25/09/10  -  « Une plaque à la mémoire des déportés pour homosexualité a été dévoilée en fin de matinée dans l'ancien camp de concentration de Natzweiler-Struthof en présence notamment du probable dernier survivant des «triangles roses», Rudolf Brazda.

La plaque, sur laquelle on peut lire: «A la mémoire des victimes de la barbarie nazie, déportées pour motif d'homosexualité», a été dévoilée devant environ 150 personnes.

La sous-préfète Emmanuelle Bochenek-Puren était présente au nom du secrétaire d'État à la Défense et aux Anciens combattants, Hubert Falco, retenu à Paris dans le même temps pour une cérémonie d'hommage aux harkis.

Sur les 51.684 personnes déportées au Struthof et dans les camps annexes (22.000 y sont mortes), 215 l'ont été pour motif d'homosexualité, dont 14 Français. Les Juifs étaient contraints de porter une étoile jaune. Les personnes poursuivies pour homosexualité devaient arborer un triangle rose.

Rudolf Brazda, 97 ans, le probable dernier survivant de ces triangles roses, était présent.

L'association «Les oubliés de la mémoire» a été à l'initiative de cette plaque commémorative qui a été apposée à côté des autres sur le Mur du souvenir, en contrebas du crématoire de l'ancien camp de concentration. »

19/12/10  -  Le Congrès américain vote la fin du tabou gay dans l’armée

Obama lui-même réclamait l'abrogation de la loi «Don't ask, don't tell» (Ne rien demander, ne rien dire) qui oblige les gays et lesbiennes de l'armée à taire leur orientation sexuelle sous peine d'être renvoyés. 

19/12/10  -  Afin d'accepter la demande d'asile d'homosexuels persécutés dans leur pays, le gouvernement tchèque a une technique pour le moins originale : tester leur homosexualité par le visionnage de films porno pour hétérosexuels.

27/01/11  -  USA : des militaires ouvertement gays dès cette année (?)

28/01/11  -  Mariage homosexuel : l'interdiction confirmée

Décision du Conseil constitutionnel sur le mariage gay : les réactions

02/02/11  -  Orléans : le caractère homophobe d'une agression reconnu

25/02/11  -  Considéré comme l'un des pays les plus violents d'Amérique latine, le Honduras voit se multiplier de manière dramatique le nombre de crimes homophobes (El Pais)
26/02/11  -  Homophobie : Cortex attaque Delanoë !

05/03/11  -  Webdocumentaire et sida :  Médecins sans frontières (MSF) a souligné, en pleine Coupe du monde de football 2010, que la lutte contre le sida reste un défi et lancé Half Time, la crise VIH-sida n’est pas terminée .

25/03/11  -  L'Afrique du Sud : Plusieurs "viols correctifs" chaque semaine contre les lesbiennes, et l'impunité règne. Signez dès maintenant la pétition Apple retire une application dénoncée comme homophobe
15/06/2011  - 
Rejet du mariage homosexuel : Les députés ont rejeté hier par 293 voix contre 222 une proposition de loi du groupe socialiste destinée à ouvrir le mariage aux couples de même sexe, une vingtaine d'élus de la majorité votant pour ou s'abstenant

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

11/08/10  -  Réaction de Jean LACLARE  à l'interdiction de la corrida en Catalogne

 

« Bouddha et Corrida

                 Le Parlement de Catalogne, s’est honoré, en juillet 2010, d’un vote majoritaire pour l’interdiction de la corrida, en terre catalane, soulevant la joie de tous les humanistes  respectueux de la vie, de la nature et du monde animal dont l’homme est issu et dont il fait partie.

   En revanche, il fallait s’attendre à un tout autre accueil de la part desdits aficionados de spectacles sanglants, triste réminiscence de jeux antiques flattant les plus bas instincts de l’homme, et dont l’Espagne ose encore se glorifier en plein 21° siècle, par une perverse inversion des valeurs.

   Ces deux réactions sont le reflet de notre société où les tenants de la civilisation, de progrès, c’est-à-dire d’humanisation, luttent constamment contre les tenants de la force et de la violence, comme moyens de règlement des conflits.

   Cette digression n’est pas hors propos, quand on a pu lire dans «Le Provençal” du 28 juillet passé, sous la signaure d’un certain M. André Viard – et cela à propos de l’interdiction des corridas en Catalogne – une monumentale et inqualifiable ineptie, que seule l’aveugle agressivité, privée de réflexion et de bon sens, peut engendrer :

« C'est tout simplement un attentat culturel de la part des séparatistes catalans, une attaque comparable à des Talibans quand ils ont dynamité les Bouddhas ».

