DROCOURT NATURE vous parle un peu du Ciel,
de la Planète, des HUMAINS ET DES ANIMAUX

ECOLOGIE ET ECONOMIE
et économies  

()  -  24/05/19  -  « HOP - Halte à l’Obsolescence Programmée » publie cette semaine les résultats d’une enquête menée auprès des candidats et des citoyens . L’obsolescence programmée a un impact environnemental et social indéniable. Le Code de la Consommation français définit l’obsolescence programmée comme "l'ensemble des techniques par lesquelles un metteur sur le marché vise à réduire délibérément la durée de vie d'un produit pour en augmenter le taux de remplacement".

Or, allonger la durée de vie de nos produits permettrait de réduire la quantité de "ressources vierges" utilisées. L’association HOP précise sur son site que "si l’on utilisait les produits électriques, électroménagers, d’ameublement et textiles 50 % plus longtemps, on pourrait économiser 77 millions de tonnes de CO2 par an". (https://www.linfodurable.fr/environnement/lutte-contre-lobsolescence-programmee-consensus-chez-les-francais-lapproche-des)

 

20/05/19  -  Rester travailler chez soi au lieu d'utiliser sa voiture pour se rendre au bureau: le télétravail apparaît comme l'une des solutions pour lutter contre les émissions de polluants liées aux déplacements, mais il reste à manier avec précaution. Résultat: entre 3 et 5% de réduction des émissions de gaz à effet de serre selon le scénario appliqué (taux plus ou moins élevé de télétravailleurs, télétravail à domicile ou dans d'autres lieux etc.). "C'est toujours ça de pris, mais il ne s'agit pas d'une solution miracle", (https://www.boursorama.com/bourse/actualites/le-teletravail-un-outil-de-lutte-contre-la-pollution-a-apprivoiser-697e4c06ab22b636448b029ef507488e)

 

11/05/19  -  Le retour du vélo, nouveau défi des municipalités. Décongestionnement des transports publics, lutte contre la pollution... les vélos possèdent de nombreux atouts. Les communes l’ont bien compris et doivent désormais sécuriser au mieux leurs cyclistes. Le vélo est un moyen de transport, on l’avait presque oublié. Tous les chiffres confirment que la France se remet enfin au guidon. Les ventes de vélos neufs ne cessent de progresser. La proportion de salariés qui se rendent au travail à bicyclette augmente. Les associations locales recrutent toujours davantage. (https://www.lemonde.fr/economie/article/2019/05/11/le-retour-du-velo-nouveau-defi-des-municipalites_5460944_3234.html?fbclid=IwAR29oz9wT4OCH3CY9L_4MPJW1S_bbt5Pqu_Fwfs44eHbxsObJ_cd9WpgkSY)

 

08/05/19  -  Le recours au recyclage devient une nécessité impérieuse à pérenniser. Le recyclage se définit ici comme « un procédé de traitement des métaux, plastiques et déchets qui permet de réintroduire, dans le cycle de production d’un produit, des matériaux qui composaient un produit similaire arrivé en fin de vie ou des résidus de fabrication. Le recyclage a deux conséquences écologiques majeures à savoir la réduction du volume de déchets, donc de la pollution qu’ils causeraient (certains matériaux mettent des décennies, voire des siècles, à se dégrader) et la préservation des ressources naturelles, puisque la matière recyclée est utilisée à la place de celle qu’on aurait dû extraire ». (https://www.vivafrik.com/2019/05/08/le-recyclage-une-initiative-citoyenne-et-ecoresponsable-a-perenniser-a28871.html)

 

07/05/19  -  Dans le sud de la France, des habitants de la commune d'Aubais se sont unis pour créer le premier parc solaire citoyen.  Ce petit village d'Aubais aux 2600 habitants dans le sud de la France avait connu en 2011 un combat citoyen contre l'exploitation du gaz de schiste dans la région. Aujourd'hui, ces mêmes habitants se battent pour développer les énergies renouvelables. Une coopérative, baptisée Les Survoltés, a créé un parc solaire citoyen équipé de 700 panneaux photovoltaïques. 

