()  -  12/04/19  -  Un Nouveau projet visant à renforcer la gestion durable des forêts et des terres, sera mis en place par l’Agence suédoise de coopération pour le développement international (ASDI), l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) et la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO). Les forêts et zones humides d’Afrique de l’Ouest couvrent une superficie d’environ 72 millions d’hectares. Mais, souligne la FAO, elles sont très sérieusement touchées par la dégradation et la déforestation, elles-mêmes causées par divers facteurs, notamment une expansion agricole non durable et l’exploitation forestière illicite. Ces facteurs sont exacerbés par des problèmes transfrontaliers nécessitant une gouvernance et des capacités forestières renforcées au niveau régional. Entre 1990 et 2015, le taux de déforestation est quatre fois plus élevé en Afrique de l’Ouest qu’au niveau mondial. (https://www.vivafrik.com/2019/04/12/trois-institutions-oeuvrent-ensemble-pour-la-gestion-durable-des-forets-en-afrique-de-louest-a28476.html)

 

10/04/19  -  L’aide publique bilatérale octroyée à l’Afrique a baissé de 4 % en 2018, selon les chiffres publiés mercredi 10 avril par l’OCDE Les aides humanitaires, dont l’Afrique est l’une des principales régions destinataires, sont également en baisse (– 8 %). Par ailleurs, les promesses faites par le gouvernement français d’accroître très fortement ses financements en faveur du continent ne sont pas encore une réalité. (https://www.lemonde.fr/afrique/article/2019/04/10/l-aide-publique-a-l-afrique-a-baisse-de-4-en-2018_5448406_3212.html)

 

10/04/19  -  Au Mali, le difficile désarmement des milices.  Le centre du pays dans la tourmente (3/6). Engagé par le gouvernement fin 2018, le processus se heurte au refus de certains groupes de rendre les armes. Ils jugent ce désarmement prématuré. Les miliciens majoritairement peuls et dogon qui s’affrontent depuis des mois se rejoignent dans leurs exigences : l’Etat doit sécuriser leurs zones avant de leur demander de rendre les armes. (https://www.lemonde.fr/afrique/article/2019/04/10/au-mali-le-difficile-desarmement-des-milices_5448506_3212.html)

 

07/04/19  -  Dans « Histoire des Blancs », l’Africaine-Américaine Nell Irvin Painter explore les constructions mentales qui, depuis l’Antiquité, ont forgé la « blanchité ». (éditions Max Milo)  Cette étude monumentale, fruit de deux décennies de recherches, tend à montrer comment la notion de race blanche s’est construite outre-Atlantique et comment elle puise dans une histoire qui remonte à l’Antiquité, à une époque où les races n’existaient pas et où il n’était pas question de Blancs et de Noirs.

(https://www.lemonde.fr/afrique/article/2019/04/07/esclaves-et-migrants-il-etait-une-fois-les-blancs_5446998_3212.html)

 

 02/04/19  -  L’une des recommandations du forum (sur l’IA, organisé par l’UNESCO les 12 et 13/12/2018 )  est de miser sur l’intelligence artificielle pour relever les défis actuels de développement en Afrique. Cette recommandation devrait être nuancée pour les pays de l’Afrique subsaharienne. En cause certaine obstacles : déficit d’expertise locale ; absence de stratégies nationales et régionales et l’accès à l’électricité reste encore hors de la portée de 60% des Africains….

(https://www.vivafrik.com/2019/04/02/georges-vivien-houngbonon-invite-a-nuancer-les-recommandations-du-forum-sur-lia-a25576.html)

 

27/03/19  -  La suspension d’un dossier sur le Mali a déclenché la démission du rédacteur en chef et d’une partie du conseil scientifique de La revue Afrique contemporaine. L’Agence française de développement (AFD), partenaire du « Monde Afrique » de 2015 à 2018), un établissement financier public chargé d’orchestrer la politique Française en Afrique, chapote la revue et semble la contraindre à la politique dirigée par le Président. -  Les critiques de l’intervention française au Mali et de sa doctrine de « guerre contre le terrorisme » gênent. Pointer, arguments étayés à l’appui, un Etat malien aux institutions faibles et minées par la corruption, rappeler que des membres du gouvernement profitent de la lutte contre le djihadisme pour régler des comptes avec certaines communautés est pourtant devenu une banalité - La direction répond qu’elle souhaitait ajouter au dossier suspendu un avis contradictoire !