   C’est du même ordre de la saillie d’un triste sire, parlant d’“humanisme tauromachique”, et aussi du cri bestial d’un Madrilène à l’annonce de la décision parlementaire : « Ces Catalans devraient être mis à mort ! » Voilà qui en dit long sur le niveau culturel des aficionados chez qui l’instinctif offusque la raison ! Il est clair que la “disposition à la connaissance”, base indispensable à toute vraie culture, est complètement absente chez ces individus, qui s’en réclament pourtant effrontément, dans leur grande ignorance !

   La comparaison d’André Viard va complètement à contre-sens du but visé. Traiter les opposants de la corrida de “talibans”, c’est inverser les rôles ! C’est de la récupération de bas-étage que d’avoir recours à de nobles valeurs pour justifier l’existence de ce qui n’en a pas.  

   Les Bouddhas détruits étaient des symboles de non-violence, de paix, du respect de la nature et du monde animal, si fort chez les bouddhistes, et si absent chez les aficionados ! Il importe donc de remettre les protagonistes à leur vraie place : l’acte des dynamiteurs de ces œuvres d’art, relève du même fanatisme et de la même barbarie que les fans de corridas sanglantes où un être, est livré, vivant, à un jeu cruel, pour la jouissance d’acteurs et de spectateurs sadiques ! Ce sont eux les “terroristes” et tortionnaires du monde animal. Ils ne peuvent revendiquer le rôle de victimes en inversant les valeurs !

   Les pro-corridas brandissent les notions de “tradition”, et de “culture”, comme ultimes recours des tenants des tortures animales, tout autre argument ne tenant plus la route. Mais il n’y a vraiment de “culture” que ce qui ouvre à l’universel et au respect de la vie. Chez les bouddhistes, cette notion, d’universalité, de solidarité avec tout le cosmos est primordiale, toute violence étant bannie et proscrite, toute souffrance à éradiquer, à éviter autant que faire se peut, et, au minimum, faire en sorte de ne pas en rajouter ! Autre chose est de tuer un animal pour se nourrir, autre chose le faire souffrir inutilement pour le seul plaisir morbide de quelques décervelés.

   On le voit l’idéal humaniste et cosmologique des bouddhistes, va même au-delà des principes des Droits de l’Homme et des Animaux, et se situe donc à des années lumières d’une arène sanglante au milieu de laquelle, un toreador et ses sbires satisfont leur monstrueux ego, source de la plupart des maux, selon Bouddha lui-même !

   Les traditions ne sont pas forcément bonnes, ni investies d’une valeur culturelle, par le seul fait qu’elles existent et perdurent. Il serait aisé de dresser, depuis les origines humaines, toutes celles pratiquées depuis des lustres et qui ont fini par disparaître au fur-et-à-mesure du processus d’humanisation, et de la mise en place des grandes civilisations qui ont permis l’avancée des connaissances et du savoir, permis aussi à l’homme de se mieux connaître, lui et le monde, et d’évoluer en maîtrisant et contrôlant ses instincts et ses pulsions agressives.

   Cette liste démontrerait la disparition de traditions barbares, inutiles, néfastes, dues précisément à l’ignorance et à la barbarie qu’elle engendre. Tout ce qui est transmis par la parole ou l’exemple n’est pas automatiquement qualifiable de “culturel”. La culture fait appel avant tout, au développement des facultés de l’esprit. Elle est un ensemble de connaissances acquises permettant le développement du sens critique, du goût, du jugement. C’est le développement de ces facultés qui a permis à l’homme de comprendre son lien naturel avec le monde animal et, tout comme lui, sa capacité de souffrance.  Jean  Laclare   

_________________________

 ACCUEIL    SOMMAIRE    Infos : ASTRO   NATURE   HOMMES   ANIMAUX   A-CORRIDAS   PERPIGNAN   E-MAIL

Report a problem on the page N°.  Thanks.  -  Signalez un problème sur cette page N°.  Merci.

DROCOURT NATURE vous parle un peu du Ciel,
de la Planète, des Hommes ET DES ANIMAUX

-  2  -        HOMOSEXUALITE et HOMOPHOBIE                 -  1  -