Le projet a pu être financé à hauteur de 350 000 euros sans emprunt bancaire, grâce aux nombreuses souscriptions des habitants (allant de 100 à 500 euros) qui ont permis de récolter quelque 175 500 euros, une aide de la région de 100 000 euros et enfin au soutien de 50 000 euros de l'association Énergie Partagée. (https://www.linfodurable.fr/educationcitoyennete/un-parc-solaire-citoyen-fait-le-plein-de-lumiere-aubais-10948)

03/05/19  -  Un petit livre, petit par le format, mais pas par le contenu, qui règle le sort de ces vieilles lunes réactionnaires qui empoisonnent notre ambition de comprendre le monde dans lequel nous vivons. «  LE TRAITÉ D'ÉCONOMIE HÉRÉTIQUE de Thomas Porcher, En finir avec le discours dominant » Contrairement à la prose habituelle des économistes, celle de Porcher est immédiatement accessible. Elle n'est pas faite pour impressionner, mais pour aider à comprendre. Elle nous ouvre les portes complexes de la finance. Elle démystifie le faux argument de la dette publique. Elle insère la réflexion économique dans sa dimension sociale, idéologique, écologique. Elle dénonce le rôle de l'Europe, du FMI, des traités de libre-échange qui sont faits pour donner les pleins pouvoirs aux multinationales. On garde l'impression, le livre une fois fermé, qu'on est un peu moins bêtes. Il conclut son ouvrage par dix principes d'autodéfense contre la pensée dominante. Nous voilà un peu mieux armés pour faire de la politique, et pour remettre à leur place un grand nombre de cuistres qui nous gouvernent, et qui nous bourrent le crâne, à commencer par le  jeune-blanc bec qui jeudi dernier, sous les ors de l'Elysée, a tartiné pendant plus de deux heures des inepties du même tonneau. (Jean-Marie Philibert dans le Travailleur Catalan.fr, p12)

 

02/05/19  -  La ville de Grande-Synthe va expérimenter un "revenu de transition écologique" destiné à financer des projets "à impact écologique et social". Les bénéficiaires potentiels sont variés : restaurant d'insertion, maraichers à agriculture biologique, associations, ou encore "un porteur de projet pour une entreprise, un agriculteur, des urbanistes, des personnes engagées dans une activité à impact sociétal, dans la culture par exemple", "une forme d'incubateur".
Dans un territoire marqué par la désindustrialisation, la ville de Grande-Synthe, près de Dunkerque, a multiplié ces dernières années les initiatives sociales et en faveur de l'environnement. Elle vient également de lancer un "minimum social garanti", allocation destinée aux habitants en situation de précarité à laquelle la municipalité a alloué un budget de 1,2 million d'euros. (
https://www.linfodurable.fr/environnement/grande-synthe-va-experimenter-un-revenu-de-transition-ecologique-10918)

 

-  26/04/19  -  Une start-up française crée un vélo électrique… sans batterie mais un condensateur à la place qui fonctionne comme une dynamo. Le principe est simple : l’énergie est emmagasinée quand on pédale, et lorsqu’on freine, le condensateur la restitue pour faire tourner le moteur et donc les roues du bicycle.  (https://www.rtl.fr/actu/debats-societe/une-start-up-francaise-cree-un-velo-electrique-sans-batterie-7797486506)

 

01/03/19  -  La Décroissance. « Celui qui croit qu'une croissance exponentielle est possible dans un monde fini est soit un fou, soit un économiste. » Serge Latouche reprend à son compte cette boutade de l'économiste Kenneth E. Boulding contre l'absurdité de notre mode de production actuel et la théorie économique classique qui le soutient. Professeur émérite d'économie Il s'attache ici à éclaircir ce terme, qui désigne une opposition frontale à la « société de la croissance», présentée comme une croyance infondée en une triple illimitation: celle des ressources, celle de la consommation et celle de la production de déchets. Non seulement les

Limites physiques de la planète sont ignorées, mais le bien-être est oublié. L'auteur argumente que les inégalités galopantes en sont l'une des conséquences directes. Il met en garde contre le « développement durable», qui contribuerait à nous faire accepter les dégâts tout en nous donnant une bonne conscience écologique. Il nous exhorte à redéfinir nos sociétés sur une base conviviale et frugale, où l'individu serait pensé dans l'interdépendance sociale. S. G. Serge Latouche, (Que sais-je?, PUF, 128 p., 9 €). (La Recherche, p75)

 

 26/02/19  -  Vingt territoires français ont obtenu du gouvernement le label "French Impact" dédié au développement de l'économie sociale et solidaire (ESS), et pourront ainsi prétendre plus facilement à des aides à l'"innovation sociale" (https://www.linfodurable.fr/environnement/economie-sociale-et-solidaire-20-territoires-francais-obtiennent-le-label-french

 

 

-  22/02/19  -  La Ville démontre qu’écologie rime avec économies à Busnes, avec ses chaudières biomasse.

