01/09  -  C’est l’un des paradoxes de Cheikh Hamidou Kane. En cinquante-sept ans de carrière, l’écrivain sénégalais n’a publié que deux romans – L’Aventure ambiguë, en 1961, et Les Gardiens du temple, en 1995 –, devenus des classiques, traduits dans une dizaine de langues et inscrits au programme de nombreuses écoles et universités. Ils relatent le malaise des élites africaines désorientées par la colonisation française. Né en 1928 à Matam, sur les bords du fleuve Sénégal, Cheikh Hamidou Kane a traversé l’histoire contemporaine du continent, marquée par des questionnements et des tourments identitaires. (http://www.sudonline.sn/l-afrique-n-existe-plus-elle-a-ete-depossedee-de-son-espace_a_40921.html)
-  01/09  -  ça bouge en Afrique, malgré une conjoncture économique qui dans l'immédiat n'est pas tout à fait au beau fixe. Une ambiance et une effervescence diplomatiques qui n'est pas sans rappeler celle immédiatement postcoloniale, ou celle de la période dite de la Guerre Froide…(https://blogs.mediapart.fr/felix-bankounda-mpele/blog/010918/nouvelle-forme-de-drague-britannique-en-afrique-un-bouclier-pour-lafrique-dit-fob)
-
03/09  -  La chute du prix des métaux, un avertissement pour l’Afrique. -27% pour le zinc, -16% pour le platine et -11% pour l’or ; -29% pour le cobalt et -11% pour le cuivre, ces 3 derniers mois. Si le prix continuait à baisser, il y aurait de possibles impacts sociaux : Fermetures de mines par ex. en Afrique du Sud pour l’or et le platine (13000 suppressions d’emplois annoncées). La diversification des économies s’impose mais comment ? La transformation locale des matières premières est difficile du fait des infrastructures manquantes ; peut-être alors d’autres secteurs non liés aux matières premières ? (Le Monde, Economie et entreprise, p4)
-  03/09  -  Pékin, qui accueillait lundi et mardi 53 chefs d’Etat et de gouvernement, accroît sa participation militaire pour bâtir une coopération « Sud-Sud » aux accents anti-Occidentaux. Les dirigeants africains viennent d’être reçus comme des princes à Pékin, qui a tenu à bien souligner sa différence d’approche par rapport aux Occidentaux – à commencer par le président américain, qui les avait choqués, en janvier, en parlant des Etats africains comme de « pays de merde ». (https://mobile.lemonde.fr/international/article/2018/09/05/la-grande-operation-de-charme-de-la-chine-envers-l-afrique-continue_5350365_3210.html?xtref=https://www.google.com/url)   12/09  -  « Le sacerdoce et la vie religieuse ne doivent pas être un tremplin pour fuir l’Afrique parce qu’elle est pauvre » De nombreux prêtres fuient l’Afrique rêvant de richesse et de prestige. Il faudrait une attention accrue aux motivations vocationnelles et aussi aux affectations. (https://africa.la-croix.com/un-regard-critique-sur-la-religion-en-afrique%E2%80%89-le-danger-dune-immigration-religieuse-pour-les-eglises-dafrique/)
14/09  -  La Commission européenne a proposé vendredi de mettre en place une nouvelle « Alliance Afrique-Europe » pour approfondir les relations économiques et dynamiser les investissements et l’emploi. Ce nouveau partenariat, qui bénéficiera de ressources accrues, permettrait selon elle de créer jusqu’à dix millions d’emplois en Afrique au cours des cinq prochaines années. L’objectif est aussi de contrer l’influence de la Chine et de s’attaquer aux causes profondes de la migration irrégulière. (https://www.lopinion.fr/edition/international/bruxelles-propose-accord-libre-echange-global-entre-l-ue-l-afrique-162183)
-  15/09  -  « La consommation de voitures et de viande explose en Inde et en Chine, ce pays pillant les matières premières de l’Afrique, condamnant les pays de ce continent au sous-développement et à la corruption qui leur fera regretter la « France –Afrique ».(Gérard Charollois)
