DROCOURT NATURE vous parle un peu du Ciel, 
de la Planète, des HUMAINS ET DES ANIMAUX

Haut de Page     Accueil

 LE  RECHAUFFEMENT 
CLIMATIQUE
Une des réalités du désastre écologique

 ()  -  12/10/19  -  La Méditerranée se réchauffe 20 % plus vite que le reste du globe. Une synthèse d'études alerte sur les conséquences du changement climatique pour les 500 millions d'habitants de cette reg1on du monde. Il existe deux façons de rendre concrets les effets du changement climatique dans le bassin méditerranéen. Soit en évoquant ce qui va advenir d'ici à la fin du siècle: Venise baignant sous les flots, Pantelleria (7 800 habitants, 83 km2 entre la Tunisie et la Sicile) et d'autres îles en Italie et en Grèce englouties avant même que le niveau de la Grande Bleue ne soit monté d'un mètre vers 2100. Soit en rapportant ce qui s'y passe déjà.

   « En Tunisie aujourd'hui, avec les intrusions d'eau de mer, il n’y a plus aucune nappe souterraine d'eau douce qui ne soit pas salée», (…)

   Sur les vingt villes du monde qui vont le plus subir l’élévation du niveau des océans d'ici à 2050, plus de la moitié se trouvent autour de la Méditerranée. Car celle-ci devient plus chaude de 0,4 °C par décennie depuis 1985 et s'élève de plus en plus vite, de 3 millimètres par an en moyenne depuis vingt ans.

   « C'est assez effrayant»     Avec les pays qui la bordent, cette partie du monde se classe parmi les points les plus touchés de la planète des évolutions climatiques en cours. Elle s'est réchauffée de 1,5 °C depuis l'ère préindustrielle, 20 % plus rapidement que la moyenne mondiale. D'ici à 2040, la région devrait connaître une température plus élevée de (Suite de la page d’accueil) 2,2 °C par rapport à la fin du XIXè siècle, et même de 3,8 °C d'ici à 2100 par endroits si de sérieuses mesures d'atténuation ne sont pas engagées.    « Les mois des étés les plus frais demain seront plus chauds que les plus caniculaires d'aujourd'hui », Des sécheresses extrêmes et des inondations dues à des pluies intenses (sauf en été), des populations rendues plus vulnérables, des déserts qui avancent au sud de l'Europe et sur les rives qui lui font face sont à prévoir. Erosion des sols, disparition de terres agricoles et de biodiversité, dégradation des forêts, recrudescence d'incendies, arrivée d'espèces invasives, multiplication des pathogènes et des pollutions... figurent également parmi les conséquences du réchauffement énumérées dans la synthèse du rapport, rédigée à partir des contributions de plus de 80 scientifiques de vingt pays et de plusieurs centaines d'études.  (…)

   La (Méditerranée) compte précisément 517 millions de personnes. La population y a presque doublé depuis 1970; celle d’Afrique du Nord et du Moyen-Orient a été multipliée par 3,5.    Comment donner à boire à tout le monde? La question à elle seule donne le vertige: la baisse de la disponibilité en eau douce devrait être comprise entre - 2 % et-15 % pour une hausse de 2 °C, soit l'une des plus fortes du monde. Dans vingt ans, plus de 250 millions de personnes devraient être « pauvres en eau», c'est-à-dire qu'elles disposeront de moins de 1 000 m3 par an, contre 180 millions en 2013. La Grèce et la Turquie pourraient passer sous ce seuil d'ici à 2030.    « Au rythme où son eau s'évapore actuellement, le barrage Kasseb, un réservoir de 437 hectares en Tunisie, sera vide en 2085 », annonce Semia Cherif. A la tribune, la scientifique redouble de pédagogie pour alerter l'auditoire de diplomates et de ministres venus assister au quatrième Forum régional de l'UPM. « Impossible de dresser la liste des impacts, il y en a trop! JI serait plus juste de parler d'effet domino avec des conséquences en cascade qui s'amplifient les unes les autres, prévient-elle. Ainsi nous mangeons du pain, du couscous, des pâtes. Or, à chaque degré de réchauffement, la production de blé va baisser de 7,5 %. Avec 5 °C de plus, les récoltes chuteront de 37,5 %. »

   Les· contributeurs du rapport se sont aussi penchés sur le sort des écosystèmes. En Méditerranée, le changement climatique n'est bien sûr pas le seul responsable

du mauvais état des stocks de poissons, dont 90 % sont surexploités. Le poids moyen de ces poissons devrait d'ailleurs continuer à baisser fortement, selon les chercheurs. Ces · derniers observent depuis quelques années des proliférations de méduses qui perturbent les écosystèmes.

