Lors d’un feu de forêt, toutes les bêtes s’enfuient, sauf un colibri qui prend une goutte d’eau dans son bec et la verse sur le brasier.   « Tu es fou, tu n’arrêteras pas l’incendie », dit un animal. « Je sais, répond le colibri, mais je fais ma part. » 

NATURE  -  ECOLOGIE  - 
Des références

( 13/06/20  -  Le collectif Argos met en images le changement climatique

« Notre maison brûle… » Si la formule du président Chirac lors du quatrième sommet de la Terre, en septembre 2002, est déjà lointaine, les remèdes ont tardé. Le collectif Argos, constitué l’année précédente, a orienté son travail depuis presque vingt ans autour des préoccupations environnementales.(…)

   Recenser et illustrer les initiatives positives

L’exposition voyage ensuite à travers la France, accompagnée de conférences et de rencontres. Les échanges sont riches et révèlent aussi les incidences locales du climat, ainsi que les initiatives qui sont prises à cette échelle. Du vaste monde au pas de sa porte, la boucle est bouclée.

Le point d’orgue de ce travail est atteint quand, en 2009, l’ambassade de France programme leur exposition à la COP15 de Copenhague, ce qui va conforter l’envie du collectif de continuer à creuser le sillon environnemental. Un engagement qui demande du temps et de l’argent : (Suite de la page d’Accueil) chacun vaque à son ouvrage, se consacre à des reportages de société, travaille sur l’actualité, répond aux commandes, sans jamais s’éloigner trop du chemin tracé ensemble. L’équipe se mobilise à nouveau pour écrire un second chapitre sur les acteurs de la transition énergétiques. Le projet « Empreinte » recense petites et grandes initiatives, de l’Amap d’Île-de-France au développement éolien du Cap-Vert.

   Une nouvelle expo, visible début 2021

Il trouve son aboutissement à l’aube de la COP21 à Paris avec une exposition à l’hôtel de ville. Une touche de couleur et d’optimisme après le constat très sombre du premier volet. « Cela nous paraissait essentiel de témoigner aussi des solutions », affirme Jérômine Derigny, qui a rejoint le collectif en 2006.

   Près de vingt années ont passé, certains membres sont partis, de nouveaux sont arrivés, mais l’esprit demeure. Le collectif Argos vit sa vie, toujours en alerte sur les dérèglements écologiques. Une page s’écrit aujourd’hui avec une nouvelle série documentaire intitulée « Amer ». Ils partent, cette fois, à la rencontre de petits pêcheurs privés de leur zone de subsistance par des intérêts privés, touristiques ou industriels.

   L’exposition, reportée pour cause de coronavirus, sera visible en début d’année prochaine, à l’occasion du Congrès mondial de l’Union internationale pour la conservation de la nature (l’UICN) à Marseille ». Fabien Vernois, collectifargos.com  (la-croix.com)

 

05 06 20  -   Plaidoyer de la Fédération protestante de France en faveur d’une transformation écologique, solidaire et démocratique

   Paris, le 21 avril 2020 : Monsieur le Président de la République,

   Face à la pandémie du Covid-19, l’attention et les forces sont légitimement orientées vers la priorité absolue de la réponse sanitaire, pour sauver des vies. Vous savez la contribution des protestants à l’élan de solidarités créatives, depuis l’accompagnement par l’écoute jusqu’au souci pour les plus fragiles, dont les situations restent encore trop souvent négligées.

   Il serait toutefois dramatique que cette crise provoque une myopie de la pensée et de l’action, dévastatrice pour nos sociétés humaines et la biodiversité. C’est aujourd’hui, a fortiori, qu’il nous faut exercer notre vigilance, pleinement intégrer l’expertise scientifique, et co-construire demain afin que « le jour d’après » ne soit effectivement pas un retour au « jour d’avant ».

   Le jour d’avant, où règnent les illusions de l’invulnérabilité, de la puissance et de la maîtrise. Le jour d’avant, où prévaut une vision des sociétés et d’une économie hors-sol, déconnectées des autres espèces, du climat, sans considération de la finitude des ressources. Ce jour d’avant, enfin, où l’individualisme a trop souvent primé sur la solidarité.

   C’est pourquoi nous vous appelons, Monsieur le Président, à situer ce défi dans son juste registre : sans la prise de recul, la reconnaissance de nos errements puis le renouvellement de notre imaginaire partagé, les solutions sont vouées à l’échec.

   Engageons ainsi un profond changement civilisationnel, spirituel et éthique :

reconnaissons notre finitude, nos fragilités et nos limites, et faisons preuve d’humilité ;

comprenons notre humanité comme intrinsèquement relationnelle et partie intégrante d’un tout écologique interdépendant, dont la vulnérabilité est aussi la nôtre ;

portons haut les exigences de justice et d’une solidarité généreuse envers les réfugiés, les pauvres, les jeunes et tous les vulnérables, dans l’esprit de l’Évangile ;

soumettons au débat sociétal les questions de l’essentiel, des finalités de notre être-ensemble, de la vie bonne et du progrès, et redéfinissons nos indicateurs clés ;

formulons un récit commun qui soit porteur de sens, d’envie et d’espérance.

