LES HOMMES  et  L’HUMANITAIRE
Infos récentes

HUMANITAIRES
Infos Précédentes
 et  Infos
Anciennes

01/02/18  -  A OuagadougouRaïssa Compaoré, Journaliste et activiste.
Depuis 2014, Raïssa Compaoré est devenue une figure de la lutte citoyenne pour la paix et la justice sociale au Burkina Faso.
-Il y a des mots qui n’ont pas de prise sur elle, qui glissent sur son corps comme le harmattan qui traverse le ciel du Burkina Faso. La fatalité et les injustices, Raïssa Compaoré les balaie d’un revers de main. Pour cette authentique indignée, il y a toujours un coup à tenter pour protéger les siens.  -  -Janvier 2016. Ouagadougou essuie une attaque terroriste inédite revendiquée par Al-Qaida au Maghreb islamique. Au restaurant Cappuccino, l’attentat a fait 30 victimes.
« J’étais choquée. Les jours passaient, j’attendais qu’un leader d’opinion se manifeste pour rendre hommage aux victimes. » Ne voyant rien venir, elle décide de s’en charger. (Ludivine Laniepce, (La Croix du 25/01, p27) (https://www.la-croix.com/Journal/A-Ouagadougou-rempart-solidaire-2018-01-25-1100908587)
[
A noter aussi : 12/01: Les athées égyptiens, cible des autorités  -  12/01: Relancer l’enseignement du fait religieux à l’école  - 13/01:  Muhammad Yunus, chantre du « social business »  -  30/01: « Lettre à Bendjebel » d’Etienne Huc, ancien appelé d’Algérie.]
-  01/03/18  -  Aux États-Unis, 12 adolescentes ont passé un an à concevoir de A à Z une tente solaire destinée aux sans-abri. Un prototype récompensé par une célèbre université. Il s’agit d’une tente solaire équipée de parois photovoltaïques.  À Los Angeles, en Californie, une organisation à but non lucratif, DIY Girls (Les filles bricoleuses, en français), incite les adolescentes vivant dans les quartiers défavorisés à participer à des projets créatifs en inventant des prototypes qui permettraient d’améliorer la société.
Un groupe constitué de douze adolescentes a ainsi eu l’idée de concevoir une tente solaire portable afin d’améliorer les conditions de vie des personnes sans domicile fixe. Sans aucune connaissance en ingénierie et sans la moindre expérience technique, les jeunes filles se sont armées de leur patience, de leur volonté et de leur ingéniosité afin de plancher sur cette tente solaire unique en son genre.
https://positivr.fr/diy-girls-tente-solaire-sans-abri/
[A noter aussi : 07/02 : Notre espèce n'a pas 200 000 mais 300 000 ans! 20/02 : Le Conseil d'Etat refuse de suspendre la circulaire Collomb qui recense les migrants dans les centres d'accueil d'urgence   -  26/02 : projet Collomb ni humain  ni efficace.]
-  01/04/18  -  "Sans-papiers"
« La question de l'immigration occupe de nouveau le devant de la scène politique, avec la présentation le 21 février dernier en conseil des ministres du projet de loi "pour une immigration maîtrisée et un droit d'asile effectif". Quelques jours plus tôt, le gouvernement annonçait de nouvelles mesures pour lutter contre le travail illégal. Derrière ces mesures et politiques, une figure récurrente : celle du "sans-papiers". L'expression "sans-papiers" désigne les personnes étrangères séjournant sur le sol français sans en avoir le droit, autrement dit, des étrangers en situation irrégulière. …( SUITE )
 [A noter aussi : 18/03 : Le temps d’une soupe ; 22/03 : Un musulman, philosophe, démocrate et rationaliste à écouter ; 26/03 : Serons-nous demain des hommes augmentés ?; 26/03 : Enjeux sociaux et environnementaux de l’entreprise.]
-  01/05/18  - Croix-Rouge : Dans la « bande sahélo-saharienne » près de 12 000 000 de personnes dans la détresse touchés par les affres du terrorisme, notamment le Mali, le Niger et le Burkina Faso. La Croix-Rouge burkinabè et ses partenaires y ont assisté plus de 18 000 personnes déplacées depuis novembre 2017. Les deux facteurs majeurs de cette situation, a-t-il dit, sont les crises armées dont les épicentres sont le Mali et le Lac Tchad et les aléas climatiques qui rendent les conditions de vie des populations de cette zone très difficiles. L’ensemble géographique Burkina, au Mali, au Niger, au Tchad et en Mauritanie requiert une attention particulière, notamment après l’annonce de la création de la force du G5 Sahel qui, a-t-il indiqué, devrait avoir un volet humanitaire, un volet politique et un volet militaire.... (http://www.cridem.org/imprimable.php?article=710384 )  -  (http://www.dw.com/fr/mobilisation-à-lonu-pour-lalliance-sahel/a-43520511)
[A noter aussi : -  30/03, Pourquoi la barbarie ? -  06/04, Lanceurs d'alerte ?  06/04, A Marseille, un « laboratoire » pour loger tous les sans-abri (143000 en France) ; 07/04, L’homme sur Terre ; 14/04, Attaque chimique] -  (Voir le Burkina Faso.)