(https://www.lemonde.fr/afrique/article/2019/03/27/comment-la-revue-afrique-contemporaine-a-perdu-son-independance-editoriale_5441760_3212.html)

 

25/03/19  -  Un professeur kényan sacré meilleur enseignant du monde. Peter Tabichi, professeur de mathématiques et de physique, consacre 80% de son salaire mensuel à aider les élèves les plus défavorisés. (https://www.francetvinfo.fr/societe/education/un-professeur-kenyan-sacre-meilleur-enseignant-du-monde_3248165.html#xtor=EPR-2-[newsletterquotidienne]-20190326-[lespluspartages/titre3])

 

19/03/19  -  SERPENTS : Manque d’antivenins. Nous perdons chaque année 1.000 personnes au Kenya à cause des morsures de serpents" L'Organisation mondiale de la santé (OMS) a décidé de prendre le problème à bras-le-corps et a publié en mars 2019, une feuille de route globale pour diminuer de moitié à l'horizon 2030 le nombre annuel de décès (entre 81.000 et 138.000 actuellement) et de personnes souffrant de séquelles permanentes (400.000) provoquées par les morsures de serpents. Le secteur des antivenins pour l'Afrique a été complètement bousculé lorsque le laboratoire français Sanofi a arrêté la production en 2014 de son antivenin polyvalent "FAV-Afrique", essentiellement pour des raisons de rentabilité. Source

 

16/03/19  -  « Les gouvernements (le Ghana et la Côte d’Ivoire ) et les entreprises (Hershey)  se sont engagés à ne plus convertir de zone forestière pour produire du cacao. Ils se sont engagés à éliminer la production illégale de cacao dans les zones protégées, conformément à une application plus stricte des politiques forestières nationales et le développement de moyens de subsistance alternatifs pour les agriculteurs touchés. Ces actions combinées joueront un rôle crucial dans la séquestration des stocks de carbone et dans la lutte contre les changements climatiques mondiaux et locaux, en conformité avec l’Accord de Paris sur le climat », a souligné la Fondation mondiale du cacao dans un communiqué. (https://www.vivafrik.com/2019/03/16/les-plans-daction-de-hershey-contre-la-deforestation-en-cote-divoire-et-au-ghana-publies-a25280.html)

 

-  06/03/19 -  À la rencontre des Massaïs pionnières qui protègent la faune d’Amboseli. Autour du parc national d’Amboseli au Kenya, on trouve environ 60 000 hectares de territoires communautaires que se partagent les habitants et la faune sauvage. Le Ranch collectif Olgulului-Ololarashi (OOGR) se trouve au sein de la région possédant la plus riche biodiversité du pays. Pour cette raison, elle est particulièrement vulnérable aux menaces, notamment le braconnage, les conflits entre l’humain et la faune et le trafic d’animaux sauvages. Désormais, une équipe de huit jeunes femmes massaïs sont en première ligne pour protéger et défendre ces animaux tout en aidant à réduire les disparités entre les sexes dans la conservation. (IFAW)

 

05/03/19  -  « La prochaine édition de la Ticad aura lieu en août 2019, à Yokohama. L’occasion, pour le Japon, d’afficher une méthode de partenariat « non agressive ». Promouvoir le système éducatif nippon – en accueillant des étudiants étrangers – et assurer un transfert de technologies sont parmi les initiatives déjà mises en œuvre. Parmi les réalisations nipponnes citées en exemple, le pont de Chirundu, entre la Zambie et le Zimbabwe, a été construit « dans le cadre de la coopération financière non remboursable Non remboursable, un mot magique, qui devrait tinter aux oreilles des dirigeants africains. Lors de la création de la Conférence internationale de Tokyo sur le développement de l’Afrique, en 1993, le Japon était le premier bailleur de l’aide internationale du monde, devant les Etats-Unis. La conférence sonnait « comme un rappel à la communauté internationale de ses obligations envers le continent africain. » (https://www.parismatch.com/Actu/Economie/Developpement-l-altruisme-japonais-1610706)