   Le jour d’avant est aussi celui où les politiques et nos actes menacent toujours davantage de rendre la Terre inhabitable, en empirant les dérèglements climatiques et la sixième extinction de masse déjà enclenchée, provoquant de plus en plus angoisses, désespoir et parfois colère. Ce temps où, simultanément, les inégalités et les souffrances associées n’ont cessé de se creuser, avec les dérives et les excès de la course au profit.

   C’est pourquoi nous vous interpelons : haussez l’agir à son juste niveau. Les modifications à la marge seront notre perte. Inventons donc un paradigme nouveau pour le jour d’après : le redémarrage de nos économies devra être une rampe et une matrice pour une profonde transformation écologique, solidaire et démocratique, par une action et des investissements massifs et justement orientés.

   En ce sens, dans notre pays, il nous paraît essentiel :

d’approfondir ce qui a émergé de positif lors du confinement, notamment la mesure de l’importance de l’action de l’État et ce d’abord dans la santé, les relocalisations, les circuits courts, le télétravail, l’intelligence collective et les solidarités citoyennes ;

de mener des transformations écologiques et justes, avec pour priorités le virage vers les mobilités bas-carbones accessibles, l’accélération d’une rénovation énergétique performante du bâti bénéficiant en premier lieu aux plus précaires, le tournant vers l’agroécologie et la protection des espaces naturels terrestres et marins ;

d’engager un investissement public pour le climat largement supérieur au plancher de 7 milliards d’euros annuels estimé par l’Institute for Climate Economics ;

de mettre la finance et la fiscalité au service de l’économie réelle et de la transformation vers ce nouveau paradigme.

   Dans la sphère internationale, nous portons le souci :

de la dynamique de l’Europe et de la solidarité entre ses membres, qui devrait s’articuler autour d’un tel projet porteur de sens ;

de contribution au succès de l’Accord de Paris et à la justice climatique, par la revue à la hausse en 2020 de la contribution nationalement déterminée (NDC) de l’Union européenne avec un objectif de réduction d’émissions d’au moins 55 % d’ici à 2030 et l’élaboration d’un plan de sortie de crises dont le Green Deal européen pourrait être le cadre fondateur ;

d’un engagement diplomatique fort de la France à la COP15 sur la biodiversité de l’ONU ; et plus largement, d’une revitalisation et réorientation des priorités des organisations internationales pertinentes ;

d’un soutien solidaire et responsable aux pays en développement, en particulier dans la francophonie, avec le maintien des engagements de financements climat afin que les plus vulnérables puissent continuer à faire face aux impacts des dérèglements climatiques, et des soutiens additionnels pour construire un avenir plus résilient.

   Monsieur le Président, nous le disons avec gravité, nous sommes à un carrefour de l’histoire. Le retour au « jour d’avant » n’est ni viable ni enviable. Puissions-nous saisir ce moment opportun et entrer en travail, dans la confiance et l’espérance !

Veuillez agréer, Monsieur le Président, l’expression de mes salutations les plus respectueuses,

Pasteur François Clavairoly, Président de la Fédération protestante de France

https://www.protestants.org/articles/56365-jour-d-apres-plaidoyer-de-la-fpf-remis-a-emmanuel-macron

 

-  19/05/20  -  « Notre nouveau syndicat veut lever le tabou de la casse sociale liée au désastre écologique »
  
Maxime Blondeau (M.B.), son co-fondateur, présente les ambitions de cette nouvelle fédération et les enjeux qui y sont liés.
   « Nous sommes la première union de syndicats à ne pas traiter l'impératif écologique comme une externalité mais comme une raison d'être. Nous sommes également les premiers à mettre en cause le productivisme. Avec les syndicats traditionnels, il est encore difficile de parler de décroissance sélective ou de démantèlement progressif de certaines filières polluantes. Une autre différence de fond vient du fait que nous portons un discours sur l'impact direct des entreprises sur la société, alors que la vocation des syndicats consistait surtout à défendre les intérêts de leurs membres face à leur employeur. Nous incarnons un élargissement du champ d'action syndical. De façon générale, nous proposons de repenser le travail de telle sorte qu'il soit respectueux du vivant, qu'il soit conçu comme une contribution sociale et qu'il contribue à une économie inclusive et régénérative.
      (…) (https://www.actu-environnement.com/ae/news/syndicat-ecologie-35492.php4#xtor=ES-6)    

  

 

DROCOURT NATURE vous parle un peu du Ciel,
de la Planète, des HUMAINs ET DES ANIMAUX

 

Nature

 :
Infos récentes


-
Commentaires

 LES PAGES DU SITE  :  Date de la dernière info pour chaque page

Ci-dessus,   LA NATURE /  Références   ***   Page précédente   ***   Pages suivantes   
Arbres et forets   -  Coop 24  -  Montagne  -  Mers et Océans  -  Pollution de l’air; de l’eau; des sols; lumineuse  -  Réchauffement  -  Nucléaire  -  Schiste  -  ENR : BIOMASSE  -  EOLIENNES  -  HYDRAULIQUE  -  HYDROGENE   -   -  GEOTHER.  -  SOLAIRE   ***   Haut de Page  ***  Accueil   ***   Adresses