DROCOURT NATURE vous parle un peu du Ciel,
de la Planète, des HUMAINs ET DES ANIMAUX

NATURE  -  ECOLOGIE  
Commentaires

 

Nature :
Infos récentes
Références

()  -  15/06/19  -  L'urgence climatique et la démocratie. Pieter Leroy : « Le problème climatique peut-il être résolu dans le cadre de la démocratie classique?» « Je crains que non ... » Il pense aussi que les grandes marches des jeunes pour le climat ou la percée écologiste lors des élections européennes ne 'servent pas à grand-chose. Le professeur qui enseigne la politique environnementale reproche en outre aux partis écologistes leur défaut de pédagogie et leur incapacité à inscrire leur combat dans une critique plus générale du capitalisme. (…)

Sa critique vise également l'ensemble du monde politique et les grands courants, obsédés, dans les années 1970 et 1980, par la croissance et le progrès technologique: ils ont, selon lui, négligé le thème environnemental, le laissant aux seuls partis verts, qui, privés d'une assise populaire, ne peuvent mobiliser suffisamment. Aujourd'hui encore, toutes les formations refusent d'envisager « l'énorme problème de redistribution » posé par la question climatique. « Aucun politicien n'ose en parler ».

Son dernier coup de griffe, aux« prétendus écomodemistes », qui affirment que seule la technologie pourra éviter le dérèglement climatique, alors que le monde n'y arrivera que par des changements « d'inspiration sociale et éthique ». Si les démocraties, victimes du court-termisme et prisonnières du carcan national, ne sont pas soumises à une pression suffisante de l'opinion, comment arriver à l'approche globale prônée par le GIEC? En mettant de côté, pendant un certain temps, la démocratie? « Je ne connais pas la réponse, confesse Pieter Leroy. Mais nous n'avons jamais décidé démocratiquement que nous allions produire notre énergie à partir du nucléaire » (Extraits du Monde.fr, p27)

 

02/06/19  -  Jean Jouzel « L’effondrement n’est pas imminent. Je nous vois griller à petit feu» » 
  
« Vous que l'on a accusé de catastrophisme, n'êtes-vous pas au contraire un peu optimiste ? Nous n'avons pas été catastrophistes. Malheureusement, nos premières projections de températures et d'élévation du niveau des mers se sont révélées exactes, comme, du reste, l'intensification des éléments extrêmes que le GIEC annonçait dès le troisième rapport. Certains signaux, encore à confirmer, laissent penser à une accélération de la dégradation. Je pense que nous ne pourrons pas nous adapter à un réchauffement de 3 °C et que nous vivrons des conflits majeurs. Mais c'est vrai, je reste Optimiste. Je suis convaincu que l'Europe pourrait être un exemple. Je vois les jeunes se mobiliser. Je vois les programmes scolaires intégrer nos idées. Les chevaux ont disparu en dix ans à Paris; je pense qu'il en sera de même avec les moteurs thermiques. L'Europe ne doit pas rater ce virage. Et rêvons un peu: Trump ne sera pas forcément réélu » PROPOS RECUEILLIS PAR NATHANIEL HERZBERG (https://www.lemonde.fr/ -  p26)

   Depuis ses premiers travaux scientifiques, dans les années 1980, le glaciologue Jean Jouzel aura beaucoup contribué à la prise de conscience internationale des effets du réchauffement de la planète. Il raconte son parcours de scientifique et d'homme engagé. Il évoque Etienne Roth, qui décida de sa vocation, Claude Lorius avec qui il a travaillé, mais aussi... Claude Allègre, le climatosceptique qui n'aura cessé de l'attaquer. A 72 ans, l'ancien vice-président du Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat (GIEC) refuse de baisser les bras et veut encore croire que la bataille n'est pas perdue. (https://www.lemonde.fr/ -  p26)

 

21/05/19  -  VivAfrik-RTL  Une montée des océans de 2 mètres « plausible » d’ici 2100 (experts)

La Terre est un système si complexe qu’il est difficile de prédire de combien monteront les océans à cause du réchauffement climatique d’ici la fin du siècle. Dans une étude parue lundi, 22 experts donnent leurs estimations, et les pires dépassent le consensus scientifique actuel.

Le scénario optimiste est un réchauffement de la planète de 2°C par rapport à l’époque pré-industrielle (fin du XIXe siècle): c’est l’objectif minimal de l’accord de Paris, signé en 2015. La Terre s’est déjà réchauffée d’environ 1°C depuis cette époque.

Le scénario pessimiste est un réchauffement de 5°C, ce qui correspond à la trajectoire actuelle, non infléchie, des rejets de gaz à effet de serre par les activités humaines.

Mais l’amplitude possible de la montée des océans, selon les experts ayant participé à l’étude, est très grande: même si l’humanité parvenait à limiter la hausse de la température du globe à 2°C, la montée pourrait varier entre 36 et 126 cm (intervalle de probabilité de 5 à 95%). Et en cas de hausse de 5°C, il existerait un risque de 5% que la hausse dépasse 238 cm.

L’étude est un assemblage des estimations de 22 experts des calottes glaciaires du Groenland et de l’Antarctique. La fonte de ces glaces est l’un des facteurs principaux de la montée des eaux, avec les glaciers (rivières de glaces) et l’expansion thermique des océans (l’eau chaude gagne en volume) — mais elle est aussi la plus imprévisible, et c’est là que les modèles d’experts ont progressé ces dernières années.