(http://www.lavoixdunord.fr/541479/article/2019-02-22/avec-ses-chaudieres-biomasse-la-ville-demontre-qu-ecologie-rime-avec-economies) Abonné.

 

-  24/01/19  -  Un groupement d’entreprises d’envergure internationale a lancé le 16 janvier dernier le “Corporate Forum on Sustainable Finance”. Cette nouvelle alliance, qui fédère les principaux émetteurs européens d’obligations vertes, a été pensée comme une véritable plateforme d’échange et de réflexion autour du concept de “finance durable”.

Le Forum, comme le surnomme ses initiateurs, compte dans ses rangs des entreprises du secteur de l’énergie (les français EDF et Engie, l’espagnol Iberdrola ou encore le danois Ørsted) et des opérateurs du service public (la Société du Grand Paris, le Ferrovie dello Stato Italiane) mais également des professionnels de l’immobilier (le groupe français Icade et son homologue suédois Vasakronan) et du transport (RATP, SNCF).

Toutes ses structures se sont donc réunies autour d’un objectif commun : faire de la finance durable un véritable outil pour lutter plus efficacement contre le réchauffement climatique et favoriser le développement d’une société plus durable.

(https://www.lemondedelenergie.com/entreprises-europe-finance-durable/2019/01/24/

-  24/01/19  -  Au Port de Strasbourg, l’écologie industrielle a le vent en poupe. Achat mutualisé d’énergie, recyclage de déchets, mise en commun de moyens de production... La démarche environnementale mise en place en Alsace réduit autant les coûts de production que les rejets de CO2. (https://www.lemonde.fr/planete/article/2019/01/24/au-port-de-strasbourg-l-ecologie-industrielle-a-le-vent-en-poupe_5413659_3244.html) (Abonné)


22/01/19  -  Gilets jaunes : la fiscalité écologique a-t-elle encore un avenir ? Le mouvement des gilets jaunes, débuté en novembre, a mis en évidence le décalage entre les choix fiscaux du gouvernement et les conséquences directes sur le budget des ménages. Le gouvernement entendait rattraper l'écart entre le diesel et l'essence pour réduire la pollution et appliquer la taxe carbone pour respecter les engagements climatiques, mais la rue en a décidé autrement. Forcé de reculer et d'annuler les hausses des taxes prévues en janvier 2019, le gouvernement a pris des mesures dans le cadre de la loi de finances 2019 : gel de la taxe carbone en 2019, extension du chèque énergie, doublement de la prime à la conversion pour les véhicules, report du durcissement du contrôle technique à juillet… Ces mesures sont-elles suffisantes ? L'exécutif a-t-il eu raison de reculer ? Que faut-il prévoir pour relancer la fiscalité écologique ? Le Grand débat national qui vient de débuter aboutira-t-il à des décisions politiques d'ampleur ? Pour en débattre, Florence Roussel, rédactrice en chef d'Actu-Environnement a réuni : Christian de Pertuis ; Economiste spécialiste du climat et ancien président du comité pour la fiscalité écologique ; Matthieu Orphelin, Député La République en Marche du Maine et Loire. (https://www.actu-environnement.com/ae/news/Gilets-jaunes-fiscalite-ecologique-32734.php4)

-  16/01/19  -  La députée des Deux-Sèves, Delphine Batho, ( ci-dessus ) vient de publier un manifeste politique proposant une nouvelle approche de l’écologie, (https://www.usinenouvelle.com/editorial/quelle-economie-pour-l-ecologie-integrale-de-delphine-batho.N793144)  (Abonné)

 

 

Ci-dessus,   NATURE  -   ECOLOGIE ET ECONOMIE

(La SUITE de NATURE par SOMMAIRE ou par ACCUEIL ou par la LISTE des pages Nature)

 LES PAGES DU SITE  :  Lien vers chaque page + Date de la dernière info