Haut de Page       Accueil

DROCOURT NATURE vous parle un peu du Ciel,
de la Planète, des HUMAINS ET DES ANIMAUX

ECOLOGIE QUOTIDIENNE

()  -  09/09/19  -  Payer nos déchets au poids ou au volume, la meilleure solution pour encourager le recyclage.

Cinq millions de personnes en France sont déjà soumises à un système de tarification incitative dans la gestion des déchets municipaux, avec d'excellents résultats.(slate.fr)

 

09/09/19  -  A l’occasion de la Semaine européenne du recyclage des piles, les deux éco-organismes Corepile et Screlec lancent le DéfiPiles Écoles, le plus grand concours de collecte jamais réalisé dans les écoles primaires parisiennes, qui compte 450 établissements et 170 000 élèves. (constructioncayola.com)

 

06/09/19  -  Loi économie circulaire : l'indice de réparabilité prend forme. Certains produits électriques et électroniques devraient faire l'objet d'un indice de réparabilité. Une note globale devrait être affiché, mais l'accès aux détails de cette note pose encore question. (actu-environnement.com)

 

04/09/19  -  Réduire ses déchets… et son budget. Aude Blet-Charaudeau a entraîné sa famille dans une démarche de réduction des déchets. Reportage dans un foyer où les efforts et les changements d’habitudes sont dûment récompensés. (http://www.lavie.fr/actualite/ecologie/reduire-ses-dechets-et-son-budget-03-09-2019-100031_8.php)

 

29/08/19  -  Sécheresse : traquer les fuites d'eau pour éviter le gaspillage et la pénurie

Plus d'un milliard de mètres cubes d'eau sont gaspillés chaque année en France. À Digne-les-Bains (Alpes-de-Haute-Provence), la municipalité a pris les choses en main. (https://www.francetvinfo.fr/meteo/secheresse/secheresse-traquer-les-fuites-d-eau-pour-eviter-le-gaspillage-et-la-penurie_3595841.html#xtor=EPR-2-[newsletterquotidienne]-20190901-[lestitres-coldroite/titre1])

 

21/08/19  -  Trois recettes simples et rapides pour fabriquer ses produits ménagers. Fabriquer ses produits ménagers soi-même pour éviter de respirer des composants dont on ignore parfois la nocivité : la tendance séduit de plus en plus. Respectueuse de la santé en plus de l’environnement, elle permet aussi de faire des économies. (https://www.linfodurable.fr/conso/trois-recettes-simples-et-rapides-pour-fabriquer-ses-produits-menagers-13213)


31/07/19  -  À Genève, interdiction d'installer un climatiseur sans autorisation. Dans le canton de Genève en Suisse, la loi sur l'énergie contraint les installations de climatiseurs au nom du développement durable. Pour en posséder, il est impératif d'avoir une autorisation délivrée sous de strictes contraintes. Accusée d'être trop énergivore, la clim' est tolérée si, et seulement si, elle est nécessaire - dite "de procédé", selon la loi suisse - : réfrigération d'aliments, refroidissement des serveurs informatiques...(https://www.linfodurable.fr/environnement/geneve-interdiction-dinstaller-un-climatiseur-sans-autorisation-13053)

 

21/07/19  -  À Shanghai, trier ou payer. Avec 4 200 points de collecte déployés dans la ville, le tri doit s'effectuer à des heures précises et sous la tutelle d'un contrôleur volontaire, rapporte le Guardian. Là où il n'y a pas de contrôle physique, les bacs sont équipés de QR codes pour veiller au bon tri des déchets. Désormais, la ville met à disposition quatre poubelles différentes pour ce nouveau système minutieux, séparant déchets humides, déchets secs, déchets toxiques et déchets recyclables. (https://www.linfodurable.fr/environnement/shanghai-trier-ou-payer-12771)

 

20/07/19  -  Face aux immenses défis écologiques auxquelles nous faisons face, la technologie peut-elle nous sauver ? Ses zélateurs sont nombreux aujourd'hui, et nous proposent des solutions séduisantes : énergies vertes, voitures électriques, villes intelligentes, agriculture high-tech… Hélas, nous disait Philippe Bihouix dans un entretien réalisé cet été, ces technologies consomment d'énormes quantités de ressources non renouvelables (métaux, terres rares), et délocalisent la pollution loin de nos yeux occidentaux. 

Ces solutions technologiques amènent à leur tour d'autres problèmes, résolus par encore plus de technologies… La contre-productivité de nos systèmes est patente, comme le pointait du doigt Ivan Illich il y a 4 décennies déjà : la vitesse nous ralentit (Énergie et équité, 1973), l'école nous abêtit (Une société sans école, 1971), la médecine nous rend malade (Némésis médicale, 1975), la communication nous empêche de nous comprendre (La Convivialité, 1973)."On ne peut pas résoudre un problème avec le même type de pensée que celle qui l'a créé", Albert Einstein. Alors, stop ou encore ? À Colibris, nous sommes convaincus que "l’avenir est dans le génie de la simplicité, le pouvoir de la créativité et l’élégance de la sobriété".  (26/10/18) (https://www.colibris-lemouvement.org/magazine/vers-sobriete-technologique)

 