« Nous concluons qu’il est plausible que la montée du niveau des mers dépasse deux mètres d’ici 2100 dans notre scénario de haute température », écrivent les auteurs.

Cela se traduirait par la perte de 1,79 million de kilomètres carrés de terres, et le déplacement de 187 millions de personnes, selon eux.

« Une montée des mers de cette ampleur aurait des conséquences profondes pour l’humanité », avertit l’auteur principal, Jonathan Bamber, professeur à l’université de Bristol. (RTL) (https://www.vivafrik.com/2019/05/21/une-montee-des-oceans-de-2-metres-plausible-dici-2100-experts-a29103.html)

 

01/04/19  -  Rob Hopkins : Être climato-sceptique en 2019, c’est comme affirmer que la Terre est plate. Ou être créationniste. Ou affirmer que l’Homme n’a pas été sur la Lune. C’est une position ridicule, profondément indéfendable qui n’existe que parce que c’est considéré comme l’un des fondements de la droite conservatrice.
Quelles sont, selon vous, les villes les plus inspirantes ? : R. H : Des villes comme Barcelone ou Bologne sont incroyables. En plus de lutter contre le dérèglement climatique, on y propose de nouveaux modèles démocratiques. Création d’assemblées de voisins, de comités de locaux qui dessinent de nouvelles voies et qui influencent les politiques locales… À Bologne,
le gouvernement de la ville s’est doté d’un Office for Civic Imagination, qui agit comme un pont entre les habitants et le gouvernement. Ce département permet aux gens de réaliser leur vision ou leurs rêves, alloue les bâtiments vides, et verse des fonds aux initiatives locales grâce à un budget participatif. Si on fait les choses correctement, les villes peuvent assurer une décarbonisation tout en étant plus démocratiques, plus imaginatives, plus ludiques et plus en lien avec la nature. (https://www.ladn.eu/entreprises-innovantes/case-study/rob-hopkins-climato-sceptique-comme-affirmer-terre-plate/)

 

-   17/03/19  -  Eradiquer le chômage de longue durée dans un pays où 9,1 % des actifs sont sans emploi ? C'est pourtant ce que dix communes françaises, volontaires du projet Territoire zéro chômeur de longue durée (TZCLD) lancé en 2016, sont en passe de réussir pour des hommes et des femmes parfois brisés mais déterminés, qui renaissent grâce à l'emploi. Le TZCLD repose sur un principe simple. Transférer l'indemnité chômage de base d'un chômeur, soit 18 ooo euros annuels, à une entreprise « à but d'emploi» (EBE) permet à cette dernière de financer en partie une embauche en CDI (d'un coût global annuel de 22 ooo euros pour un smic).Le reste, soit 4000 euros par an, provient du chiffre d'affaires de l'EBE. Cette entreprise confie des petites tâches variées à ses nouveaux salariés, en lien avec leurs compétences. Le résultat est là. Fin 2018, l'Esiam est en quasi-équilibre avec 67 chômeurs de longue durée embauchés. On attend une deuxième loi autorisant l'extension de l'expérimentation - 150 villes sont volontaires. (https://www.lemonde.fr/culture/article/2019/03/17/objectif-zero-chomeur-de-longue-duree-ces-entreprises-pas-comme-les-autres_5437251_3246.html)

 

-   08/03/19  -  Un lac bientôt reconnu comme une entité vivante ? Le 26 février, les habitants de la ville de Tolède dans l’Ohio ont majoritairement voté "OUI" lors d’un référendum portant sur la question suivante : est-ce que la charte de la ville de Tolède doit être complétée par l'ajout d'une section "Déclaration des droits du lac Erié" ?  (https://www.linfodurable.fr/environnement/etats-unis-menace-par-la-pollution-le-lac-erie-bientot-reconnu-comme-une-entite)

 

 

-   31/01/19  -  Un mode de vie plus durable, profitable à tous et à la planète ?... .
Par ex,
je passe au ménage écologique ; je passe à un moteur de recherche éthique ; je m'inscris à Lundi vert pour manger moins de viande et de poisson ; je choisis un fournisseur d'électricité verte ; je fais mes courses en vrac ; je fais des économies d'eau ; je recycle le marc de café ; etc. Lire la suite :(https://www.linfodurable.fr/educationcitoyennete/les-bonnes-resolutions-did-pour-2019-9028)

23/01/19  -  Greta Thunberg, la collégienne suédoise de 16 ans a gagné une renommée mondiale avec son action de grève scolaire pour le climat, suivie par des milliers d’étudiants en Europe, en Australie et en Suisse, où 22 000 jeunes sont descendus dans la rue vendredi dernier.  (https://www.letemps.ch/suisse/greta-thunberg-adultes-se-sentent-coupables-un-enfant-dit-quils-volent-futur)


 LES PAGES DU SITE  :  Date de la dernière info pour chaque page

Ci-dessus,   LA NATURE /   Commentaires   ***   Page précédente   ***   Page suivante

Haut de Page    ***   Accueil   ***   (La SUITE des pages NATURE par cette LISTE )   ***   Adresses   ***