LES HUMAINS  et  L’HUMANITAIRE
-  Infos +/- récentes et datées

= Les Humains :
Commentaires
Références
 

= LES MIGRANTS

-  01/05/18  - Croix-Rouge : Dans la « bande sahélo-saharienne » près de 12 000 000 de personnes dans la détresse ... (http://www.cridem.org/imprimable.php?article=710384 )  -  (http://www.dw.com/fr/mobilisation-à-lonu-pour-lalliance-sahel/a-43520511)
[A noter aussi : -  30/03: Pourquoi la barbarie ? -  06/04: Lanceurs d'alerte ?  06/04: A Marseille, un « laboratoire » pour loger tous les sans-abri (143000 en France) ; 07/04: L’homme sur Terre ; 14/04: Attaque chimique] -  (Voir le Burkina Faso.)
-  01/06/18  -  Esclavage moderne en France : "L'indifférence des gens est absolument terrible" (https://www.franceculture.fr/societe/esclavage-moderne-en-france-l-indifference-des-gens-est-absolument-terrible#xtor=EPR-2-[LaLettre10052018] )  -  (https://www.droithumain-france.org/communique-commemoration-170-ans-de-labolition-de-lesclavage/)
 [A noter aussi : -  Faut-il avoir peur de l'intelligence artificielle ? - 30/04: Crise mondiale de l’éducation seule réponse à l’obscurantisme ;  12/05: Entretenez-vous régulièrement ; -  20/05: L’appel de L’AURDIP ; -  29/05: L’immigration; -  30/05: L’algérien Noureddine Amir élu président des neuf Comités des droits de l’Homme de l’ONU; -  30/05: Délit de solidarité-  => « Qui a tué mon père » Eduard Louis, au Seuil]
-  01/07  -  L’illibéralisme, « Une des menaces les plus graves susceptibles de pervertir l’idéal démocratique » .https://www.lemonde.fr/idees/article/2018/06/07/la-ou-s-abime-la-democratie_5311194_3232.html -  Lire aussi :   L’Italie résout sa crise politique avec un gouvernement populiste   
-  21/07 : La Commission européenne met en cause la politique antimigrants de la Hongrie. (Le Monde, International, p4)
[A noter aussi : Le lambeau : Revenu d’entre les morts après le massacre de Charlie Hebdo ; -  04/06: -  Débat : Bilan d’1 an d'Emmanuel Macron -  16/06: -  L’héritage africain boudé par l’Unesco ; -  26/06: -  Comment sont traités chez nous les mineurs étrangers ?  -  27/06: -  70 artistes, appellent à la liberté d’expression au sujet de la Palestine. -  27/06: -  Abolissons le « délit de solidarité » au nom de la fraternité; -  30/06: Des marcheurs pour la santé et l’environnement, de Fos-sur-Mer arrivent à Paris alertent sur les risques sanitaires (Le monde-Planète, p9)
-  10/07  -  En Tanzanie, les Massaïs sont petit à petit expulsés de leurs terres, (https://www.vivafrik.com/2018/07/10/developpement-du-tourisme-en-tanzanie-les-massais-chasses-de-leurs-terres-a18238.html)
-  01/08  -  « Les adolescents sont égocentriques, paresseux, irrationnels. ( https://www.sciencesetavenir.fr/sante/cerveau-et-psy/question-de-la-semaine-qu-est-ce-qui-provoque-la-crise-d-adolescence_125640#xtor=EPR-1-[SEAActu17h]-20180706 )
[A noter aussi : -  16/07 - L'origine des humains ne tient pas qu'à une seule population distincte en Afrique  -  28/08  -  Une nouvelle structure anatomique a été identifiée dans le système immunitaire.
01 10  -  Les jeunes cherchent aujourd’hui une activité dont l’objectif ne soit pas seulement financier, (Le Monde, Idées, p7) (https://abonnes.lemonde.fr/entreprises/article/2018/09/24/comment-les-entreprises-se-transforment-pour-donner-plus-de-sens-au-travail_5359211_1656994.html)
[A noter aussi 09/08  -   L'ancienne présidente du Chili, Michelle Bachelet, à la tête du Haut-Commissariat aux droits de l'homme : 17/08  -  Des chercheurs russes ont redonné  vie à des vers congelés depuis plus de 40 000 ans !]
-  18/10 -  ONU : la fin de la pauvreté est une « question de justice » Antonio Guterres, a fait remarquer la relation fondamentale entre l’éradication de la pauvreté et le respect de l’égalité des droits de l’homme pour tous. Les personnes vivant dans la pauvreté sont touchées de manière disproportionnée par de multiples violations des droits de l’homme. 700 millions de personnes vivent dans l’exclusion et sont incapables de satisfaire leurs quotidiens élémentaires. (https://www.temoignages.re/social/droits-humains/onu-la-fin-de-la-pauvrete-est-une-question-de-justice,94164)
