alert]-20190705-[article])

 

01/07/19  -  Alors que le gouvernement ne cesse de proclamer sa volonté « écologique », et qu’il a ouvert un débat sur une modification constitutionnelle qui intégrerait le climat et la biodiversité, la triste réalité que nous constatons, nous, juristes, est celle d’une régression continue du droit de l’environnement. Bien que le principe de non-régression ait été reconnu par le Conseil d’Etat, c’est une régression généralisée posée en principe qui s’applique en France et, ce, dans tous les domaines. (http://www.leslilasecologie.fr/2019/07/droits-de-l-environnement-en-france-une-regression-generalisee.html)

 

30/06/19  -  Evacuation violente de militants écologistes à Paris. Vendredi 28 juin, ils étaient quelques dizaines de militants à s’être rassemblés sur le pont du 4e arrondissement parisien, dans le cadre d’une mobilisation pour le climat.

Intervention des CRS qui utilisent des gazeuses pour tenter de déloger les militants. Plusieurs journalistes ont été empêcher de filmer  (http://www.lefigaro.fr/actualite-france/polemique-apres-l-evacuation-violente-de-militants-ecologistes-a-paris-20190630)

 

 

Ci-dessus,   LA NATURE / Infos +/- récentes et datées   -     Page précédente   -     Page suivante
Haut de Page   -   Accueil   -   Report a problem on the page N°.  Thanks.  -  Signalez un problème  Merci