16/07/19  -  Effets néfastes du trafic routier sur la santé. Dans un nouvel avis consacré à la pollution de l'air, l'Anses alerte. L'évolution du parc automobile vers l'électromobilité ne suffira pas à inverser la tendance. Il faut surtout réduire le trafic. L'Anses confirme, "avec des niveaux de preuve forts", les effets sur la santé des particules de l'air ambiant, dont les particules ultrafines, le carbone suie et le carbone organique. Ces trois polluants sont bien à l'origine d'atteintes respiratoires et cardiovasculaires et de décès anticipés. Ils ont comme source le trafic routier, la combustion de charbon, de produits pétroliers et de biomasse. (https://www.actu-environnement.com/ae/news/avis-anses-pollution-air-trafic-routier-sante-mobilite-33795.php4#xtor=ES-6)

 

09/07/19  -  Des bus équipés de toits végétalisés roulent dans les rues de Singapour depuis le mois de mai. À terme, l'installation devrait permettre de réduire l'utilisation de la climatisation qui souffle de l'air chaud à l'extérieur et augmente la consommation de carburant lorsqu'elle est activée.  (https://www.linfodurable.fr/environnement/alternative-la-climatisation-singapour-teste-des-bus-aux-toits-vegetalises-12412)

 

01/07/19  -  Rafraîchir sa maison sans climatisation. Face aux fortes chaleurs, le climatiseur se montre redoutablement efficace… mais aussi coûteux et polluant : émetteurs de gaz à effet de serre, ces appareils jouent un rôle néfaste et contribuent au réchauffement climatique. Astuces pour rafraîchir son logement. (http://www.agevillage.com/actualite-17863-1-Astuce-pour-rafraichir-son-logement.html)

 

 15/06/19  -  Pour le climat changez vos fenêtres. Améliorer l'isolation des bâtiments est le principal geste pour lutter contre le réchauffement climatique. Depuis le début du XIX• siècle, l'homme brûle massivement du carbone (charbon, pétrole, gaz) pour produire de l'énergie et, lors de la combustion, un gaz,

le C02, se dégage dans l'air. S'il est invisible à nos yeux, le C02 est en réalité opaque dans les infrarouges. Il piège alors dans l'atmosphère la chaleur émise par la Terre, comme le ferait une serre, ce qui provoque un réchauffement progressif et constant du climat. Pour arrêter le réchauffement climatique, il faut donc arrêter de brûler du carbone et passer aux énergies renouvelables (hydraulique, solaire, éolien, géothermique) qui ne

dégagent pas de C02. Malheureusement, en 2019, encore 90 % de l'énergie que l'on consomme au niveau mondial dépend du carbone et il nous faudra quelques dizaines d'années pour accomplir complètement cette transition énergétique.

Ce qu'il faut, en attendant, c'est réduire l'émission de C02 et par conséquent. la consommation d'énergie. (…) Le gouvernement  a décidé d'exclure des dispositifs d'aide de l'Etat, le 16 novembre 2018, le remplacement des vieilles fenêtres par du double ou triple vitrage. La mauvaise performance énergétique de ces vieilles fenêtres au verre simple, qui laissent passer le froid l'hiver et le chaud l'été, est pourtant responsable de 15 % des émissions globales des gaz à effet de serre.
C’est à cause de la mauvaise isolation thermique des bâtiments que se perd 50 % de l'énergie consommée dans l'Union européenne, dépensée pour chauffer et climatiser les bâtiments.  Si on veut aller plus loin, isoler thermiquement d'une épaisseur de laine de 25 cm également les murs et le toit des « passoires thermiques», comme on surnomme ces vieux bâtiments mal isolés, permettrait de diminuer les émissions de gaz à effet de serre de
32,4 %. (Le Monde p26)


  28/05/19  -  « Il faudrait réduire drastiquement le nombre d’heures de travail par semaine pour espérer enrayer le réchauffement climatique ».  L’étude repose sur les données collectées par l’ONU et l’OCDE – l’Organisation de coopération de développement économiques – sur les émissions de gaz à effet de serre, par pays et par secteur industriel. Les conclusions sont sans appel : nos temps de travail influencent largement le réchauffement climatique. Et cela s’explique par les déplacements en voiture, mais également par la production de biens de consommation et… par l’envoi de mails ! En bref, moins travailler permettrait de réduire notre utilisation de ressources. (https://www.linfodurable.fr/environnement/travailler-moins-pour-sauver-la-planete-11427)

22/05/19  -  #NoPlasticChallenge : pourrez-vous survivre sans plastique pendant quinze jours ? Chacun est ainsi invité à changer ses habitudes de consommation et à se passer du plastique durant deux semaines. Cette mobilisation nationale est portée par l’association "No Plastic in My Sea" - "pas de plastique dans nos mers" (https://www.linfodurable.fr/conso/noplasticchallenge-pourrez-vous-survivre-sans-plastique-pendant-quinze-jours-11326)

 

 

 

 

Ci-dessus,   NATURE  -   ECOLOGIE  QUOTIDIENNE

(La SUITE de NATURE par SOMMAIRE ou par ACCUEIL ou par la LISTE des pages Nature)

 LE SITE  :  Date de la dernière info pour chaque page