-  21/10  -  Manifestations mondiales aux bureaux de BNP Paribas : Arrêtez de soutenir la production d’armes nucléaires ! Dans un monde qui change, BNP-Paribas ne peut pas se permettre de maintenir 8 milliards de dollars d’investissements dans l’armement nucléaire. (https://www.pressenza.com/fr/2018/10/manifestations-mondiales-aux-bureaux-de-bnp-paribas-arretez-de-soutenir-la-production-darmes-nucleaires/?utm_source=feedburner&utm_medium=email&utm_campaign=Feed%3A+pressenza%2FAFhJ+%28Nouvelles+de+Pressenza+IPA+en+fran%C3%A7ais%29)
-  30/10  -  Dans quelques semaines, le froid, les intempéries et l’humidité s’abattront sur les personnes les plus vulnérables : ces femmes et ces hommes qui dorment dehors, isolés, dans la plus grande détresse.   La Mie de Pain lance dès maintenant une campagne de mobilisation. Notre objectif : collecter 12 000 euros afin de financer l’achat de 400 DUVETS « SPECIAL RUE » ! Ces 400 duvets seront distribués à toutes les personnes qui frapperont à la porte de l’Arche d’Avenirs, à toutes ces personnes de plus en plus nombreuses qui ne disposent d’aucun hébergement et dorment dans la rue sans rien pour se protéger du froid. En faisant aujourd'hui un don pour l'achat de duvets "spécial rue", vous agirez efficacement pour :  Protéger des rigueurs de l'hiver des centaines de personnes à la rue ; Soulager leur détresse en apportant réconfort et chaleur humaine. Face aux rigueurs de l’hiver, solidarité et chaleur humaine sont essentielles pour soulager les souffrances et réchauffer les cœurs. Merci de nous permettre d'adoucir l'hiver des personnes sans abri qui dorment dans la rue. Florence Gérard, Présidente des Œuvres de la Mie de Pain (http://6hxx.mjt.lu/nl2/6nin/1yu8u.html?m=AMwAAB08a60AAU7oBKwAAG23O1gAARpea-YAGmAEAAe9uwBb2BuTFs0luQ2lTra-aH0zYhB0nwAHT7k&b=0ab5214b&e=c00dbcc4&x=2fdqwgktPUfUsmeHrchI0VBPd2CbSULoO8vav9r3Trk)
-  31/10  -  "En 2017, au moins 312 défenseures ont été assassinés, soit deux fois plus qu'en 2015, et dans presque tous les cas les responsables ont agi en toute impunité. Plus de 150 défenseurs des droits humains venus de 105 pays dans le monde, réunis en sommet pendant trois jours à Paris, ont estimé que le niveau de danger auquel ils étaient confrontés avait atteint "un point critique", . (http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2018/10/31/97001-20181031FILWWW00265-des-defenseurs-des-droits-humains-reunis-a-paris.php)
01/12  -  Droits humains. “10 jours pour signer” : les dix cas défendus par Amnesty international. Elles sont marocaine, sud-africaine, iranienne… Elles défendent  les droits humains et, pour cela, risquent leur liberté et parfois leur vie. À l’occasion de la campagne “10 jours pour signer” qui se tient du 1er au 10 décembre 2018, Courrier international s’associe à Amnesty International pour présenter les dix cas défendus par l’ONG, qui a choisi de mettre particulièrement en avant le combat des femmes cette année. (https://www.courrierinternational.com/article/droits-humains-10-jours-pour-signer-les-dix-cas-defendus-par-amnesty-international)
- 01/12 - Non, l’immigration n’aura pas la peau de l’Etat Providence (21/09)  https://www.franceculture.fr/societe/non-limmigration-naura-pas-la-peau-de-letat-providence#xtor=EPR-2-[LaLettre21092018]) Racoleur, outrancier, lacunaire... le démographe François Héran réplique à Stephen Smith, auteur d'un essai alarmiste sur un funeste défi migratoire qui serait sur le point de s'abattre sur l'Europe.
Une coutume napolitaine veut qu’on ne puisse pas souhaiter la bonne année à quelqu’un sans la souhaiter secrètement mauvaise à quelqu’un d’autre, écrit le démographe
François Héran dans son dernier article publié ce 18 septembre sur le site La Vie des idées. Comme si, au fond, il était impossible que les deux passent une douce année chacun pour soi. Sous la forme d’un long texte assassin, le démographe, directeur de recherche à l’INED (l’Institut national d’études démographiques) et titulaire de la chaire "Migrations et sociétés" au Collège de France, répond à Stephen Smith, auteur d’un brûlot alarmiste sur l’invasion migratoire en train de s’abattre sur l’Europe.
A travers cette métaphore napolitaine et un titre expéditif ("
Comment se fabrique un oracle") François Héran cherche à invalider le postulat qui sous-tend une bonne partie du raisonnement de l’ancien journaliste devenu professeur d’études africaines, qui publiait en début d’année La Ruée vers l’Europe : la jeune Afrique en route vers le vieux continent (chez Grasset).
   
