Report a problem on the page N°.  Thanks.  -  Signalez un problème sur cette page N°.  Merci.

-  1  -   JUSTICE ET DIGNITE POUR LES CHIBANIS  -  2  :  Texte

LIENS :  -  www.chibanis.org  « Justice et dignité pour les Chibanis et les Chibanias » 06 32 78 83 22
http://www.atmf.org/   l’Association des Travailleurs Maghrébins de France (ATMF), national@atmf.org

-  Association de Défense des Droits des Immigré-e-s Retraité-e-s (ADDIR)

-  Collectif Chibanis PACA (Marseille)

-  Comité de Coordination pour la Promotion et en Solidarité des communautés en difficulté : migrants, tsiganes (CCPS -Toulouse)

-  Fédération des Associations de Soutien aux Travailleurs Immigrés (FASTI)

-  Groupe d’Information et de Soutien des Immigrés (GISTI) : http://www.gisti.org/spip.php?article2310

Emission-Harragas.MP3 (14MB) : Reportage sur notre voyage à Montpellier

Les Chibanis de Perpignan sont à l'initiative d'un appel national à rassemblement devant l'Assemblée Nationale le 11 Février prochain !  Ils font appel à votre soutien pour les aider à financer leur voyage à Paris et ils vous invite à assister à la projection du film "Perdus entre deux rives, les Chibanis oubliésle 14 janvier prochain à 19h à l'institut Jean Vigo. 
==>  Procès des chibanis de la SNCF du 23 au 27 mars 2015 au conseil des prud'hommes
Par Association Droit à la différence
http://indigenes-republique.fr/proces-des-chibanis-de-la-sncf/
13/04/2015  -  Les différentes étapes de la caravane Chibani. Partie de Montpellier elle balade son exposition de photographies de Luc JENNEPIN, 06 16 46 83 61 ; lucjennepin@orange.fr
21/09/2015 -  La victoire des « Chibanis » contre la SNCF ouvre la voie à d’autres contentieux
-  Condition de
résidence (habituelle) en France  + carte retraité + maltraitance des chibanis + indus, recouvrement…

-  15/10/2015  :  Une aide à la réinsertion pour les Chibanis
« les Chibanis de Perpignan attendaient avec beaucoup d'espoir le décret instituant une "aide à la réinsertion familiale et sociale" qui leur permettrait de rentrer et de vieillir enfin auprès de leur famille.
Le décret est tombé le
6 octobre dernier mais il stipule que cette aide ne sera octroyée qu'aux vieux migrants vivant en foyers ou résidences sociales (type ADOMA). Leur déception est terrible et nous avons décidé de réagir sur la base des arguments suivants :

- cette discrimination sur la base du logement est d'autant plus insupportable que vu le nombre réduit de places à Perpignan dans les foyers ou résidences sociales, loger dans le parc privé ne peut être considéré comme un choix

- après les avoir exploités toute leur vie, cette "assignation à résidence" jusqu'à leur mort est proprement scandaleuse

- cette limitation du décret est d'autant plus incompréhensible, que ceux qui seraient rentrés chez eux renonçaient de fait à l'ASPA et ne résidaient plus en France, d'où plus de versement d'APL. Les organismes sociaux auraient fait de substantielles économies

- enfin alors qu'on ne cesse de nous rebattre les oreilles avec la "nécessaire limitation de l'immigration", quelle logique y-a-t-il à obliger ceux qui veulent partir à rester ?