16/09  -  La décision forte d’Emmanuel Macron à propos de Maurice Audin a réveillé le débat sur la mémoire douloureuse de la France. Le Président veut relancer les relations franco-africaines sur de nouvelles bases, mais il ne peut s’affranchir des "cadavres dans les placards" du passé françafricain. Le "silence honteux" dénoncé par Célestin Monga à propos de Ruben Um Nyobè doit prendre fin pour libérer la France et l’Afrique des fantômes de la Françafrique. (https://www.nouvelobs.com/chroniques/20180915.OBS2411/apres-maurice-audin-la-france-doit-reconnaitre-les-crimes-de-la-francafrique.html
 -  19/09  -  l'Afrique subsaharienne représente plus de la moitié des gens extrêmement pauvres dans le monde, (413 sur 736 millions). Sur les 27 pays de la planète qui comptent le taux le plus élevé, 26 sont aujourd'hui situés en Afrique (VOIR)
-  20/09  -  A fin 2017, l’Afrique comptait 148 000 individus fortunés ayant une fortune cumulée de 920 milliards de dollars (VOIR)
 -  20/09  -  En Afrique, les internautes paient les données mobiles plus cher qu'ailleurs. Les disparités de tarifs de l'internet mobile sont abyssales, atteignant jusqu'à plus de 30 euros pour un giga en Guinée équatoriale. Le prix médian d’un giga de données mobiles s’élève à plus de 7 dollars (5,96 euros) en Afrique subsaharienne, là où il est de 3,5 euros au sein de l’Union européenne. Quand 1 giga de données représente 1,54 % du revenu mensuel brut par habitant en Asie, il pèse pour 3,58% en Amérique du Sud et 8,76% en Afrique. (https://www.jeuneafrique.com/631184/economie/infographie-pourquoi-les-donnees-mobiles-sont-plus-cheres-en-afrique/)
-  21/09  -  « 76 % des enfants de la diaspora auraient bel et bien envie de s’impliquer dans le développement du continent de leurs aïeux. » « les opportunités sont là-bas » pour quelques-uns des 6,7 millions d’enfants d’immigrés africains ? Les enfants de la diaspora ne limitent pas leur regard au pays de leurs parents ou grands-parents. Ils ont une vision assez panafricaine » (https://www.lemonde.fr/afrique/article/2018/09/21/les-enfants-de-la-diaspora-tentes-par-l-afrique-de-leurs-parents_5358538_3212.html)
22/09  -  Pauvreté : Dans une tribune au JDD, Bill Gates réclame l'aide des dirigeants mondiaux, à commencer par Emmanuel Macron, pour financer le développement en Afrique. "Nous avons constaté pour la première fois que le nombre de personnes qui vivent dans l’extrême pauvreté en Afrique subsaharienne pourrait cesser de baisser et même repartir à la hausse",(https://www.lejdd.fr/international/bill-gates-au-jdd-jen-appelle-a-la-france-pour-aider-lafrique-a-lutter-contre-la-pauvrete-3761906)
 - 
23/09  -  Une forte délégation marocaine prendra part à la 73ème session de l'Assemblée générale des Nations-Unies, qui se tient sous le thème « Rendre les Nations Unies plus pertinente pour tous». Mohammed VI, leader africain sur la question de la migration, a présenté un rapport pour un agenda africain qui considère la migration comme un facteur de rapprochement entre les peuples et les civilisations, un levier de codéveloppement, un pilier de la coopération Sud-Sud, et un vecteur de solidarité et d’entraide. (http://apanews.net/index.php/news/assemblee-generale-de-lonu-lafrique-priorite-constante-du-maroc)
23/09  -   En pays dogon, Griaule fit la connaissance d’Ogotêmmeli, un vieux sage aveugle. Cet homme m'a ouvert, pour ainsi dire l'Afrique, il m'a fait voir un Noir tout à fait différent de celui auquel je pensais [...] Il m'a fait entrer dans un monde tout à fait différent qui était le monde de la connaissance profonde, c'est le nom qu'il donne à cette connaissance. (https://www.franceculture.fr/emissions/les-nuits-de-france-culture/des-idees-et-des-hommes-entretien-avec-marcel-griaule-23-1ere-diffusion-12011952-chaine-nationale)
01/10  -  Des politiques peu cohérentes entravent la lutte contre le changement climatique en Afrique . Le continent africain peine à se doter d’une politique efficace de lutte contre le changement climatique en grande partie à cause de son manque de cohérence. Une situation inquiétante pour le continent qui sera l’une des régions les plus touchées par le phénomène. Ce qui fait dire à nos confrères de SciDev.Net que des politiques antagonistes entravent la lutte contre le climat en Afrique. (https://www.vivafrik.com/2018/10/01/des-politiques-peu-coherentes-entravent-la-lutte-contre-le-changement-climatique-en-afrique-a19724.html)