 

 -  04/03/19  -  « La polygamie est une «injustice» pour les femmes et elle n'est pas la norme dans l'islam. » a dit !e cheikh Ahmed Al Tayeb a la tête de l'université sunnite du Caire (Égypte), grand imam d'Al-Azhar, principale institution de l'islam sunnite basée au Caire. Déclarations du cheikh soulignant « la nécessité d'un renouvellement en ce qui concerne les questions relatives à la femme».« Les femmes représentent la moitié de la société, si l'on ne prend pas soin d'elles, c'est comme si l'on marchait sur un seul pied », « ceux qui disent que le mariage doit être polygame ont tout faux».

Selon lui, la polygamie est le résultat « d'une incompréhension du Coran et de la tradition du Prophète». Il  recommande, pour bien comprendre la question, « une lecture entière» du verset 129 de la sourate 4, qui évoque la multiplicité des épouses. Ainsi, l'imam d'Al-Azhar a aussi rappelé que la possibilité « de prendre une deuxième, une troisième ou une quatrième épouse» est restreinte « par des conditions d'équité». Selon le Coran,« s'il n’y a pas équité, il est interdit d'avoir de multiples épouses», a-t-il expliqué. Ses propos ont provoqué une vive polémique sur les réseaux sociaux en Égypte. Claire Lesegretain. (La Croix, Religion, p11)

 

 

22/02/19  -  Il a milité en France contre les OGM et est revenu en Centrafrique pour y créer une ferme biologique à Bangui où cet agriculteur écologiste, Pascal Bida Koyagbele, forme depuis des "soldats de la terre". (https://www.sciencesetavenir.fr/nature-environnement/centrafrique-l-agriculteur-ecolo-et-les-soldats-de-la-terre_131805)

 

22/02/19  -  « Sexe, race & colonies. La domination des corps du XVe siècle à nos jours, » Christiane Taubira dans Le Monde « Ce livre  restera une référence  » Pascal Blanchard : « L'ordre colonial a organisé la sexualité au nom de critères raciaux validés par la science » En quoi la sexualité a-t-elle aussi été un élément de domination dans le rapport de la France avec son empire colonial ? Reposant sur plus de mille peintures, illustrations, photographies et objets répartis sur six siècles d’histoire au creuset de tous les empires coloniaux, depuis les conquistadors, en passant par les systèmes esclavagistes, notamment aux États-Unis, et jusqu’aux décolonisations, ce livre s’attache à une histoire complexe et taboue. Une histoire dont les traces sont toujours visibles de nos jours, dans les enjeux postcoloniaux, les questions migratoires ou le métissage des identités.
C’est le récit d’une fascination et d’une violence multiforme. C’est aussi la révélation de l’incroyable production d’images qui ont fabriqué le regard exotique et les fantasmes de l’Occident. Projet inédit tant par son ambition éditoriale, que par sa volonté de rassembler les meilleurs spécialistes internationaux, l’objectif de Sexe, race & colonies est de dresser un panorama complet de ce passé oublié et ignoré, en suivant pas à pas ce long récit de la domination des corps.
(http://afrique.lepoint.fr/culture/pascal-blanchard-desormais-nous-ne-pourrons-plus-dire-que-nous-ne-savions-pas-19-02-2019-2294439_2256.php?) 

DROCOURT NATURE vous parle un peu
du Ciel, de la Planète, des HUMAINS
ET DES ANIMAUX

L’ AFRIQUE
Infos récentes

Commentaires  -  Références     

(La SUITE des HUMAINS par SOMMAIRE ou par ACCUEIL ou par la LISTE des pages Humains)

Ci-dessus  -    Les HUMAINS  -   LES PAYS  :  L’AFRIQUE

 LES PAGES DU SITE  :  Lien vers chaque page + Date de la dernière info