Ce postulat alarmiste, très répandu en réalité dans la sphère politique mais aussi dans le débat sur l’immigration tel qu’il existe dans les médias, consiste à dire que le défi migratoire censé s’abattre sur les pays du Nord sera majoré par le développement des pays du Sud. Et que le développement de l’Afrique se fera au détriment de l’Europe. C’est ce qu’écrit Stephen Smith, par exemple à la page 15 de son ouvrage : “La jeune Afrique va se ruer vers le Vieux Continent, cela est inscrit dans l’ordre des choses…
   Défi alarmiste et sophismes "racoleurs" ?  Stephen Smith a obtenu le Prix du livre de géopolitique 2018 pour son dernier ouvrage - et c'est Jean-Yves Le Drian qui lui remettra sa récompense. Or, dans son article en forme de réplique, François Héran conteste non seulement l'hypothèse même de la "ruée", mais il démonte aussi une idée-force qui sous-tend le parti-pris alarmiste de Smith : ce postulat qui voudrait que l’immigration soit définitivement préjudiciable à l’Etat providence. “Racoleur”, écrit cette semaine le démographe qui annonçait justement, lors de sa leçon inaugurale au Collège de France le 5 avril 2018, son intention de "rétablir les ordres de grandeur du phénomène migratoire, à l’ère de la post-vérité". ( SUITE )
Selon le chercheur, le mantra véhiculé par Stephen Smith a été régulièrement invalidé, sans que cela ne lui fasse perdre de sa vitalité ou de l’écho dans les médias. Il y a cinq ans, en 2013, l’OCDE (L'Organisation de coopération et de développement économiques) publiait son étude rituelle Perspectives des migrations internationales. François Héran mentionne en annexe de son article le troisième chapitre de cette somme (69 pages au total), qui s’intitule tout spécialement “L’impact fiscal de l’immigration dans les pays de l’OCDE”.
   Voici ce que l’on peut y lire, sans guère d'ambiguïté : une politique qui consisterait à fermer les frontières pour ralentir les migrations aurait pour effet principal de restreindre d’abord les migrations de travail, c’est-à-dire l’afflux d’étrangers qui quittent leur pays pour travailler. Or, poursuit l’OCDE, ce sont précisément ces étrangers-là qui représentent un apport économique pour les pays destinataires, parce que ces migrants ou demandeurs d’asile sont de futurs producteurs et consommateurs, mais aussi, tout simplement, de futurs contribuables dès lors qu’ils sont actifs. L’OCDE souligne ainsi cette erreur d’approche qui fait aujourd’hui partie de la vulgate des commentaires sur l’immigration :
Les pays qui ont connu dans le passé une abondante immigration de travail et ensuite strictement restreint les entrées – par exemple l’Allemagne et la France – ont tendance à conclure à un impact négatif de l’immigration, car il est mesuré après que la plupart des travailleurs ont pris leur retraite ; les pensions qu’ils reçoivent font donc plus que compenser les cotisations des cohortes moins nombreuses d’immigrés actuellement en activité. En revanche, les pays qui ont reçu récemment une importante immigration de travail perçoivent généralement un effet positif, parce qu’il est mesuré peu après ces vagues d’immigration. Ces situations contrastées font apparaître ce qui influe sur l’impact fiscal et indiquent les mesures de nature à développer les aspects favorables.
   Question lancinante et réponse limpide : Dans sa réponse à Stephen Smith, François Héran s’appuie aussi sur d’autres travaux, plus récents, et que l’on doit cette fois à Hippolyte d’Albis, Ekrame Boubtane, Dramane Coulibaly. Tous trois sont économistes, rattachés à Paris School of Economics ou à l'université de Nanterre. En juin 2018, ils répondaient de façon limpide à cette question qui colonise largement le débat public : “L’arrivée de demandeurs d’asile entraîne-t-elle une dégradation des performances économiques et des finances publiques des pays européens qui les accueillent ?” 
   Travaillant à partir de données accessibles dans quinze pays d’Europe de l’Ouest (Allemagne, Autriche, Belgique, Danemark, Espagne, Finlande, France, Irlande, Islande, Italie, Norvège, Pays-Bas, Portugal, Royaume-Uni et Suède), à l’échelle de trente ans, les trois économistes répondaient que “au contraire, l’impact économique tend à être positif lorsqu’une partie d’entre eux deviennent résidents permanents”.