03/10  -  La coupe illégale de bois tant décriée par les défenseurs de l’environnement constitue un fléau qui endigue les efforts consentis dans la lutte contre le réchauffement climatique. « Quand on coupe le bois, on doit le remplacer. C’est pour cela qu’on encourage la coupe légale. Parce que, dans la coupe illégale, cette précaution n’est pas prise », « la capacité de séquestration du carbone des forêts est fortement réduite, à cause de l’abattage illégal », « L’exploitation forestière légale qui est faite sur des espaces aménagés a plutôt des bénéfices environnementaux, sociaux et même économiques » (https://www.vivafrik.com/2018/10/03/le-rechauffement-climatique-accentue-par-la-coupe-illegale-de-bois-a19754.html)
07/10  -  Les émissions de CO2 influent aussi sur la qualité des aliments que nous ingérons. Les carences en zinc, fer et protéines des habitants du continent africain devraient aller en s'accroissant à l'horizon 2050, de pair avec la hausse de la concentration de gaz carbonique dans l'air. Notamment au nord, au sud et à l'est du continent. (http://geopolis.francetvinfo.fr/nutrition-pourquoi-les-africains-doivent-etre-attentifs-a-la-hausse-du-co2-217471)
-  17/10  -  « A l'attention des Chefs d'Etat/de gouvernement de l'UE  : La jeunesse africaine est une chance, c'est à l'Europe de lui faire confiance. Elle pourrait être un moteur crucial de la croissance mondiale, de la paix et de la prospérité. ( VOIR )
-  17/10  -  La FAO mise sur un meilleur accueil de migrants pour soutenir le développement rural (https://www.vivafrik.com/2018/10/17/la-fao-mise-sur-un-meilleur-accueil-de-migrants-pour-soutenir-le-developpement-rural-a20030.html)
-  18/10  -  Chaque année, plus de 30 millions de jeunes Africains entrent sur le marché du travail. Avec 200 millions d’habitants âgés entre 15 et 24 ans, l’Afrique concentre la population la plus jeune de la planète, posant de facto le problème de l’emploi. En 2016, 70% des jeunes Africains vivaient avec moins de trois euros. Pour l’heure, la précarité de l’emploi et le sous-emploi sont légion, et les perspectives de travailler dans un secteur formel limitées. Pour les femmes, les chances de trouver un emploi sont encore plus minces, particulièrement lorsqu’elles ont eu un enfant. Comment relever le défi de l’emploi des jeunes sur le continent ? Quels sont les secteurs porteurs, notamment pour les jeunes sans diplôme ? Qu’en est-il de l’entreprenariat : mirage ou solution ? Éléments de réponses sur le plateau de "7 milliards de voisins", l'émission présentée par Emmanuelle Bastide sur Rfi. (http://www.rfi.fr/video/20181018-emploi-jeunes-afrique)
-  21/10  -  « L'Afrique va beaucoup apporter au renouveau universel » AfricSearch scrute depuis plus de vingt ans l'Afrique dans ce qui fait sa force : les hommes et les femmes dans l'entreprise, pose un diagnostic précis de l'Afrique et esquisse des pistes de réflexion. (http://afrique.lepoint.fr/economie/didier-acouetey-l-afrique-va-beaucoup-apporter-au-renouveau-universel-21-10-2018-2264589_2258.php?boc=2368339&m_i=12fG5dvZUkHkLSMbHEfg_aLltaU7luepg1PRl6zTufBWYZGeAgwDM6WjudjhfjrkbrdV_0tQiMTeE85lRtgnjvlNXGv11a&M_BT=2553021489602#xtor=EPR-6-[Newsletter-lepoint-afrique]-20181023)
-  21/10  -  « Pour savoir comment la nouvelle génération des diasporas souhaitait investir, nous avons organisé un sondage… qui révèle que « les sondés manifestent un intérêt réel et réfléchi pour mener des actions solidaires en Afrique,… ( VOIR )
-  27/10  -  « Les experts misent sur l’agriculture pour développer l’Afrique. … ( VOIR )
