(Actualité)                                                     SOLEIL

Report a problem on the page N°.  Thanks.  -  Signalez un problème sur cette page N°.  Merci.

DROCOURT NATURE vous parle un peu du Ciel,
de la Planète, des Hommes ET DES ANIMAUX

SATELLITES ET OBSERVATOIRES SCRUTENT EN PERMANENCE LE SOLEIL

Au programme, compréhension des étoiles, dont le Soleil est le représentant le plus proche; analyse de son influence sur notre climat ou l’environnement magnétique terrestre. Le but, avoir une météo solaire pour protéger les engins spatiaux sensibles aux jets de particules chargées émis lors des éruptions solaires, et pour les futurs habitants des bases lunaires.

TRACE (Transition Region And Coronal Explorer)
Placé en 1998 sur une orbite polaire autour de la Terre, ce satellite américano-japonais (215 kg) observe la couronne solaire, guettant les tempêtes et leurs conséquences dans l'environnement terrestre.
CLUSTER Ces 4 engins européens sont placés sur une orbite polaire à une distance de 19 000 à 119 000 km, d'où ils étudient depuis 2000 les interactions du vent solaire avec la magnétosphère terrestre.
STEREO (Solar TErrestrial RElation Observatory)
Lancés en 2006, les jumeaux américains Stereo (620 kg chacun) sont placés de part et d'autre de l'orbite terrestre afin d'y observer les effets des éjections solaires. Leurs images en 3D du Soleil et de sa couronne devraient permettre d'émettre rapidement des "avis d'éruptions solaires"
ULYSSE Ce satellite euro-américain (370 kg) est un vétéran solaire en fonction depuis 1990. Tous les 6 ans, il survole les pôles sud et nord du Soleil à une vitesse d'environ 162 000 km/h. Il a ainsi pu étudier l'activité des pôles alors que l'activité solaire était à son maximum en 2000 et 2001.
SOHO (Solar and Heliospheric Observatory)
Depuis 12 ans, soit 1995, ce gros satellite européen (610 kg) regarde notre étoile depuis un point d'équilibre entre le Soleil et la Terre, à 1,25 millions de km de nous. Ses 12 instruments surveillent l'activité solaire jour et nuit, ce qui a permis de mieux comprendre le mécanisme de chauffage de la couronne solaire et les processus à l'origine du vent solaire.
HINODE Ce gros engin japonais (700 kg) lancé en 2006 peut observer le Soleil en continu dans les domaines de l'extrême UV et des rayons X. Il analyse ainsi les interactions entre le champ magnétique du Soleil et sa couronne afin de mieux comprendre les mécanismes engendrant les éruptions solaires.
ACE (Advanced Composition Explorer)
Posté depuis 1998 à environ 1,5 millions de km de la Terre, ce satellite (785 kg) est dans une position idéale pour analyser la vitesse, la composition et les propriétés magnétiques des vents solaires, ce bombardement de particules accélérées.
RHESSI (Ramaty High Energy Solar Spectroscopic Imager)
Ce petit satellite (290 kg) de la NASA a été mis en orbite, en 2002, à 600 km au-dessus de la Terre. Sa mission principale est d'étudier en ondes radio et gamma les mécanismes physiques des protubérances solaires qui relâchent des flots d'énergie et de particules accélérées.
SUPERDARN (SUPER Dual Auroral Radar Network)
Ce réseau international de 2 chaînes de radars terrestres étudie notre haute atmosphère, de manière à couvrir les régions des aurores polaires au nord comme au sud. Il balaie un champ de plus de 4 millions de km2 en 1 à 2 minutes.
EISCAT Cet équipement européen comprend plusieurs systèmes de sondages indépendants installés à Tromso et au Svalbard (Norvège), à Kiruna (Suède), et à Sodankylä (Finlande). Ce réseau étudie la haute atmosphère et l'ionosphère, et leurs interactions azvec les vents solaires
THEMIS Installé depuis 1996 sur l'île de Ténériffe (Canaries), ce télescope franco-italien assur l'étude des structures fines du champ magnétique et des mouvements de la matière dans l'atmosphère solaire.
Les guetteurs de demain :
PICARD Le CNES, l'agence spatiale française, projette de lancer en 2009 ce petit satellite (100 kg) pour étudier les modes de gravité et la variabilité du Soleil en fonction de son activité.
SOLAR ORBITER Ce satellite européen (130 kg) devrait être lancé en 2013 pour étudier le spectre du Soleil. Prévu pour fonctionner jusqu'en 2020, il devrait nous fournir de nombreuses photographies en haute résolution.
SOLAR SENTINELS. A l'étude à la NASA : une équipe de petits satellites travaillant ensemble pour dresser un portrait complet de notre étoile. Quatre d'entre eux seraient postés à l'intérieur des orbites de Vénus et de Mercure, un autre serait près de la Terre et un dernier observerait la face cachée du Soleil.
Sylvie ROUAT  -  SCIENCES ET AVENIR août 2007 (p.67 à 69)

-  gouvernement des États-Unis : Centre de prévision de temps de l'espace de NOAA

-  Système optique atmosphérique : informations sur des sundogs, des piliers, des arcs-en-ciel et des phénomènes relatifs

-  Observatoire solaire et de Héliosphèrique : Images en temps réel et archivistiques du Sun de SOHO

-  STÉRÉO : vues 3D du soleil de l'observatoire solaire et terrestre des NASA de relations

-  Sommaires quotidiens de tache solaire du centre d'environnement de l'espace de NOAA

-  Images solaires actuelles du centre d'analyse solaire national de données

-  Central de la Science

Vous êtes ici : Accueil  »  Sommaire  »    SOLEIL

DOC :         Animations des phénomènes      Activité Solaire et Aurores     Les Eclipses   =>  

=> Ne jamais regarder le Soleil à l'œil nu. Le mieux est de projeter son image sur un plan que l'on peut alors observer tout à loisir sans danger pour les yeux!

Base de données solaires systématiques   -   SOHO   -   BBSO   -  H-Alpha   -