-  01/06/18  -  Esclavage moderne en France : "L'indifférence des gens est absolument terrible" Henriette Siliada, une jeune togolaise, a été victime d'esclavage domestique à Paris. La Cour européenne des droits de l'homme a été saisie. Elle a condamné la France en 2005.
   Pourtant, l’esclavage existe toujours aujourd’hui dans notre pays. Des enfants, des femmes, des hommes, dont les droits en tant que personne, sont bafoués. L’esclavage moderne revêt différentes formes : l'esclavage domestique, les ateliers clandestins, la mendicité forcée, et la prostitution forcée
   Nous avons aidé entre 650 et 700 personnes depuis 1998. La voie choisie pour les accompagner a été judiciaire. La France est un pays de droit, l’esclavage a été aboli en 1848. Les premiers procès ont eu lieu en 1998. Nous sommes aujourd'hui à plus de 250 procès, dont deux affaires,
( SUITE de la page d’accueil) portées jusqu’à la Cour européenne des droits de l’Homme, au terme de procédure extrêmement longue. La France a été condamnée une première fois en 2005, pour ne pas avoir permis à une jeune fille d’obtenir justice pour la situation qu’elle avait vécue en France. Cette condamnation a donné une base de jurisprudence importante.
   Nous sommes ensuite allés une deuxième fois devant la Cour européenne des droits de l’homme, en 2012. La France a de nouveau été condamnée, pour ne pas avoir traduit dans son droit les textes internationaux, de l’ONU, du Conseil de l’Europe et de l’Union européenne.  
  
Ce qui a donné la loi du 5 août 2013.  Les députés se sont autosaisis. Ils ont demandé l’introduction dans le code pénal d’un article sur l’esclavage, la servitude et le travail forcé. Des associations, dont la vôtre, dénoncent des problèmes dans son application, les magistrats ne sont pas forcément au courant de cette loi. Ils ne savent pas nécessairement à quoi elle s’applique. Nous avons toujours des problèmes de qualification.
   Nous pensons qu’il y a quelques milliers d’invisibles dans cette situation. Il faudrait une grande campagne nationale pour que le phénomène soit reconnu.  Comme le dit :« 
Esclavage, traite et autres formes d’asservissement et d’exploitation – du Code noir à nos jours », aux éditions Dalloz :  "Il faudrait que l'interdiction de l'esclavage soit inscrite dans la Constitution, comme c'était le cas sous la IIe République, mais aussi sous le Second Empire"
   Il y a une majorité de femmes, des jeunes filles, parfois même des petites filles en situation d’esclavage domestique. Il y a des mariages forcés, où des jeunes filles sont épousées pour servir de domestique à toute une famille. Mais l’esclavage concerne également des hommes, en situation de travail forcé : dans le bâtiment, l’agriculture, la restauration, l’artisanat, ou de petites entreprises. Ils rapportent beaucoup d’argent aux exploiteurs car ils travaillent 15 heures par jour sans aucun salaire. Ils sont nourris de la manière la plus basique possible, et vivent dans des containers ou dorment sur le sol. 
   Ces esclaves modernes sont en majorité des personnes étrangères, d’Afrique de l’Ouest, du Maghreb, d'Érythrée. Les exploiteurs les font venir en France. Les victimes plus âgées viennent d’Asie du Sud-est, des Philippines, d’Indonésie, ou de Sri Lanka. Elles viennent souvent par le biais d’agence, qui leur font la promesse d’un travail décent, d’un salaire et de papiers. Il existe aussi des victimes françaises, des personnes avec des déficits intellectuels. Il y a eu un procès, à Evry, en 2014. Deux hommes ont été réduits à l’état d’esclave pendant 30 et 40 ans dans une petite entreprise. L’un d’eux a eu un accident cardiaque, et ce n’est qu’à ce moment-là qu’un autre salarié a décidé de prévenir la police. L’indifférence des gens est absolument terrible pour moi, il faut lutter contre l’indifférence. 
  