-  04/11  -  Le développement durable de l'Afrique passera par la valorisation de ses richesses immatérielles et l'intériorisation d'un socle de valeurs communes. Convaincu de la nécessité pour l'Afrique de « réinventer ses propres paradigmes et reconnaître ses savoirs endogènes » en s'affranchissant des primats occidentaux, le sociologue Alioune Sall avance que suivre la trajectoire occidentale reviendrait à accepter que le passé des autres soit le futur de l'Afrique. (http://afrique.lepoint.fr/culture/alioune-sall-l-afrique-doit-d-abord-accepter-de-reconnaitre-ses-ressources-immaterielles-03-11-2018-2268275_2256.php)
-  23/11  -  Aujourd’hui, un rapport de 108 pages sur les restitutions d'œuvres d'art qui " devraient être rendues aux pays africains " a été remis au Président de la République française par l'historienne de l'art Bénédicte Savoy, professeure d'histoire de l'art au Collège de France à Paris,  et l'écrivain sénégalais Felwine Sarr, économiste à l'Université Gaston-Berger de Saint-Louis (Sénégal). « Au-delà des aspects juridiques et techniques, il y a d’abord un aspect éthique qu’il faut mettre en lumière. II n’est pas juste que l’essentiel du patrimoine d’une communauté entière ne soit pas là, qu’il ne permette pas aux peuples de reconstruire leur histoire, leur mémoire, qu’ils ne puissent pas reconnecter leur jeunesse avec cette histoire, faire œuvre de resocialisation de leurs objets. Le cas de l’Afrique sub-saharienne est emblématique de cet absolu déséquilibre. Dans cet objectif de rééquilibrage, il faut entendre souci de justice, d’équité et d’éthique »(https://www.sciencesetavenir.fr/archeo-paleo/patrimoine/restitutions-d-oeuvres-d-art-a-l-afrique-un-rapport-et-des_129623)
-  02/12  -  Des archéologues ont découvert en Algérie des outils en pierre taillée remontant à 2,4 millions d'années, ce qui pourrait remettre en cause l'idée selon laquelle l'Afrique de l'Est est le "berceau unique de l'humanité". (https://www.sciencesetavenir.fr/archeo-paleo/paleontologie/l-afrique-de-l-est-est-elle-le-berceau-de-l-humanite_129878)
-  07/12  -  Obésité, maladies cardiovasculaires, explosion démographique… : l’Afrique de l’Ouest connaît actuellement d’importantes évolutions dues, entre autres, à la mondialisation et au changement climatique. Le laboratoire Agir, Centre d’excellence africain, a pour vocation d’étudier ces changements et d'aider les populations à y faire face. (https://lejournal.cnrs.fr/articles/lafrique-un-monde-en-transition)
-  16/12  -  COP24 : L’Afrique va devoir s’adapter à des changements de grande ampleur, mais un effort significatif pourrait venir du continent…Une baisse de 180 à 200 mm en moyenne de pluie annuelle a pu être observée dans certaines régions arides. C’est le signal d’un changement majeur au niveau régional…les événements climatiques extrêmes se multiplient…De Nouakchott à Lagos, la mer grignote les côtes à raison de 1 mètre à 5 mètres par an et fragilise des villes qui représentent 42 % de l’économie de l’Afrique de l’Ouest et où vit le tiers de sa population…La hausse des températures des eaux océaniques commence par ailleurs à avoir un impact visible sur la pêche...
Les émissions de gaz à effet de serre produites sur le continent contribuent (aussi) à la modification du climat régional. Des villes en pleine croissance polluent avec leurs vieilles voitures, leurs motos, leurs déchets croissants. Tout comme les industries pétrolières, les feux de brousse ou la déforestation liée à l’utilisation de charbon de bois participent à la croissance des émissions... Les pays africains sont signataires de l’accord de Paris sur le climat : ils doivent prendre des engagements fermes pour réduire leurs émissions. (
https://www.lemonde.fr/planete/article/2018/12/12/l-afrique-doit-prendre-sa-part-de-responsabilite-dans-la-lutte-contre-le-changement-climatique_5396144_3244.html)

DROCOURT NATURE vous parle un peu du Ciel,
de la Planète, des Hommes ET DES ANIMAUX

L’ AFRIQUE
Infos récentes

Commentaires  -  Références     

(La SUITE des HUMAINS par SOMMAIRE ou par ACCUEIL ou par la LISTE des pages Humains)

Ci-dessus  -    Les HUMAINS  -   LES PAYS  :  L’AFRIQUE

 LES PAGES DU SITE  :  Lien vers chaque page + Date de la dernière info