Leur étude est sortie le 20 juin 2018 dans la revue Science advances sous le titre “Macroeconomic evidence suggests that asylum seekers are not a “burden” for Western European countries” - ou, en français dans le texte : “Les preuves macroéconomiques qui indiquent que les demandeurs d’asile ne sont pas un fardeau pour les pays d’Europe occidentale”.
   A l’occasion de la parution de cet article, avant l’été 2018,
un communiqué de presse résumait leur conclusion ainsi : Une augmentation de flux de migrants permanents (c’est-à-dire hors demandeurs d’asile) à une date donnée produit des effets positifs jusqu’à quatre ans après cette date : le PIB par habitant augmente, le taux de chômage diminue et les dépenses publiques supplémentaires sont plus que compensées par l’augmentation des recettes fiscales. Dans le cas des demandeurs d’asile, aucun effet négatif n’est observé et l’effet devient positif au bout de trois à cinq ans, lorsqu’une partie des demandeurs obtient l’asile et rejoint la catégorie des migrants permanents. Selon ces résultats, il est peu probable que la crise migratoire en cours soit une charge pour les économies européennes : au contraire, elle pourrait être une opportunité économique.
   Alors que Stephen Smith est très écouté
de la sphère politique mais aussi intellectuelle et qu’il a l’oreille de l’Elysée puisque Emmanuel Macron le cite régulièrement, François Héran conclue son article-réplique ainsi : La démographie ressemble à la musique : elle attire beaucoup d’amateurs mais bien peu savent lire une partition. Dans le cas présent, il y a maldonne sur la nature même du jeu : il relève de la spéculation économique et d’une communication à sensation, et non pas d’une démonstration de nature démographique. Face à la crainte de l’envahissement sous le nombre, qui est une variante faussement objective de la peur de l’autre, le démographe a le devoir d’éclairer ses concitoyens sur les ordres de grandeur des mouvements de population. Il doit aussi identifier la nature exacte des hypothèses mises en œuvre et des préjugés qui les sous-tendent. À rebours d’une idée très répandue, son objectif n’est pas de rassurer ou d’alarmer mais de prendre la mesure des choses en les ramenant à leurs justes proportions, seul moyen d’éclairer dûment une politique lucide à long terme. S’il faut craindre une "ruée", ce n’est pas celle des étrangers venus du Sud pour transformer l’Europe en "Eurafrique" mais celle qui consiste à se jeter sur la première explication venue ou à s’emparer précipitamment de métaphores outrancières pour frapper l’opinion à bon compte. Reste à espérer que les responsables politiques, désormais mieux armés, sauront à l’avenir éviter de tels pièges et cesseront d’agiter le spectre du péril noir.
À découvrir : Introduction à l’étude des migrations (6/6) : Les ordres de grandeur des migrations : réalités et perceptions (fin)" Introduction à l’étude des migrations (5/6) : Les ordres de grandeur des migrations : réalités et perceptions - Partie I Introduction à l’étude des migrations (4/6) : Les migrations à l'échelle mondiale : logiques ordinaires et logiques de crise » (partie 2) Introduction à l’étude des migrations (3/6) : Les migrations à l'échelle mondiale : logiques ordinaires et logiques de crise
-  14/12  -  Cet hiver, la capitale suédoise a installé des panneaux d'affichage connectés pour aider les sans-abri à trouver les centres d'accueil les plus proches. En plus de l'adresse exacte des centres d'accueil à proximité, la distance à pied ainsi que les horaires d'ouverture seront également précisés.  Les panneaux intelligents ont été installés par la société Clear Channel dans des lieux connus pour être fréquentés par les SDF. Ils fonctionneront pendant tout l'hiver et pourraient être étendus à d'autres villes du pays s'ils se montrent efficaces. (https://www.linfodurable.fr/social/suede-des-panneaux-daffichage-intelligents-pour-indiquer-les-centres-dhebergement-aux-sans)


DROCOURT NATURE vous parle un peu du Ciel,
de la Planète, des Hommes ET DES ANIMAUX

« Nous devons apprendre à vivre ensemble comme des frères,
sinon nous allons mourir tous ensemble comme des idiots. » de Martin Luther

Ci-dessus,   LES HUMAINS /   Infos +/- récentes et datées

 LES PAGES DU SITE  :  Lien vers chaque page + Date de la dernière info