   700 espèces non Indigènes.    Comme ailleurs, les coraux et les coquillages pâtissent de l'acidification de l'eau de mer. Dans les milieux marins et terrestres, plus de 700 espèces animales et végétales non indigènes ont été identifiées. Beaucoup sont arrivées par le canal de Suez, comme le redoutable poisson-lion par exemple. Selon les scénarios les plus pessimistes, « plus de 20 % des poissons et invertébrés exploités actuellement dans l'est de la Méditerranée vont disparaître de la région entre 2040 et 2059 », indiquent les auteurs. Or, le bassin méditerranéen est aussi un « hot spot» de biodiversité.

   Ce rapport, un travail préliminaire, devrait s'étoffer en 2020 d'études et de chiffres supplémentaires. Pourquoi l'avoir diffusé dans sa forme inachevée? « Parce que nous ne pouvons pas nous permettre d'attendre, répond Grammenos Mastrojeni, secrétaire général adjoint de l'UPM. Un an, ça compte. Le constat est si alarmant que j’y vois tout de même un élément positif: cela peut amener le Nord et le Sud à lancer ensemble des dynamiques d'action.»

MARTINE VALO  -  (https://www.lemonde.fr, p7, Extraits)

 

 

17/09/19  -  Le réchauffement climatique sera plus fort que prévu, avertissent des scientifiques français

Et ce, peu importe les mesures mises en place pour le limiter. Une centaine de chercheurs et d'ingénieurs, notamment du Centre national de la recherche scientifique (CNRS), du Commissariat à l'énergie atomique (CEA) et de Météo France, ont participé à ces travaux qui alimenteront le rapport d'évaluation du groupe des experts de l'ONU sur le climat, prévu pour 2021-2022. (francetvinfo.fr/)

 

11/09/19  -  Expérimentation des techniques de conservation des eaux et des sols en zone arides. Zoom sur les résultats d’une étude comparant les performances hydriques des pratiques culturales au Burkina Faso menée par Cheick Oumar Zouré, jeune docteur de l’Institut International d’Ingénierie de l’Eau et de l’Environnement (2IE) à Ouagadougou. Ces résultats doivent servir aux paysans des zones arides. (https://www.vivafrik.com/2019/09/11/experimentation-des-techniques-de-conservation-des-eaux-et-des-sols-en-zone-arides-a32970.html)

06/09/19  -  Réchauffement ou dérèglement climatique. On le sait, le réchauffement aura des conséquences graves. La multiplication des initiatives individuelles, de personnes, d'entreprises, d'associations, d'élus est la seule réponse optimiste actuelle.

Nos décideurs sont bien trop occupés à des échéances de court terme qui ne font pas de place à ces préoccupations, lesquelles, pourtant, nous affecteront tous. Avec cela, les électeurs ne veulent toujours pas comprendre que seules des décisions un peu radicales, allant à l'encontre d'un certain confort de vie, d'une progression du pouvoir d'achat, inverseront la courbe des températures. Et on parle de transition, un terme bien trop doux pour éveiller les consciences.

Les faits nous disent le contraire : il faut une rupture pour éviter justement la rupture de certaines matières premières limitées, une révolution copernicienne sur les taxes et les labels. Un produit normal ? Un produit respectueux de l'environnement, neutre en carbone, démontable, réparable, avec une TVA réduite. Et si le conventionnel de demain, c'était le· bio d'aujourd'hui ? La résignation n'est pas une option. À nous de promouvoir des solutions viables, sans attendre d'être au pied du mur! Olivier Guilbaud, Codirigeant du Laboratoire Science & Nature. (Ecolomag n°70, p2 -  04 94 77 45 45)
 
  

02/09/19  -  Pékin a lancé en 2013 le projet d'infrastructures des "Nouvelles routes de la soie", pour relier l'Asie, l'Europe et l'Afrique à la Chine, avec des ports, lignes ferroviaires, aéroports et parcs industriels. Certains projets, notamment des barrages et des centrales à charbon, sont accusés d'occasionner des dégâts sur l'environnement. Une analyse de l'empreinte carbone du développement des infrastructures dans les pays impliqués dans ces nouvelles routes de la soie conclut qu'il pourrait remettre en cause les objectifs de l'Accord de Paris de 2015 de maintenir la température moyenne mondiale nettement en dessous de 2°C par rapport aux niveaux pré-industriels. (https://www.linfodurable.fr/environnement/les-nouvelles-routes-de-la-soie-menacent-la-lutte-contre-le-rechauffement-climatique)

 

23/08/19  -  Plusieurs scénarios de géo-ingénierie sont à l'étude pour limiter le réchauffement mondial.