Ces personnes n’arrivent pas à s’enfuir, car elles se retrouvent dans un pays où bien souvent elles ne parlent pas la langue. Elles ne savent pas non plus qu’elles ont des droits, et sont sous l’emprise de l’exploiteur qui les menace physiquement. Quant aux jeunes filles en situation d’esclavage domestique, elles sont sous emprise complète, parfois enfermées dans l’appartement.
Les exploiteurs, des exemples chez des diplomates, chez des professions libérales, des intellectuels, aussi des exemples dans des milieux populaires, dans des petits pavillons de banlieue, dans des fermes.  (https://www.franceculture.fr/societe/esclavage-moderne-en-france-l-indifference-des-gens-est-absolument-terrible#xtor=EPR-2-[LaLettre10052018] )  -  (https://www.droithumain-france.org/communique-commemoration-170-ans-de-labolition-de-lesclavage/)

 [A noter aussi : -  Faut-il avoir peur de l'intelligence artificielle ? - 30/04: Crise mondiale de l’éducation seule réponse à l’obscurantisme ;  12/05: Entretenez-vous régulièrement ; -  20/05: L’appel de L’AURDIP ; -  29/05: L’immigration; -  30/05: L’algérien Noureddine Amir élu président des neuf Comités des droits de l’Homme de l’ONU; -  30/05: Délit de solidarité-  => « Qui a tué mon père » Eduard Louis, au Seuil]

-  04/06  -  Dominique Bourg : « la modernité a réduit la Terre à une simple matérialité, et l’habitation du monde à la transformation de celui-ci, sur la base d’une coupure entre la matière et la forme, la nature et l’homme » (https://www.franceculture.fr/emissions/matieres-a-penser-avec-frederic-worms/recommencons-a-habiter-la-terre#xtor=EPR-2-[LaLettre05062018])

 

 


DROCOURT NATURE vous parle un peu du Ciel,
de la Planète, des Hommes ET DES ANIMAUX

« Nous devons apprendre à vivre ensemble comme des frères,
sinon nous allons mourir tous ensemble comme des idiots. » de Martin Luther

DES AIDANTS, DES BATTANTS  :  CARE France <contact@info.carefrance.org>  -  CCFD-Terre Solidaire <contact@nouvelles.ccfd-terresolidaire.org>  -  La Mie de pain :  https://vimeo.com/user14675265  -  Les petits frères des Pauvres <info@news.petitsfreresdespauvres.fr>
Médecins du monde  : 
Lien  -  SOS Médecins; dans le 66 :  08 20 20 41 42  (et aussi Perpignan 04 68 08 16 16)
-  Les
Petits Frères de Jésus  (Voir)  -  Société de Saint Vincent de Paul  -  Secours Populaire français  Apprentis d’Auteuil  -  Restos du cœur  -

Simples notes

de lecture

Vous êtes ici : Accueil   »  Humanitaire  Récent