Sur cette base,

- nous demandons une entrevue à Ségolène Neuville

- nous adressons un courrier aux députés et sénateurs du département

- nous avons donné, le jeudi 10 décembre,  une conférence de presse

-  « Chibanis: la volonté du retour au pays. Ils avaient préparé leurs valises, mais ils ont dû se résoudre à les défaire. »
C’est un nouveau coup de gueule de l’association perpignanaise SOS chibanis. En cause,
un décret du 8 octobre relatif à «la réinsertion familial et social des anciens migrants dans leur pays d’origine ». Censé permettre le retour au pays de ces travailleurs maghrébins arrivés en France dans les années 60 et le plus souvent traités avec peu d’égards par leurs employeurs, ce décret ne serait pas à la hauteur selon l’association….
Rien qu’à Perpignan, on compte 250 Chibanis, mais seulement une quinzaine vit en foyer. On est devant une situation injuste, cruelle et absurde. C’est de plus une aberration économique car au final personne ne s’y retrouvera financièrement, ni l’État, ni les chibanis». J. M.  (L’Indépendant du 11/12/2015, p10)
18/12  - 
« Au cours d’une conférence de presse, les porte parole du collectif SOS Chibanis, Annie Rideau et Gabriel Llesta, ont dénoncé la façon totalement aberrante du gouvernement de « régler » la question des droits sociaux des « Chibanis ». Les « Chibanis » (vieux en arabe) sont des immigrés qui ont été recrutés dans les pays du Maghreb durant les années soixante pour venir travailler en France dans le bâtiment ou l’agriculture. Il y a encore quelques années, leurs droits à la retraite étaient contestés par la CARSAT (Caisse Nationale de l’Assurance Vieillesse des Travailleurs Salariés) et le collectif Chibanis s’était mobilisé pour qu’ils les recouvrent. Mais, victimes des agissements de leurs employeurs, ces travailleurs migrants ne touchent que de ridicules retraites qui sont complétées à hauteur de 780 euros avec l’allocation de Solidarité aux Personnes Âgées (ASPA). Munis de ce petit pécule mensuel, ces vieux retraités n’aspirent qu’à retourner au bled pour se retrouver avec leurs familles, sans être à leur charge, et finir leurs vieux jours auprès d’elles. Le hic, c’est que pour qu’ils puissent bénéficier de l’ASPA, ils ne peuvent pas s’absenter du territoire français plus de six mois par an. Alors comment résoudre cette situation inhumaine ? Avec l’accession des socialistes au pouvoir en 2012, les Chibanis et leurs défenseurs, après avoir été reçus par les services ministériels, étaient persuadés d’avoir été entendus. Et puis terrible déconvenue avec la publication d’un décret daté du 6 octobre 2015. Celui-ci prévoit une « Aide à la réinsertion familiale et sociale » (ARFS) qui remplacera l’ASPA pour ramener les retraites à hauteur de 660 euros. De l’ordre de 100 euros en moins. Mais là n’est pas le plus grave, car cette aide n’est octroyée qu’à ceux qui vivent en foyers ou résidences sociales. Du coup, sur les 250 à 300 Chibanis de Perpignan, à peine une quinzaine est concernée, car, par manque de places dans les foyers, la majorité d’entre eux a été contrainte de se loger dans le parc privé pour des loyers les plus bas possible afin d’être couverts par l’Aide personnalisée au logement. Gabriel Llesta faisait remarquer, non sans ironie, l’absurdité des nouvelles dispositions gouvernementales : « En laissant les Chibanis retourner vivre dans leurs pays, les organismes sociaux feraient des économies puisqu’elles ne leur verseraient que l’ARFS à la place de l’ASPA et l’APL ».Roger Hillel.  Le TC, 18/12

15/04/2016  :  Scandaleuse décision de la  CARSAT contre les Chibanis
15/05/2017  -  « Le combat des « Chibanis » marocains contre la SNCF examiné en cour d’appel : Paris examinera lundi 15 et mardi 16 mai le dossier de 800 « chibanis » (cheveux blancs en arabe), cheminots de nationalité ou d’origine marocaine qui poursuivent la SNCF pour discrimination durant leur carrière.

Ils accusent alors la SNCF, qui conteste toute discrimination, de les avoir délibérément « cantonnés » aux plus bas niveaux de qualification et de salaires, ce qui les a ensuite pénalisés à l’heure de la retraite.
« La SNCF cherche à gagner du temps, le temps que les gens disparaissent, comme l’a fait le gouvernement français avec les anciens combattants marocains, mais je suis confiant dans la justice », assure M. Katim. Il se dit prêt à « continuer le combat jusqu’au bout », « en cassation » si nécessaire.
La SNCF a recruté au total environ 2 000 Marocains dans les années 1970, en vertu d’une convention signée entre la France et le Maroc devant garantir
« l’égalité des droits et de traitement avec les nationaux », rappelle-t-il ».

LIVRES : -  La communauté marocaine en France  (ATMF)
-  Travailleurs marocains en France, mémoire restituée. (ATMF, 1960 -2003) Éditions Tarik, collection Témoignages. 2003. ATMF.
-  2006 :
Nos ancêtres les Chibanis !, un ouvrage qui retrace l'histoire de huit migrants âgés (Éditions Autrement, Collection mémoire/histoire)
2006 : « Chibanis »  de Philippe Bohelay, Olivier Daubard  ==>2008  -  Déc.  -    « Présence invisible » de Kamar IDIR  -  Voir.

chibanis-contre-la-caisse-de-retraite

DROCOURT NATURE vous parle un peu du Ciel,
de la Planète, des Hommes ET DES ANIMAUX

ACCUEIL    SOMMAIRE    Infos :  ASTRO   NATURE   HOMMES   ANIMAUX  
A-
CORRIDAS   PERPIGNAN   E-MAIL