Ces techniques de manipulation du climat, longtemps écartées pour les risques qu'elles impliquent, gagnent aujourd'hui le cœur du débat : réduire les émissions de gaz à effet de serre reste l'action prioritaire,…( https://www.linfodurable.fr/environnement/la-geo-ingenierie-un-plan-b-pour-la-planete-13265)

 

17/08/19  -  La National Oceanic and Atmospheric Administration des États-Unis a confirmé que juillet a été le mois le plus chaud sur Terre depuis le début des relevés il y a 140 ans. Dans une déclaration, l’agence a déclaré : « Une grande partie de la planète a été étouffée par une chaleur sans précédent. Le réchauffement record a également réduit la glace de la mer Arctique et l’Antarctique à des niveaux historiquement bas”. Juillet a été le 415e mois consécutif avec des températures supérieures à la moyenne. (https://www.pressenza.com/fr/2019/08/juillet-a-ete-officiellement-le-mois-le-plus-chaud-de-lhistoire/?utm_source=feedburner&utm_medium=email&utm_campaign=Feed%3A+pressenza%2FAFhJ+%28Nouvelles+de+Pressenza+IPA+en+fran%C3%A7ais%29)

 

05/08/19  L’influence des changements climatiques sur le bâtiment tertiaire et résidentiel. Les bâtiments vont de plus en plus essayer de s’adapter et d’être autonomes, que ce soit en installant des systèmes de climatisation, des panneaux photovoltaïques, de brise-soleil ou encore des murs végétaux, afin de se prémunir de chaleurs qui s’annoncent de plus en plus fréquentes et de plus en plus longues(https://www.lemondedelenergie.com/influence-changements-climatiques-batiments/2019/08/05/)


02/08/19  -  Canicule et réchauffement climatique : les calculs scientifiques du réseau World Weather Attribution confirment le lien entre le réchauffement climatique et canicule. 

"Sans le changement climatique induit par l'Homme, une canicule aussi exceptionnelle que celle-ci aurait eu des températures environ 1,5 à 3 °C moins élevées", affirment les chercheurs citant l'épisode de chaleur intense du mois de juillet. Pour la France, ils estiment que "de telles températures auraient très peu de chance de se produire sans l'influence de l'Homme sur le climat", soulignant que cette probabilité a pu être multiplié par au moins 10. » (https://www.linfodurable.fr/environnement/canicule-et-rechauffement-climatique-une-etude-confirme-leur-correlation-13092)

 

24/07/19  -  La quasi-totalité de la planète vit sa période la plus chaude depuis l’an zéro

une équipe de recherche internationale vient de retracer deux mille ans de variations de températures à l’échelle planétaire. Son constat : non seulement le réchauffement climatique actuel est inédit du fait de son amplitude et de sa vitesse, mais il est aussi sans précédent de par son caractère universel. (https://www.lemonde.fr/planete/article/2019/07/24/la-quasi-totalite-de-la-planete-vit-sa-periode-la-plus-chaude-depuis-l-an-zero_5493029_3244.html?xtor=EPR-33280931-[alert]-20190724-[article])

18/07/19  -  Pour lutter contre les GES, la France a construit une usine à gaz !

(Analyse intéressante. Mais une critique éthérée qui ne propose rien. Il ne suffit pas de déconstruire, il faut mettre les mains dans le cambouis !) (https://www.lemondedelenergie.com/lutte-ges-france-usine-a-gaz/2019/07/18/?unapproved=14676&moderation-hash=8757f959f90a56026c6a059a404ba1c2#comment-14676)

17/07/19  -  La France fait partie des pays européens les plus vulnérables à la submersion marine. souligne le rapport. (environnement-magazine.fr)

 

24/06/19  -  "Le changement climatique menace de défaire les progrès des 50 dernières années (...) en matière de réduction de la pauvreté". (https://www.franceinter.fr/environnement/un-rapport-remis-a-l-onu-met-en-garde-contre-le-risque-d-apartheid-climatique)

 

 

-Déclin
 de la
Biodiversité

Faune et Flore

Ci-dessus,   NATURE  -   RECHAUFFEMENT   :  Infos

 LE SITE  :  Date de la dernière info pour chaque page